Ouvrir le menu principal
Archives départementales de la Savoie
Quai de la Rize, Chambéry.JPG
Le bâtiment des archives le long de la Leysse à Chambéry.
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
Site web
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Chambéry

(Voir situation sur carte : Chambéry)
Point carte.svg

Les archives départementales de la Savoie sont le service d'archives départementales du département français de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Gérées par le conseil départemental de la Savoie, elles sont installées sur les bords de la Leysse à l’entrée est de Chambéry, chef-lieu du département.

Sommaire

HistoireModifier

Le bâtimentModifier

Les archives départementales de la Savoie sont actuellement situées dans un ancien garage automobile Peugeot le long de la Leysse au sud-est de Chambéry.

Toutefois, cette installation fait suite à un déménagement depuis le bâtiment de 1936 spécifiquement construit pour les Archives par l'architecte Roger Pétriaux, avec une structure métallique suffisante pour supporter le poids des réserves[1]. Ce bâtiment est labellisé « Patrimoine du XXe siècle » depuis 2005[2] et demeure aujourd'hui occupé par le conseil départemental de la Savoie.

FondsModifier

Les documents conservés couvrent la période du Xe siècle à nos jours. Les archives françaises ont un plan de classement fixé en 1841, celui-ci est introduit en Savoie à la suite de la réunion de l'ancien duché, en 1860. Il a fallu un temps afin de faire correspondre le classement antérieur sarde à ce nouveau cadre.

Les Archives de l'ancien duché de Savoie (Série SA). Cette série fait suite à une demande de la France du rapatriement (effectué en 1950-1951) de Turin à Chambéry de 175 caisses d'archives concernant l'ancien duché de Savoie[3]. L'article 10 des conventions du 23 août, passées entre l'empereur Napoléon III et le roi Victor-Emmanuel de Sardaigne, à la suite du traité de Turin de 1860, n'avait pas eu de suite jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale[3]. Le traité du 10 février 1947 (art. 7) reconnait à la France la légitimité de recueillir les « archives contenant les titres de propriétés, les documents administratifs, religieux et de justice civile » de l'ancien duché et du comté de Nice[3]. Un premier tome Archives de cour concernant cette nouvelle série est publié par le conservateur des archives de Savoie, André Perret, en 1966[3].

Le plus ancien d'entre eux est la « Charte de Rodolphe III », datant de 996, par laquelle le roi Rodolphe III de Bourgogne fait comte l'archevêque de Tarentaise, Aymon ou Amizon[4],[5].

FonctionnementModifier

Les archives départementales de la Savoie sont financées par le conseil général de la Savoie. Le budget proposé pour 2014 compte 145 500 euros de fonctionnement et 3 000 euros d'investissement[6]. Pour cette même année, les axes d'action des archives départementales sont[6] :

  • la poursuite des travaux de classement et d'inventaire des archives historiques ;
  • la mise en place du nouveau système d'interrogations des inventaires ;
  • le développement de nouvelles animations notamment dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale.

ConservateursModifier

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. François Juttet (dir.) et Guides-conférenciers de Chambéry, Chambéry : Lecture d'une ville, Éd. Comp'Act (Association des Guides-Conférenciers), , 448 p. (ISBN 2-87661-374-3), p. 331.
  2. « Label patrimoine du XXe siècle Région Rhône-Alpes » [PDF], sur culturecommunication.gouv.fr, (consulté le 27 mars 2015), p. 18.
  3. a b c et d Robert Avezou, « Départements de la Savoie et de la Haute-Savoie. Archives de l'ancien duché de Savoie. Série SA. Inventaire, tome I », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 125, no 2,‎ , p. 453-457 (lire en ligne).
  4. : J. Luquet, E. Vasseur, « La charte de Rodolphe : le plus ancien document des archives de la Savoie, « Précepte de Rodolphe III, roi de Bourgogne, accordant le pouvoir comtal à l'archevêque de Tarentaise Amizon » », Conseil général de la Savoie - Archives départementales, (consulté le 24 août 2011).
  5. Réjane Brondy, Bernard Demotz, Jean-Pierre Leguay, La Savoie de l’an mil à la Réforme, XIe siècle-début XVIe siècle, Rennes, Ouest-France, , 455 p. (ISBN 2-85882-536-X), p. 21.
  6. a et b Conseil général de la Savoie, « Budget 2014 des services chargés du patrimoine historique », Budget primitif 2014, Rapports du Président, vol. 1,‎ , p. 616 (ISSN 1262-5043)
  7. Notice sur data.bnf.fr
  8. [PDF]« L'Académie aujourd'hui - Liste des membres », sur le site de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie (consulté le 22 juillet 2017).
  9. Notice sur data.bnf.fr
  10. Notice sur data.bnf.fr
  11. Notice sur data.bnf.fr
  12. Notice sur data.bnf.fr