Liste des évêques de Belley

page de liste de Wikipédia

La liste des évêques de Belley recense le nom des évêques qui se sont succédé sur le siège épiscopal de Belley, renommé de Belley-Ars, en 1988, dans la région du Bugey, dans le département de l'Ain, en France.

La région du Bugey aurait été évangélisé dès le IIe siècle, mais il faut attendre le VIe siècle (vers 552) pour que se constitue un évêché à partir de la partie nord du diocèse de Vienne[1].

Les évêques de BelleyModifier

Samuel Guichenon, historien et généalogiste bugiste, propose dans son ouvrage Histoire de Bresse et de Bugey (1650) une liste des « Evesques et seigneurs de Belley » dans laquelle il répertorie 83 noms de Audax à Jean Godefroid Ginod[2]. L'archiviste paléographe Édouard Philipon reproduit en partie cette liste dans son ouvrage Les origines du diocèse et comté de Belley (1900)[3].

Antiquité tardive et période médiévaleModifier

  • Audax (vers 412)[3], la tradition indique qu'il pu être évêque de Nyon, venu se réfugier à Belley. Toujours selon la traiditon, sans source, indique que l'évêché de Nyon aurait été transféré à Belley[4] ;
  • Tarniseus[3] ;
  • Migetius[3] ;
  • v.552 — ? : Vincentius[3] / Vincent, premier évêque de Belley. Signature aux Conciles de Paris (552) et Lyon (570)[5], participe au concile de Paris (553) ;
  • Ebrold / Eurold/ Evroldus /Evrould[3] ;
  • Claudius[3] / Claude I ;
  • Ypolitus / Hyppolite[3] ;
  • 585 — 589 : Félix[3], signature (se fait représenter) au Second concile de Mâcon (585)[5],[6] ;
  • v.614 : Aquilinus[3] / Aquilin, signe au concile de Paris (614)[5] ;
  • v.650 : Florentius/ Florentinus[3] / Florentin / Florent, participe à un Concile de Chalon, entre 639 et 654[7] ;
  • Hypodimius[3] ;
  • Pranmatius / Pracmatius[3] / Ramnatius ;
  • Berterius / Bertere ;
  • v.722 : Ansemondus[3],[7] / Ansemonde ;
  • v.769 : saint Hippolyte de Belley, ancien abbé de Saint-Claude[7] ;
  • Gondoal
  • Agisle
  • Euloge
  • Adorepert
  • Ermonbert
  • Rodoger
  • Rhitfroy
  • v.790 : Étienne I
  • Ringuin
  • Sigold
  • 886-899 : Adalbaldus[6] / Adabald
  • v.900 : Étienne II
  • 915-927 : Elisachar / Elisayar, concile de Châlons (915)[8] ;
  • Isaac
  • v.932 : Jérôme
  • Hérice
  • Didier
  • v.985 : Herdulphe
  • 995 — 1003 : Eudes I
  • Odon (après 995 mais avant 1001), dynastie des Humbertiens
  • v.1034 — 1044 : Aymon, petit-neveu du précédent, 2e fils du comte Amédée Ier de Savoie[9],[10],[11].
  • v.1070 : Gauceran
  • 1091 — 1116 : Ponce I
  • v.1118 — 1121 : Amicon
  • v.1124 — 1129 : Ponce de Balmey
  • v.1134 : Berlion
  • v.1136 — 1140 : Bienheureux Bernard de Portes
  • 1141 — 1160 : Guillaume I
  • v.1162 : Ponce de Thoire

Les princes-évêques (XIIe au XVIIIe siècle)Modifier

L'empereur Frédéric Barberousse fait de l'évêque un prince d'Empire.

À la suite du traité de Lyon (1601), le Bugey passe à la France.

Période contemporaineModifier

Après un bref rattachement au diocèse de Lyon (de 1801 à 1822) et de longs pourparlers avec le gouvernement de Louis XVIII, le diocèse de Belley est rétabli le 6 octobre 1822 par une bulle du pape Pie VII[18].

Notes et référencesModifier

  1. Laurent Perrillat, « Géographie historique des diocèses de Savoie (conférence) », Les Rendez-vous de l’Académie salésienne, no 20,‎ , p. 30 (lire en ligne [PDF])
  2. Samuel Guichenon, Histoire de Bresse et de Bugey. Partie 2, Lyon, (lire en ligne), p. 20-37.
  3. a b c d e f g h i j k l m et n Philipon, 1900, p. 59.
  4. Philipon, 1900, p. 18.
  5. a b et c Philipon, 1900, p. 66.
  6. a et b Philipon, 1900, p. 60.
  7. a b et c Philipon, 1900, p. 67.
  8. Philipon, 1900, p. 72.
  9. Camille Renaux, Le comté humbertien de Savoie-Belley : ses origines et ses variations jusque dans les origines et ses variations jusque dans les premières années du XIIe siècle, vol. 3, L. Chaduc, , 67 p., p. 48.
  10. Laurent Ripart, « Le diocèse de Belley comme foyer de la principauté savoyarde » dans Le Bugey, 102 (2015), p. 51-64 (présentation en ligne sur www.academia.edu).
  11. (en) Charles Cawley, « Aymon », sur fmg.ac/MedLands (Foundation for Medieval Genealogy) (consulté en mars 2020)
  12. Bishop Renaud †, sur catholic-hierarchy.org.
  13. a et b Jean Létanche, « Les vieux châteaux, maisons fortes et ruines féodales du canton de Yenne en Savoie > », Mémoires et documents publiés par la Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, no série 2, tome 20,‎ , p. 79 (lire en ligne).
  14. Bishop Amédée d’Amesin †, sur catholic-hierarchy.org.
  15. Archbishop Eduardus de Sabaudia (Savoia-Achaya) †, sur catholic-hierarchy.org.
  16. (en) Charles Cawley, « Édouard de Savoie », sur fmg.ac/MedLands (Foundation for Medieval Genealogy) (consulté en mars 2020)
  17. a et b Bishop Guglielmo Didier †, sur catholic-hierarchy.org.
  18. « Diocèse de Belley-Ars - Histoire du diocèse », sur http://catholique-belley-ars.cef.fr (consulté le 7 janvier 2012).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • LGE, tome VI, p. 71
  • Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques (DHGE), article « Belley », p. 890-891
  • Annuaire historique pour l'année 1846 (année 1847), p. 114-117
  • Louis de Mas Latrie,Trésor de chronologie, d'histoire et de géographie pour l'étude et l'emploi des documents du moyen-âge (TC), V. Palmé, 1889, Paris, p. 1389-1390 (lire en ligne)
  • Édouard Philipon, Les origines du diocèse et comté de Belley, Paris, A. Picard, coll. « Contribution à l'Histoire de la formation territoriale de la France »,

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :