Andrea Caroni

homme politique suisse

Andrea Caroni
Illustration.
Andrea Caroni en novembre 2012.
Fonctions
Conseiller aux États
En fonction depuis le
Élection 18 octobre 2015
Réélection 20 octobre 2019
Circonscription Appenzell Rhodes-Extérieures
Législature 50e et 51e
Groupe politique RL
Prédécesseur Hans Altherr
Vice-président du Parti libéral-radical
En fonction depuis le
Président Petra Gössi (2016-21)
Thierry Burkart (2021-)
Conseiller national
Élection 23 octobre 2011
Circonscription Appenzell Rhodes-Extérieures
Législature 49e
Groupe politique RL
Successeur David Zuberbühler
Biographie
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Saint-Gall
Nationalité Suisse
Parti politique PRD / PLR
Diplômé de Université de Zurich
Université de Genève
Université Harvard
Profession Avocat

Andrea Caroni (né le à Saint-Gall, originaire de Grub et Mendrisio) est un avocat et homme politique suisse, membre du Parti libéral-radical (PLR). Il est élu au Conseil national en 2011 puis au Conseil des États en 2015.

BiographieModifier

Originaire de Grub et Mendrisio[1], il étudie au collège de Trogen puis le droit dans les universités de Zurich et Genève. De 2003 à 2008, Caroni est assistant à l'Université de Zurich[2]. En 2007, il est admis au barreau et soutient en 2008 une thèse sur les sanctions financières imposées par la Suisse[3]. Il possède également un diplôme de troisième cycle de l'Université Harvard[4]. Il devient chargé de cours à l'Université de Saint-Gall[1].

Il vit en concubinage, est père d'une fille née en 2014[5] et vit à Herisau[1]. Au sein de l'armée suisse, il est d'abord batteur dans la fanfare militaire[6], puis officier spécialiste[1], il porte actuellement le grade de lieutenant-colonel[1].

Parcours politiqueModifier

À l'âge de 19 ans, il rejoint la section nouvellement fondée du PLR à Grub. De à , il siège au conseil municipal de Grub[1]. De 2008 à 2010, il est assistant personnel du conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz[7],[8].

Lors des élections fédérales du 23 octobre 2011, il est élu pour succéder à Marianne Kleiner au Conseil national, l'emportant face à l'UDC Köbi Frei[9]. Il y occupe le seul siège du canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures. Il est membre de plusieurs commissions : affaires juridiques, économie et redevances, gestion et grâces[1].

Le , il est élu pour représenter son canton au Conseil des États.

Le , il est élu à la vice-présidence du PLR[10].

Notes et référencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Andrea Caroni » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c d e f et g « Biographie de Andrea Caroni », sur le site de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. (de) « Unser Nationalrat », sur fdp-ar.ch (consulté le )
  3. Andrea Claudio Caroni, Finanzsanktionen der Schweiz im Staats- und Völkerrecht : dargestellt am Beispiel der Sperrung von Geldern, Schulthess, , 266 p. (ISBN 978-3-7255-5785-1 et 3-7255-5785-3, OCLC 298777316).
  4. (de) Simona Marty, « Anti-Pelli aus dem Appenzell », sur 20min.ch, (consulté le )
  5. (de) Ruedi Studer, « Andrea Caroni ist Papi! », sur blick.ch, (consulté le )
  6. (de) « Persönlich :  Andrea Caroni, FDP AR », sur andrea-caroni.ch (consulté le )
  7. (de) Philippe Reichen, « Ich bin ein Generalist », sur tagblatt.ch, (consulté le )
  8. (de) « « Merz und Caroni » im Gespräch » [PDF], sur fdp-ar.ch, (consulté le )
  9. (de) Jesko Calderara, « Der "Finanzdirektor des Jahres" geht: Die Bilanz zum Abgang von Köbi Frei »  , sur St.Galler Tagblatt, (consulté le )
  10. « Comité directeur », sur plr.ch (consulté le )

Liens externesModifier