Ouvrir le menu principal

Edmundo
Image illustrative de l’article Edmundo
Biographie
Nom Edmundo Alves de Souza Neto
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilien
Naissance (48 ans)
Lieu Niterói (Brésil)
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. 1990 - 2008
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1990-1992Drapeau : Brésil Vasco da Gama 23 (8)
1993-1995Drapeau : Brésil Palmeiras 180 (74)
1995Drapeau : Brésil Flamengo 14 (2)
1996-1997Drapeau : Brésil Vasco da Gama 44 (38)
1997-1999Drapeau : Italie Fiorentina 37 (12)
1999-2000Drapeau : Brésil Vasco da Gama 16 (13)
2000Drapeau : Brésil Santos FC 20 (13)
2001Drapeau : Italie SSC Naples 17 (4)
2001Drapeau : Brésil Cruzeiro 12 (3)
2001-2002Drapeau : Japon Tokyo Verdy 31 (18)
2003-2004Drapeau : Brésil Vasco da Gama 19 (7)
2004Drapeau : Brésil Fluminense 25 (9)
2005Drapeau : Brésil Fluminense 31 (15)
2006-2007Drapeau : Brésil Palmeiras 49 (14)
2008Drapeau : Brésil Vasco da Gama 26 (13)
Total 544 0(243)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1992-2000Drapeau : Brésil Brésil39 (10)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Edmundo Alves de Souza Neto, plus connu simplement comme Edmundo, est un footballeur brésilien né le à Rio de Janeiro.

Sommaire

BiographieModifier

En 1997 il a reçu le Bola de Ouro, en français « ballon d’or brésilien », qui récompense le meilleur joueur du championnat du Brésil. Il compte 39 sélections (2 non officielles) en équipe nationale, dont deux lors de la Coupe du monde 1998 (il entre en jeu lors de la deuxième mi-temps de la finale contre la France).

Le 15 juin 2011, il est condamné à quatre ans et demi de prison pour homicides : il est reconnu coupable de la mort de trois personnes lors d'un accident de voiture en décembre 1995[1].

Lors de l'élection présidentielle brésilienne de 2018, il apporte son soutien au candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro, notamment connu pour ses propos racistes, misogynes et homophobes[2].

CarrièreModifier

PalmarèsModifier

Titres personnelsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Case prison pour Edmundo et Campagnaro
  2. Éric Frosio, « Ces footballeurs brésiliens qui soutiennent Jair Bolsonaro (extrême droite) », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 26 octobre 2018)

Liens externesModifier