Ouvrir le menu principal

Liste des unités urbaines de la Charente-Maritime

page de liste de Wikipédia

La Liste des unités urbaines de la Charente-Maritime est un fichier des unités urbaines du département de la Charente-Maritime dont la mise à jour est effectuée par l'INSEE lors de la révision du zonage ou du périmètre des aires urbaines en France.

Ces mises à jour ont lieu régulièrement après chaque recensement de population. Concernant ces listes, celles-ci sont établies en 1975, 1982, 1990, 1999 et 2010.

Sommaire

Liste des 32 unités urbaines de 2010 (recensement de 2007)Modifier

Ce tableau comprend les 32 unités urbaines de la Charente-Maritime au recensement de 2007, dans leurs nouvelles délimitations définies par l'Insee en 2010[1].

Liste des unités urbaines de Charente-Maritime en 2007 (Population municipale)
Rang Nom de l'unité urbaine Unité urbaine Nombre de communes Ville-centre ou ville isolée Superficie Densité de population
1 La Rochelle[2] 127 023 10 76 848 125 km2 1 015 hab/km²
2 Rochefort[3] 39 161 5 25 999 99 km2 396 hab/km²
3 Royan[4] 34 918 6 18 424 86 km2 404 hab/km²
4 Saintes[5] 30 086 3 26 401 70 km2 429 hab/km²
5 La Tremblade[6] 11 023 4 4 474 117 km2 94 hab/km²
6 Saint-Jean-d'Angély[7] 8 689 3 7 463 33 km2 263 hab/km²
7 Marennes[8] 8 626 2 5 315 32 km2 266 hab/km²
8 Saujon[9] 6 404 1 6 404 18 km2 353 hab/km²
9 Saint-Pierre-d'Oléron[10] 6 204 1 6 204 41 km2 153 hab/km²
10 Surgères[11] 6 188 1 6 188 29 km2 216 hab/km²
11 La Flotte[12] 5 511 2 2 923 17 km2 324 hab/km²
12 Jonzac[13] 5 183 3 3 511 34 km2 153 hab/km²
13 Marans[14] 4 655 1 4 655 82 km2 56 hab/km²
14 Ars-en-Ré[15] 4 640 5 1 315 42 km2 111 hab/km²
15 Saint-Xandre[16] 4 519 1 4 519 13 km2 340 hab/km²
16 Pons[17] 4 442 1 4 442 28 km2 161 hab/km²
17 Fouras[18] 4 056 1 4 056 10 km2 426 hab/km²
18 Le Château-d'Oléron[19] 3 949 1 3 949 16 km2 252 hab/km²
19 Aigrefeuille-d'Aunis[20] 3 577 1 3 577 17 km2 213 hab/km²
20 Montendre[21] 3 473 2 3 146 31 km2 111 hab/km²
21 Sainte-Marie-de-Ré[22] 3 082 1 3 082 10 km2 313 hab/km²
22 Port-des-Barques[23] 2 863 2 1 851 26 km2 110 hab/km²
23 La Jarrie[24] 2 798 1 2 798 km2 296 hab/km²
24 Breuillet[25] 2 539 1 2 539 20 km2 127 hab/km²
25 Marsilly[26] 2 471 1 2 471 12 km2 207 hab/km²
26 Saint-Trojan-les-Bains[27] 2 465 2 1 477 24 km2 105 hab/km²
27 Saint-Agnant[28] 2 329 1 2 329 22 km2 104 hab/km²
28 Le Bois-Plage-en-Ré[29] 2 303 1 2 303 12 km2 189 hab/km²
29 Rivedoux-Plage[30] 2 260 1 2 260 km2 500 hab/km²
30 La Jarne[31] 2 211 1 2 211 km2 263 hab/km²
31 Matha[32] 2 135 1 2 135 19 km2 112 hab/km²
32 Saint-Aigulin[33] 1 935 1 1 935 28 km2 68 hab/km²


À cette liste des 31 unités urbaines telles qu'elles sont définies par l'Insee dans la nouvelle délimitation de 2010, il faut y ajouter la commune urbaine de Saint-Aigulin - 1 935 habitants en 2007 - classifiée comme commune de banlieue de l'unité urbaine de La Roche-Chalais - Saint-Aigulin, située à cheval sur les départements de la Dordogne et de la Charente-Maritime.

Les 32 unités urbaines nouvellement définies en 2010 rassemblent en tout 68 communes urbaines en Charente-Maritime.

Dans cette nouvelle délimitation, huit nouvelles unités urbaines sont ajoutées par rapport à la liste établie en 1999 par l'Insee. Il s'agit par ordre décroissant de population de Ars-en-Ré, Port-des-Barques, Breuillet, Saint-Trojan-les-Bains, Saint-Agnant, Rivedoux-Plage, La Jarne et Matha.

Concernant l'unité urbaine de Matha, cette dernière a retrouvé son statut de commune urbaine en 2010 qu'elle avait perdu en 1999 en raison d'une forte baisse démographique entre 1990 et 1999. Cette situation s'applique maintenant à L'Houmeau qui a perdu son statut de commune urbaine en 2010.

Le littoral charentais est plus que jamais touché par l'urbanisation. Entre 1999 et 2007, quatre nouvelles unités urbaines ont été créées (Port-des-Barques sur la rive gauche de l'embouchure de la Charente, Saint-Trojan-les-Bains dans l'île d'Oléron, Ars-en-Ré et Rivedoux-Plage dans l'île de Ré).

La croissance de l'urbanisation en Charente-Maritime s'est accentuée entre 1999 et 2007 et le taux de population urbaine est passé de 55,2 % en 1999 à 58,1 % en 2007.

L'ensemble des 68 communes urbaines (y compris Saint-Aigulin), réparties en 31 unités urbaines, rassemble 351 728 habitants en 2007.

Le département compte toujours 12 unités urbaines de plus de 5 000 habitants mais leur proportion dans la population départementale a continué de croître, passant de 47,2 % en 1999 à 47,7 % en 2007. Une partie de cette croissance est due également au fait qu'un grand nombre d'entre elles se sont accrues par ajout de nouvelles communes urbaines; La Rochelle et Saint-Jean-d'Angély en gagnent 2 chacune, tandis que Rochefort, Royan, Saintes et La Tremblade en incorporent une chacune.

Liste des 26 unités urbaines de 1999 (recensement de 1999)Modifier

Ce tableau comprend les 26 unités urbaines de la Charente-Maritime au recensement de 1999, dans leurs délimitations définies par l'Insee en 1999.

Liste des unités urbaines de Charente-Maritime en 1999 (Population sans doubles-comptes)
Rang Nom de l'unité urbaine Ville-centre ou ville isolée Nombre de communes Unité urbaine Superficie Densité de population
1 La Rochelle[34] 76 584 8 116 157 93 km2 1 252 hab/km²
2 Rochefort[35] 25 797 4 36 000 77 km2 470 hab/km²
3 Royan[36] 17 102 5 31 161 68 km2 462 hab/km²
4 Saintes[37] 25 595 2 26 836 59 km2 459 hab/km²
5 La Tremblade[38] 4 667 3 9 141 107 km2 86 hab/km²
6 Saint-Jean-d'Angély[39] 7 681 1 7 681 19 km2 409 hab/km²
7 Marennes[40] 4 685 2 7 636 32 km2 235 hab/km²
8 Surgères[41] 6 051 1 6 051 29 km2 211 hab/km²
9 Saint-Pierre-d'Oléron[42] 5 944 1 5 944 41 km2 147 hab/km²
10 Saujon[43] 5 392 1 5 392 18 km2 298 hab/km²
11 La Flotte[44] 2 737 2 5 374 17 km2 316 hab/km²
12 Jonzac[45] 3 817 3 5 320 34 km2 157 hab/km²
13 Pons[46] 4 427 1 4 427 28 km2 160 hab/km²
14 Marans[47] 4 375 1 4 375 82 km2 53 hab/km²
15 Dompierre-sur-Mer[48] 4 305 1 4 305 18 km2 235 hab/km²
16 Saint-Xandre[49] 4 121 1 4 121 13 km2 310 hab/km²
17 Fouras[50] 3 835 1 3 835 10 km2 403 hab/km²
18 Le Château-d'Oléron[51] 3 552 1 3 552 16 km2 227 hab/km²
19 Aigrefeuille-d'Aunis[52] 3 151 1 3 151 17 km2 188 hab/km²
20 Montendre[53] 3 117 1 3 117 25 km2 124 hab/km²
21 Sainte-Marie-de-Ré[54] 2 655 1 2 655 10 km2 270 hab/km²
22 La Jarrie[55] 2 653 1 2 653 km2 281 hab/km²
23 L'Houmeau[56] 2 279 1 2 279 km2 540 hab/km²
24 Le Bois-Plage-en-Ré[57] 2 235 1 2 235 12 km2 183 hab/km²
25 Marsilly[58] 2 203 1 2 203 12 km2 185 hab/km²
26 Saint-Aigulin[59] 1 985 1 1 985 28 km2 70 hab/km²


Entre 1990 et 1999, la population de la Charente-Maritime s'est très fortement accrue, passant de 527 146 habitants à 557 024 habitants entre ces deux dates dont une part importante est due à l'accélération de l'urbanisation qui, une fois de plus, s'est intensifiée sur le littoral charentais et autour de La Rochelle.

La population urbaine a progressé plus vite que celle du département et le taux urbain de la Charente-Maritime passe à 55,2 % contre 53,2 % en 1990 et 51 % en 1975. En 1999, elle rassemble 307 586 habitants.

En 1999, 25 unités urbaines sont enregistrées, soit un gain de deux nouvelles unités urbaines par rapport à 1990, celles-ci rassemblent 47 communes urbaines, soit 1 commune sur 10 en Charente-Maritime.

Deux nouvelles unités urbaines apparaissent dans l’orbite rochelaise et appartiennent toutes deux à son aire urbaine (La Jarrie et Marsilly) tandis que Nieul-sur-Mer, qui fut une unité urbaine en 1982 et 1990, est intégrée dans l'unité urbaine de La Rochelle qui passe de 7 à 8 communes urbaines et regroupe 116 157 habitants. Les autres unités urbaines sont situées dans l'île de Ré dont Sainte-Marie-de-Ré et Le Bois-Plage-en-Ré tandis que celle de la Flotte incorpore la commune urbaine de Saint-Martin-de-Ré et franchit le cap des 5 000 habitants devenant en même temps l'unité urbaine la plus peuplée de cette île.

Une seule unité urbaine est retranchée dans cette catégorie en 1999; il s'agit de l'unité urbaine de Matha qui, accusant une très forte chute démographique entre 1990 et 1999, a été déclassée. Elle retrouvera son statut de commune urbaine en 2007.

En 1999, la Charente-Maritime compte 12 unités urbaines de plus de 5 000 habitants, soit deux de plus qu'en 1990. Celles-ci cumulent 262 639 habitants et concentrent 47,2 % de la population départementale. 32 communes urbaines leur sont rattachées. La plus importante, La Rochelle, devient la deuxième agglomération de Poitou-Charentes, se situant après Poitiers, la capitale régionale.

Dans le groupe des unités urbaines de 20 000 habitants à moins de 50 000 habitants, deux ont franchi le cap des 30 000 habitants sans pour autant avoir accru en nombre de communes (Rochefort et Royan). Seule l'unité urbaine de Saintes est en baisse démographique, et passe au 9e rang régional après Cognac.

Liste des 24 unités urbaines de 1990Modifier

Ce tableau comprend les 24 unités urbaines de la Charente-Maritime au recensement de 1990, dans leurs délimitations définies par l'Insee en 1990[60].

Liste des 24 unités urbaines de Charente-Maritime en 1990 (Population sans doubles-comptes)
Rang Nom de l'unité urbaine Ville-centre ou ville isolée Nombre de communes Unité urbaine Superficie Densité de population
1 La Rochelle 71 094 7 100 264 82 km2 1 223 hab/km²
2 Rochefort 25 561 4 35 598 77 km2 462 hab/km²
3 Royan 16 837 5 29 194 68 km2 432 hab/km²
4 Saintes 25 874 2 27 003 59 km2 462 hab/km²
5 La Tremblade 4 623 3 8 770 107 km2 82 hab/km²
6 Saint-Jean-d'Angély 8 060 1 8 060 19 km2 429 hab/km²
7 Marennes 4 634 2 7 485 32 km2 230 hab/km²
8 Surgères 6 049 1 6 049 29 km2 211 hab/km²
9 Saint-Pierre-d'Oléron 5 365 1 5 365 41 km2 132 hab/km²
10 Jonzac 3 998 2 5 164 31 km2 167 hab/km²
11 Nieul-sur-Mer 4 957 1 4 957 11 km2 452 hab/km²
12 Saujon 4 891 1 4 891 18 km2 271 hab/km²
13 Pons 4 412 1 4 412 28 km2 160 hab/km²
14 Marans 4 170 1 4 170 82 km2 51 hab/km²
15 Dompierre-sur-Mer 3 627 1 3 627 18 km2 198 hab/km²
16 Le Château-d'Oléron 3 544 1 3 544 16 km2 226 hab/km²
17 Saint-Xandre 3 279 1 3 279 13 km2 252 hab/km²
18 Fouras 3 238 1 3 238 10 km2 340 hab/km²
19 Montendre 3 140 1 3 140 25 km2 125 hab/km²
20 Aigrefeuille-d'Aunis 2 944 1 2 944 17 km2 176 hab/km²
21 L'Houmeau 2 486 1 2 486 km2 589 hab/km²
22 La Flotte 2 452 1 2 452 12 km2 199 hab/km²
23 Matha 2 183 1 2 183 19 km2 114 hab/km²
24 Saint-Aigulin 2 040 1 2 040 28 km2 73 hab/km²


En 1990, la Charente-Maritime s'est accrue modérément passant de 513 220 habitants en 1982 à 527 146 habitants en 1990. Dans cette même période, la population urbaine s'accroît légèrement plus vite que le département et trois nouvelles unités urbaines sont ajoutées, celles de Dompierre-sur-Mer et de L'Houmeau aux portes de La Rochelle et La Flotte dans l'île de Ré, et 42 communes urbaines sont répertoriées en 1990, soit 4 de plus qu'en 1982.

La Rochelle se maintient difficilement au-dessus du seuil des 100 000 habitants avec 100 264 habitants en 1990 et le nombre de communes urbaines qui constituent son agglomération n'a pas varié. Pendant la période 1982-1990, La Rochelle, comme nombre d'autres villes du département, passe par une crise économique profonde marquée par une grave désindustrialisation de ses activités, ce qui explique en grande partie la baisse démographique de la ville.

Dans la catégorie des unités urbaines de 20 000 habitants à moins de 50 000 habitants, seule l'unité urbaine de Rochefort s'accroît d'une nouvelle commune, Vergeroux, passant de 3 à 4 communes et comptant 35 598 habitants.

Une nouvelle unité urbaine franchit le cap des 5 000 habitants en 19990 avec Saint-Pierre-d'Oléron; ce qui fait que 10 unités urbaines ont plus de 5 000 habitants en Charente-Maritime et toujours plus de 2 habitants sur 5 résident dans ces agglomérations (44,2 % en 1990).

En 1990, 280 315 habitants vivent dans les 41 communes urbaines de la Charente-Maritime soit 53,2 % de la population départementale.

Liste des 21 unités urbaines de 1982Modifier

Ce tableau comprend les 21 unités urbaines de la Charente-Maritime au recensement de 1982, dans leurs délimitations définies par l'Insee en 1982[61].

Liste des unités urbaines de Charente-Maritime en 1982 (Population sans doubles-comptes)
Rang Nom de l'unité urbaine Ville-centre ou ville isolée Nombre de communes Unité urbaine Superficie Densité de population
1 La Rochelle 75 840 7 102 143 82 km2 1 246 hab/km²
2 Rochefort 26 167 3 35 122 71 km2 495 hab/km²
3 Royan 17 540 5 28 327 68 km2 420 hab/km²
4 Saintes 25 471 2 26 499 59 km2 453 hab/km²
5 Saint-Jean-d'Angély 8 820 1 8 820 19 km2 470 hab/km²
6 La Tremblade 4 686 3 8 543 107 km2 80 hab/km²
7 Marennes 4 549 2 7 343 32 km2 226 hab/km²
8 Surgères 6 175 1 6 175 29 km2 215 hab/km²
9 Jonzac 4 494 2 5 584 31 km2 180 hab/km²
10 Pons 4 861 1 4 861 28 km2 174 hab/km²
11 Saint-Pierre-d'Oléron 4 782 1 4 782 41 km2 118 hab/km²
12 Saujon 4 777 1 4 777 18 km2 265 hab/km²
13 Marans 4 289 1 4 289 82 km2 52 hab/km²
14 Nieul-sur-Mer 4 957 1 4 957 11 km2 452 hab/km²
15 Le Château-d'Oléron 3 411 1 3 411 16 km2 218 hab/km²
16 Montendre 3 330 1 3 330 25 km2 133 hab/km²
17 Fouras 3 295 1 3 295 10 km2 346 hab/km²
18 Saint-Xandre 2 987 1 2 987 13 km2 241 hab/km²
19 Aigrefeuille-d'Aunis 2 843 1 2 843 17 km2 170 hab/km²
20 Matha 2 300 1 2 300 19 km2 121 hab/km²
21 Saint-Aigulin 2 220 1 2 220 28 km2 78 hab/km²


En 1982, la Charente-Maritime franchit un cap historique dans son histoire démographique, celui du demi million d'habitants, atteignant alors 513 220 habitants. Cette croissance démographique est en grande partie imputable à l'essor de l'urbanisation dont le taux de population urbaine passe de 51 % à 52,9 % entre 1975 et 1982.

Le nombre de communes urbaines continue de croître régulièrement, passant de 31 communes en 1975 à 38 communes en 1982, et 20 unités urbaines sont répertoriées, soit 4 de plus qu'au recensement précédent.

La poursuite de l'urbanisation du département se confirme surtout sur le littoral et autour de La Rochelle. Cinq nouvelles unités urbaines sont créées en 1982 dont par ordre démographique Saint-Pierre-d'Oléron, Nieul-sur-Mer, Saint-Xandre, Aigrefeuille-d'Aunis et Montendre. Bourcefranc-le-Chapus qui formait une unité urbaine jusqu'en 1975 est intégrée à l'unité urbaine de Marennes et devient une commune de la banlieue de Marennes.

Quelques unités urbaines s'accroissent par l'incorporation de nouvelles communes, ce qui est le cas précisément de trois d'entre elles. La Rochelle passe de 6 à 7 communes urbaines avec Puilboreau et se maintient au-dessus des 100 000 habitants, passant à 102 143 habitants, tandis que l'unité urbaine de Marennes qui rassemble 2 communes passe au-dessus des 5 000 habitants avec 7 343 habitants ainsi que Jonzac qui, avec Saint-Germain-de-Lusignan, regroupent 5 584 habitants.

En 1982, la Charente-Maritime compte 9 unités urbaines de plus de 5 000 habitants, soit deux de plus qu'en 1975. Elles rassemblent 228 556 habitants, soit 44,5 % de la population départementale contre 43,7 % en 1975.

Liste des 17 unités urbaines de 1975Modifier

Ce tableau comprend les 17 unités urbaines de la Charente-Maritime au recensement de 1975, dans leurs délimitations définies par l'Insee en 1975.

Liste des unités urbaines de Charente-Maritime en 1975 (Population sans les doubles-comptes)
Rang Nom de l'unité urbaine Ville-centre ou ville isolée Nombre de communes Unité urbaine Superficie Densité de population
1 La Rochelle 75 367 6 100 649 74 km2 1 072 hab/km²
2 Rochefort 28 155 3 36 432 71 km2 513 hab/km²
3 Royan 18 062 5 27 881 68 km2 413 hab/km²
4 Saintes 26 891 2 27 760 59 km2 474 hab/km²
5 Saint-Jean-d'Angély 9 642 1 9 642 19 km2 507 hab/km²
6 La Tremblade 5 148 3 8 790 107 km2 82 hab/km²
7 Surgères 6 178 1 6 178 29 km2 215 hab/km²
8 Pons 4 878 1 4 878 28 km2 176 hab/km²
9 Saujon 4 426 1 4 426 18 km2 246 hab/km²
10 Jonzac 4 306 1 4 306 13 km2 329 hab/km²
11 Marennes 4 214 1 4 214 20 km2 210 hab/km²
12 Marans 3 987 1 3 987 82 km2 48 hab/km²
13 Fouras 3 612 1 3 612 10 km2 380 hab/km²
14 Le Château-d'Oléron 3 324 1 3 324 16 km2 212 hab/km²
15 Bourcefranc-le-Chapus 2 984 1 2 984 12 km2 241 hab/km²
16 Saint-Aigulin 2 359 1 2 359 28 km2 84 hab/km²
17 Matha 2 252 1 2 252 19 km2 119 hab/km²


Au recensement de 1975, la Charente-Maritime rassemble 497 859 habitants dont 253 674 habitants résident dans les 16 unités urbaines du département.

À cette date, 51 % de la population du département vit dans les 31 communes urbaines de la Charente-Maritime.

C'est au recensement précédent, celui de 1968, que la Charente-Maritime rassemblait tout juste plus de citadins que de ruraux avec un taux de population urbaine de 50,4 %. C'était la première fois de l'histoire démographique de la Charente-Maritime que les citadins devenaient plus nombreux que les ruraux et cette tendance à l'urbanisation du département, surtout sa partie littorale, s'est confirmée dans les recensements suivants.

En 1975, l'unité urbaine de La Rochelle qui rassemble 6 communes urbaines (La Rochelle, Angoulins, Aytré, Châtelaillon-Plage, Lagord et Périgny) franchit pour la première fois le seuil des 100 000 habitants, comptant 100 649 habitants. À cette date, elle est la première unité urbaine de Poitou-Charentes, devançant de très peu les unités urbaines d'Angoulême (100 528 habitants) et de Poitiers (100 235 habitants).

Les unités urbaines de Rochefort, Royan et Saintes occupent respectivement les 2e, 3e et 4e rangs dans le département et ce classement n'a pas varié depuis 1975. En 1975, elles comptent chacune plus de 20 000 habitants.

En 1975, la Charente-Maritime ne compte que 7 unités urbaines de plus de 5 000 habitants qui rassemblent 21 communes urbaines et 217 332 habitants, soit 43,7 % de la population départementale. Déjà, 2 personnes sur 5 résident dans les unités urbaines de plus de 5 000 habitants en 1975.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Définition des nouvelles unités urbaines en 2010
  2. Composition de l'unité urbaine de La Rochelle en 2010
  3. Composition de l'unité urbaine de Rochefort en 2010
  4. Composition de l'unité urbaine de Royan en 2010
  5. Composition de l'unité urbaine de Saintes en 2010
  6. Composition de l'unité urbaine de La Tremblade en 2010
  7. Composition de l'unité urbaine de Saint-Jean-d'Angély en 2010
  8. Composition de l'unité urbaine de Marennes en 2010
  9. Composition de l'unité urbaine de Saujon en 2010
  10. Composition de l'unité urbaine de Saint-Pierre-d'Oléron en 2010
  11. Composition de l'unité urbaine de Surgères en 2010
  12. Composition de l'unité urbaine de La Flotte en 2010
  13. Composition de l'unité urbaine de Jonzac en 2010
  14. Composition de l'unité urbaine de Marans en 2010
  15. Composition de l'unité urbaine d'Ars-en-Ré en 2010
  16. Composition de l'unité urbaine de Saint-Xandre en 2010
  17. Composition de l'unité urbaine de Pons en 2010
  18. Composition de l'unité urbaine de Fouras en 2010
  19. Composition de l'unité urbaine du Château-d'Oléron en 2010
  20. Composition de l'unité urbaine d'Aigrefeuille-d'Aunis en 2010
  21. Composition de l'unité urbaine de Montendre en 2010
  22. Composition de l'unité urbaine de Sainte-Marie-de-Ré en 2010
  23. Composition de l'unité urbaine de Port-des-Barques en 2010
  24. Composition de l'unité urbaine de La Jarrie en 2010
  25. Composition de l'unité urbaine de Breuillet en 2010
  26. Composition de l'unité urbaine de Marsilly en 2010
  27. Composition de l'unité urbaine de Saint-Trojan-les-Bains en 2010
  28. Composition de l'unité urbaine de Saint-Agnant en 2010
  29. Composition de l'unité urbaine de Le Bois-Plage-en-Ré en 2010
  30. Composition de l'unité urbaine de Rivedoux-Plage en 2010
  31. Composition de l'unité urbaine de La Jarne en 2010
  32. Composition de l'unité urbaine de Matha en 2010
  33. Composition de l'urbaine de La Roche-Chalais-Saint-Aigulin
  34. Zonage de l'unité urbaine de La Rochelle en 1999
  35. Zonage de l'unité urbaine de La Rochefort en 1999
  36. Zonage de l'unité urbaine de La Royan en 1999
  37. Zonage de l'unité urbaine de Saintes en 1999
  38. Zonage de l'unité urbaine de La Tremblade en 1999
  39. Zonage de l'unité urbaine de Saint-Jean-d'Angély en 1999
  40. Zonage de l'unité urbaine de Marennes en 1999
  41. Zonage de l'unité urbaine de Surgères en 1999
  42. Zonage de l'unité urbaine de Saint-Pierre-d'Oléron en 1999
  43. Zonage de l'unité urbaine de Saujon en 1999
  44. Zonage de l'unité urbaine de La Flotte en 1999
  45. Zonage de l'unité urbaine de Jonzac en 1999
  46. Zonage de l'unité urbaine de Pons en 1999
  47. Zonage de l'unité urbaine de Marans en 1999
  48. Zonage de l'unité urbaine de Dompierre-sur-Mer en 1999
  49. Zonage de l'unité urbaine de Saint-Xandre en 1999
  50. Zonage de l'unité urbaine de Fouras en 1999
  51. Zonage de l'unité urbaine du Château-d'Oléron en 1999
  52. Zonage de l'unité urbaine d'Aigrefeuille-d'Aunis en 1999
  53. Zonage de l'unité urbaine de Montendre en 1999
  54. Zonage de l'unité urbaine de Sainte-Marie-de-Ré en 1999
  55. Zonage de l'unité urbaine de La Jarrie en 1999
  56. Zonage de l'unité urbaine de L(Houmeau en 1999
  57. Zonage de l'unité urbaine de Le Bois-Plage-en-Ré en 1999
  58. Zonage de l'unité urbaine de Marsilly en 1999
  59. Composition de l'urbaine de La Roche-Chalais-Saint-Aigulin en 1999
  60. Liste des unités urbaines de la Charente-Maritime en 1990 (p.35 du document pdf) « Copie archivée » (version du 25 avril 2012 sur l'Internet Archive)
  61. Liste des unités urbaines de la Charente-Maritime en 1982 (p.60 du document pdf)

Pour approfondirModifier