Arrondissement de Rochefort

arrondissement de Charente-Maritime, en France

Arrondissement de Rochefort
Arrondissement de Rochefort
Situation de l'arrondissement de Rochefort dans le département Charente-Maritime.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département et
collectivité territoriale
Charente-Maritime
Chef-lieu Rochefort
Code arrondissement 172
Démographie
Population 190 481 hab. (2017)
Densité 124 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 56′ nord, 0° 58′ ouest
Superficie 1 534,6 km2
Subdivisions
Communes 78

L'arrondissement de Rochefort est une division administrative française, située dans le département de la Charente-Maritime et la région Nouvelle-Aquitaine.

Troisième arrondissement par sa superficie en Charente-Maritime, il en est le deuxième autant par sa population que par sa densité de population.

CompositionModifier

Composition jusqu'en 2016Modifier

L'arrondissement de Rochefort est divisé en 13 cantons et 79 communes dont la composition est la suivante :

Composition depuis 2017Modifier

La composition de l'arrondissement est modifiée par l'arrêté du prenant effet au [1]. Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Rochefort est ainsi de 79 en 2015, 79 en 2016, 82 en 2017, 80 en 2018 et 78 en 2019. Au , l'arrondissement groupe les 78 communes suivantes[2] :

AdministrationModifier

Le sous-préfet Henri Duhaldeborde a été nommé en .

GéographieModifier

Situation géographiqueModifier

Arrondissement maritime du département avec celui de La Rochelle dont il est limitrophe, il est bordé à l'ouest par l'océan Atlantique dont l'Île d'Oléron forme l'avancée la plus occidentale et au sud-ouest par le vaste estuaire de la Gironde dont l'embouchure commence au droit de Royan.

Cet arrondissement est limité à l'est et au sud-est par l'arrondissement de Saintes tandis qu'à l'est et au nord-est, il jouxte l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély.

Comme tous les arrondissements de la Charente-Maritime, celui de Rochefort a également des limites administratives avec un département, en l'occurrence, avec les Deux-Sèvres, via le canton de Surgères dans sa bordure septentrionale.

Enfin, c'est dans cet arrondissement que se trouvent l'île d'Oléron et l'île d'Aix.

Hydrographie sommaireModifier

L'arrondissement de Rochefort est traversé par deux fleuves qui se terminent chacun par de vastes estuaires.

Au centre de l'arrondissement, la basse vallée de la Charente se termine par un estuaire encore navigable qui commence à Tonnay-Charente et se jette dans l'océan Atlantique par une embouchure que gardent deux minuscules îles, au nord, l'Île-d'Aix et au sud, l'île Madame. Le fleuve s'écoule dans de larges et profonds méandres dont l'un est occupé par Rochefort sur sa rive droite.

Au sud-ouest de l'arrondissement, le profond estuaire de la Seudre roule ses eaux dans de vastes marais qui abritent le plus grand domaine ostréicole de France, le bassin de Marennes-Oléron. Deux villes sont situées à proximité de son embouchure, sur la rive droite, Marennes et, sur la rive gauche, La Tremblade.

Quelques petites rivières arrosent l'arrondissement de Rochefort dont, au nord, le Curé qui y prend sa source et arrose la plaine de l'Aunis en prenant une direction nord-ouest tandis qu'au nord-est de l'arrondissement, la Gères qui naît dans les premières collines de l'Aunis, arrose la ville de Surgères à laquelle elle a donné son nom. Cette modeste rivière prend ensuite une direction sud et va irriguer le Marais de Rochefort. La Gères conflue avec la Devise, autre émissaire qui draine le Marais de la Petite Flandre et se jette dans la Charente, en aval de Rochefort.

Enfin, l'arrondissement de Rochefort reçoit les eaux de l'Arnoult dont le cours aval est canalisé et prend le nom de canal de Pont-l'Abbé avant de mêler ses eaux avec la Charente au droit de Tonnay-Charente.

Cet arrondissement maritime par excellence est occupé dans sa partie centrale par d'importants marais que sépare la Charente, au nord, les Marais de Rochefort et de la Petite Flandre, et au sud, le Marais de Brouage.

De même, dans la partie sud-ouest de l'arrondissement, la Seudre s'écoule entre les Marais de la Seudre voués principalement à l'ostréiculture dans ses bordures fluviatiles et à l'élevage dans ses parties desséchées.

SuperficieModifier

Le troisième arrondissement de la Charente-MaritimeModifier

L'arrondissement de Rochefort se classe au troisième rang des arrondissements de la Charente-Maritime n'occupant que 22,3 % du territoire départemental. Il se situe après les arrondissements de Saintes qui s'étend sur une superficie de 1 546 km2 et de Jonzac qui, avec 1 530 km2, a une surface pratiquement identique à celui de Rochefort.

Dans le classement régional des 14 arrondissements qui composait l'ancienne région Poitou-Charentes, il figurait parmi les moins étendus[3].

Liste des cantons et leur rang par superficieModifier

Rang Canton Superficie Nombre de communes
1 Surgères 231,66 km2 12
2 Marennes 181,91 km2 7
3 Aigrefeuille-d'Aunis 180,57 km2 11
4 Tonnay-Charente 179,88 km2 8
5 Saint-Agnant 175,48 km2 11
6 La Tremblade 170,14 km2 6
7 Saint-Pierre-d'Oléron 106,12 km2 4
... Rochefort-Nord (*) 104,20 km2 7
... Royan-Ouest (**) 77,45 km2 6
8 Le Château-d'Oléron 68,27 km2 4
... Royan-Est (**) 10,58 km2 1
... Commune de Rochefort (3 fractions de canton) (*) 21,95 km2 1
... Commune de Royan (2 fractions de canton) (**) 19,30 km2 1


(*) : Concernant les trois cantons de Rochefort, la superficie cumulée - y compris la commune de Rochefort - s'élève à 126,15 km2[4].

(**) : Concernant les deux cantons de Royan, la superficie cumulée - y compris la commune de Royan - s'étend sur 107,33 km2[5].

Si le canton de Surgères avec 231,66 km2 est le plus étendu de l'arrondissement de Rochefort, il en occupe le sixième de sa superficie totale avec 15,2 %. Cependant, il ne se classe qu'au dixième rang départemental[6].

La superficie cumulée de l'île d'Oléron qui rassemble deux cantons (canton du Château-d'Oléron et canton de Saint-Pierre-d'Oléron) est de 174,39 km2, ce qui la classe au deuxième rang des îles de la France métropolitaine[7].

Par ailleurs, c'est dans cet arrondissement que se trouvent les deuxième et troisième communes les plus étendues de tout le département de la Charente-Maritime : La Tremblade avec 69,13 km2 et Saint-Just-Luzac avec 47,74 km2, loin derrière Marans qui, avec ses 82,49 km2, est la commune la vaste de Charente-Maritime.

Enfin, c'est également dans ce département que se trouve la plus petite commune du département où l'Île-d'Aix ne s'étend que sur 1,19 km2.

Démographie et populationModifier

Évolution démographiqueModifier

En 2017, l'arrondissement comptait 190 481 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2017
139 934142 794147 331153 256161 340175 782184 883189 875190 481
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[8] puis population municipale à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Le deuxième arrondissement le plus peuplé de la Charente-MaritimeModifier

Par sa population, l'arrondissement de Rochefort occupe la deuxième place en Charente-Maritime rassemblant 29,5 % de la population du département en 2007, ce qui représente près d'1 habitant sur 3[10].

Un arrondissement à l'urbanisation rapideModifier

À l'instar de l'arrondissement voisin de La Rochelle, l'arrondissement de Rochefort se caractérise par un taux d'urbanisation qui est également plus élevé que celui de la Charente-Maritime dont le taux urbain est plutôt moyen avec 58,1 % en 2007.

En 2007, la population urbaine rassemble 127 898 habitants dans 13 unités urbaines, soit 71,6 %, ce qui est un taux comparable au taux national hors agglomération parisienne qui est de 73 %.

Parmi les unités urbaines de cet arrondissement, 2 comptent plus de 30 000 habitants (Rochefort avec 39 161 habitants et Royan avec 34 918 habitants), 1 a plus de 10 000 habitants (La Tremblade avec 11 023 habitants) et 3 ont plus de 5 000 habitants (Marennes avec 8 626 habitants, Saint-Pierre-d'Oléron avec 6 204 habitants et Surgères avec 6 188 habitants)[Note 2].

Cet arrondissement compte 23 communes de plus de 2 000 habitants sur les 60 que recense le département de la Charente-Maritime en 2007, soit autant que l'arrondissement de La Rochelle. Parmi celles-ci, 7 ont plus de 5 000 habitants sur les 18 communes de cette catégorie en Charente-Maritime.

Liste des 23 communes de plus de 2 000 habitants en 2007 dans l'arrondissement de Rochefort
commune Population en 2007
Rochefort 25 999
Royan 18 424
Tonnay-Charente 7 434
Saint-Pierre-d'Oléron 6 204
Surgères 6 188
Marennes 5 315
Saint-Georges-de-Didonne 5 040
La Tremblade 4 474
Fouras 4 056
Le Château-d'Oléron 3 949
Saint-Palais-sur-Mer 3 830
Vaux-sur-Mer 3 785
Aigrefeuille-d'Aunis 3 577
Saint-Georges-d'Oléron 3 490
Bourcefranc-le-Chapus 3 311
Échillais 3 269
Dolus-d'Oléron 3 156
Arvert 3 069
Soubise 2 824
Saint-Sulpice-de-Royan 2 735
Breuillet 2 539
Saint-Agnant 2 329
Étaules 2 153


Liste des 13 unités urbaines de l'arrondissement de Rochefort en 2007 (Population municipale)
Rang Nom de l'unité urbaine Unité urbaine Nombre de communes Ville-centre ou ville isolée Superficie Densité de population
1 Rochefort[11] 39 161 5 25 999 99 km2 396 hab/km²
2 Royan[12] 34 918 6 18 424 86 km2 404 hab/km²
3 La Tremblade[13] 11 023 4 4 474 117 km2 94 hab/km²
4 Marennes[14] 8 626 2 5 315 32 km2 266 hab/km²
5 Saint-Pierre-d'Oléron[15] 6 204 1 6 204 41 km2 153 hab/km²
6 Surgères[16] 6 188 1 6 188 29 km2 216 hab/km²
7 Fouras[17] 4 056 1 4 056 10 km2 426 hab/km²
8 Le Château-d'Oléron[18] 3 949 1 3 949 16 km2 252 hab/km²
9 Aigrefeuille-d'Aunis[19] 3 577 1 3 577 17 km2 213 hab/km²
10 Port-des-Barques[20] 2 863 2 1 851 26 km2 110 hab/km²
11 Breuillet[21] 2 539 1 2 539 20 km2 127 hab/km²
12 Saint-Trojan-les-Bains[22] 2 465 2 1 477 24 km2 105 hab/km²
13 Saint-Agnant[23] 2 329 1 2 329 22 km2 104 hab/km²

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.
  2. Pour plus de détails, se reporter à l'article détaillé Liste des unités urbaines de la Charente-Maritime.

RéférencesModifier

  1. Arrêté n° R75-2016-12-30-002 portant modification des limites territoriales des arrondissements de Charente-Maritime, Bordeaux, 30 décembre 2016
  2. « Composition de l'arrondissement de Rochefort », sur https://www.insee.fr (consulté le 4 septembre 2020)
  3. Superficie des 14 arrondissements de Poitou-Charentes : 1 - Montmorillon (3 000 km2), 2 - Niort (2 792 km2), 3 - Confolens (2 268 km2), 4 - Angoulême (2 217 km2), 5 - Châtellerault (2 065 km2), 6 - Poitiers (1 926 km2), 7 - Bressuire (1 623 km2), 8 - Parthenay (1 585 km2), 9 - Saintes (1 546 km2), 10 - Jonzac (1 530 km2), 11 - Rochefort ( 1 528 km2), 12 - Cognac (1 471 km2), 13 - Saint-Jean-d'Angély (1 442 km2) et 14 - La Rochelle (818 km2).
  4. Les services de l'INSEE ne communiquent pas le chiffre de la superficie des fractions de la commune de Rochefort. Il est donc impossible d'établir la superficie des trois cantons de Rochefort avec chaque fraction de la commune de Rochefort. La superficie indiquée dans le tableau concernant le canton de Rochefort-Nord correspond aux communes qui composent ce canton sans la fraction de la commune de Rochefort dont le chiffre n'est pas communiqué par les services de l'INSEE.
  5. Les services de l'INSEE ne communiquent pas le chiffre de la superficie des fractions de la commune de Royan. Il est donc impossible d'établir la superficie des deux cantons de Royan avec chaque fraction de la commune de Royan. La superficie indiquée dans le tableau concernant le canton de Royan-Ouest correspond aux communes qui composent ce canton sans la fraction de la commune de Royan dont le chiffre n'est pas communiqué par les services de l'INSEE.
  6. Il se classe après les cantons d'Aulnay (333,88 km2), Montguyon (322,31 km2), Matha (289,21 km2), Mirambeau (266,86 km2), Gémozac (260,18 km2), Courçon (254,53 km2), Pons (238,63 km2), Saint-Porchaire (235,54 km2) et Saint-Jean-d'Angély (232,01 km2)
  7. Elle se classe après la Corse et devance de loin l'île de Ré et Belle-Île-en-Mer
  8. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  9. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  10. Pour approfondir le sujet sur cet article, se reporter à l'article détaillé Démographie de la Charente-Maritime
  11. Composition de l'unité urbaine de Rochefort en 2010
  12. Composition de l'unité urbaine de Royan en 2010
  13. Composition de l'unité urbaine de La Tremblade en 2010
  14. Composition de l'unité urbaine de Marennes en 2010
  15. Composition de l'unité urbaine de Saint-Pierre-d'Oléron en 2010
  16. Composition de l'unité urbaine de Surgères en 2010
  17. Composition de l'unité urbaine de Fouras en 2010
  18. Composition de l'unité urbaine du Château-d'Oléron en 2010
  19. Composition de l'unité urbaine d'Aigrefeuille-d'Aunis en 2010
  20. Composition de l'unité urbaine de Port-des-Barques en 2010
  21. Composition de l'unité urbaine de Breuillet en 2010
  22. Composition de l'unité urbaine de Saint-Trojan-les-Bains en 2010
  23. Composition de l'unité urbaine de Saint-Agnant en 2010

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier