Ouvrir le menu principal

Coupe du monde de rugby à XV 1995

3e édition de la Coupe du Monde de rugby à XV
Coupe du monde 1995
de rugby à XV
Description de l'image Rugby World cup 1995.png.
Généralités
Sport Rugby à XV
Organisateur(s) IRB
Édition 3e
Lieu(x) Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Date -
Participants seize équipes (phase finale)
43 équipes (éliminatoires)
Matchs joués 32 matches
Affluence 1 100 000[1]

Palmarès
Vainqueur Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Finaliste Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Troisième Drapeau : France France
Meilleur(s) marqueur(s) Drapeau : Nouvelle-Zélande Jonah Lomu (7 essais)
Drapeau : Nouvelle-Zélande Marc Ellis (7 essais)
Meilleur réalisateur Drapeau : France Thierry Lacroix (112 pts)

Navigation

La Coupe du monde de rugby à XV 1995 (troisième édition) est une compétition sportive qui s'est déroulée en Afrique du Sud du au [2].

En finale, l'équipe des Springboks d'Afrique du Sud[Note 1] bat celle de Nouvelle-Zélande (les fameux All Blacks[Note 2]) par 15 à 12 dans un match à prolongation et sans essai.

Les Springboks, très longtemps l'un des symboles de l'apartheid, gagnent à domicile devant le président noir Nelson Mandela, avec son soutien. Il s'agit de la première participation de l'Afrique du Sud à une Coupe du monde après sa réadmission dans le rugby international en 1992[Note 3]. Il s'agit aussi de la première Coupe du monde de rugby à XV où les essais valent cinq points[3],[Note 4]. L'image du président Mandela, portant un maillot des Springboks, tendant la coupe à Francois Pienaar, est devenue emblématique[3]. La Coupe du monde de rugby 1995 et la naissance du mythe de la Nation arc-en-ciel, au travers de cette image, sont les sujets du film de Clint Eastwood, Invictus sorti en 2009.

Sommaire

Villes et infrastructures retenues pour la phase finaleModifier

La Coupe du monde de rugby à XV 1995 est la première à être organisée par un seul pays. Au total, neuf stades sont utilisés lors de la compétition et la majorité d'entre eux sont rénovés pour l'occasion. La poule A se joue à Cape Town, Port Elizabeth et Stellenbosch ; la B à Durban et East London ; la C à Johannesburg et Bloemfontein, enfin la D à Pretoria et Rustenburg. Les quatre plus grands stades sont utilisés pour les phases finales ; la finale se déroulant à l'Ellis Park de Johannesburg.

Il est prévu à l'origine que des matches se jouent à Brakpan, Germiston, Pietermaritzburg et Witbank, mais les organisateurs invoquent en janvier 1994, les facilités de déplacement de la presse et des spectateurs ainsi que des raisons de sécurité pour expliquer leur renoncement. D'autres changements ont lieu en avril, afin que les matches joués le soir le soient dans des stades bien éclairés.

 
Sites de la Coupe du monde 1995
VILLE STADE CAPACITE
Johannesburg Ellis Park 60 000
Durban Kings Park Stadium 55 000
Pretoria Loftus Versfeld 50 000
Le Cap Newlands 50 000
Bloemfontein Free State Stadium 48 000
Port Elizabeth EPRFU Stadium 34 000
Rustenburg Olympia Park 30 000
East London Basil Kenyon Stadium 16 000
Stellenbosch Danie Craven Stadium 16 000

Acteurs de la Coupe du mondeModifier

Équipes qualifiées pour la phase finaleModifier

Les huit quart de finalistes de la Coupe du monde 1991, à savoir la France, l'Angleterre, l'Écosse, les Îles Samoa occidentales, l'Irlande, l'Australie, le Canada et la Nouvelle-Zélande sont qualifiés d'office. L'Afrique du Sud, pays organisateur, est aussi assurée de participer. Les sept dernières équipes sont sélectionnées parmi 45 candidats lors de tournois qualificatifs régionaux. Pour l'Afrique, celle de Côte d'Ivoire se qualifie ; pour l'Asie, celle du Japon ; pour les Amériques, celle d'Argentine ; pour l'Océanie, celle des Îles Tonga ; enfin, pour l'Europe, ce sont les équipes d'Italie, de Roumanie et du pays de Galles qui sont retenues.

Afrique Amérique Asie Europe Océanie

JoueursModifier

ArbitresModifier

Déroulement de la phase finaleModifier

Seize équipes participent à la phase finale, pour un total de trente-deux matches joués. La compétition commence le 25 mai, où l'équipe sud-africaine gagne contre l'Australie 27 à 18 à Newlands et se finit le 24 juin par la finale entre les Springboks et les All Blacks à Ellis Park. Chaque poule est composée de quatre équipes, deux qualifiées d'office et deux autres passées par les qualifications. Le premier d'une poule affronte le second d'une autre poule en quart de finale.

Phase de poulesModifier

Une victoire rapporte 3 points, un nul 2 points et une défaite 1 point (un forfait étant sanctionné par 0 point).

Poule AModifier

Équipe J V N D PP PC Pts
  Afrique du Sud 3 3 0 0 68 26 9
  Australie 3 2 0 1 87 41 7
  Canada 3 1 0 2 45 50 5
  Roumanie 3 0 0 3 14 97 3

1995
  Afrique du Sud 27 – 18
(14-13)
Australie   Newlands,
Le Cap
44 778 spectateurs
Arbitre : Derek Bevan  
Essai(s) : Hendriks 37e
Stransky 63e
Transformation(s) : Stransky 64e
Pénalité(s) : Stransky 5e, 21e, 29e, 44e
Drop(s) : Stransky 48e
Essai(s) : Lynagh 32e
Kearns 77e
Transformation(s) : Lynagh 33e
Pénalité(s) : Lynagh 3e, 17e

1995
  Canada 34 – 3
(11-3)
Roumanie   Boet Erasmus St.,
Port Elizabeth
8 000 spectateurs
Arbitre : Colin Hawke  
Essai(s) : Rod Snow 21e
Alan Charron 60e
McKenzie 75e
Transformation(s) : Rees 61e, 76e
Pénalité(s) : Rees 28e, 40e+2, 49e, 66e
Drop(s) : Rees 52e
Pénalité(s) : Nichtean 38e

1995
  Afrique du Sud 21 – 8
(8-0)
Roumanie   Newlands
Le Cap
45 000 spectateurs
Arbitre : Ken McCartney  
Essai(s) : Richter 10e, 55e
Transformation(s) : G.Johnson 55e
Pénalité(s) : G.Johnson 6e, 45e, 59e
Essai(s) : Guranescu 77e
Pénalité(s) : Ivanciuc 53e

1995
  Australie 27 – 11
(20-6)
Canada   Boet Erasmus St.,
Port Elizabeth
16 000 spectateurs
Arbitre : Patrick Robin  
Essai(s) : Tamanivalu 8e
Roff 11e
Lynagh 56e
Transformation(s) : Lynagh (3)
Pénalité(s) : Lynagh 6e, 35e
Pénalité(s) : Rees 14e, 31e

1995
  Australie 42 – 3
(14-3)
Roumanie   Danie Craven Stadium
Stellenbosch
15 542 spectateurs
Arbitre : Naiko Saito  
Essai(s) : Foley 11e
Roff 37e, 61e
Burke 66e
Smith 72e
D.J.Wilson 80e+2
Transformation(s) : M.Burke 11e, 37e
Eales 61e, 66e, 72e, 82e
Pénalité(s) : Ivanciuc 7e

1995
  Afrique du Sud 20 – 0
(17-0)
Canada   Boet Erasmus St.
Port Elizabeth
31 000 spectateurs
Arbitre : David McHugh  
Essai(s) : Richter 27e, 34e
Transformation(s) : Stransky (2)
Pénalité(s) : Stransky 18e, 49e

Poule BModifier

Équipe MJ V N D PP PC Pts
  Angleterre 3 3 0 0 95 60 9
  Samoa occidentales 3 2 0 1 96 88 7
  Italie 3 1 0 2 69 94 5
  Argentine 3 0 0 3 69 87 3


  Italie 18 – 42
(11-12)
Samoa occidentales   Basil Kenyon Stadium
East London
7 868 spectateurs
Arbitre : Joël Dumé  
Essai(s) : Cuttitta 38e
Vaccari 66e
Transformation(s) : Dominguez 67e
Pénalité(s) : (1/4) Dominguez 15e
Drop(s) : Dominguez 7e
Essai(s) : Lima 12e, 47e
Harder 16e, 80e
Tatupu 54e
Kellett 78e
Transformation(s) : Kellett 13e, 55e, 79e
Pénalité(s) : (2/4) Kellett 62e, 76e


  Argentine 18 – 24
(0-12)
Angleterre   Kings Park Stadium,
Durban
35 000 spectateurs
Arbitre : Jim Fleming  
Essai(s) : Noriega 64e
Arbizu 78e
Transformation(s) : Arbizu 64e
Pénalité(s) : Arbizu 44e, 65e
Pénalité(s) : Andrew 4e, 16e, 29e, 36e, 50e, 74e
Drop(s) : Andrew 43e, 64e


  Argentine 26 – 32
(16-10)
Samoa occidentales   Basil Kenyon Stadium,
East London
7 950 spectateurs
Arbitre : David Bishop  
Essai(s) : de pénalité 8e
Crexell 44e
Transformation(s) : Cilley (2)
Pénalité(s) : Cilley 15e, 21e, 27e, 58e
Essai(s) : Harder 10e
Leaupepe 75e
Lam 78e
Transformation(s) : Kellett 11e
Pénalité(s) : Kellett 17e, 47e, 63e, 66e, 73e


  Angleterre 27 – 20
(16-10)
Italie   Kings Park Stadium,
Durban
45 093 spectateurs
Arbitre : Stephen Hilditch  
Essai(s) : T.Underwood 8e
R.Underwood 49e
Transformation(s) : Rob Andrew 8e
Pénalité(s) : Andrew 14e, 33e, 38e, 57e, 63e
Essai(s) : Vaccari 40e
Cuttitta 80e
Transformation(s) : Dominguez (2)
Pénalité(s) : Dominguez 18e, 72e


  Argentine 25 – 31
(12-12)
Italie   Basil Kenyon Stadium,
East London
7 571 spectateurs
Arbitre : Clayton Thomas  
Essai(s) : Martín 10e
de pénalité 35e
Corral 69e
Cilley 74e
Transformation(s) : Cilley 36e
Pénalité(s) : Cilley 65e, 74e
Essai(s) : Vaccari 51e
Gerosa 54e
Dominguez 77e
Transformation(s) : Dominguez 52e, 77e
Pénalité(s) : Dominguez 2e, 8e, 31e, 39e


  Angleterre 44 – 22
(21-0)
Samoa occidentales   Kings Park Stadium,
Durban
35 000 spectateurs
Arbitre : Patrick Robin  
Essai(s) : Back 1re
R.Underwood 36e
Transformation(s) : Callard 36e, 61e, 69e
Pénalité(s) : Callard 14e, 40e, 48e, 66e, 77e
Drop(s) : Catt 23e
Essai(s) : Sini 46e, 53e
M.Umaga 81e
Transformation(s) : Fa'amasino 46e, 53e
Pénalité(s) : Fa'amasino 41e

Poule CModifier

Équipe MJ V N D PP PC Pts
  Nouvelle-Zélande 3 3 0 0 222 45 9
  Irlande 3 2 0 1 93 94 7
  Galles 3 1 0 2 89 68 5
  Japon 3 0 0 3 55 252 3


  Japon 10 - 57
(0-36)
Galles   Free State Stadium,
Bloemfontein
15 000 spectateurs
Arbitre : Efrahim Sklar  
Essai(s) : Oto 61e, 83e
Essai(s) : Moore 26e
I.Evans 28e, 39e
G.Thomas 40e+2e, 45e, 73e
H.Taylor 76e
Transformation(s) : N.Jenkins 26e, 28e, 45e, 73e, 76e
Pénalité(s) : N.Jenkins 3e, 9e, 22e, 35e


Irlande   19 - 43
(12-20)
  Nouvelle-Zélande Ellis Park,
Johannesburg
38 000 spectateurs
Arbitre : Wayne Erickson  
Essai(s) : Halpin 7e
McBride 39e
Corkery 76e
Transformation(s) : Elwood 8e, 75e
Essai(s) : Lomu 31e, 42e
Bunce 32e
Kronfeld 68e
Osborne 80e
Transformation(s) : Mehrtens 10e, 16e, 49e, 72e


  Irlande 50 – 28
(19-14)
Japon   Free State Stadium,
Bloemfontein
15 000 spectateurs
Arbitre : Stef Neethling  
Essai(s) : Corkery 11e
Francis 19e
Geoghegan 25e
de pénalité 42e, 64e
Halvey 67e
Hogan 77e
Transformation(s) : P.Burke 11e, 19e, 42e, 64e, 67e, 77e
Pénalité(s) : P.Burke 76e
Essai(s) : Latu 35e
Izawa-Nakamura 38e
Hirao 60e
Takura 72e
Transformation(s) : Yoshida (4)


  Nouvelle-Zélande 34 – 9
(20-6)
Galles   Ellis Park,
Johannesburg
45 000 spectateurs
Arbitre : Ed Morrison  
Essai(s) : W.Little 19e
M.Ellis 36e
Kronfeld 71e
Transformation(s) : Mehrtens 20e, 37e
Pénalité(s) : Mehrtens 13e, 33e, 44e, 50e
Drop(s) : Mehrtens 64e
Pénalité(s) : N.Jenkins 40e, 55e
Drop(s) : N.Jenkins 7e


  Japon 17 - 145
(3-84)
Nouvelle-Zélande   Free State Stadium,
Bloemfontein
25 000 spectateurs
Arbitre : George Gadjovic  
Essai(s) : Kajihara 47e, 65e
Transformation(s) : Hirose (2)
Pénalité(s) : Hirose 36e
Essai(s) : Rush 2e, 38e, 74e
Loe 6e
M.Ellis 9e, 12e, 33e, 43e, 68e, 71e
R.Brooke 15e, 58e
Osborne 20e, 42e
Ieremia 23e
Culhane 27e
Wilson 30e, 36e, 76e
Dowd 50e
Henderson 79e
Transformation(s) : Culhane 3e, 7e, 10e, 13e, 16e, 20e, 23e, 28e, 30e, 33e, 36e, 38e, 43e, 50e, 58e, 68e, 71e, 74e, 76e, 79e


  Irlande 24 – 23
(14-3)
Galles   Ellis Park,
Johannesburg
40 000 spectateurs
Arbitre : Ian Rogers  
Essai(s) : Popplewell 5e
McBride 13e
Halvey 69e
Transformation(s) : Elwood (3)
Pénalité(s) : Elwood 77e
Essai(s) : Humphreys 72e
H.Taylor 80e
Transformation(s) : N.Jenkins (2)
Pénalité(s) : N.Jenkins 28e, 50e
Drop(s) : N.Jenkins 42e

Poule DModifier

Équipe MJ V N D PP PC Pts
  France 3 3 0 0 114 47 9
  Écosse 3 2 0 1 149 27 7
  Tonga 3 1 0 2 44 98 5
  Côte d’Ivoire 3 0 0 3 37 172 3

  Côte d’Ivoire 0 - 89
(0-34)
Écosse   Olympia Park,
Rustenburg
20 000 spectateurs
Arbitre : Felise Vito  
Essai(s) : G.Hastings 9e, 29e, 35e, 74e
Walton 37e, 69e
Logan 47e, 55e
Chalmers 49e
Stanger 59e
Burnell 62e
Wright 72e
Shiel 81e
Transformation(s) : G.Hastings 9e, 29e, 35e, 37e, 47e, 49e, 62e, 69e, 81e
Pénalité(s) : G.Hastings 11e, 22e


  France 38 – 10
(6-0)
Tonga   Loftus Versfeld,
Pretoria
22 000 spectateurs
Arbitre : Steve Lander  
Essai(s) : Lacroix 65e, 79e
Hueber 71e
P.Saint-André 75e
Transformation(s) : Lacroix 71e, 75e, 79e
Pénalité(s) : Lacroix 34e, 44e, 64e
Drop(s) : Delaigue 13e
Essai(s) : Va'enuku 80e
Transformation(s) : Tuipulotu
Pénalité(s) : Tuipulotu 52e


  France 54 – 18
(28-3)
Côte d’Ivoire   Olympia Park,
Rustenburg
10 000 spectateurs
Arbitre : Moon Soo Han  
Essai(s) : Lacroix 2e, 69e
Benazzi 25e
Accoceberry 33e
Viars 40e+7e
Techoueyres 42e
Costes 60e
P.Saint-André 72e
Transformation(s) : Lacroix 26e, 61e
Deylaud 43e, 70e
Pénalité(s) : Lacroix 8e, 17e
Essai(s) : A.Camara 65e
Soulama 76e
Transformation(s) : Kouassi 66e
Pénalité(s) : Kouassi 38e, 49e


  Écosse 41 – 5
(18-5)
Tonga   Loftus Versfeld,
Pretoria
21 000 spectateurs
Arbitre : Barry Leask  
Essai(s) : Peters 61e
G.Hastings 70e
S.Hastings 77e
Transformation(s) : G.Hastings 78e
Pénalité(s) : G.Hastings 1re, 7e, 10e, 19e, 32e, 39e, 44e, 57e
Essai(s) : Fenukitau 14e


Côte d’Ivoire   11 - 29
(0-24)
  Tonga Olympia Park
Rustenburg
15 000 spectateurs
Arbitre : Don Reordan  
Essai(s) : Okou 74e
Drop(s) : Dali 48e, 53e
Essai(s) : de pénalité 22e
Latukefu 27e
Otai 33e
Tuipulotu 54e
Transformation(s) : Tuipulotu 22e, 27e, 33e
Pénalité(s) : Tuipulotu 12e


  France 22 - 19
(3-13)
Écosse   Loftus Versfeld,
Pretoria
39 000 spectateurs
Arbitre : Wayne Erikson  
Essai(s) : Ntamack 80e
Transformation(s) : Lacroix 80e
Pénalité(s) : Lacroix 37e, 52e, 56e, 67e, 78e
Essai(s) : Wainwright 40e
Transformation(s) : G.Hastings 40e
Pénalité(s) : G.Hastings 34e, 38e, 60e, 68e

Phase à élimination directeModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
 10 juin au Kings Park Stadium, Durban      17 juin au Kings Park Stadium, Durban      24 juin à l'Ellis Park Stadium, Johannesburg
   France  36
   Irlande  12  
   Afrique du Sud  19
 10 juin à l'Ellis Park Stadium, Johannesburg
     France  15  
   Afrique du Sud  42
   Samoa occidentales  14  
   Afrique du Sud  15
 11 juin au Newlands Stadium, Le Cap
     Nouvelle-Zélande  12
   Angleterre  25
 18 juin au Newlands Stadium, Le Cap
   Australie  22  
   Nouvelle-Zélande  45
 11 juin au Loftus Versfeld Stadium, Pretoria Troisième place
     Angleterre  29  
   Nouvelle-Zélande  48  22 juin au Loftus Versfeld Stadium, Pretoria
   Écosse  30      France  19
   Angleterre  9

Quarts de finaleModifier


13:10 CAT
  France 36 – 12
(12–12)
Irlande   Kings Park Stadium, Durban
20 000 spectateurs
Arbitre : Ed Morrison  
Essai(s) : Saint-André 78e
Ntamack 80e
Transformation(s) : Lacroix 78e
Pénalité(s) : Lacroix 7e, 19e, 30e, 39e, 40e, 50e, 70e, 72e
Pénalité(s) : Elwood 4e, 15e, 23e, 39e
1995
15:30 CAT
  Afrique du Sud 42 – 14
(23–0)
Samoa occidentales   Ellis Park Stadium, Johannesburg
54 169 spectateurs
Arbitre : Jim Fleming  
Essai(s) : Williams 17e, 35e, 47e, 77e
Rossouw 40e+1re
Andrews 50e
Transformation(s) : G.Johnson 40e+2e, 48e, 78e
Pénalité(s) : G.Johnson 9e, 27e
Essai(s) : Nu'uali'itia 69e
Tatupu 75e
Transformation(s) : Fa'amasino 70e, 76e
1995
13:10 UTC CAT
  Australie 22 - 25
(6–13)
Angleterre   Newlands Stadium, Le Cap
35 448 spectateurs
Arbitre : David Bishop  
Essai(s) : D.Smith 41e
Transformation(s) : Lynagh
Pénalité(s) : Lynagh 2e, 40e+2e, 47e, 58e, 63e
Essai(s) : T.Underwood 20e
Transformation(s) : R.Andrew
Pénalité(s) : R.Andrew 4e, 8e, 45e, 60e, 77e
Drop(s) : R.Andrew 82e
1995
  Nouvelle-Zélande 48 – 30
(17–9)
Écosse   Loftus Versfeld Stadium, Pretoria
28 000 spectateurs
Arbitre : Derek Bevan  
Essai(s) : W.Little 5e, 41e
Lomu 30e
Mehrtens 43e
Bunce 48e
Fitzpatrick 63e
Transformation(s) : Mehrtens 6e, 20e, 31e, 44e, 49e, 64e
Pénalité(s) : Mehrtens 33e, 74e
Essai(s) : Weir 46e, 67e
S.Hastings 76e
Transformation(s) : G.Hastings (3)
Pénalité(s) : G.Hastings 9e, 15e, 38e

Demi-finalesModifier

Le samedi 17 juin 1995, la France est opposée à l'Afrique du Sud, dans le stade Kings Park de Durban[4]. La pelouse est inondée et le coup d'envoi de la première demi-finale est retardé. Le match se déroule tout de même mais dans des conditions difficiles. Les Springboks gagnent par 19 à 15 et se qualifient pour la finale. Richard Place de France Info note que « l'arbitre refuse trois essais aux Français et celui qu'il accorde à l'Afrique du Sud n’est pas valable. Son auteur, Ruben Kuger l'a lui-même reconnu. »[5]. Il est à noter que des doutes furent émis par rapport à l'arbitrage de ce match ; des rumeurs sur le fait que l'arbitre gallois Derek Bevan aurait été acheté firent leur apparition après la Coupe du monde.


16:30 UTC+2
  Afrique du Sud 19 – 15
(10–6)
France   Kings Park Stadium, Durban
49 773 spectateurs
Arbitre : Bevan  
Essai(s) : Kruger 26e
Transformation(s) : Stransky 27e
Pénalité(s) : 4
Stransky 21e, 43e, 46e, 69e
Pénalité(s) : 5
Lacroix 35e, 37e,44e, 57e, 75e

Le match de Jonah Lomu face à l'Angleterre en demi-finale reste dans les mémoires avec quatre essais et une victoire 45 à 29[6]; il reçoit des louanges de toutes parts dans les commentaires d'après-match et il devient la figure emblématique de la Coupe du monde de rugby à XV 1995[7],[8],[9].

1995
15:00 UTC+2
  Angleterre 29 – 45
(3–25)
  Nouvelle-Zélande Newlands Stadium, Le Cap
43 414 spectateurs
Arbitre : Stephen Hilditch  
Essai(s) : 4
R.Underwood 59e, 81e
Carling 68e, 73e
Transformation(s) : 3/4
Andrew 58e, 68e, 73e
Pénalité(s) : Andrew 21e
Essai(s) : 6
Lomu 3e, 26e, 42e, 71e
Kronfeld 5e
Bachop 51e
Transformation(s) : 3/6
Mehrtens 3e, 5e, 71e
Pénalité(s) : Mehrtens 12e
Drop(s) : 2
Z.Brooke 20e
Mehrtens 81e

Match pour la troisième placeModifier

Feuille de match
  Angleterre 9 – 19 France  

(mt : 3–3)

, Loftus Versfeld Stadium, Pretoria

Homme du match :
Points marqués :
  Angleterre

  • 3 pénalités :
    Andrew 27e, 49e, 62e

  France

Évolution du score :
3-0, 3-3, mt, 3-6, 6-6, 6-9, 6-14, 9-14, 9-19

Arbitre : David Bishop  

Spectateurs : 44 000

Résumé

FinaleModifier

Feuille de match
  Afrique du Sud 15 – 12 (ap) Nouvelle-Zélande  

(mt : 9–6)

à 15:00 UTC+2
Ellis Park Stadium, Johannesburg

Homme du match :

Points marqués :

  Afrique du Sud

  • 3 pénalités : Stransky 11e, 22e, 92e
  • 2 drops : Stransky 32e, 94e

  Nouvelle-Zélande

  • 3 pénalités : Mehrtens 6e, 14e, 82e
  • 1 drop : Mehrtens 55e

Évolution du score :
0-3, 3-3, 3-6, 6-6, 9-6, mt, 9-9, tr, 9-12, 12-12, 15-12

Arbitre : Ed Morrison  

Spectateurs : 59 870
Résumé

Au début du match, un Boeing 747 de South African Airways fait deux passages à très basse altitude au-dessus du stade, portant inscrit sous son fuselage « Good Luck Bokke »[3] (Bonne chance Boks). La défense des Springboks pour contrer Lomu consista à placer deux ou trois joueurs sur le grand côté, ne lui laissant ainsi pas d'espace[3]. Aucun essai ne fut marqué et le score était de 9 à 9 après 80 minutes, Andrew Mehrtens manquant quatre tentatives de drop, dont la dernière à deux minutes de la fin[10]. Chaque équipe marqua une pénalité dans la première partie du temps additionnel et l'Afrique du Sud s'imposa grâce à un drop de Stransky à huit minutes de la fin[3].

Il fut révélé plus tard que la moitié de l'équipe néo-zélandaise avait été victime d'une intoxication alimentaire deux jours avant la finale[11]. Certains témoignages, comme celui du manager néo-zélandais Colin Meads[12] ou du garde du corps sud-africain chargé de la sécurité des All Blacks, Rory Steyn[13],[14], parlent même d'un empoisonnement. L'entraîneur néo-zélandais Laurie Mains embaucha un détective privé qui désigna comme coupable une mystérieuse serveuse dénommée Suzie[14].

Composition des équipes
Afrique du Sud  

Titulaires
André Joubert 15
James Small 14
Japie Mulder 13
Hennie Le Roux 12
Chester Williams 11
Joel Stransky 10
Joost van der Westhuizen 9
Mark Andrews 8
Ruben Kruger 7
Francois Pienaar 6
Hannes Strydom 5
Kobus Wiese 4
Balie Swart 3
Chris Rossouw 2
Os du Randt 1

  Nouvelle-Zélande

Titulaires
15 Glen Osborne
14 Jeff Wilson
13 Frank Bunce
12 Walter Little
11 Jonah Lomu
10 Andrew Mehrtens
9 Graeme Bachop
8 Zinzan Brooke
7 Josh Kronfeld
6 Mike Brewer
5 Robin Brooke
4 Ian Jones
3 Olo Brown
2 Sean Fitzpatrick
1 Craig Dowd

StatistiquesModifier

Meilleurs marqueurs d'essaisModifier

Meilleurs réalisateurs[15]Modifier

Rang Joueurs Équipes Matches Points Points
par match
Essais Transf. Pénalités Drops
1 Thierry Lacroix   France 6 112 18,7 4 7 26 0
2 Gavin Hastings   Écosse 4 104 26,0 5 14 17 0
3 Andrew Mehrtens   Nouvelle-Zélande 5 84 16,8 1 14 14 3
4 Rob Andrew   Angleterre 5 79 15,8 0 5 20 3
5 Joel Stransky   Afrique du Sud 5 61 12,2 1 4 13 3
6 Michael Lynagh   Australie 3 47 15,7 2 5 9 0
7 Simon Culhane   Nouvelle-Zélande 1 45 45,0 1 20 0 0
8 Diego Dominguez   Italie 3 39 13,0 1 5 7 1
9 Neil Jenkins   Galles 3 41 13,7 0 7 8 1
10 Jonah Lomu   Nouvelle-Zélande 5 35 7,0 7 0 0 0

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Springboks, surnom de l'Équipe d'Afrique du Sud de rugby à XV.
  2. All Blacks, surnom de l'Équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à XV.
  3. La politique de l'apartheid est abolie le .
  4. Voir aussi Décompte des points au rugby à XV. En 1991, l'essai vaut quatre points, la transformation deux, le drop trois points, comme la pénalité.

RéférencesModifier

  1. http://www.self.gutenberg.org/article/whebn0000025406/rugby%20world%20cup
  2. (en) « 1995 Rugby World Cup Results », sur www.worldcupweb.com, IRB (consulté le 25 août 2012)
  3. a b c d et e « South Africa's triumphant homecoming », sur espnscrum.com, ESPN
  4. France-Afrique du Sud CM 1995, sur mondialdurugby.com
  5. 1995 : une demi-finale apocalyptique pour l'équipe de France sur le site de France Info, 6 août 2015
  6. (en) « 1995: N Zealand 45-29 England », sur news.bbc.co.uk, BBC (consulté le 29 juin 2009)
  7. (en) Lindsay Knight, « Jonah Lomu », sur allblacks.com (consulté le 27 juin 2009)
  8. L'Équipe, supplément : Le guide de la Coupe du monde, mardi 28 septembre 1999, n°16 607, page 3
  9. Philippe Guillard, « 18 juin 1995 : Jonah Lomu invente le rugby du XXIe siècle », sur rugby-nomades.qc.ca (consulté le 24 juin 2009)
  10. « Le cap des espérances »
  11. (en) « OSM's sporting plaques »
  12. (en) « Meads: Dodgy milk wrecked 1995 World Cup hopes »
  13. (en) « Syndicate link to Kiwi poisoning of '95 »
  14. a et b (en) « Mandela book stirs rugby poison riddle »
  15. François Duboisset, La Coupe du monde 2003 RUGBY : Histoire, équipes, grands joueurs, règlement, Éditions De Vecchi, , 154 p. (ISBN 2-7328-6813-2), p. 31


AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier