École de Savignac

L'École de Savignac est une école consulaire d'enseignement supérieur, située à Savignac-les-Églises, dans le département de la Dordogne.

École de Savignac
Logo Ecole de Savignac.png
Image dans Infobox.
L'entrée de l'établissement, en 2019.
Histoire et statut
Fondation
Type
Forme juridique
Disciplines
Régime linguistique
Fondateur
Directeur
Richard Ginioux
Devise
« Osez »[1]
Membre de
AMFORHT, EUHOFA International, EuroCHRIE
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
374 (2020)
Enseignants
120 (2020)
Budget
2,7 millions d'euros (2012)[2]
Localisation
Ville
Pays
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
voir sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Dordogne
voir sur la carte de la Dordogne
Red pog.svg

Créée et gérée par la chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne depuis l'ouverture de ses portes en 1988, l'établissement a été construit sur le site de l'Hôtel du Parc, célèbre pour son restaurant doublement étoilé dans le Guide Michelin. Connue pour la particularité de son modèle pédagogique, l'École de Savignac forme les cadres du secteur de l'hôtellerie, de la restauration, du tourisme et de l'événementiel. En 2020, le bachelor et le MBA dispensés à Savignac sont classés dans le top 5 des meilleures formations hôtelières en France.

HistoireModifier

Avant l'école : l'Hôtel du ParcModifier

L'école est créée sur le site de l'ancien Hôtel du Parc construit entre 1800 et 1835[3]. Le bâtiment est, à l'époque, une grande maison bourgeoise en pierre et moellons, élevée sur cave, à l'angle de la ruelle qui mène à la chapelle Saint-Christophe[3]. Le rez-de-chaussée comprend une cuisine, une salle à manger, un salon, un débarras, un four et un fournil[3]. Le premier étage est composé de cinq pièces et d'un vaste grenier. Une petite construction servant d'étable est attenante à l'hôtel[3]. Le premier acte notarié fait également état des terres, des jardins, des vignes environnantes et de la parcelle de bois intégrés à la propriété[3].

En 1836, M. Jarjavay, maire de Savignac-les-Églises, est le premier propriétaire du bien. Son fils Jean-François en hérite par la suite[3]. Le 10 août 1878, sa fille, Henriette Lacombe née Jarjavay, vend la propriété à Jean Alphonse Chaminade, un négociant de la commune, qui utilise le bâtiment pour en faire un relais de poste florissant[3]. Son fils Jean-Baptiste reprend son entreprise mais doit faire face à une forte concurrence, avec notamment l'arrivée du tramway départemental PérigueuxExcideuil mis en service le 29 décembre 1887[3]. L'affaire fait faillite et les biens sont revendus au tribunal le 25 juin 1902[3]. De nombreux propriétaires se succèdent ensuite (Jean Feyfant, Pierre Labadie, Pierre Géraud, époux Miquel, Gabrielle Thuile, Léonard Daniel Barlet)[3]. Ce dernier laisse comme trace de son passage la balustrade et les figures mythologiques (visages de Vénus et de Bacchus) qui ornent la façade principale, semblable à celle du château des Bories[3]. Le 16 décembre 1926, il revend la propriété à Félix Delpeyrat, un industriel sarladais, qui l'agrandit avec deux parcelles accolées[3].

Le 22 octobre 1943, Jean Élie Saumande et son épouse Marie Madeleine Georgette Aublant reprennent le domaine et le louent à Georges Goujon[3]. Ce négociant obtient les autorisations nécessaires pour ouvrir un café-restaurant, qui connaît rapidement un vif succès[3]. Un bal y est donné tous les samedis soir[3]. Face à une clientèle élargie et à une renommée grandissante, une partie hôtel avec 12 chambres[4] est ouverte[3]. Jean Vessat prend en charge les cuisines et se forme en parallèle auprès des plus grands chefs français de l'époque[3]. Le 7 octobre 1960, Jean Vessat fait l'acquisition du bien et procède à l'agrandissement et à la mise en valeur du parc, et fait construire un nouveau bâtiment[3]. L'hôtel est rapidement catégorisé 4 étoiles[3]. Le restaurant gagne une puis deux étoiles au Guide Michelin, ainsi que trois toques dans le Gault et Millau[3]. Ses spécialités sont la petite salade tiède aux langoustines et la charlotte au chocolat amer sauce pistache[3]. Plusieurs personnalités séjournent à l'Hôtel du Parc, notamment la reine mère du Royaume-Uni, les écrivains André Maurois et Charles Exbrayat[N 1], et de nombreux acteurs de cinéma[3].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Création et ouverture de l'établissementModifier

En janvier 1980, Jean-Jacques Ratier rédige un premier rapport au sein de la chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne (CCI), qui prévoit la création d'une école supérieure en Dordogne, spécialisée dans les métiers de l'hôtellerie et de la restauration[5]. Le 3 novembre 1986[6], Philippe François[7] et Marc Brachet, alors président de la CCI, officialisent la création de l'établissement en milieu rural[8],[9]. Jean Vessat et son épouse abandonnent l'exploitation de l'Hôtel du Parc et de son restaurant cette même année, puis revendent le domaine à la chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne le 10 avril 1987[3],[6]. Deux mois plus tard, le 25 juin 1987, la CCI crée une société à responsabilité limitée (SARL) pour poursuivre l'exploitation du Parc et en faire un hôtel et un restaurant d'application dans le cadre de la formation[10], avec toujours Jean Vessat comme chef de cuisine[6].

De septembre 1987 à octobre 1988, l'établissement est en pleine construction et le programme MBA est mis sur pied par la première directrice pédagogique, Marie-José Magnac[6],[4],[9]. Supervisée par l'architecte Marc Robert, l'installation de l'école coûte 4,6 millions d'euros[4]. D'après la Société historique et archéologique du Périgord, l'architecture du site est moderne mais s'intègre aux bâtiments historiques existants[3].

L'école ouvre ses portes le 2 novembre 1988 à Savignac-les-Églises[3] et devient le cinquième établissement en France à proposer une formation supérieure (Bac+3 et plus) en hôtellerie-restauration[11]. La première promotion de l'école compte 21 étudiants[9]. Le 12 avril 1990, l'établissement est inauguré officiellement par Olivier Stirn, alors ministre délégué au Tourisme[12].

Développement à partir des années 1990Modifier

En décembre 1996[13], le titre de MBA est officiellement reconnu par l'État au niveau II (Bac+4)[9],[14]. Le 25 mars 1998, l'école signe un partenariat avec Accor pour faciliter la présence d'élèves diplômés au sein du groupe[15].

En 2004, le titre de MBA est reconnu au niveau I (Bac+5)[14], en contrepartie de la création du module de recherche appliquée, l'obligation du stage de management sur une période de cinq mois et l'exigence de prérequis en milieu professionnel et en anglais à l'entrée[13].

Cette même année, l'école commence à tisser des partenariats avec d'autres grandes écoles de management dans le monde[9]. À la rentrée 2005, elle ouvre une formation bilingue en cuisine et en alternance avec Stratford-upon-Avon High School et l'université de Thames Valley : le Foundation Degree International Culinary Arts (Bac+2)[9],[16]. En 2009, l'établissement ouvre une nouvelle formation : l'European Bachelor in Hospitality Management qui propose aux étudiants de compléter leurs études en France avec des échanges universitaires en Allemagne, en Espagne (Zaragoza Hotel Management School) et au Royaume-Uni (université de Brighton)[9],[17].

En janvier 2011, l'association des anciens élèves, le Club Savignac, est créée. Les missions de l'association sont de mettre en relation les étudiants et les professionnels, et d'organiser des rencontres et des débats[18].

L'École de Savignac commande la construction d'un bâtiment pédagogique supplémentaire en 2012[19].

L'établissement rejoint le programme Erasmus et lance un de ses bachelors à Dakar en 2015, puis un second à Grand-Bassam en 2018[9].

 
Plan du campus de l'École de Savignac après les rénovations de 2018.

En 2018, la CCI fait rénover une ancienne école primaire adjacente pour agrandir le campus de l'école et apporter des équipements supplémentaires (salle de sport, salle de musculation, salles de conférence, hall d'accueil)[20].

En 2019, l'établissement compte 21 partenariats avec des universités situées en Europe, en Afrique et en Asie[21],[9].

Après la rentrée en septembre 2020, entre 30 et 40 cas positifs au Covid-19 sont détectés parmi la population étudiante, alors que la France est en pleine situation de crise sanitaire. L'école prend alors la décision de fermer ses portes pendant plusieurs semaines et les cours sont assurés en distanciel[22],[23].

AdministrationModifier

L'École de Savignac est une école consulaire, rattachée au pôle opérationnel et projets de la chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne (CCI)[S 1]. Elle est considérée comme une école spécialisée dotée du statut de « service géré » par la CCI et non de celui d'établissement d'enseignement supérieur consulaire (EESC)[S 2]. L'École de Savignac fait partie des neuf établissements spécialisés dans l'hôtellerie, la gastronomie et les vins et qui sont rattachés aux CCI en France[S 3].

Philippe François devient le premier directeur de l'école du 14 septembre 1987[6] à l'année 1994[24]. Joël Leplus-Habeneck, Philippe Béthune, Georges Gravé, Jean-Jacques Ratier et Roger Haigh lui succèdent par la suite[25]. Entre juillet 2014 et janvier 2022, le directeur de l'école est Richard Ginioux[26],[27].

En 2020, l'équipe pédagogique et administrative de l'école est composé de 21 salariés de la CCI[S 4] et de 120 enseignants et intervenants professionnels[S 5]. Plusieurs personnalités ont déjà enseigné ou animé des conférences diverses à l'école : le maître-fromager Pierre Androuët[28], le professeur Christian Cabrol[29], l'œnologue Kinette Gautier[30] et la ministre Simone Veil[31].

L'établissement est affilié à plusieurs organisations liées à l'enseignement dans le secteur de l'hôtellerie-restauration et du tourisme : l'AMFORHT[32], l'EUHOFA International[33] et l'EuroCHRIE[34].

FormationsModifier

Modèle pédagogiqueModifier

Dès sa création en 1988, le modèle pédagogique de l'École de Savignac, axé sur le développement personnel, la culture de service, l'apprentissage sur le terrain et l'ouverture à l'international, est reconnu comme étant unique en France[3],[35],[17],[36],[37],[13],[38],[39]. L'établissement utilise l'image culturelle de la France et son enseignement de l'hôtellerie « à la française » comme des atouts pour attirer des étudiants étrangers sur le campus[39],[40].

Qualifié « d'école-entreprise »[38],[41], l'établissement valorise sa proximité avec le monde de l'hôtellerie-restauration, en ayant comme formateurs des professeurs vacataires qui sont des professionnels du secteur ou, pour certains, des enseignants de métier. L'école forme les futurs cadres de l'hôtellerie-restauration sur de la gestion de projet et du management d'équipe[39], en les amenant à « se remettre en cause », à « être créatif » et à « innover »[17],[37],[42].

Comme en école de commerce[43],[44], les principaux modules enseignés sont le management stratégique, la gestion financière, le marketing et la gestion des ressources humaines[39],[13]. En 2007, le bilinguisme est adopté comme base pédagogique[45], un tiers des cours étant, depuis lors, dispensés en anglais[2].

Formations initialesModifier

Bachelor (Bac+3)Modifier

En 2016, l'établissement propose un « Bachelor international en management de l'hôtellerie-restauration » (équivalent au niveau licence), accessible en post-bac, en deuxième ou troisième année (après un brevet de technicien supérieur)[S 6]. Le programme est construit comme suit[S 6] :

  • Année 1  : les étudiants suivent un tronc commun qui permet d'apprendre les fondamentaux du management ;
  • Année 2 : les étudiants choisissent entre les trois possibilités suivantes :
    • Un semestre d'études à l'étranger dans une université partenaire ;
    • Un stage d'une durée plus longue ;
    • Le projet Get Involved, une mission humanitaire, citoyenne ou écologique.
  • Année 3 : les étudiants se spécialisent dans l'une de ces quatre voies :
    • Management de l'hôtellerie d’affaire et de luxe ;
    • Management de l'hôtellerie de loisirs et de luxe ;
    • Management de la restauration et de l’événementiel ;
    • Alternance en entreprise.

MBA (Bac+5)Modifier

L'établissement propose une maîtrise en administration des affaires : le « MBA en management de l'hôtellerie-restauration », accessible après une licence[S 7]. Le programme est construit comme suit[S 7] :

  • Année 1  : les étudiants suivent des cours théoriques sur le campus ;
  • Année 2 : ils partent en stage pendant six mois, puis reviennent à l'école pour réaliser une mission de conseil et un projet de création d'entreprise.

En 2014, le master est accrédité par l'Institute of Hospitality, association mondiale des professionnels de l'hôtellerie-restauration, et devient ainsi la première formation française à être reconnue par l'association[46].

Formation continueModifier

L'école propose une formation équivalente au MBA et au bachelor de validation des acquis (VAE)[S 9]. Au travers de partenariats et de séminaires à Savignac-les-Églises, l'établissement a formé les cadres de nombreux groupes du secteur de l'hôtellerie-restauration : le groupe international Blue Elephant (septembre 1999)[57], McDonald's (avril 2002)[58], Club Med (2003)[59], Elior (octobre 2009)[60], Louvre Hotels Group (novembre 2012)[61], Compass Group (2018)[S 10] et le groupe Barrière (septembre 2019)[21].

Vie étudianteModifier

Les élèves assistent aux cours en complet ou en tailleur[62],[17].

L'organisation de la vie étudiante à Savignac est comparée à celle des universités américaines[17],[63]. Une association des étudiants existe au sein de l'établissement pour organiser des activités et des sorties extrascolaires[S 11]. En 2013, le Club Savignac rassemble environ 1 500 anciens étudiants répartis à travers le monde[64].

Les étudiants participent également à la semaine de service pendant laquelle ils organisent des événements et s'occupent de l'animation du campus[62].

Évolution démographique de la population étudiante
1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997
21[9]26[65]26[66]35[67]36[68]32[69]25[70]30[71]38[72]40[73]
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
44[74]43[75]42[76]43[77]44[78]46[79]61[80]70[81]108[82]101[83]
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2015 2018 2019 2020
116[84]216[17]129[85]108[50]359[S 12]400[64]422[S 2]316[S 10]369[S 13]374[86]

Depuis la création des bachelors, l'école accueille, en moyenne, 400 étudiants chaque année. Parmi eux, 12 % sont originaires du département de la Dordogne et 12 % sont de nationalité étrangère. La plupart des étudiants se logent en colocation à moins de 7 km du campus. Le logement chez l'habitant est une pratique mineure. L'école met également à disposition 40 chambres individuelles gérées par Mésolia[87].

Reconnaissance de l'écoleModifier

Lors d'une visite à l'école le 7 juillet 1989, Paul Bocuse parle d'un « cadre exceptionnel » où l'on enseigne le « management de pointe »[88]. D'après le magazine spécialisé L'Hôtellerie Restauration, l'établissement est devenu « incontournable »[89] et conduit « de nombreux élèves aux meilleures places du management des entreprises de l'hôtellerie et de la restauration »[90]. Le magazine Capital mentionne le MBA de l'École de Savignac dans la liste des « diplômes peu connus [par les Français], mais de top niveau » dans sa spécialité[91],[92]. En 2003, la revue American Journal of Sociology reconnaît l'école comme faisant partie des meilleurs établissements professionnels du secteur[93].

Année Cérémonie Catégorie Nominé pour Résultat Réf.
2009 Trophées de la Communication Meilleur site internet d'enseignement
et de formation professionnelle
École de Savignac Finaliste [94]
Worldwide Hospitality Awards Meilleure initiative pédagogique European Bachelor in
Hospitality Management
Finaliste [95]
2011 Meilleure opération de communication
dans une école hôtelière
Savignac News Lauréat [96],[97],[98]
Meilleure réussite professionnelle Nathalie Grand Nomination [96]
Hyatt Student Prize Prix spécial du jury Meryl Szpak Lauréat [99],[100]
2012 Premier prix Justine Degos Finaliste [101],[102]
2013 Worldwide Hospitality
School Awards
Meilleure innovation pédagogique European Bachelor in
Hospitality Management
Nomination [103]
Meilleure réussite professionnelle Stéphanie Digeon Nomination [104]
2015 Meilleure école hôtelière École de Savignac Nomination [105]
2016 Meilleure école hôtelière École de Savignac Nomination [106]

ClassementsModifier

Les diplômes en formation initiale ont figuré dans plusieurs classements en 2020 :

  • Le bachelor international en management de l'hôtellerie d'affaire et de luxe est classé 4e du classement Eduniversal dans la catégorie tourisme et hôtellerie[107] et le bachelor international en management de l'événementiel et restauration est classé 3e du classement Eduniversal[108] ;
  • Le MBA en management hôtelier est classé 5e au niveau national dans la catégorie tourisme et hôtellerie[109] et 35e au niveau mondial[110] ;
  • Le bachelor international en management de l'hôtellerie-restauration fait son entrée à la 42e du classement des programmes Bachelors des écoles de commerce / management par Le Parisien Étudiant, qui ne se limite plus aux filières généralistes mais s'ouvre dorénavant aux bachelors spécialisés[111].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Dans son roman Tout le monde l'aimait (1969), Charles Exbrayat souligne l'accueil de l'hôtesse, Mme Goujon, et évoque l'omelette aux truffes qu'il a pu déguster à l'Hôtel du Parc[3].

RéférencesModifier

  • Site officiel de l'École de Savignac et sites affiliés
  1. « Organigramme de la CCI Dordogne » [PDF], sur Chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne, (consulté le ).
  2. a et b « Schéma sectoriel Formation Enseignement Emploi du réseau des CCI de la Nouvelle-Aquitaine pour la mandature 2017-2021 » [PDF], sur Chambre de commerce et d'industrie de région Nouvelle-Aquitaine, (consulté le ), p. 9.
  3. « Les établissements d'enseignement supérieur relevant des CCI » [PDF], sur CCI France (consulté le ).
  4. « Présentation CCI Dordogne » [PDF], sur Chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne, (consulté le ), p. 14-15.
  5. « Equipe », sur École de Savignac (consulté le ).
  6. a et b « Bachelor international en management de l'hôtellerie-restauration », sur École de Savignac (consulté le ).
  7. a et b « MBA en Management de l'Hôtellerie-Restauration », sur École de Savignac (consulté le ).
  8. « Cérémonie de remise des diplômes », sur École de Savignac (consulté le ).
  9. « VAE : Bachelor et MBA », sur École de Savignac (consulté le ).
  10. a et b « Rapport annuel 2018 : Ecole de Savignac », sur Chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne, (consulté le ).
  11. « La Savignac Way of Life », sur École de Savignac (consulté le ).
  12. Chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne, « École de Savignac, actions & résultats 2012 » [vidéo], sur YouTube, (consulté le ).
  13. « Rapport annuel 2019 : Ecole de Savignac », sur Chambre de commerce et d'industrie de la Dordogne, (consulté le ).
  • Autres références
  1. Barré et al. 2009, p. 33 et 92.
  2. a et b Franc-Gilbert Banquey, « Rapport d'observations définitives sur la gestion de la CCI de la Dordogne » [PDF], sur Chambre régionale des comptes d'Aquitaine, Poitou-Charentes, (consulté le ).
  3. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z et aa Herguido et Mougnaud 1993, p. 639-643.
  4. a b et c Barré et al. 2009, p. 5.
  5. Barré et al. 2009, p. 3.
  6. a b c d et e Barré et al. 2009, p. 4.
  7. « Le tourisme en Irak », L'Hôtellerie Restauration, no 2886,‎ (lire en ligne).
  8. « L'hôtellerie en Dordogne », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  9. a b c d e f g h i et j Ludovic Ibarz, « Savignac poursuit son essor à l'international », Dordogne libre,‎ , p. 3 (lire en ligne).
  10. Martin Cotta, « L'école de management en hôtellerie de Savignac-les-Églises de plus en plus reconnue », sur France Bleu Périgord, (consulté le ).
  11. Yves Cinotti, Histoire de l’enseignement hôtelier, HAL, (lire en ligne [PDF]), p. 17.
  12. Barré et al. 2009, p. 11.
  13. a b c et d Lydie Anastassion, « Bac + 5 pour le diplôme de Savignac », L'Hôtellerie Restauration, no 2897,‎ (lire en ligne).
  14. a et b « Niveau 1 (Bac + 5) pour Savignac », L'Hôtellerie Restauration, no 2895,‎ (lire en ligne).
  15. « Accor rentre à Savignac », L'Hôtellerie Restauration, no 2558,‎ (lire en ligne).
  16. « Formation européenne bilingue en cuisine à Savignac », L'Hôtellerie Restauration, no 2921,‎ (lire en ligne).
  17. a b c d e et f Tiphaine Beausseron, « L'école de Savignac fête ses vingt ans d'enseignement », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  18. Anne Eveillard, « Les anciens de Savignac fondent leur club », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  19. « Inauguration du nouveau bâtiment d'enseignement à l'Ecole de Savignac », sur L'Hôtellerie Restauration, (consulté le ).
  20. Emmanuel Claverie, « Dordogne : L'école de management hôtelier de Savignac change de peau », sur France Bleu Périgord, (consulté le ).
  21. a et b Charlotte Jousserand, « Dordogne : l'école internationale de Savignac distinguée dans un classement mondial », sur France Bleu Périgord, (consulté le ).
  22. Antoine Balandra, « Coronavirus en Dordogne : 30 étudiants positifs à l'école de Savignac », sur France Bleu Périgord, (consulté le ).
  23. « Covid-19 en Dordogne : l’école de Savignac va reprendre les cours », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  24. Barré et al. 2009, p. 9.
  25. Barré et al. 2009.
  26. « Richard Ginioux prend la direction de l'école de Savignac », sur L'Hôtellerie Restauration, (consulté le ).
  27. Charlotte Jousserand, « Le directeur de Savignac prend la direction de la prestigieuse école Ferrandi à Paris », sur France Bleu Périgord, (consulté le ).
  28. Barré et al. 2009, p. 21.
  29. Barré et al. 2009, p. 25.
  30. Barré et al. 2009, p. 27.
  31. Barré et al. 2009, p. 32.
  32. « Elections à l'AMFORHT », L'Hôtellerie Restauration, no 3004,‎ (lire en ligne).
  33. (en) « Lluís Serra, managing director of EUHT StPOL, elected President of EUHOFA International, the first international association of hospitality schools », sur Hospitality Net, (consulté le ).
  34. « Richard Ginioux élu président de l'association Eurochrie », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  35. « Un complexe unique ouvrira ses portes à la rentrée 88 », L'Expansion,‎ , p. 134.
  36. « A l'école de Savignac, des bandeaux pour apprendre à voir », L'Hôtellerie Restauration, no 2602,‎ (lire en ligne).
  37. a et b Lydie Anastassion, « Cross cultural management », L'Hôtellerie Restauration, no 2781,‎ (lire en ligne).
  38. a et b Marie Calame, « Pas de frontière entre l'école et l'entreprise », Guide de la formation, Groupe Sud Ouest, hors-série,‎ , p. 7.
  39. a b c et d Pierre-Manuel Réault, « À la conquête du monde », Sud Ouest,‎ , p. 24-25.
  40. Mehdi Lebouachera, « Périgord : l'école de Savignac apprend l'hôtellerie à la française », sur TourMag, (consulté le ).
  41. Brigitte Ducasse, « Des projets pleins les cartons », L'Hôtellerie Restauration, no 3089,‎ (lire en ligne).
  42. (ro) Adriana Buzdugan et Maria Hămuraru, « Benchmarking-Ul Ofertelor Educaționale în Domeniul Turismului la Nivel European », Studia Universitatis Moldaviae, Ştiinţe exacte şi economice, vol. 122, no 2,‎ , p. 52-63 (ISSN 1857-2073, e-ISSN 2345-1033, lire en ligne [PDF]).
  43. Catherine Moisan, « Géographie de l'École - 2014 » [PDF], sur Ministère de l'Éducation nationale, (ISBN 978-2-11-138620-4, consulté le ), p. 119.
  44. Laury-Anne Cholez, « Savignac : faire jouer le réseau des anciens élèves », sur TourMag, (consulté le ).
  45. Pierre-Manuel Réault, « Une rapide évolution », Sud Ouest,‎ , p. 24.
  46. « L'Ecole de Savignac reçoit l'accréditation Institute of Hospitality pour son MBA », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  47. a et b « Michel Jauslin, parrain de la 20e promotion du MBA de l'École de Savignac », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  48. Brigitte Ducasse, « Dominique Loiseau marraine du MBA », L'Hôtellerie Restauration, no 3057,‎ (lire en ligne).
  49. « Savignac : MBA in Hospitality Management parrainé par Yannick Alleno », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  50. a et b Hélène Binet, « Remise des diplômes à l'Ecole de Savignac », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  51. Pierre-Manuel Réault, « Avec Annie Famose », Sud Ouest,‎ , p. 24 (lire en ligne).
  52. « Cérémonie de remise des diplômes 2014 de l'école de Savignac », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  53. Évelyne de Bast, « Louvre Hotels Group choisit l'École de Savignac pour former ses managers », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  54. Claude Dibiase, « Savignac, une école résolument tournée vers l'entreprise », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  55. « Ecole de Savignac : deux invités internationaux exceptionnels pour la célébration de son 30e anniversaire », sur Tendance Hôtellerie, (consulté le ).
  56. Émilie Delpeyrat, « Dordogne : Les diplômés de l’école hôtelière de Savignac inquiets pour leur insertion professionnelle », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  57. « Blue Elephant en séminaire à Savignac », L'Hôtellerie Restauration, no 2632,‎ (lire en ligne).
  58. « McDonald's à Savignac », L'Hôtellerie Restauration, no 2765,‎ (lire en ligne).
  59. Pierre-Manuel Réault, « De la matière grise et des conseils », Sud Ouest,‎ , p. 25.
  60. « Elior signe un partenariat avec l'École de Savignac et le CETIA », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  61. « Louvre Hotels Group signe un partenariat avec l'École de Savignac », sur Hospitality ON, (consulté le ).
  62. a et b Isabel Soubelet, « Savignac renforce son ouverture sur l'Europe », sur Néorestauration, (consulté le )
  63. « À l'École de management hôtelier de Savignac, fin de partie pour la promo 2005 », L'Hôtellerie Restauration, no 2934,‎ (lire en ligne).
  64. a et b Pierre-Manuel Réault, « L'école supérieure internationale de Savignac-les-Eglises (24) fête ses 25 ans », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  65. Barré et al. 2009, p. 18-19.
  66. Barré et al. 2009, p. 20-21.
  67. Barré et al. 2009, p. 22-23.
  68. Barré et al. 2009, p. 24-25.
  69. Barré et al. 2009, p. 26-27.
  70. Barré et al. 2009, p. 28-29.
  71. Barré et al. 2009, p. 40-41.
  72. Barré et al. 2009, p. 42-43.
  73. Barré et al. 2009, p. 44-45.
  74. Barré et al. 2009, p. 46-47.
  75. Barré et al. 2009, p. 48-49.
  76. Barré et al. 2009, p. 50-51.
  77. Barré et al. 2009, p. 54-55.
  78. Barré et al. 2009, p. 56-57.
  79. Barré et al. 2009, p. 58-59.
  80. Barré et al. 2009, p. 64-67.
  81. Barré et al. 2009, p. 68-71.
  82. Barré et al. 2009, p. 76-81.
  83. Barré et al. 2009, p. 82-87.
  84. Barré et al. 2009, p. 88-93.
  85. « Liste des diplômés », L'Hôtellerie Restauration, no 3208,‎ .
  86. « Dordogne : l'école de hôtelière de Savignac fermée après la découverte de 30 cas de Covid », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, (consulté le ).
  87. ASTYM et ASTUS, Programme local de l'habitat durable 2017-2022, Le Grand Périgueux, , 379 p. (lire en ligne [PDF]), p. 94 et 141.
  88. Barré et al. 2009, p. 18.
  89. Mylène Sacksick, « Écoles : zoom sur les formations préférées des recruteurs », L'Hôtellerie Restauration,‎ (lire en ligne).
  90. J.-C. Cougoule, « Les diplômes de la 8ème promotion de Savignac », L'Hôtellerie Restauration, no 2511,‎ (lire en ligne).
  91. « Le palmarès des grandes écoles et des universités », Capital, no 104,‎ , p. 8-9.
  92. Joël Bronner, « Hôtellerie : dès la licence pro, des postes à foison dans le monde entier », Capital,‎ , p. 108 (lire en ligne).
  93. (en) Hayagreeva Rao, Philippe Monin et Rodolphe Durand, « Institutional Change in Toque Ville: Nouvelle Cuisine as an Identity Movement in French Gastronomy », American Journal of Sociology, vol. 108, no 4,‎ , p. 798 (lire en ligne [PDF]).
  94. « Palmarès - Les lauréats des Trophées de la communication 2009 », sur Les Trophées de la Communication, (consulté le ).
  95. Jean-Claude Faure, « L’école hotelière de Savignac parmi les meilleures du monde ! », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  96. a et b « L'école de Savignac récompensée lors des Worldwide Hospitality Awards », sur Néorestauration, (consulté le ).
  97. « Palmarès 2011 des Worldwide Hospitality Awards », sur Hospitality ON, (consulté le ).
  98. « Worldwide Hospitality Awards 2011 - Best school communication - Ecole de Savignac, Périgord France », sur Hospitality ON, (consulté le ).
  99. Jean-Claude Faure, « Un prix international », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  100. « Hyatt Student Prize 2011, une étudiante de l'Ecole de Savignac reçoit le prix spécial du jury », sur Hospitality ON, (consulté le ).
  101. « Justine Degos représentera l'école de Savignac au Hyatt student Prize », sur L'Hôtellerie Restauration, (consulté le ).
  102. « L'Ecole de Savignac : finaliste au prestigieux concours du Hyatt Student Prize », sur Capcampus, (consulté le ).
  103. « Meilleure innovation pédagogique », sur Worldwide Hospitality Awards, (consulté le ).
  104. « Meilleure réussite professionnelle », sur Worldwide Hospitality Awards, (consulté le ).
  105. « Meilleure école hôtelière », sur Worldwide Hospitality Awards, (consulté le ).
  106. « Meilleure école hôtelière de l'année », sur Worldwide Hospitality Awards, (consulté le ).
  107. « Bachelor international en management hôtelier de l'École supérieure internationale de Savignac : 3e meilleur bachelor de France », sur Classement Eduniversal des Meilleurs Licences, Bachelors et Grandes Écoles (consulté le ).
  108. « Bachelor International en Management restauration et événementiel de l'école supérieure internationale de Savignac : 3e meilleur bachelor de France », sur Classement Eduniversal des Meilleurs Licences, Bachelors et Grandes Écoles (consulté le ).
  109. « Master Management de l’Hôtellerie », sur Classement Eduniversal des Meilleurs Masters, MS et MBA (consulté le ).
  110. (en) « Ecole Internationale de Savignac - MBA in Hospitality Management », sur Eduniversal Best Masters ranking worldwide (consulté le ).
  111. Gilbert Azoulay, « Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2020 », sur Le Parisien Étudiant (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externesModifier