Argis

commune française du département de l'Ain

Argis
Argis
Vue du centre depuis La Pavaz.
Blason de Argis
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Belley
Intercommunalité Communauté de communes de la Plaine de l'Ain
Maire
Mandat
Marcel Chevé
2020-2026
Code postal 01230
Code commune 01017
Démographie
Gentilé Argissiens
Population
municipale
442 hab. (2017 en augmentation de 4,25 % par rapport à 2012)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 56′ 05″ nord, 5° 29′ 30″ est
Altitude Min. 300 m
Max. 819 m
Superficie 7,84 km2
Élections
Départementales Canton d'Ambérieu-en-Bugey
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Argis
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Argis
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Argis
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Argis

Argis est une commune française située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Argissiens et les Argissiennes.

GéographieModifier

Argis est située dans le massif du Jura méridional, dans les montagnes du Bugey, dans la vallée de l'Albarine, entre Tenay et Saint-Rambert-en-Bugey.

L'altitude de la commune varie de 315 mètres au fond de la vallée, à 800 mètres sur les flancs de la vallée.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Argis[1]
Oncieu, Évosges
Saint-Rambert-en-Bugey   Tenay
Arandas

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Argil en 1242 et en 1354[2][réf. non conforme], De Argillo en 1585[2], Argit en 1650, Argy en 1734.[réf. nécessaire]

HistoireModifier

Présence d'une seigneurie et d'un château fort au Moyen Âge.

La seigneurie d’Argis était possédée au XIVe siècle par la famille de Lange. En 1349, elle passe à la maison de Châtillon puis aux seigneurs de Bourg qui la vendent, vers 1500, aux de Chalant et de la Vernée ; elle appartint ensuite aux Chabot, Cerizier, de Portier, Montmayeur et, en 1641, à l’évêque de Belley, Jean de Passelaigue.

Politique et administrationModifier

Découpage territorialModifier

La commune d'Argis est membre de la communauté de communes de la Plaine de l'Ain, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Chazey-sur-Ain. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[3].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Belley, au département de l'Ain et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[4]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton d'Ambérieu-en-Bugey pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[4], et de la cinquième circonscription de l'Ain pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[5].

Administration municipaleModifier

 
La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1944 1959 Louis Dillenschneider    
1959 1974 Louis Ronchail    
1974 1974 Jean Reverdy    
1974 1999 André Ollier    
1999 2001 Jean-Claude Marquis    
2001 En cours Marcel Chevé    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2017, la commune comptait 442 habitants[Note 1], en augmentation de 4,25 % par rapport à 2012 (Ain : +5,09 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
547468614606593594565596636
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
6987417917828279761 0341 1161 015
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9197988011 0041 1251 072858730623
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
620582479447405390424421438
2017 - - - - - - - -
442--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Église Saint-Maurice.
  • Cascades de la Côte et de la Pissoire.
  • Église Saint-Maurice.
  • Site d'escalade de la roche de Narse.


Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason
D'or à la bande d'azur semée d'étoiles du champ[10].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.
 
Vue panoramique du village.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier