Ouvrir le menu principal

Arrondissement de Confolens

arrondissement de Charente, en France

Arrondissement de Confolens
Arrondissement de Confolens
Situation de l'arrondissement de Confolens dans le département Charente.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département et
collectivité territoriale
Charente
Chef-lieu Confolens
Code arrondissement 163
Démographie
Population 71 845 hab. (2016)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° nord, 1° est
Superficie 2 268 km2
Subdivisions
Communes 150

L'arrondissement de Confolens est une division administrative française, située dans le département de la Charente et la région Nouvelle-Aquitaine.

C'est par sa superficie l'arrondissement le plus étendu de la Charente, occupant même le troisième rang dans la région Nouvelle-Aquitaine, mais il en est le moins peuplé du département. Le sous-préfet est Laurent Alaton depuis septembre 2009.

CompositionModifier

Depuis la refonte de la carte administrative de la Charente au 1er janvier 2008[1], dix cantons composent l'arrondissement de Confolens.

Liste des cantons (selon l'ordre alphabétique) :

Découpage communal depuis 2015Modifier

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Confolens est ainsi de 139 en 2015, 138 en 2016 et 150 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 150 communes suivantes[2] :

  1. Abzac
  2. Les Adjots
  3. Aigre
  4. Alloue
  5. Ambérac
  6. Ambernac
  7. Anais
  8. Ansac-sur-Vienne
  9. Aunac-sur-Charente
  10. Aussac-Vadalle
  11. Barbezières
  12. Barro
  13. Beaulieu-sur-Sonnette
  14. Benest
  15. Bernac
  16. Bessé
  17. Bioussac
  18. Le Bouchage
  19. Brettes
  20. Brigueuil
  21. Brillac
  22. Cellefrouin
  23. Cellettes
  24. Chabanais
  25. Chabrac
  26. Champagne-Mouton
  27. La Chapelle
  28. Charmé
  29. Chasseneuil-sur-Bonnieure
  30. Chassenon
  31. Chassiecq
  32. Chenon
  33. Cherves-Châtelars
  34. La Chèvrerie
  35. Chirac
  36. Condac
  37. Confolens
  38. Coulonges
  39. Courcôme
  40. Couture
  41. Ébréon
  42. Empuré
  43. Épenède
  44. Esse
  45. Étagnac
  46. Exideuil
  47. La Faye
  48. Fontclaireau
  49. Fontenille
  50. La Forêt-de-Tessé
  51. Fouqueure
  52. Genouillac
  53. Les Gours
  54. Le Grand-Madieu
  55. Hiesse
  56. Juillé
  57. Lessac
  58. Lesterps
  59. Lésignac-Durand
  60. Lichères
  61. Ligné
  62. Le Lindois
  63. Londigny
  64. Longré
  65. Lonnes
  66. Roumazières-Loubert
  67. Lupsault
  68. Lussac
  69. Luxé
  70. La Magdeleine
  71. Maine-de-Boixe
  72. Manot
  73. Mansle
  74. Massignac
  75. Mazerolles
  76. Mazières
  77. Montemboeuf
  78. Montignac-Charente
  79. Montjean
  80. Montrollet
  81. Mouton
  82. Moutonneau
  83. Mouzon
  84. Nanclars
  85. Nanteuil-en-Vallée
  86. Nieuil
  87. Oradour
  88. Oradour-Fanais
  89. Paizay-Naudouin-Embourie
  90. Parzac
  91. La Péruse
  92. Les Pins
  93. Pleuville
  94. Poursac
  95. Pressignac
  96. Puyréaux
  97. Raix
  98. Ranville-Breuillaud
  99. Roussines
  100. Ruffec
  101. Saint-Amant-de-Boixe
  102. Saint-Amant-de-Bonnieure
  103. Saint-Angeau
  104. Saint-Christophe
  105. Saint-Ciers-sur-Bonnieure
  106. Saint-Claud
  107. Sainte-Colombe
  108. Saint-Coutant
  109. Saint-Fraigne
  110. Saint-Front
  111. Saint-Georges
  112. Saint-Gourson
  113. Saint-Groux
  114. Saint-Laurent-de-Céris
  115. Saint-Martin-du-Clocher
  116. Saint-Mary
  117. Saint-Maurice-des-Lions
  118. Saint-Quentin-sur-Charente
  119. Saint-Sulpice-de-Ruffec
  120. Salles-de-Villefagnan
  121. Saulgond
  122. Sauvagnac
  123. Souvigné
  124. Suaux
  125. Suris
  126. La Tâche
  127. Taizé-Aizie
  128. Theil-Rabier
  129. Tourriers
  130. Turgon
  131. Tusson
  132. Tuzie
  133. Valence
  134. Vars
  135. Ventouse
  136. Verdille
  137. Verneuil
  138. Verteuil-sur-Charente
  139. Vervant
  140. Le Vieux-Cérier
  141. Vieux-Ruffec
  142. Villefagnan
  143. Villegats
  144. Villejésus
  145. Villejoubert
  146. Villiers-le-Roux
  147. Villognon
  148. Vitrac-Saint-Vincent
  149. Vouharte
  150. Xambes

GéographieModifier

La configuration géographiqueModifier

L'arrondissement de Confolens occupe toute la partie septentrionale de la Charente. Au sud, il est limitrophe de l'arrondissement d'Angoulême et, au sud-ouest, de celui de Cognac.

Cet arrondissement a la particularité géographique de voisiner avec cinq départements et trois régions.

Tout d'abord, il est limitrophe de la Charente-Maritime, à l'ouest, via l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély, il confine, au nord-ouest, avec les Deux-Sèvres via l'arrondissement de Niort et, au nord, avec la Vienne via l'arrondissement de Montmorillon.

À l'est et au sud-est, il voisine avec le département de la Haute-Vienne, via les arrondissements de Limoges et de Rochechouart.

Enfin, il jouxte le département de la Dordogne sur une mince portion dans sa bordure sud-est, via l'arrondissement de Nontron[3].

Le réseau hydrographiqueModifier

L'arrondissement de Confolens est arrosé à l'est par la Vienne qui, à Confolens, reçoit les eaux du Goire, site de confluence à l'origine du nom d'une des plus petites sous-préfectures de Nouvelle-Aquitaine.

L'arrondissement est également arrosé, à l'est, puis à l'ouest, par la Charente qui y décrit un cours sinueux et capricieux. Il reçoit de nombreux affluents sur sa rive gauche, notamment d'amont en aval, le Son-Sonnette, la Bonnieure, la Tardoire et, sur sa rive droite, l'Aume.

La Charente, qui naît dans le département voisin de la Haute-Vienne à Chéronnac, à quelques kilomètres seulement du département, arrose en particulier Roumazières-Loubert et Ruffec, cette dernière étant la principale ville de cet arrondissement.

SuperficieModifier

La superficie de l'arrondissementModifier

La superficie de l'arrondissement de Confolens est de 2 267,73 km2, ce qui en fait le plus étendu des trois arrondissements qui composent la Charente. Il occupe 38,1 % de la superficie totale du département[4], soit largement plus d'un tiers de la surface départementale.

Dans l'ancienne région administrative Poitou-Charentes - à laquelle appartenait le département de la Charente -, la superficie de l'arrondissement de Confolens le classe au troisième rang régional sur les 14 arrondissements, ce qui en fait l'un des plus étendus de la région[5].

Liste des cantons et leur rang par superficieModifier

Rang Canton Superficie Nombre de communes
1 Confolens-Sud (*) 316,26 km2 11
2 Saint-Claud 277,55 km2 14
3 Mansle 242,13 km2 26
4 Chabanais 234,51 km2 11
5 Villefagnan 216,82 km2 20
6 Ruffec 215,27 km2 15
7 Montembœuf 203,55 km2 12
8 Aigre 197,33 km2 15
9 Confolens-Nord (*) 189,32 km2 8
10 Champagne-Mouton 156,03 km2 8
... Commune de Confolens (deux fractions de canton) (*) 18,96 km2 1

(*) : Concernant les deux cantons de Confolens (Confolens-Nord et Confolens-Sud), la superficie cumulée - y compris la commune de Confolens - est de 524,54 km2 [6].

Le canton de Confolens-Sud avec 316,26 km2 est le plus étendu de l'arrondissement de Confolens, et également de tout le département de la Charente.

Parmi les cinq premiers cantons du département pour leur superficie, deux se situent dans l'arrondissement de Confolens[7].

L'arrondissement de Confolens s'illustre aussi par la présence de communes aux finages fort étendus. Ainsi, c'est dans cet arrondissement que se trouve la commune la plus étendue de tout le département de la Charente. Il s'agit de la commune de Nanteuil-en-Vallée, située dans le canton de Ruffec, et qui s'étend sur 68,85 km2.

La deuxième commune la plus étendue est celle de Saint-Maurice-des-Lions, située dans le canton de Confolens-Sud, elle a une superficie de 50,08 km2.

La troisième commune la plus étendue de la Charente est également située dans cet arrondissement avec Brigueuil (47,07 km2) dans le canton de Confolens-Sud.

Sur les dix plus grandes communes de la Charente par leur superficie, sept sont situées dans l'arrondissement de Confolens[8].

Il est à noter que le canton de Champagne-Mouton qui est le plus petit de l'arrondissement de Confolens est deux fois moins étendu que le premier, celui de Confolens-Sud.

Enfin, c'est dans cet arrondissement que se trouve le canton qui possède le plus grand nombre de communes de la Charente avec le canton de Mansle qui compte le nombre record de 26 communes.

DémographieModifier

Tableau de l'évolution démographique de 1975 à 2009Modifier

Évolution démographique
1975 1982 1990 1999 2006 2008 2009
70 70168 52766 38864 37064 42464 88965 088
(Source : INSEE[9])

Le tableau démographique ci-dessus est celui de la population des 139 communes - et 10 cantons - qui composent l'arrondissement de Confolens depuis la modification administrative appliquée le 1er janvier 2008.

Une chute démographique inquiétanteModifier

L'arrondissement de Confolens fait apparaître une inquiétante évolution démographique de 1975 à 2006.

Une dépopulation continuelle de 1975 à 1999

Cette évolution est tout d'abord caractérisée par une baisse continuelle de la population de 1975 à 1999, où dans cette courte période, l'arrondissement a perdu 6 331 habitants, soit presque un habitant sur dix ( - 9 % en variations relatives entre 1975 et 1999) alors que, dans le même temps, le département enregistrait une légère croissance démographique de 2 564 habitants.

D'ailleurs, la part de l'arrondissement de Confolens dans le département de la Charente n'a cessé de baisser dans cette même période, passant de 21 % en 1975 à 19 % en 1999, après être passée sous le seuil des 20 % en 1990 avec 19,4 %.

La stagnation démographique de la période 1999-2006 :

Cet arrondissement marque depuis 1999 une stagnation démographique enregistrant un petit solde positif de 54 habitants entre 1999 et 2006, mais cette amélioration ne doit pas faire illusion puisque la proportion dans la population départementale a encore diminué passant à 18,6 % en 2006.

Mais cette courte période qui pourrait faire croire à un arrêt de la chute démographique de l'arrondissement n'est en fait qu'un répit dans le processus quasi inexorable de la dépopulation de cet arrondissement.

L'absence d'un véritable centre urbain capable d'influer fortement sur son arrondissement crée un véritable handicap pour la poursuite du développement économique et, de fait, démographique. Les petites villes comme Ruffec et Confolens ont peu d'atouts en main pour jouer ce rôle moteur au sein de cet arrondissement.

Un arrondissement peu peupléModifier

L'arrondissement de Confolens est non seulement le moins peuplé de la Charente, mais il figure également parmi ceux qui sont les moins peuplés de la région Nouvelle-Aquitaine, avec les arrondissements de Saint-Jean-d'Angély, Jonzac et Parthenay.

C'est également un arrondissement dont la densité de population est particulièrement faible, enregistrant 28 hab/km2 en 2006, étant deux fois inférieure à celle du département de la Charente dont la densité est de 58 hab/km2.

Dans cet arrondissement peu peuplé, aucun canton n'a une densité de population supérieure à celle du département qui, pour mémoire, est de 58 hab/km2. Le canton le plus densément peuplé ne franchit pas même le seuil des 50 hab/km2, celui de Ruffec atteignant seulement 41 hab/km2.

Six cantons sur les dix qui composent cet arrondissement ont une densité de population inférieure à celle de l'arrondissement (Villefagnan (26 hab/km2), Aigre (24 hab/km2), Confolens-Nord (24 hab/km2), Confolens-Sud (22 hab/km2), Montembœuf (19 hab/km2) et Champagne-Mouton (17 hab/km2)). Parmi ceux-ci, il est à noter que les deux derniers cantons enregistrent des densités de population inférieures à 20 hab/km2 et qui sont parmi les plus faibles de la Charente.

Cet arrondissement présente un grand nombre d'aspects de la "diagonale du vide" (vieillissement démographique, solde naturel négatif, solde migratoire négatif, faible densité de population, rural profond, quasi absence de centre urbain ou présence de très petites villes) qui va de la Meuse jusqu'au Limousin et dont une de ses extrémités se prolonge vers le Centre-Ouest de la France. L'arrondissement de Confolens en fait totalement partie.

Un arrondissement peu urbaniséModifier

Ruffec et Confolens jouent le rôle de pôle urbain au sein de cet arrondissement dont ils se partagent les zones d'influence tandis que Chasseneuil-sur-Bonnieure et Roumazières-Loubert, qui recensent chacune plus de 2 000 habitants, exercent un rôle limité dans le canton de Saint-Claud auquel ils font partie.

Confolens exerce un rôle urbain très limité, étant du reste la plus petite sous-préfecture de l'ex-région Poitou-Charentes, tandis que Ruffec rayonne dans une faible partie de la vallée de la Charente où l'influence d'Angoulême est nettement ressentie.

Cet arrondissement, l'un des plus ruraux de la région, ne possède que quatre communes de plus de 2 000 habitants, ce sont en fait les quatre petits centres urbains précédemment nommés. Elles cumulent 11 917 habitants en 2006, soit seulement 18,5 % de la population de l'arrondissement, c'est-à-dire à peine 1 habitant sur 5 !

Les quatre communes de plus de 2 000 habitants de l'arrondissement de Confolens :

Ville Population en 2006
Ruffec 3 614 hab.
Chasseneuil-sur-Bonnieure 2 894 hab.
Confolens 2 808 hab.
Roumazières-Loubert 2 601 hab.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Modification des limites d'arrondissement au 1er janvier 2008 (version archivée), consultée le 9 février 2012.
  2. « Composition de l'arrondissement de Confolens », sur https://www.insee.fr (consulté le 19 janvier 2018)
  3. C'est précisément avec la commune de Roussines, située dans le canton de Montembœuf, que l'arrondissement de Confolens confine sur une faible longueur avec la Dordogne.
  4. L'INSEE a établi officiellement la superficie du département de la Charente à 5 955,99 km2, ce qui, en chiffres arrondis, donne 5 956 km2, soit 23 % de la superficie totale de l'ancienne région Poitou-Charentes.
  5. Superficie des 14 arrondissements de Poitou-Charentes : 1 - Montmorillon (3 000 km2), 2 - Niort (2 792 km2), 3 - Confolens (2 268 km2), 4 - Angoulême ( 2 217 km2), 5 - Châtellerault (2 065 km2), 6 - Poitiers (1 926 km2), 7 - Bressuire (1 623 km2), 8 - Parthenay (1 585 km2), 9 - Saintes (1 546 km2), 10 - Jonzac (1 530 km2), 11 - Rochefort ( 1 528 km2), 12 - Cognac (1 471 km2), 13 - Saint-Jean-d'Angély (1 442 km2) et 14 - La Rochelle (818 km2).
  6. Les services de l'INSEE ne communiquent pas le chiffre de la superficie des fractions de la commune de Confolens. Il est donc impossible d'établir la superficie des cantons de Confolens-Nord et Confolens-Sud avec chaque fraction de la commune de Confolens. Les superficies indiquées dans le tableau pour chacun des deux cantons de Confolens (Nord et Sud) correspondent aux communes qui composent ces cantons.
  7. - 1 - canton de Confolens-Sud (316,26 km2), - 2 - canton de Villebois-Lavalette (309,55 km2), - 3 - canton de La Rochefoucauld (277,70 km2), - 4 - canton de Saint-Claud (277,55 km2), - 5 - canton de Mansle (242,13 km2)
  8. - 1 - Nanteuil-en-Vallée (68,85 km2) canton de Ruffec, - 2 - Saint-Maurice-des-Lions (50,08km2) canton de Confolens-Sud , - 3 - Brigueuil (47,07 km2) canton de Confolens-Sud, - 4 - Roumazières-Loubert (46,59 km2) canton de Saint-Claud, - 5 - Alloue (46,54 km2) Canton de Champagne-Mouton, - 6 - Champniers 45,29 km2) canton de Gond-Pontouvre, - 7 - Montbron (43,34 km2) canton de Montbron, - 8 - Brillac (42,41 km2) canton de Confolens-Sud, - 9 - Roullet-Saint-Estèphe (41,50 km2) canton de La Couronne, - 10 - Cellefrouin (40,09 km2) canton de Mansle.
  9. site de l'Insee

Articles connexesModifier