Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (film)

film britanno-américain, sorti en 2004

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (Harry Potter and the Prisoner of Azkaban) est un film britanno-américain réalisé par Alfonso Cuarón, sorti en 2004.

Harry Potter
et le Prisonnier d'Azkaban
Description de l'image Harry-potter-and-the-prisoner-of-azkaban-logo.svg.

Titre original Harry Potter and the Prisoner of Azkaban
Réalisation Alfonso Cuarón
Scénario Steve Kloves
Musique John Williams
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Heyday Films
1492 Pictures
Pays de production Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Durée 142 minutes
Sortie 2004

Série Harry Potter

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Il est adapté du roman du même nom de J. K. Rowling et constitue le troisième volet de la série de films Harry Potter. Il est précédé par Harry Potter et la Chambre des secrets et suivi par Harry Potter et la Coupe de feu.

Résumé détailléModifier

La tante Marge, la sœur de l'oncle Vernon, vient passer quelques jours chez les Dursley. Mais quand elle insulte la mémoire des parents de Harry Potter, elle se retrouve gonflée comme un ballon et s'envole dans les airs. À la suite de cet incident, Harry s'enfuit de la maison et se rend au chemin de Traverse avec le Magicobus. Une fois à destination, Harry est informé par le ministre de la Magie, Cornelius Fudge, de l'évasion de la prison d'Azkaban d'un mystérieux personnage : Sirius Black, l'homme qui aurait livré les parents de Harry à Voldemort et tué Peter Pettigrow. Le lendemain, Harry retrouve Hermione et la famille Weasley qui reviennent de vacances en Égypte. Arthur Weasley informe Harry qu'il court un danger du fait que Sirius Black chercherait à le retrouver.

 
Les Détraqueurs s'attaquent à Harry lors du trajet en train entre Londres et Poudlard.

Le jour du départ pour Poudlard, Harry, Ron et Hermione se retrouvent dans le même compartiment du train que le professeur Remus Lupin, qui est endormi. Mais au cours du trajet, le train est interrompu par les Détraqueurs, les gardiens de la prison magique d'Azkaban, qui sont à la recherche de Sirius Black. Mais durant le contrôle, ceux-ci aspirent l'âme de Harry Potter, jusqu'à ce que Lupin se réveille et les chasse. Lorsqu'il reprend connaissance, Harry dit à ses amis qu'il a entendu le cri de sa mère.

À Poudlard, une nouvelle année commence avec Lupin comme nouveau professeur de défense contre les forces du Mal, tandis que le garde-chasse Hagrid enseigne désormais les soins aux créatures magiques. Le directeur met en garde les élèves contre les Détraqueurs, chargés de protéger le château. Lors de la première journée de cours de divination, le professeur Trelawney découvre un mauvais présage pour Harry. Plus tard, au premier cours de Hagrid, celui-ci présente l'hippogriffe, Buck. Si Harry a profité pleinement de ce cours en effectuant un vol sur son dos, la créature blesse le bras de Drago Malefoy. Son père en colère promet des représailles. Lors du premier cours de défense contre les forces du Mal, Lupin prouve ses compétences et sa bonté en donnant une opportunité à ses élèves, dont le maladroit Neville Londubat, de combattre leurs peurs. Mais quand vient le tour de Harry, le professeur l'en empêche et interrompt le cours de façon prématurée. Plus tard, tandis que tous les élèves se rendent au village de Pré-au-Lard, Harry, privé de la sortie faute d'autorisation signée par sa famille, occupe le temps en discutant avec Lupin. Harry apprend alors que Lupin était un des meilleurs amis de son père.

Plus tard dans la soirée, Sirius Black réussit à s'introduire dans le château, pourtant protégé par les Détraqueurs. Le lendemain, Lupin est remplacé par Rogue à l'un de ses cours qu'il consacre aux loup-garous. Lors d'un match de quidditch, Harry est de nouveau attaqué par les Détraqueurs et son balai est brisé. Furieux, Dumbledore chasse les gardiens d'Askaban de l'école. Constatant que Harry est la cible favorite des Détraqueurs, Lupin accepte de lui donner des cours particuliers.

Lors des vacances de Noël, Harry décide de rejoindre en secret les autres élèves au village de Pré-au-Lard. Les jumeaux Fred et George Weasley, les frères de Ron, lui offrent la carte du Maraudeur, un plan parfait de Poudlard qui indique la position des élèves et du personnel ainsi que des lieux. Ainsi, avec la carte et sa cape d'invisibilité, Harry arrive au village et retrouve Ron et Hermione non sans faire une mauvaise blague à Drago Malefoy et ses acolytes. Harry assiste secrètement à une réunion entre le ministre de la Magie, McGonagall et la tenancière de l'auberge des Trois Balais, qui a pour sujet Sirius Black et Harry. Celui-ci apprend que Sirius est son parrain et qu'il était le meilleur ami de son père, mais l'a vendu à Voldemort et a ensuite fait exploser son autre ami Peter Pettigrow, dont on n'a retrouvé qu'un doigt. Choqué, Harry s'isole avec Ron et Hermione et veut se venger de la trahison de Sirius.

Après les vacances, Lupin donne des cours particulier à Harry en lui apprenant à produire lui-même un Patronus afin qu'il soit capable de repousser des Détraqueurs si besoin est. Pendant ce temps, Ron, lui, a des soucis. Il pense que le chat de Hermione, Pattenrond, a tué son rat Croûtard. Plus tard, Hagrid annonce au trio que l'hippogriffe Buck qui a blessé Drago est condamné à mort. Plus tard dans la nuit, en gardant la carte du Maraudeur, Harry s'aperçoit que Peter Pettigrow se trouve dans l'école alors qu'il est censé être mort. Il part à sa recherche, mais il est surpris par le professeur Rogue. Néanmoins, Lupin lui sauve la mise, mais lui confisque la carte. Avant de s'en aller, Harry lui fait part de ce qu'il a vu sur la carte. Lupin est surpris. Le lendemain, en sortant du cours de divination, le professeur Trelawney révèle à Harry que celui qui a vendu ses parents refera surface au cours de la soirée et reviendra auprès de Voldemort. Harry, Ron et Hermione se rendent chez Hagrid en vue de l'exécution de Buck l'hippogriffe qui aura lieu dans les prochaines minutes. Sur le chemin, Hermione donne un coup de poing à Drago qui se réjouit de la condamnation de l'animal. Une fois chez Hagrid, Ron y retrouve son rat Croûtard. Mais Harry reçoit un coup de pierre depuis l'extérieur et constate l'arrivée de Dumbledore, du Ministre et du bourreau. Le trio s'éloigne discrètement de la cabane et aperçoivent quelques minutes plus tard au loin le coup de hache du bourreau à l'emplacement de la bête. Mais à ce moment-là, le rat mord Ron et s'enfuit en attirant son maître au pied du Saule cogneur. Un chien noir apparaît et emporte Ron et son rat dans un passage souterrain sous les racines de l'arbre.

 
La transformation de Lupin en loup-garou.

Harry et Hermione empruntent à leur tour le passage souterrain et retrouvent Ron, blessé à la jambe, dans la cabane hurlante. Ils découvrent que le chien en question est Sirius Black, un animagus. Mais rapidement, celui-ci est rejoint par Lupin qui est en réalité son ami, son complice et un loup-garou. Avec les explications de Lupin, Harry apprend que le traître n'était pas Sirius mais Peter Pettigrow, le quatrième membre de la bande que formaient Sirius, Lupin et James Potter. Pettigrow a vendu les parents de Harry à Voldemort avant de se transformer en rat pour faire croire à sa mort, le rat en question, Croûtard, a un doigt en moins à une de ses pattes avant. Entre-temps arrive le professeur Rogue, qui refuse de croire à l'innocence de Sirius et essaie de le faire prisonnier, ainsi que Lupin pour l'avoir aidé. Mais Harry le neutralise et, après avoir accepté la vérité, aide Sirius et Lupin à obliger le rat Croûtard à redevenir Peter Pettigrow, dit « Queudver ». Celui-ci retransformé, Harry convainc son parrain et Lupin de le livrer aux Détraqueurs plutôt que de le tuer. Rapidement, Harry et Sirius sympathisent et, une fois que tout le monde est sorti de la cabane, ce dernier raconte à Harry sa forte amitié avec les Potter et lui propose de venir vivre chez lui, pendant que Lupin tient en joue Peter. C'est à ce moment-là que la Lune se lève ; Lupin se transforme et attaque le groupe, tandis que Peter en profite pour s'échapper en reprenant l'apparence du rat. Alors que le cri lointain d'un autre loup attire l'attention de Lupin, Sirius, gravement blessé au cours de la lutte, s'enfuit dans la forêt, rejoint par Harry. Mais une centaine de Détraqueurs les rejoignent, prêts à aspirer leurs âmes hors de leurs corps. Harry tente de résister en vain. C'est alors qu'un mystérieux et gigantesque Patronus apparaît et met les Détraqueurs en fuite. Harry, pensant avoir reconnu son père, s'évanouit aux côtés de Sirius.

Plus tard, dans la soirée, Harry se réveille à l'infirmerie. Il y apprend que Sirius a été capturé par le ministère de la Magie et est sur le point d'être exécuté. Dumbledore, qui ne peut rien faire pour le sauver, leur recommande de changer le cours du temps tout en leur indiquant que Sirius est enfermé dans la plus haute tour. Ron étant immobilisé, Harry et Hermione se servent d'un retourneur de temps (offert à cette dernière par McGonagall pour qu'elle puisse suivre tous les cours et les options de l'année) pour revenir trois heures en arrière et revivre les derniers événements. Après avoir assisté au coup de poing contre Malefoy, le duo se cache à proximité de chez Hagrid. Mais voyant arriver le Ministre, le bourreau et Dumbledore, Hermione jette une pierre sur le Harry du passé chez Hagrid pour attirer son attention. Tandis que le trio sort de chez Hagrid, Harry et Hermione profitent de la visite des officiels chez Hagrid pour sauver l'hippogriffe Buck en l'emmenant in extremis dans la forêt. Quand ceux-ci sortent, ils constatent la disparition de la bête. Le bourreau donne un coup de hache pour briser une citrouille du potager de Hagrid. Harry et Hermione ont sauvé Buck et tous trois restent cachés en forêt en assistant de loin aux évènements suivants. Plus tard dans la soirée, lorsque Lupin s'est transformé en loup-garou et s'en prend au trio et à Sirius, Hermione imite le cri du loup pour les sauver, mais oublie que Lupin va se diriger dans leur direction. Harry et Hermione courent ensuite vers l'endroit où se trouvent Sirius et Harry attaqués par les Détraqueurs. Harry attend l'intervention de son père, mais Hermione lui dit que personne ne viendra et qu'ils sont en train de mourir. Finalement, Harry intervient lui-même en produisant le Patronus, sauvant ainsi Sirius et lui-même des Détraqueurs qui sont mis en déroute. Un peu plus tard, Buck emmène Harry et Hermione délivrer Sirius. Celui-ci les remercie pour tout ce qu'ils ont fait, mais doit prendre la fuite avec Buck pour échapper aux autorités. À ce moment-là, Harry et Hermione reviennent à l'infirmerie auprès de Ron au moment où le duo initial disparaît trois heures auparavant.

Le lendemain, Lupin (mal en point après sa mauvaise nuit en loup-garou) démissionne au grand désespoir de Harry, car Rogue a révélé aux élèves qu'il est un loup-garou. Harry est déçu d'avoir laissé Pettigrow s'échapper, mais Lupin le félicite d'avoir rétabli la vérité. Avant de partir, Lupin lui rend la carte du Maraudeur, qui lui avait auparavant appartenu. Quelques jours plus tard, Harry reçoit de la part de Sirius un balai Éclair de Feu, le plus rapide des balais de course du monde.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

Eleves de Poudlard
Personnel de Poudlard
Autres sorciers
Moldus
Personnages du monde des sorciers

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

 
Le réalisateur Alfonso Cuarón, ici au Comic-Con en juillet 2013.

Alors que les deux précédents films étaient sortis à un an d'intervalle, ce 3e film a pris un peu plus de temps. Le producteur David Heyman déclare qu'il fallait plus de préparation. Chris Columbus, réalisateur des deux précédents films, décide de ne pas mettre en scène ce 3e film pour passer du temps avec ses enfants[4], mais reste producteur du film[5]. Guillermo del Toro est alors approché, mais il n'est pas intéressé[6]. Marc Forster refuse à son tour car, après Neverland, il ne veut plus diriger des enfants-acteurs. Warner Bros. établit alors une liste de 3 noms : Callie Khouri, Kenneth Branagh (interprète de Gilderoy Lockhart) et Alfonso Cuarón[7].

La sensibilité visuelle du réalisateur mexicain Alfonso Cuarón, notamment sur les films La Petite Princesse (1995) et Y tu mamá también (2001), convainc rapidement David Heyman et J. K. Rowling[8],[9],[10]. Cuarón n'a cependant pas lu les livres, ni vu les premiers films, au moment d'être contacté, et hésite à prendre la relève de Chris Columbus pour un tel blockbuster[8]. Il demande conseils à son ami Guillermo del Toro, qui parvient à le convaincre dans un premier temps de lire les romans, puis de travailler sur le projet en produisant quelque chose de plus personnel[11],[12],[13].

Lorsqu'il est choisi, Alfonso Cuarón vient tout juste d'être nommé à l'Oscar du meilleur scénario original pour Y tu mamá también, dont la « thématique adulte très prononcée » est très éloignée de celle de l'univers beaucoup plus familial des Harry Potter[8]. Néanmoins, les producteurs détectent chez Cuarón une faculté à comprendre les nuances du comportement et les préoccupations des adolescents[8]. Selon David Heyman, Cuarón est un réalisateur visionnaire, qui sait mêler à sa manière l'imaginaire et le réel, ce qui lui semble idéal pour adapter le troisième volet de Harry Potter[8].

ScénarioModifier

Pour Alfonso Cuarón, l'une des choses importantes est d'assurer la continuité des premiers films, qui sont très populaires : « [...] Il s'agissait à la fois de me glisser au sein de quelque chose qui fonctionnait déjà et d'y apporter ma propre vision. Il a toujours fallu trouver un équilibre entre ce que je pouvais modifier et ce que je devais absolument respecter »[14].

Pour le réalisateur, le roman Le Prisonnier d'Azkaban évoque une sorte de rite initiatique en montrant comment les enfants réagissent vis-à-vis des grandes figures archétypales[11]. La figure du père est selon lui l'élément « moteur » de l'histoire du troisième opus, et il décide donc de se focaliser sur ce thème pour le film[15], et de raconter l'histoire uniquement du point de vue de Harry : le noyau doit tourner autour de ses émotions, de sa conscience grandissante et de sa quête, ce qui permet de condenser le contenu conséquent du livre et de donner une structure cinématographique à l'histoire[14].

Distribution des rôlesModifier

Dès le début de son travail sur la production en 2002, Alfonso Cuarón est confronté au décès de l'acteur Richard Harris, interprète d'Albus Dumbledore, et à la difficulté pour David Heyman — dont Harris était le parrain —, d'entamer rapidement les recherches pour trouver son remplaçant[15]. Le réalisateur évoque notamment les nombreux appels téléphoniques d'agences de casting pour proposer de nouveaux acteurs, et l'agacement de David Heyman à ce sujet[15]. L'appréciation de Cuaron pour l’excentricité et la silhouette de l'acteur Michael Gambon a eu une influence sur la décision finale de lui attribuer le rôle[15].

Les jeunes acteurs ont une période de répétitions avec le réalisateur avant le début du tournage du troisième film, ce qui leur permet d'apprendre rapidement à le connaître, d'être à l'aise avec ce changement de direction, et de s'adapter à sa méthode[14]. Pendant cette période, Cuarón demande notamment à Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint de rédiger une biographie de leur personnage à la première personne en décrivant leurs émotions, ce que Rupert Grint ne fera pas, prétextant d'être ainsi fidèle à son personnage[16].

C'est la seconde fois que Timothy Spall (Peter Pettigrew) et Richard Griffiths (l'oncle Vernon) se retrouvent ensemble dans un film. Ils avaient déjà joué ensemble dans Vatel de Roland Joffé, sorti en 2000 au cinéma.

TournageModifier

Le tournage débute en aux Warner Bros. Studios Leavesden, et s'achève en [17].

DécorsModifier

 
Des scènes du film ont été tournées à Loch Shiel en Écosse.
 
Le Loch Achtriochtan en Écosse (lieu de tournage du film)

Plusieurs scènes sont tournées en Écosse, notamment à Glen Coe. Pour le lac de Poudlard, plusieurs lochs sont utilisés : Shiel, Eilt et Morar.

Certaines scènes sont réalisées à Londres, notamment au Borough Market et aux abords sur Lambeth Bridge[18].

PhotographieModifier

Alfonso Cuarón souhaite donner au film un aspect visuel spécifique en concordance avec le ton plus sombre du roman, et opte pour des tons de gris et de bleu foncé en désaturant les images[14]. Il demande à Stuart Craig, le directeur artistique, de faire que Poudlard réponde à une « éloquence géographique de l'espace », qu'il soit une « entité réelle ancrée dans le sol », organisé, avec différents espaces et décors reliés les uns aux autres, dans le but d'obtenir encore davantage de réalisme et d'authenticité[19]. Pour cela, Cuarón et Craig consultent régulièrement J. K. Rowling qui se montre très disponible et leur apporte les détails nécessaires[20]. Selon David Heyman et Chris Columbus, la direction prise par Cuarón en matière de fil conducteur et d'aspect visuel se sont avérés cruciaux non seulement pour le troisième film, mais aussi pour les films suivants[14].

Bande originaleModifier

Harry Potter and the Prisoner of Azkaban
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de John Williams
Sortie
Durée 68:37
Genre musique de film
Critique

Albums de John Williams

Bandes originales de Harry Potter

Harry Potter and the Prisoner of Azkaban est un album sorti le en France. John Williams, qui avait signé la musique des deux premiers films, rempile une troisième et dernière fois en livrant une œuvre plus expérimentale. Le ton se fait résolument plus médiéval et le thème de la chanson Double Trouble, interprété par une maîtrise d'adolescents, détrône le temps d'un instant le très célèbre Hedwig's Theme (repris toutefois dans la première piste dans sa célèbre version originale, au glockenspiel). La troisième piste, The Knight Bus, s'essaye à un rythme très rapide et jazzy, après la valse un peu pompeuse et aigre de la tante Marge (Aunt Marge's Waltz). Apparition on the Train marque l'entrée des Détraqueurs en d'angoissants trémolos de cordes dissonantes.

La sixième piste, Buckbeak's Flight, débute par d'énergiques tambours avant que les cordes et les cuivres n'accompagnent l'envolée de Buck par-dessus les eaux du lac de Poudlard ; la suivante introduit un thème très mélancolique, sur fond de clavecin, dans A window to the Past (une fenêtre sur le passé), thème du temps perdu, de l'amitié entre James, Lupin et Sirius. La treizième piste, Quidditch, third year, lance enfin d'impressionnantes envolées de cordes et de cors dans le match de Quidditch mené sous une pluie battante. La dix-huitième piste du CD de la B.O. intitulée Forward To Time Past est entièrement rythmée au tic-tac d'une montre - très évocateur puisque cette piste accompagne le voyage dans le temps de Harry et Hermione.

Viennent enfin les deux pistes achevant la B.O., soient Finale, qui reprend une version majestueuse de A window to the Past pour Sirius s'enfuyant sur Buck. Et le film se conclut sur une ultime et solennelle reprise au cor de Hedwige's Theme dans Mischief Managed !, qui marque la dernière musique composée par John Williams pour Harry Potter.

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban
Score cumulé
SiteNote
Metacritic82/100[22]
Rotten Tomatoes90 %<[23]
Allociné [24]
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film récolte 90 % d'opinions favorables pour 258 critiques[23]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 82100 pour 40 critiques[22].

En France, le site Allociné propose une note moyenne de 3,85 à partir de l'interprétation de critiques provenant de 14 titres de presse[24].

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
249 759 843 $[1] [25] 25[25]
  France 7 138 548 entrées[26] 11
  Total hors États-Unis 547 147 480 $[1] 25
  Total mondial 796 907 323 $[1] 25

DistinctionsModifier

Source et distinctions complètes : Internet Movie Database[27]

Le film a été nommé à l'Oscar de la meilleure musique de film et à l'Oscar des meilleurs effets visuels, mais perd face à Neverland et Spider-man 2.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « Harry Potter and the Prisoner of Azkaban », sur Box Office Mojo.com (consulté le )
  2. (en) Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban sur l’Internet Movie Database
  3. « Visa d'exploitation 110535 pour Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban », sur CNC (consulté le ).
  4. (en) « Chris Columbus COS: full interview », Newsround, (consulté le )
  5. (en) Lucinda Dickey, « The creators of Harry Potter break out of character to discuss The Prisoner of Azkaban » [archive du ], Science Fiction Weekly (consulté le )
  6. (en) Larry Carroll, « Guillermo Game For Harry Potter », MTV, (consulté le )
  7. (en) Gary Susman, « Great Expectations », sur Entertainment Weekly, (consulté le )
  8. a b c d et e McCabe, 2013, p. 93.
  9. (en) Claudia Puig, « New Potter movie sneaks in spoilers for upcoming books », USA Today, (consulté le )
  10. Lindsey Fraser, Rencontre avec J. K. Rowling, l'auteur de Harry Potter, Gallimard, (ISBN 2-07-054580-6), p. 34.
  11. a et b McCabe, 2013, p. 93-94.
  12. (en) Rebecca Keegan, « Alfonso Cuaron on the Woman Who Inspired Roma, Making Harry Potter, and What He Learned from His Worst Movie », sur Vanity Fair, (consulté le ).
  13. (en) « Alfonso Cuaron: the man behind the magic », sur Newsround, (consulté le )
  14. a b c d et e McCabe, 2013, p. 97.
  15. a b c et d McCabe, 2013, p. 94.
  16. McCabe, 2013, p. 102.
  17. (en) Greg Dean Schmitz, « Harry Potter and the Prisoner of Azkaban (2004) », Yahoo! Movies (consulté le )
  18. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  19. McCabe, 2013, p. 98.
  20. McCabe, 2013, p. 98-99.
  21. (en) « Harry Potter and the Prisoner of Azkaban (Original Motion Picture Soundtrack) », sur AllMusic.com (consulté le ).
  22. a et b (en) « Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  23. a et b (en) « Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban (2004) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  24. a et b « Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban - critiques presse », sur Allociné (consulté le )
  25. a et b (en) « Harry Potter and the Prisoner of Azkaban - weekly », sur Box Office Mojo.com (consulté le )
  26. « Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban », sur JP box-office.com (consulté le )
  27. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • [McCabe, 2013] Bob McCabe, Harry Potter, Des romans à l'écran, Toute l'histoire de la saga au cinéma, Huginn & Muninn, (ISBN 2364800676)  

Article connexeModifier

Liens externesModifier