Ouvrir le menu principal

Équipe de France de football à la Coupe du monde 1998

équipe de football dans une compétition

Équipe de France de football à la Coupe du monde 1998
Drapeau de la France

Fédération FFF

Classement Médaille d'or, Coupe du Monde Vainqueur (1er)
Organisateur(s) Drapeau de la France France
Participation 10e
Meilleure performance Médaille de bronze, Coupe du Monde Médaille de bronze, Coupe du Monde Troisième en 1958 et 1986
Sélectionneur Drapeau : France Aimé Jacquet
Capitaine Didier Deschamps
Meilleur buteur Thierry Henry (3)
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Équipe de France de football à la Coupe du monde

Cet article relate le parcours de l'Équipe de France de football lors de la Coupe du monde de football de 1998 organisée en France du 10 juin au 12 juillet 1998. Le parcours de l'équipe de France vers son premier titre mondial remporté à domicile n'est pas des plus aisés : les Bleus, premiers de leur groupe du premier tour avec trois victoires, battent le Paraguay 1-0 en huitièmes de finale sur un but en or marqué en prolongations par Laurent Blanc, ils éliminent ensuite l'Italie aux tirs au but 4-3 au terme d'un match au score vierge, puis viennent à bout de la Croatie en demi-finale grâce au plus improbable des buteurs : le défenseur Lilian Thuram qui marque à deux reprises pour la seule fois de sa longue carrière internationale et envoie son équipe en finale (2-1). Dans le match face aux tenants du titre brésiliens, arrivés en finale grâce à leur qualification aux tirs au but devant les Pays-Bas (1-1 après prolongations, 4-2), Zinédine Zidane marque deux buts de la tête sur corner en première mi-temps, puis Emmanuel Petit parachève le score en fin de match alors que la France joue à dix après l'expulsion de Marcel Desailly. Le soir, sur les Champs-Élysées, 1,5 million de personnes fêtent la victoire des Bleus.

Préparation de l'événementModifier

ContexteModifier

Après deux non-qualifications consécutives pour les Mondiaux de 1990 et 1994 et un Championnat d'Europe 1996 prometteur dont le parcours s'est arrêté en demi-finale contre la République Tchèque aux tirs au but, l'Equipe de France est qualifiée d'office pour la Coupe du Monde de 1998 disputée à domicile.

MascotteModifier

Article détaillé : Jules (mascotte).
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Jules est la mascotte de l'équipe de France de football.

Il s'agit d'un coq blanc coiffé d'un béret rouge et vêtu du maillot bleu de l'équipe de France. Sa queue est composée d'une plume bleue, suivie d'une plume blanche, qui est elle-même suivie d'une plume rouge.

Son prénom vient de celui de Jules Rimet, le créateur de la coupe du monde.

La mascotte avait été imaginée pour la coupe du monde de football de 1994, mais le projet avait été suspendu en raison de l'élimination de la France lors des qualifications.

Il n'eut que très peu de succès. On le trouva trop ridicule, comme une insulte aux supporters de football. Le petit-fils de Jules Rimet fut scandalisé par l'utilisation du prénom de son grand-père pour nommer la mascotte.

On le confond ou l'associe souvent avec son « frère » Footix. Mais alors que Jules est la mascotte de l'équipe de France, Footix est la mascotte de la coupe du monde 1998.

QualificationModifier

La France est qualifiée d'office en tant que pays organisateur. Elle a obtenu l'organisation de la Coupe du monde 1998, le par douze voix contre sept face au Maroc.

PréparationModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Date Ville Équipe 1 Équipe 2 Résultat
27 mai 1998 Casablanca   France   Belgique 1 - 0
29 mai 1998 Casablanca   Maroc   France 2 - 2 6 tab 5
5 juin 1998 Helsinki   Finlande   France 0 - 1

Pour se préparer, l'équipe de France effectue un stage d'oxygénation à Tignes. Puis les Bleus se rendent au Maroc pour participer au Tournoi Hassan II (1998), avec l'Angleterre, la Belgique et le Maroc. Cependant, Français et Anglais ne se rencontrent pas. C'est au cours du tournoi que Fabien Barthez est choisi comme titulaire à la place de Bernard Lama. La France remporte le Tournoi Hassan II malgré sa défaite aux tirs au but face au Maroc. L'équipe de France dispute un dernier match de préparation contre la Finlande. David Trezeguet y inscrit son premier but avec les Bleus. Zidane, pour sa part, est très nerveux : il reçoit un carton jaune pour avoir piétiné le Finlandais Wiss, auteur d'un marquage individuel très musclé à la limite de la régularité.

Soupçons de dopageModifier

Jean-Pierre Paclet, médecin de l'équipe de France, des Espoirs puis des A de 1993 à 2008, pointe des anomalies dans le sang de certains joueurs dans son livre L’Implosion : « Des analyses de sang ont révélé des anomalies sur plusieurs Bleus juste avant la Coupe du monde 1998. On peut avoir de forts soupçons quand on connaît les clubs où certains joueurs évoluaient, notamment ceux du Championnat en Italie »[1]. De telles accusations ont été rejetées par Laurent Blanc et Marcel Desailly, qui a également joué dans ce tournoi à ce moment-là, dit qu'il n'y avait « aucune crédibilité »[2].

Séjour et hébergementModifier

Pendant la Coupe du monde, l'équipe de France réside à Clairefontaine.

MaillotModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Pour la Coupe du monde 1998, l'équipementier de l'équipe de France est Adidas qui lui a confectionné un maillot spécial pour la compétition. Ce maillot se réfère expressément à la tenue que portait l'équipe de France de football pendant la Coupe d'Europe 1984, qui se déroulait en France, et remportée par la France.

Couleurs Bleu, blanc et rouge
Marque Adidas
Domicile
Extérieur

Joueurs et encadrementModifier

Le , Aimé Jacquet annonce une liste de 28 joueurs. Cette annonce provoque l'irritation de certains médias (dont le quotidien L'Équipe), qui s'attendaient à la liste définitive et des reproches à l'encontre du sélectionneur qui sera amené à exclure 6 joueurs du groupe[3]. La liste des 22 joueurs est finalement annoncée par Aimé Jacquet le à Clairefontaine. Lionel Letizi, Martin Djetou, Ibrahim Ba, Sabri Lamouchi, Pierre Laigle et Nicolas Anelka sont les 6 malheureux écartés.

Équipe de France de football à la Coupe du monde de 1998[4]
Joueurs     Encadrement technique
P. Nom Date de naissance Sél. But(s) Club Depuis
16 G Barthez, FabienFabien Barthez 17 641 28/6/1971 (26 ans) 13 0   AS Monaco 1994
1 G Lama, BernardBernard Lama 20 645 7/4/1963 (35 ans) 37 0   West Ham 1993
22 G Charbonnier, LionelLionel Charbonnier 19 348 25/10/1966 (31 ans) 1 0   AJ Auxerre 1997
2 D Candela, VincentVincent Candela 16 792 24/10/1973 (24 ans) 10 0   AS Rome 1996
3 D Lizarazu, BixenteBixente Lizarazu 18 207 9/12/1969 (28 ans) 33 1   Bayern Munich 1992
5 D Blanc, LaurentLaurent Blanc 19 688 19/11/1965 (32 ans) 69 13   Olympique de Marseille 1989
8 D Desailly, MarcelMarcel Desailly 18 665 7/9/1968 (29 ans) 42 2   AC Milan 1993
15 D Thuram, LilianLilian Thuram 17 454 1/1/1972 (26 ans) 33 0   Parme FC 1994
18 D Lebœuf, FrankFrank Lebœuf 18 894 22/1/1968 (30 ans) 13 2   Chelsea 1995
4 M Vieira, PatrickPatrick Vieira 15 819 23/6/1976 (22 ans) 7 0   Arsenal 1997
6 M Djorkaeff, YouriYouri Djorkaeff 18 847 9/3/1968 (30 ans) 38 16   Inter Milan 1993
7 M Deschamps, DidierDidier Deschamps   18 627 15/10/1968 (29 ans) 70 4   Juventus 1989
10 M Zidane, ZinédineZinédine Zidane 17 280 23/6/1972 (26 ans) 34 9   Juventus 1994
11 M Pirès, RobertRobert Pirès 16 787 29/10/1973 (24 ans) 14 2   FC Metz 1996
14 M Boghossian, AlainAlain Boghossian 17 885 27/10/1970 (27 ans) 6 0   Sampdoria 1997
17 M Petit, EmmanuelEmmanuel Petit 17 920 22/9/1970 (27 ans) 20 0   Arsenal 1990
19 M Karembeu, ChristianChristian Karembeu 17 848 3/12/1970 (27 ans) 32 1   Real Madrid 1992
9 A Guivarc'h, StéphaneStéphane Guivarc'h 17 936 6/9/1970 (27 ans) 7 1   AJ Auxerre 1997
12 A Henry, ThierryThierry Henry 15 399 17/8/1977 (20 ans) 3 0   AS Monaco 1997
13 A Diomède, BernardBernard Diomède 16 701 23/1/1974 (24 ans) 5 0   AJ Auxerre 1998
20 A Trezeguet, DavidDavid Trezeguet 15 340 15/10/1977 (20 ans) 5 1   AS Monaco 1998
21 A Dugarry, ChristopheChristophe Dugarry 17 371 24/3/1972 (26 ans) 24 2   Olympique de Marseille 1994
Sélectionneur

  Aimé Jacquet


Légende


CompétitionModifier

Premier tourModifier

Le tirage au sort de la phase finale est effectué le jeudi au Stade Vélodrome de Marseille par Joseph Blatter, futur président de la FIFA et par Raymond Kopa[réf. souhaitée]. La France, tête de série, est placée dans le groupe C en compagnie du Danemark, de l'Afrique du Sud et de l'Arabie saoudite.

France - Afrique du SudModifier

Match 7 France   3 - 0   Afrique du Sud Stade Vélodrome, Marseille

21 h 0 (UTC+1)
  Historique des rencontres
Dugarry   36e
Issa   77e (csc)
Henry   90+2e
(1 - 0) Spectateurs : 55 000
Arbitrage :   Márcio Rezende de Freitas
Petit   28e
Deschamps   53e
Zidane   75e
Rapport   39e Jackson
France
Afrique du Sud
 
FRANCE :
  16 Fabien Barthez
03 Bixente Lizarazu
08 Marcel Desailly
05 Laurent Blanc
15 Lilian Thuram
17 Emmanuel Petit   28e   73e
07 Didier Deschamps     53e
06 Youri Djorkaeff   84e
10 Zinédine Zidane   75e
12 Thierry Henry
09 Stéphane Guivarc'h   26e
Remplaçants :
21 Christophe Dugarry   26e 
14 Alain Boghossian   73e 
20 David Trezeguet   84e 
Sélectionneur :
  Aimé Jacquet
 
 
AFRIQUE DU SUD :
  01 Hans Vonk
19 Lucas Radebe  
05 Mark Fish
21 Pierre Issa
03 David Nyathi
04 Willem Jackson   39e
07 Quinton Fortune
10 John Moshoeu
12 Brendan Augustine   56e
17 Benedict McCarthy   89e
06 Phil Masinga
Remplaçants :
11 Helman Mkhalele   56e 
09 Shaun Bartlett   89e 
Sélectionneur :
  Philippe Troussier

France - Arabie saouditeModifier

Match 22 France   4 - 0   Arabie saoudite Stade de France, Saint-Denis

21 h 0 (UTC+1)
  Historique des rencontres
Henry   37e
Trezeguet   68e
Henry   78e
Lizarazu   85e
(1 - 0) Spectateurs : 80 000
Arbitrage :   Arturo Brizio Carter
Blanc   36e
Lizarazu   50e
Zidane   71e
Rapport   7e Al-Jahani
  19e Al-Khilaiwi
  82e Al-Jaber
France
Arabie saoudite
 
FRANCE :
  16 Fabien Barthez
03 Bixente Lizarazu   50e
08 Marcel Desailly
05 Laurent Blanc   36e
15 Lilian Thuram
07 Didier Deschamps  
14 Alain Boghossian
13 Bernard Diomède   58e
10 Zinédine Zidane   71e
12 Thierry Henry   79e
21 Christophe Dugarry   30e
Remplaçants :
20 David Trezeguet   30e 
06 Youri Djorkaeff   58e 
11 Robert Pirès   79e 
Sélectionneur :
  Aimé Jacquet
 
 
ARABIE SAOUDITE :
  01 Mohammed al-Deayea
13 Hussein Sulimani
04 Abdullah Zubromawi
03 Mohammed al-Khilaiwi   19e
02 Mohammed al-Jahani   7e   76e
20 Hamzah Saleh
16 Khamis al-Owairan
06 Fuad Amin  
07 Ibrahim al-Shahrani
10 Saeed al-Owairan   33e
09 Sami al-Jaber   82e
Remplaçants :
12 Ibrahim al-Harbi   33e    65e
14 Khalid al-Muwallid   65e 
17 Ahmad al-Doukhi   76e 
Sélectionneur :
  Carlos Alberto Parreira

France - DanemarkModifier

Match 37 France   2 - 1   Danemark Stade de Gerland, Lyon

16 h 0 (UTC+1)
  Historique des rencontres
Djorkaeff   12e (pén.)
Petit   56e
(1 - 1)   42e (pén.) M. Laudrup Spectateurs : 39 100
Arbitrage :   Pierluigi Collina
Diomède   53e
Vieira   62e
Rapport   65e Colding
  78e Tøfting
France
Danemark
 
FRANCE :
  16 Fabien Barthez
02 Vincent Candela
08 Marcel Desailly
18 Frank Lebœuf
19 Christian Karembeu
17 Emmanuel Petit   64e
04 Patrick Vieira   62e
13 Bernard Diomède   53e
06 Youri Djorkaeff
11 Robert Pirès   71e
20 David Trezeguet   85e
Remplaçants :
14 Alain Boghossian   64e 
12 Thierry Henry   71e 
09 Stéphane Guivarc'h   85e 
Sélectionneur :
  Aimé Jacquet
 
 
DANEMARK :
  01 Peter Schmeichel
05 Jan Heintze
04 Jes Høgh
03 Marc Rieper
13 Jacob Laursen   46e MT
07 Allan Nielsen
06 Thomas Helveg
02 Michael Schjønberg
10 Michael Laudrup  
21 Martin Jørgensen   54e
11 Brian Laudrup   75e
Remplaçants :
12 Søren Colding   65e   46e  MT
19 Ebbe Sand   54e 
15 Stig Tøfting   78e   75e 
Sélectionneur :
  Bo Johansson

ClassementModifier

Classement
  Équipe Pts J G N P BP BC Diff
1   France 9 3 3 0 0 9 1 +8
2   Danemark 4 3 1 1 1 3 3 0
3   Afrique du Sud 2 3 0 2 1 3 6 -3
4   Arabie saoudite 1 3 0 1 2 2 7 -5
6 12 juin 1998 Arabie saoudite   0 - 1   Danemark
7 12 juin 1998 France   3 - 0   Afrique du Sud
21 18 juin 1998 Afrique du Sud   1 - 1   Danemark
22 18 juin 1998 France   4 - 0   Arabie saoudite
37 24 juin 1998 France   2 - 1   Danemark
38 24 juin 1998 Afrique du Sud   2 - 2   Arabie saoudite

Phase finaleModifier

Huitième de finaleModifier

Match 51 France   1 - 0   Paraguay Stade Félix-Bollaert, Lens

16 h 30 (UTC+1)
  Historique des rencontres
Blanc   114e (0 - 0, 0 - 0, 0 - 0) Spectateurs : 31 800
Arbitrage :   Ali Bujsaim
Rapport   19e Chilavert
  23e Benítez
  32e Enciso
  84e Arce
  99e Rojas
France
Paraguay
 
FRANCE :
  16 Fabien Barthez
03 Bixente Lizarazu
08 Marcel Desailly
05 Laurent Blanc
15 Lilian Thuram
17 Emmanuel Petit   69e
07 Didier Deschamps  
13 Bernard Diomède   76e
06 Youri Djorkaeff
12 Thierry Henry   65e
20 David Trezeguet
Remplaçants :
11 Robert Pirès   65e 
14 Alain Boghossian   69e 
09 Stéphane Guivarc'h   76e 
Sélectionneur :
  Aimé Jacquet
 
 
PARAGUAY :
  01 José Luis Chilavert     19e
11 Pedro Sarabia
05 Celso Ayala
04 Carlos Gamarra
21 Jorge Luis Campos   55e
02 Francisco Arce   84e
13 Carlos Humberto Paredes   75e
16 Julio César Enciso   32e
10 Roberto Acuña
09 José Cardozo   91e
15 Miguel Ángel Benítez   23e
Remplaçants :
07 Julio César Yegros   55e 
20 Denis Caniza   75e 
08 Arístides Rojas   99e   91e 
Sélectionneur :
  Paulo César Carpeggiani

Quart de finaleModifier

Le quart de finale France-Italie se termine par une qualification de la France et l’élimination de l’Italie après les prolongations et l'épreuve des tirs au but.

RepèresModifier

Dans la série des confrontations entre les équipes de France et d’Italie, cette rencontre présente un intérêt particulier car il s’agit d’un quart de finale de Coupe du monde.

La France, en tant que pays organisateur, est particulièrement motivée pour gagner ce match et atteindre le stade des demi-finales pour la quatrième fois de son histoire (après 1958, 1982 et 1986). Pour sa part, l'équipe d'Italie est déjà une habituée des bons résultats en coupe du monde (victorieuse en 1934, en 1938 et en 1982, troisième en 1990 et finaliste en 1970 et 1994).

À noter toutefois que la dernière rencontre des deux formations lors d'un tournoi majeur s'est soldée par la victoire de la France en huitième de finale de la Coupe du monde 1986.

Ce match a en outre une importance particulière pour de nombreux joueurs qui sont coéquipiers dans des clubs du championnat d'Italie et qui sont donc très motivés pour démontrer la suprématie de leur équipe nationale. De nombreux joueurs français jouent alors dans le « Calcio » : Zinédine Zidane (Juventus FC), Didier Deschamps (Juventus FC), Marcel Desailly (Milan AC), Youri Djorkaeff (Inter Milan), Lilian Thuram (Parme AC), Vincent Candela (AS Rome), Alain Boghossian (UC Sampdoria). Laurent Blanc a quant à lui joué auparavant avec Naples au début de la décennie 1990 et Christian Karembeu a été joueur de la UC Sampdoria de 1995 à 1997.

Après un début de compétition relativement aisé, tant la France que l'Italie ont eu du mal à accéder à ce quart de finale. Au tour précédent, face aux rugueux Norvégiens, la Squadra Azzurra ne s'est imposée que d'une courte tête (1-0). Même score pour la France face aux surprenants Paraguayens, les Bleus ne devant leur salut qu'au but en or de Laurent Blanc en toute fin des prolongations.

Si les Italiens ont gagné plus de confrontations, l'historique récent est en revanche clairement en faveur des Bleus, qui, avec 3 victoires et un nul n'ont plus perdu depuis la Coupe du monde 1978 contre leur rivaux du jour.

Le matchModifier

Le match est de bonne qualité, mais se termine par 0 – 0 après prolongation, les deux équipes ayant eu l’occasion de marquer sans y parvenir.

Le résultat du match doit donc être décidé par l’épreuve des tirs au but. L'Équipe de France a plus de réussite en remportant l’épreuve par 4 à 3 (voir détails ci-après), l’issue du match étant décidée lorsque Luigi Di Biagio voit sa frappe heurter la barre transversale. Bixente Lizarazu (France) et Demetrio Albertini (Italie) avaient aussi échoué auparavant.

Parmi les images que l’on peut retenir de ce match, l'une montrant Thierry Henry cachant son visage avec le dos du maillot de David Trezeguet en attendant que Di Biagio tire au but, et plus tard une autre montrant des joueurs de l'équipe de France consolant leurs coéquipiers de l'équipe d'Italie qu’ils retrouveront bientôt dans le championnat italien.

Deux ans plus tard, l'équipe de France confirmera sa suprématie lors de l'Euro 2000, remporté en finale contre l'Italie, mais perdra la finale de la Coupe du monde 2006.


Match 57 Italie   0 - 0   France Stade de France, Saint-Denis

16 h 30 (UTC+1)
  Historique des rencontres
(0 - 0, 0 - 0, 0 - 0) Spectateurs : 77 000
Arbitrage :   Hugh Dallas
Del Piero   26e
Bergomi   28e
Costacurta   113e
Rapport   53e Guivarc'h
  62e Deschamps
R. Baggio  
Albertini  
Costacurta  
Vieri  
Di Biagio  
Tirs au but
3 - 4
  Zidane
  Lizarazu
  Trezeguet
  Henry
  Blanc
Italie
France
 
ITALIE :
  12 Gianluca Pagliuca
02 Giuseppe Bergomi   28e
05 Alessandro Costacurta   113e
03 Paolo Maldini  
04 Fabio Cannavaro
11 Dino Baggio   52e
07 Gianluca Pessotto   89e
14 Luigi Di Biagio
17 Francesco Moriero
21 Christian Vieri
10 Alessandro Del Piero   26e   67e
Remplaçants :
09 Demetrio Albertini   52e 
18 Roberto Baggio   67e 
15 Angelo Di Livio   89e 
Sélectionneur :
  Cesare Maldini
 
 
FRANCE :
  16 Fabien Barthez
03 Bixente Lizarazu
05 Laurent Blanc
08 Marcel Desailly
15 Lilian Thuram
07 Didier Deschamps     62e
17 Emmanuel Petit
19 Christian Karembeu   65e
10 Zinédine Zidane
06 Youri Djorkaeff
09 Stéphane Guivarc'h   53e   65e
Remplaçants :
12 Thierry Henry   65e 
20 David Trezeguet   65e 
Sélectionneur :
  Aimé Jacquet

Demi-finaleModifier

Match 62 France   2 - 1   Croatie Stade de France, Saint-Denis

21 h 0 (UTC+1)
  Historique des rencontres
(  Djorkaeff) Thuram   47e
Thuram   70e
(0 - 0)   46e Šuker (Asanović  ) Spectateurs : 76 000
Arbitrage :   José García-Aranda
Blanc   76e Rapport   45e Asanović
  75e Stanić
  88e Šimić
France
Croatie
 
FRANCE :
  16 Fabien Barthez
03 Bixente Lizarazu
15 Lilian Thuram
08 Marcel Desailly
05 Laurent Blanc   76e
19 Christian Karembeu   31e
07 Didier Deschamps  
17 Emmanuel Petit
06 Youri Djorkaeff   77e
10 Zinédine Zidane
09 Stéphane Guivarc'h   68e
Remplaçants :
12 Thierry Henry   31e 
20 David Trezeguet   68e 
18 Frank Lebœuf   77e 
Sélectionneur :
  Aimé Jacquet
 
 
CROATIE :
  01 Dražen Ladić
04 Igor Štimac
06 Slaven Bilić
20 Dario Šimić   88e
13 Mario Stanić   75e   89e
14 Zvonimir Soldo
17 Robert Jarni
10 Zvonimir Boban     63e
07 Aljoša Asanović   45e
19 Goran Vlaović
09 Davor Šuker
Remplaçants :
11 Silvio Marić   63e 
08 Robert Prosinečki   89e 
Sélectionneur :
  Miroslav Blažević

FinaleModifier

Match 64 Brésil   0 - 3   France Stade de France, Saint-Denis

21 h 00
  Historique des rencontres
(0 - 2)
  27e Zidane (Petit  )
  45+1e Zidane (Djorkaeff  )
  90+3e Petit (Vieira  )
Spectateurs : 80 000
Arbitrage :   Saïd Belqola
Júnior Baiano   33e Rapport   39e Deschamps
     48e, 68e Desailly
  56e Karembeu
Brésil
France
 
BRÉSIL :
  01 Cláudio Taffarel
02 Cafu
03 Aldair
04 Júnior Baiano   33e
06 Roberto Carlos
05 César Sampaio   73e
08 Dunga  
10 Rivaldo
18 Leonardo   46e MT
20 Bebeto
09 Ronaldo
Remplacements :
19 Denílson   46e  MT
21 Edmundo   73e 
Sélectionneur :
  Mário Zagallo
 
 
FRANCE :
  16 Fabien Barthez
15 Lilian Thuram
08 Marcel Desailly      48e, 68e
18 Frank Lebœuf
03 Bixente Lizarazu
07 Didier Deschamps     39e
19 Christian Karembeu   56e   57e
17 Emmanuel Petit
10 Zinédine Zidane
06 Youri Djorkaeff   74e
09 Stéphane Guivarc'h   66e
Remplacements :
14 Alain Boghossian   57e 
21 Christophe Dugarry   66e 
04 Patrick Vieira   74e 
Sélectionneur :
  Aimé Jacquet

Assistants :
  Mark Warren
  Achmat Salie
Quatrième arbitre :
  Rahman Al-Zaid

StatistiquesModifier

Temps de jeuModifier

Temps de jeu des joueurs de l'équipe de France[5]
Joueur               MJ MT
Gardien
  Fabien Barthez 90 90 90 114 120 90 90 7 7
  Lionel Charbonnier 0 0
  Bernard Lama 0 0
Défenseur
  Laurent Blanc 90 90 114 120 76 5 5
  Vincent Candela 90 1 1
  Marcel Desailly 90 90 90   114 120 90 68 7 7
  Frank Lebœuf 90 13 90 3 2
  Bixente Lizarazu 90 90 114 120 90 90 6 6
  Lilian Thuram 90 90 114 120 90 90 6 6
Milieu
  Alain Boghossian 17 90 26 45 33 5 1
  Didier Deschamps 90   90   114   120   90   90   6 6
  Youri Djorkaeff 84 32 90 114 120 77 74 7 6
  Christian Karembeu 90 65 31 57 4 4
  Emmanuel Petit 73 64 69 120 90 90 6 6
  Robert Pirès 11 71 49 3 1
  Patrick Vieira 90 16 2 1
  Zinédine Zidane 90 71 120 90 90 5 5
Attaquant
  Bernard Diomède 58 90 76 3 3
  Christophe Dugarry 64 30 24 3 1
  Stéphane Guivarc'h 26 5 38 65 68 66 6 4
  Thierry Henry 90 79 19 65 55 59 6 3
  David Trezeguet 6 60 85 114 55 22 6 2

ButeursModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Buteurs de l'équipe de France
Place Joueur Poste Buts MJ Temps Adversaire
1   Thierry Henry A 3 6 Afrique du Sud, A. Saoudite (2)
2   Emmanuel Petit M 2 6 Danemark, Brésil
  Lilian Thuram D 2 6 Croatie (2)
  Zinédine Zidane M 2 5 Brésil (2)
5   Laurent Blanc D 1 5 Paraguay
  Youri Djorkaeff M 1 7 Danemark
  Christophe Dugarry A 1 3 Afrique du Sud
  Bixente Lizarazu D 1 6 Arabie Saoudite
  David Trezeguet A 1 6 Arabie Saoudite

Légende : en italique, le joueur est remplaçant ; en rouge, le joueur est expulsé

BilanModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

12 juilletModifier

À 22 h 54, l'arbitre siffle la fin du match et l'équipe de France est sacrée championne du monde. Thierry Roland, commentateur télé du match, sur la chaîne privée TF1, déclare en direct « Ah ! C'est superbe ! Je crois qu'après avoir vu ça, on peut mourir tranquille ! Enfin, le plus tard possible quand même, mais on peut ! Ah c'est superbe ! Ah Quel pied ! Oh putain ! Oh c'est pas vrai ! » Le président Jacques Chirac remet alors le trophée au capitaine de l'équipe de France Didier Deschamps, qui le brandit sur la musique de Star Wars. Une foule envahit les Champs-Élysées et l'Arc de Triomphe est illuminé par les visages des joueurs, dans le cadre d'une opération promotionnelle de l'équipementier des Bleus (Adidas). Ils rentrent à Clairefontaine à trois heures du matin, où près de 10 000 personnes les attendent.

13 juilletModifier

Le 13 juillet, les Bleus tentent de remonter les Champs-Élysées en triomphe à bord d'un bus à impériale. Il y a un peu plus de 500 000 personnes. La densité de la foule oblige à abréger cette remontée.

14 juilletModifier

Les Bleus sont invités à la garden-party du 14 juillet au Palais de l'Élysée. Aimé Jacquet y sera décoré de la légion d'honneur. L'équipe de France dans son ensemble en sera décorée le 1er septembre suivant[6].

Les Yeux dans les BleusModifier

Article détaillé : Les Yeux dans les bleus.

Ce film documentaire relate la vie de groupe des joueurs de l'équipe de France de football durant la coupe du monde 1998. Il a été réalisé par Stéphane Meunier. En 1999 Les Yeux dans les bleus reçoit le Sept d'or du meilleur documentaire.

Popularité des joueurs après la Coupe du mondeModifier

Autres matchsModifier

Un des buts français, un coup-franc de Zidane, lors du match de gala du 12 juin 2018.
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le , l'équipe est à nouveau réunie aux côtés de leur sélectionneur, Aimé Jacquet, pour disputer un match anniversaire des 20 ans de la victoire à la Coupe du monde à Paris La Défense Arena contre une équipe d'anciens internationaux des années 1990. Les deux seuls joueurs à manquer à l'appel sont David Trezeguet et Didier Deschamps, retenu en raison de la préparation de la Coupe du monde 2018 avec l'équipe de France dont il est le sélectionneur. Le score final est de 3-2 avec la victoire des Français.

France   3 - 2 Sélection FIFA 98 Paris La Défense Arena, Nanterre
21 h 00
Henry   22e
Zidane   50e
Candela   60e
(1 - 1)   8e Morientes
  60e Mendieta
Spectateurs : 30 000
Arbitrage :   Bruno Derrien
Rapport
Barthez - Thuram, Blanc, Desailly, Lizarazu - Karembeu, Petit - Djorkaeff, Zidane, Henry - Guivarc'h Équipes Toldo - Zenoni, Šimić, Aldair, Saveljić - Tommasi, Davids, Stojković - Eto'o, Vieri, Stoitchkov

Notes et référencesModifier

  1. Bruno Godard, Jérôme Jessel, La Décennie décadente du foot français: 2002-2012, Flammarion, , p. 87.
  2. « France doctor alleges 1998 World Cup winners had blood test anomalies », sur The Guardian, .
  3. Alexandre Borde, « La Coupe du monde à travers l'histoire : France 1998 », sur lepoint.fr, .
  4. Effectif de l'équipe de France de football à la Coupe du monde de 1998 sur fifa.com
  5. « La Coupe de champions », Onze Mondial, no 114,‎ , p. 126 (ISSN 0995-6921).
  6. https://www.humanite.fr/1998-09-02_Sports_Le-Mondial-fete-de-l-Elysee-a-la-Fete-de-l-Huma.

AnnexesModifier