Ouvrir le menu principal

Coupe du monde de football de 1958

compétition de football
Coupe du monde de football de 1958
Description de l'image FIFA World Cup 1958 logo.png.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) FIFA
Édition 6e
Lieu(x) Drapeau de la Suède Suède
Date
au
Participants 16 (52 partants)
Épreuves 35 rencontres
Affluence 919 580
(moyenne 26 273)
Site web officiel FIFA

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : République fédérale d'Allemagne Allemagne de l’Ouest (1)
Vainqueur Drapeau : États-Unis du Brésil Brésil (1)
Finaliste Drapeau : Suède Suède
Troisième Drapeau : France France
Buts 126 (moyenne 3,6)
Meilleur joueur Drapeau : États-Unis du Brésil Didi [1]
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : France Just Fontaine (13)

Navigation

La sixième Coupe du monde de football s'est tenue en Suède du 8 juin au . La décision de jouer la compétition en Suède fut prise en juin 1954, lors du congrès de la FIFA à Berne (Suisse).

La compétition disputée en Suède voit la révélation d'un prodige du ballon rond : Pelé. Le Brésil remporte avec l'adolescent de 17 ans sa première Coupe du monde en battant la Suède 5-2 en finale, avec des doublés de Vavá et de Pelé et un but de Mário Zagallo. L'équipe sud-américaine repart avec le trophée Jules Rimet qu'elle conservera définitivement après sa troisième victoire dans la compétition planétaire en 1970. La France obtient à ce point de son histoire son meilleur résultat en prenant la troisième place sur une victoire 6-3 face à l'Allemagne de l’Ouest.

Durant cette compétition, la France a pour meneur de jeu Raymond Kopa et pour buteur Just Fontaine qui, avec 13 buts (dont un quadruplé lors de la « petit finale »), inscrit le record de buts sur une coupe du monde, record toujours d'actualité. Il s'agit également de l'entrée de l'URSS dans les éliminatoires de la Coupe du monde. C'est la seule fois où toutes les équipes du Royaume-Uni sont présentes (Angleterre, Écosse, pays de Galles et Irlande du Nord). C'est aussi la première fois que l'Italie ne se qualifie pas (éliminée en qualifications par l'Irlande du Nord). Enfin, il s'agit de l'unique Coupe du monde disputée en Europe remportée par une équipe non-européenne.

Sommaire

Tour préliminaireModifier

Cette Coupe du monde a vu la première apparition de l'Union soviétique, mais aussi la qualification des 4 nations du Royaume-Uni : Angleterre, Écosse, Pays de Galles et Irlande du Nord, cette dernière ayant éliminé l'Italie lors du tour préliminaire. 1958 est ainsi la seule Coupe du monde manquée par les Italiens avant 2018 (ils n'ont pas souhaité participer à celle de 1930 en Uruguay).

Au départ éliminé après les matchs de la zone Europe, le Pays de Galles, second de son groupe derrière la Tchécoslovaquie, a été repêché afin de disputer un barrage face à Israël, qui avait obtenu son billet pour la Suède après que ses trois opposants successifs (Turquie, Indonésie et Soudan) avaient déclaré forfait ! En effet, la FIFA refuse de voir qualifiée une équipe qui n'a joué aucun match éliminatoire car de nombreuses équipes avaient obtenu leur qualification lors des Coupes du monde précédentes sans jouer. Le pays de Galles a su saisir sa seconde chance et a remporté le barrage, accédant ainsi à son unique phase finale de Coupe du Monde jusqu'à aujourd'hui... Ils atteindront les quarts de finale, seulement battu par le plus petit des scores (1-0, but de Pelé) par les futurs champions du monde brésiliens.

Le , à Solna, Lennart Hyland et Sven Jering présentent les résultats du tirage au sort du premier tour, où les équipes qualifiées étaient réparties en 4 groupes de 4. Le système des têtes de série, utilisé en 1954, n'est plus appliqué : chaque groupe est composé d'une équipe d'Europe de l'Ouest (France, Suède, RFA et Autriche), une équipe d'Europe de l'Est (URSS, Hongrie, Tchécoslovaquie et Yougoslavie), une équipe britannique (Angleterre, pays de Galles, Écosse et Irlande du Nord) et une équipe latino-américaine (Mexique, Argentine, Brésil et Paraguay).

Équipes qualifiéesModifier

Les stadesModifier

Premier tourModifier

Poule IModifier

Le champion sortant allemand bat l'Argentine 3-1, alors que l'Albiceleste fait son grand retour après 3 absences en Coupe du monde. Les néophytes nord-irlandais battent les Tchécoslovaques 1-0. L'Argentine bat l'Irlande du Nord tandis que l'Allemagne de l'Ouest fait match nul contre les Tchécoslovaques. La Mannschaft concède ensuite un autre nul contre les Britanniques tandis que les Tchécoslovaques infligent aux sud-américains la plus large défaite de leur histoire. Les Tchécoslovaques et les Nord-Irlandais sont à égalité de points, un match de barrage est joué et la victoire des Britanniques les qualifie.

Classement final
  Équipe Pts J G N P BP BC Moy.
1   Allemagne de l’Ouest 4 3 1 2 0 7 5 1.40
2   Irlande du Nord 3 3 1 1 1 4 5 0.80
3   Tchécoslovaquie 3 3 1 1 1 8 4 2.00
4   Argentine 2 3 1 0 2 5 10 0.50
8 juin Irlande du Nord   1 0   Tchécoslovaquie
8 juin Allemagne de l’Ouest   3 1   Argentine
11 juin Argentine   3 1   Irlande du Nord
11 juin Tchécoslovaquie   2 2   Allemagne de l’Ouest
15 juin Irlande du Nord   2 2   Allemagne de l’Ouest
15 juin Tchécoslovaquie   6 1   Argentine
Match d'appui
17 juin Irlande du Nord   2 1   Tchécoslovaquie
Allemagne de l’Ouest   3 - 1   Argentine Malmö Stadion, Malmö
19:00
  Historique des rencontres
Rahn   32e   79e
Seeler   40e
Corbatta   2e Spectateurs : 31 000
Arbitrage : Reginald Leafe  
(Rapport)

Irlande du Nord   1 - 0   Tchécoslovaquie Örjans Vall, Halmstad
19:00
  Historique des rencontres
Cush   16e Spectateurs : 11 000
Arbitrage : Friedrich Seipelt  
(Rapport)

Argentine   3 - 1   Irlande du Nord Örjans Vall, Halmstad
19:00
  Historique des rencontres
Corbatta   38e (pen)
Menéndez   55e
Avio   59e
McParland   3e Spectateurs : 14 000
Arbitrage : Sten Ahlner  
(Rapport)

Allemagne de l’Ouest   2 - 2   Tchécoslovaquie Olympiastadion, Helsingborg
19:00
  Historique des rencontres
Schäfer   59e
Rahn   70e
Dvořák   24e (pén.)
Zikán   43e
Spectateurs : 25 000
Arbitrage : Arthur Ellis  
(Rapport)

Allemagne de l’Ouest   2 - 2   Irlande du Nord Malmö Stadion, Malmö
19:00
  Historique des rencontres
Rahn   20e
Seeler   79e
McParland   17e,   58e Spectateurs : 22 000
Arbitrage : Fernandes Joaquim Campos  
(Rapport)

Tchécoslovaquie   6 - 1   Argentine Olympiastadion, Helsingborg
19:00
  Historique des rencontres
Dvořák   8e
Zikán   17e,   40e
Feureisl   69e
Hovorka   82e,   89e
Corbatta   65e (pén.) Spectateurs : 16 000
Arbitrage : Arthur Ellis  
(Rapport)


Match d'appui
Irlande du Nord   2 - 1
a.p.
  Tchécoslovaquie Malmö Stadion, Malmö
19:00
  Historique des rencontres
McParland   44e,   91e Zikán   19e Spectateurs : 6 000
Arbitrage :   Maurice Guigue
(Rapport)

Poule IIModifier

Emmenée par une ossature presque 100 % rémoise, la France d'Albert Batteux bat le Paraguay 7-3, alors que l'Albiroja fait son premier déplacement hors de son continent. L'Écosse tient en échec la Yougoslavie 1-1, mais les Slaves se rattrapent en battant la France 3-2, tandis que le Paraguay bat l'Écosse sur le même score. Lors de la dernière journée, la France sauve sa tête en battant les Britanniques. En faisant 3-3 contre les sud-américains, la Yougoslavie termine deuxième. La France se classe première du groupe grâce à une meilleure moyenne de buts.

Classement final
  Équipe Pts J G N P BP BC Moy.
1   France 4 3 2 0 1 11 7 1.57
2   Yougoslavie 4 3 1 2 0 7 6 1.17
3   Paraguay 3 3 1 1 1 9 12 0.75
4   Écosse 1 3 0 1 2 4 6 0.67
8 juin Yougoslavie   1 1   Écosse
8 juin France   7 3   Paraguay
11 juin Paraguay   3 2   Écosse
11 juin Yougoslavie   3 2   France
15 juin France   2 1   Écosse
15 juin Yougoslavie   3 3   Paraguay
France   7 - 3   Paraguay Idrottsparken, Norrköping
19:00
  Historique des rencontres
Fontaine   24e,   30e,   67e
Piantoni   52e
Wisnieski   61e
Kopa   70e
Vincent   83e
Amarilla   20e,   44e (pen)
Romero   50e
Spectateurs : 16 000
Arbitrage : Juan Gardeazábal Garay  
(Rapport)

Yougoslavie   1 - 1   Écosse Arosvallen, Västerås
19:00
  Historique des rencontres
Petaković   6e Murray   49e Spectateurs : 9 500
Arbitrage : Paul Raymond Wyssling  
(Rapport)

Yougoslavie   3 - 2   France Arosvallen, Västerås
19:00
  Historique des rencontres
Petaković   16e
Veselinović   63e,   88e
Fontaine   4e,   85e Spectateurs : 12 000
Arbitrage : Benjamin Griffiths  
(Rapport)

Paraguay   3 - 2   Écosse Idrottsparken, Norrköping
19:00
  Historique des rencontres
Agüero   4e
  45e
Parodi   73e
Mudie   24e
Collins   74e
Spectateurs : 11 000
Arbitrage : Vincenzo Orlandini  
(Rapport)

France   2 - 1   Écosse Eyravallen, Örebro
19:00
  Historique des rencontres
Kopa   22e
Fontaine   44e
Baird   58e Spectateurs : 14 000
Arbitrage : Juan Regis Brozzi  
(Rapport)

Paraguay   3 - 3   Yougoslavie Tunavallen, Eskilstuna
19:00
  Historique des rencontres
Parodi   20e
Agüero   52e
Romero   80e
Ognjanović   18e
Veselinović   21e
Rajkov   73e
Spectateurs : 13 000
Arbitrage : Martin Macko  
(Rapport)

Poule IIIModifier

Les hôtes suédois font honneur à leur rang en ne perdant aucun match (victoires 3-0 contre le Mexique, 2-1 contre la Hongrie, vice-championne en titre, et match nul 0-0 contre les Gallois). Le Pays de Galles réalise trois matchs nuls et se retrouve à égalité de points (3) avec la Hongrie qui a pourtant de meilleures différences ou moyennes de buts. Mais, tout comme en 1954, le critère des buts est ignoré dans l'absolu dans le règlement de 1958. Le match d'appui pour attribuer la deuxième place qualificative du groupe est donc nécessaire. Les Gallois créent la surprise, ils remportent leur première et unique victoire en Coupe du monde (en une seule participation en phase finale à ce jour) et se qualifient pour les quarts de finale. Pourtant meilleure attaque du groupe, la Hongrie est éliminée, c'est la fin du "Onze d'Or" finaliste quatre ans plus tôt.

Classement final
  Équipe Pts J G N P BP BC Moy.
1   Suède 5 3 2 1 0 5 1 5.00
2   Pays de Galles 3 3 0 3 0 2 2 1.00
3   Hongrie 3 3 1 1 1 6 3 2.00
4   Mexique 1 3 0 1 2 1 8 0.13
8 juin Suède   3 0   Mexique
8 juin Hongrie   1 1   Pays de Galles
11 juin Pays de Galles   1 1   Mexique
12 juin Suède   2 1   Hongrie
15 juin Suède   0 0   Pays de Galles
15 juin Hongrie   4 0   Mexique
Match d'appui
17 juin Pays de Galles   2 1   Hongrie
Suède   3 - 0   Mexique Råsunda, Solna
14:00
  Historique des rencontres
Simonsson   17e,   64e
Liedholm   57e (pen)
Spectateurs : 34 000
Arbitrage : Nikolaï Latychev  
(Rapport)

Hongrie   1 - 1   Pays de Galles Jernvallen, Sandviken
19:00
  Historique des rencontres
Bozsik   5e J. Charles   27e Spectateurs : 15 000
Arbitrage : José María Codesal  
(Rapport)

Mexique   1 - 1   Pays de Galles Råsunda, Solna
19:00
  Historique des rencontres
Belmonte   89e I. Allchurch   32e Spectateurs : 15 000
Arbitrage : Leo Lemešić  
(Rapport)

Suède   2 - 1   Hongrie Råsunda, Solna
19:00
  Historique des rencontres
Hamrin   34e,   55e Tichy   77e Spectateurs : 39 000
Arbitrage : John Mowat  
(Rapport)

Suède   0 - 0   Pays de Galles Råsunda, Solna
14:00
  Historique des rencontres
Spectateurs : 29 000
Arbitrage : Lucien van Nuffel  
(Rapport)

Hongrie   4 - 0   Mexique Jernvallen, Sandviken
19:00
  Historique des rencontres
Tichy   19e,   46e
Sándor   54e
Bencsics   69e
Spectateurs : 13 000
Arbitrage : Arne Eriksson  
(Rapport)


Match d'appui
Pays de Galles   2 - 1   Hongrie Råsunda, Solna
19:00
  Historique des rencontres
I. Allchurch   55e
Medwin   76e
Tichy   33e Spectateurs : 3 000
Arbitrage : Nikolaï Latychev  
(Rapport)

Poule IVModifier

Remarquable en Suisse, l'Autriche va décevoir en Suède. Elle n'engrange qu'un point (match nul 2-2 contre l'Angleterre) et connaît deux défaites (contre le Brésil, 3-0, et l'URSS, 2-0). Le Brésil réalise un nul sans buts contre les Anglais et bat les Soviétiques, qui ne doivent leur qualification qu'à leur victoire en match de barrage contre les Anglais.

Classement final
  Équipe Pts J G N P BP BC Moy.
1   Brésil 5 3 2 1 0 5 0
2   Union soviétique 3 3 1 1 1 4 4 1.00
3   Angleterre 3 3 0 3 0 4 4 1.00
4   Autriche 1 3 0 1 2 2 7 0.29
8 juin Brésil   3 0   Autriche
8 juin Union soviétique   2 2   Angleterre
11 juin Union soviétique   2 0   Autriche
11 juin Brésil   0 0   Angleterre
15 juin Autriche   2 2   Angleterre
15 juin Brésil   2 0   Union soviétique
Match d'appui
17 juin Union soviétique   1 0   Angleterre
Brésil   3 - 0   Autriche Rimnersvallen, Uddevalla
19:00
  Historique des rencontres
Mazola   38e,   89e
Nílton Santos   49e
Spectateurs : 21 000
Arbitrage : Maurice Guigue  
(Rapport)

Union soviétique   2 - 2   Angleterre Ullevi, Göteborg
19:00
  Historique des rencontres
Simonian   13e
A. Ivanov   55e
Kevan   66e
Finney   85e (pén.)
Spectateurs : 49 000
Arbitrage : István Zsolt  
(Rapport)

Brésil   0 - 0   Angleterre Ullevi, Göteborg
19:00
  Historique des rencontres
Spectateurs : 41 000
Arbitrage : Albert Dusch  
(Rapport)

La rencontre entre le Brésil et l'Angleterre disputée à Göteborg est le 110e match de Coupe du monde de football. Il s'agit du premier match de Coupe du monde lors duquel aucun but n'est inscrit[2].


Union soviétique   2 - 0   Autriche Ryavallen, Borås
19:00
  Historique des rencontres
Ilyin   15e
V. Ivanov   62e
Spectateurs : 21 000
Arbitrage : Carl Jorgensen  
(Rapport)

Angleterre   2 - 2   Autriche Ryavallen, Borås
19:00
  Historique des rencontres
Haynes   56e
Kevan   73e
Koller   16e
Körner   70e
Spectateurs : 17 000
Arbitrage : Jan Bronkhorst  
(Rapport)

Brésil   2 - 0   Union soviétique Ullevi, Göteborg
19:00
  Historique des rencontres
Vavá   2e,   65e Spectateurs : 51 000
Arbitrage : Maurice Guigue  
(Rapport)


Match d'appui
Union soviétique   1 - 0   Angleterre Ullevi, Göteborg
19:00
  Historique des rencontres
Ilyin   68e Spectateurs : 23 000
Arbitrage : Albert Dusch  
(Rapport)

Phase à élimination directeModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
 19 Juin / Malmö      24 Juin / Göteborg      28 Juin / Solna
   Allemagne de l’Ouest  1
   Yougoslavie  0  
   Allemagne de l’Ouest  1
 19 Juin / Solna
     Suède  3  
   Suède  2
   Union soviétique  0  
   Suède  2
 19 Juin / Norrköping
     Brésil  5
   France  4
 24 Juin / Solna
   Irlande du Nord  0  
   France  2
 19 Juin / Göteborg Troisième place
     Brésil  5  
   Brésil  1  28 Juin / Göteborg
   Pays de Galles  0      Allemagne de l’Ouest  3
   France  6

Quarts de finaleModifier

La France se qualifie pour sa première demi-finale en gagnant son quart de finale contre l'Irlande du Nord par 4 buts à 0. Elle améliore ainsi sa performance réalisée à domicile, vingt ans plus tôt, où elle avait perdu à ce stade de la compétition contre le futur champion du monde.

France   4 - 0   Irlande du Nord Idrottsparken, Norrköping
19:00
  Historique des rencontres
Wisnieski   22e
Fontaine   55e,   63e
Piantoni   68e
Spectateurs : 12 000
Arbitrage : Juan Gardeazábal Garay  
(Rapport)

Le pays hôte bat de courageux Soviétiques, emmenés par le légendaire Lev Yachine, 2 buts à 0. La Suède se qualifie et atteint pour la troisième fois le dernier carré après 1938 et 1950.

Suède   2 - 0   Union soviétique Råsunda, Solna
19:00
  Historique des rencontres
Hamrin   49e
Simonsson   88e
Spectateurs : 32 000
Arbitrage : Reginald Leafe  
(Rapport)

Les Brésiliens éliminent les Gallois sur le plus petit des scores et accèdent eux aussi au stade des demi-finales pour la troisième fois. À l'occasion de ce match, Pelé marque son premier but en coupe du monde, à l'âge de 17 ans.

Brésil   1 - 0   Pays de Galles Ullevi, Göteborg
19:00
  Historique des rencontres
Pelé   66e Spectateurs : 26 000
Arbitrage : Friedrich Seipelt  
(Rapport)

Comme en Suisse 4 ans plus tôt, les Allemands battent à nouveau les Yougoslaves à ce stade de la compétition et se qualifient pour les demi-finales.

Allemagne de l’Ouest   1 - 0   Yougoslavie Malmö Stadion, Malmö
19:00
  Historique des rencontres
Rahn   12e Spectateurs : 20 000
Arbitrage : Paul Raymond Wyssling  
(Rapport)

Demi-finalesModifier

Première confrontation opposant la France et le Brésil lors d'un Mondial, ce match voit la victoire des Auriverdes par 5 buts à 2. C'est d'ailleurs à ce jour la seule victoire du Brésil sur la France en Coupe du monde.

Demi-finale Brésil   5 – 2   France Stade Råsunda, Solna
Mardi 24 juin 1958
19 h 00
  Historique des rencontres
Vavá   2e
Didi   39e
Pelé   52e   64e   75e
(2 – 1)   9e Fontaine
  83e Piantoni
Spectateurs : 27 100
Arbitrage :   Benjamin Griffiths
Rapport

Sélectionneur :
  Vicente Feola
Sélectionneur :
  Albert Batteux

Les Suédois se qualifient pour leur première finale en battant les Allemands 3 buts à 1.

Allemagne de l’Ouest   1 - 3   Suède Ullevi, Göteborg
19:00
  Historique des rencontres
Schäfer   24e Skoglund   32e
Gren   81e
Hamrin   88e
Spectateurs : 50 000
Arbitrage : István Zsolt  
(Rapport)

Match pour la troisième placeModifier

La France arrache la médaille de bronze en battant l'Allemagne de l'Ouest 6 buts à 3. Just Fontaine, grâce à ses 13 réalisations, termine meilleur buteur et demeure le meilleur buteur d'une Coupe du monde sur une phase (il occupe la quatrième place toutes phases confondues derrière Miroslav Klose, Ronaldo et Gerd Müller). Comme 4 ans plus tôt, le champion en titre termine quatrième à l'édition suivante.

Allemagne de l’Ouest   3 - 6   France Ullevi, Göteborg
17:00
  Historique des rencontres
Cieslarczyk   18e
Rahn   52e
Schäfer   84e
Fontaine   16e,   36e,   78e,   89e
Kopa   27e (pén.)
Douis   50e
Spectateurs : 33 000
Arbitrage : Juan Regis Brozzi  
(Rapport)

FinaleModifier

 
Duel aérien entre Pelé et le gardien Kalle Svensson

Le Brésil reproduit face à la Suède (qui avait pourtant ouvert la marque) le même score qu'en demi-finale contre la France . Pour la première et seule fois dans l'histoire une équipe arrive à marquer plus de quatre buts en finale. Les Brésiliens sont désormais les premiers à avoir gagné hors de leur continent (en comptant les trois Amériques comme un seul continent), une performance qui ne sera reproduite que par lui-même en 2002, par l'Espagne en 2010 et l'Allemagne en 2014.

Brésil   5 - 2   Suède Rasunda Stadion, Solna
15h00
  Historique des rencontres
(  Garrincha) Vavá   9e
(  Garrincha) Vavá   32e
Pelé   55e,   90e
Zagallo   68e
(2 - 1)   4e Liedholm
  80e Simonsson
Spectateurs : 50 000
Arbitrage : Maurice Guigue  
  Photos du match
(Rapport)

Titulaires :
Gilmar
Djalma Santos
Hideraldo Luis Bellini
Nilton Santos
Zito
Orlando Peçanha
Garrincha
Didi
Vavá
Pelé
Zagallo

Entraîneur :
Vicente Feola

GilmarDjalma SantosNilton SantosZitoHilderado Luis BelliniOrlando PeçanhaGarrinchaDidiVaváPeléZagalloKalle SvenssonOrvar BergmarkReino BörjessonBengt GustavssonSven AxbomSigge ParlingKurt HamrinGunnar GrenAgne SimonssonNils LiedholmLennart Skoglund 

Titulaires :
Kalle Svensson
Orvar Bergmark
Sven Axbom
Reino Börjesson
Bengt Gustavsson
Sigvard Parling
Kurt Hamrin
Gunnar Gren
Agne Simonsson
Nils Liedholm
Lennart Skoglund

Entraîneur :
George Raynor

ButeursModifier

Classement des équipesModifier

À l'origine, les équipes ayant participé à cette Coupe du monde n'étaient pas classées au delà des quatre premières. Cependant, en 1986, la FIFA établit rétroactivement un classement final de chaque Coupe du monde, basé sur la progression lors de la compétition, le nombre de matchs gagnés, la différence de buts puis enfin sur le nombre de buts marqués[3].

Classement final des équipes[3]
Place Sélection Stade
    Brésil Vainqueur
    Suède Finale
    France Troisième
4   Allemagne de l’Ouest Quatrième
5   Yougoslavie Quart de finale
6   Pays de Galles
7   Union soviétique
8   Irlande du Nord
9   Tchécoslovaquie Premier tour
10   Hongrie
11   Angleterre
12   Paraguay
13   Argentine
14   Écosse
15   Autriche
16   Mexique

Notes et référencesModifier

  1. http://world-cup.findthedata.org/q/13/1386/Who-was-the-best-player-in-the-1958-World-Cup
  2. Éric Lemaire, « Premiers matches, premiers buteurs », France Football, no 3346 bis,‎ , p. 26
  3. a et b (en)« FIFA World Cup™: All-time ranking », sur fifa.com, Fédération internationale de football association

Liens externesModifier