Ouvrir le menu principal

Ballaison

commune française du département de la Haute-Savoie

Ballaison
Ballaison
L'église.
Blason de Ballaison
Blason
Ballaison
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Thonon-les-Bains
Canton Sciez
Intercommunalité Communauté d'agglomération Thonon Agglomération
Maire
Mandat
Christophe Songeon
2014-2020
Code postal 74140
Code commune 74025
Démographie
Gentilé Ballaisonnais
Ballaisonniens[1]
Population
municipale
1 479 hab. (2016 en augmentation de 8,83 % par rapport à 2011)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 17′ 59″ nord, 6° 19′ 47″ est
Altitude Min. 473 m
Max. 734 m
Superficie 13,30 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Ballaison

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Ballaison

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ballaison

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ballaison

Ballaison est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

  Douvaine Massongy Sciez  
Loisin N
O    Ballaison    E
S
Bons-en-Chablais

ToponymieModifier

Ballaison, parfois Balaison, est un toponyme qui, selon Albert Dauzat, pourrait provenir d'anthroponyme d'origine latine Ballatius, associé avec un suffixe d'appartenance[2]. Les différentes mentions donnent Ballaison, ou Balayson, Baleyso, Baleso dans le Régeste genevois, Baleyso ou Balleysone vers 1138, puis au XIIIe siècle Balaison (1234), Baleyson (1236), Baleson (1275)[2]. La paroisse est désigné par Cura de Balleyson vers 1344[2].

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Balèzon (graphie de Conflans) ou Balêson (ORB)[3].

HistoireModifier

Au Moyen Âge se dressait sur la paroisse le château de Ballaison. Il se trouve dans le comté de Genève et appartient à ses comtes. Siège d'une seigneurie puis d'une châtellenie comtale[4]. Le comté de Savoie est acheté par les comtes de Savoie en 1401.

Politique et administrationModifier

Situation administrativeModifier

La commune de Ballaison, au lendemain de l'Annexion de la Savoie à la France de 1860, intègre le canton de Douvaine[5]. Elle appartient, depuis 2015, au canton de Sciez, qui compte selon le redécoupage cantonal de 2014 25 communes[6].

La commune est membre, avec dix-sept autres, de la communauté de communes du Bas-Chablais.

Ballaison relève de l'arrondissement de Thonon-les-Bains et de la cinquième circonscription de la Haute-Savoie, dont la députée est Marion Lenne (LREM) depuis les élections de 2017.

Administration municipaleModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Joseph Perreard    
mars 2014 En cours
(au 30 avril 2014)
Christophe Songeon DVD Ingénieur

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Ses habitants sont appelés les Ballaisonnaises et les Ballaisonnais, mais également les Ballaisonniennes et les Ballaisonniens[1].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2016, la commune comptait 1 479 habitants[Note 1], en augmentation de 8,83 % par rapport à 2011 (Haute-Savoie : +7,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
501676677606696835741568704
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
787788771773718695718723714
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
614576533507510516498486548
1982 1990 1999 2006 2007 2012 2016 - -
6559301 0921 2311 2501 3881 479--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

MédiasModifier

Radios et télévisionsModifier

La commune est couverte par des antennes locales de radios dont France Bleu Pays de Savoie, ODS Radio, Radio Chablais… Enfin, la chaîne de télévision locale TV8 Mont-Blanc diffuse des émissions sur les pays de Savoie. Régulièrement l'émission La Place du village expose la vie locale. France 3 et sa station régionale France 3 Alpes, peuvent parfois relater les faits de vie de la commune.

Presse et magazinesModifier

La presse écrite locale est représentée par des titres comme Le Dauphiné libéré, L'Essor savoyard, Le Messager - édition Chablais, le Courrier savoyard.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

PersonnalitésModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de Ballaison se blasonnent ainsi :

D'hermine à la bande de gueules, au chef de gueules à la croix d'argent[15]

Les armes deviennent officielle par délibération du conseil municipal du [15]. Elles sont constituées des armes de la famille de Ballaison, qui sont d'hermine à une bande de gueules[16], associée en chef aux couleurs de la Savoie[15].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b « Ballaison », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 22 mars 2015), Ressources - Les communes.
  2. a b et c Henry Suter, « Ballaison », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté en octobre 2014).
  3. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 17
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  4. Pierre Duparc, Le comté de Genève, IXe – XVe siècle, t. XXXIX, Genève, Société d'histoire et d'archéologie de Genève, coll. « Mémoires et Documents » (réimpr. 1978) (1re éd. 1955), 616 p. (lire en ligne), p. 415-416.  .
  5. Notice communale de Ballaison sur le site de l'EHESS.
  6. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance, (consulté en octobre 2014).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. Christian Regat et François Aubert, Châteaux de Haute-Savoie : Chablais, Faucigny, Genevois, Cabèdita, , 193 p. (ISBN 978-2-8829-5117-5), p. 30.
  12. Christian Regat et François Aubert, Châteaux de Haute-Savoie : Chablais, Faucigny, Genevois, Cabèdita, , 193 p. (ISBN 978-2-8829-5117-5), p. 32.
  13. Raymond Oursel, Les chemins du sacré : L'art sacré en Savoie, La Fontaine de Siloé, coll. « Les Savoisiennes », , 393 p. (ISBN 978-2-8420-6350-4, lire en ligne), p. 37-38.
  14. Notice sur data.bnf.fr
  15. a b et c Exposition « D'or, de gueules et d'argent, les armoiries communales en Haute-Savoie », présentation sur le portail des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.hautesavoie.fr, diapo n°10, 2016.
  16. Comte Amédée de Foras, Armorial et nobiliaire de l'ancien duché de Savoie, vol. 1, Grenoble, Allier Frères, 1863-1966 (lire en ligne), p. 92-97