Marriott International

groupe hôtelier américain

Marriott International, Inc. est un groupe hôtelier américain fondé en 1993.

Marriott International
logo de Marriott International

Création [1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs J. Willard MarriottVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société du Delaware (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action NASDAQ (MAR)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social BethesdaVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité Hôtellerie-restauration et industrie du tourisme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits Hôtel, domaine touristique et franchiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Delta Hotels (en) (depuis le )[2],[3]
Westin Hotels & Resorts (depuis )
Starwood Hotels & Resorts Worldwide
Sheraton Hotels & Resorts
Residence Inn by Marriott (en)
Renaissance Hotels (en)
Protea Hotels (en)
Autograph Collection (en)
SpringHill Suites (en)
AC Hotels (en)
St. Regis Hotels & Resorts (en)
The Luxury Collection (d)
Ritz-Carlton
Fairfield Inn by Marriott (en)
Moxy Hotels (d)
Courtyard by Marriott
Element Hotels (d)
TownePlace Suites (en)
W Hotels (en)
Westin Hotels & Resorts
Edition Hotels (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.marriott.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Chiffre d'affaires 20,8 G$ ()[4]Voir et modifier les données sur Wikidata
Résultat net 2,4 G$ ()[4]Voir et modifier les données sur Wikidata
Tous les hôtels Marriott International (carte interactive)

Il est spécialisé dans l'hôtellerie de luxe.

Le groupe contrôle des marques comme Marriott, Sheraton, St. Regis, Renaissance, W Hotels, Le Méridien, The Ritz-Carlton, Bvlgari et Autograph Collection.

En 2022, près de 2053 établissements hôteliers opèrent sous ses différentes marques[5].

Le groupe réalise 80% de son chiffre d'affaires en Amérique du Nord[5].

Son siège se trouve à Bethesda dans le Maryland.

Histoire

modifier

Marriott International a été créé en 1993, à la suite de la division de Marriott Corporation en deux compagnies (l'autre entreprise créée s'est d’abord appelée Host Marriott Corporation, aujourd’hui Host Hotels & Resorts).

En , Marriott International acquiert 49 % de la chaîne Ritz-Carlton[6]. En 1998, Marriott fait passer sa participation dans l'entreprise à 99 %[7]. Depuis, elle est l’une de ses principales filiales[réf. nécessaire].

En , CTF Hotel Holdings Inc, une société propriétaire d'un hôtel à Hong Kong géré par l’entreprise Marriott, a poursuivi Marriott en justice, alléguant que Marriott s'était livrée à des actes d'extorsion et de corruption. Selon ces allégations, Marriott aurait reçu des services de la part de la société Moloy, qui agissait en tant que fournisseur de services audiovisuels, et assuré la comptabilité en partie double, et aurait payé grassement Moloy, tout en empochant la différence d'un montant de 1,7 million de dollars. Marriott a dû restituer l'argent à CTF Hotel. En outre, CTF Hotel a accusé Marriott d'avoir accepté des pots-de-vin de la part de fournisseurs[8].

En , le propriétaire de l’hôtel Town Hotels, exploité par la société Marriott, a poursuivi celle-ci pour rupture de contrat, manquement à l'obligation de loyauté, négligence et fraude. Marriott était accusé d'avoir violé la loi de Virginie-Occidentale en concluant avec la chaîne hôtelière Avendra, un contrat de sous-traitance de fournitures pour l'hôtel Town Hotels en contrepartie de « frais de chantage à la protection[Quoi ?] », alors qu'une clause contractuelle interdisait à Marriott de tirer profit d'un tel contrat, à l'exception des frais de gestion qu’elle était autorisée à percevoir[9].

En , les propriétaires de Madison 92nd Street Associates LLC, qui avaient signé un contrat avec la société Marriott pour qu’elle s’occupe de la gestion de l'hôtel, ont poursuivi Marriott pour la somme de 400 millions de dollars, alléguant que Marriott avait manipulé le syndicat des travailleurs. Selon eux, Marriott et le comité des travailleurs avaient convenu que les travailleurs puissent se syndiquer dans l'hôtel appartenant à Madison à condition de ne pas se syndiquer dans les hôtels phares de Marriott[10].

En , Marriott acquiert 108 hôtels en Afrique à Protea Hospitality pour 186 millions de dollars[11].

En , Marriott annonce son intention de se doter de 200 nouveaux hôtels de luxe au cours des 3 années à venir. Le coût de l'opération est évalué à 15 milliards de dollars[12].

Le , Marriott fait une proposition de rachat de Starwood Hotels & Resorts Worldwide pour la somme de 12,2 milliards de dollars US ce qui en ferait le plus gros groupe hôtelier mondial[13], avec 5 500 hôtels et près de 1,1 million de chambres[14]. En , un consortium d'invertisseur chinois mené par Anbang annonce une offre de 12,8 milliards sur Starwood Hotels & Resorts Worldwide[15]. Le même mois, Marriott augmente son offre à 13,6 milliards de dollars[16], puis Anbang augmente à son tour son offre à 14 milliards de dollars[17], avant d'abandonner son offre juste après[18].

En , Marriott annonce l'acquisition d'ILG, entreprise spécialisée dans la location en temps partagé, pour 4,7 milliards de dollars[19].

En juillet 2019, le groupe est condamné au Royaume Uni par l'ICO - l'équivalent de la CNIL en France - à une amende de 99 millions de livres sterling, soit environ 124 millions de dollars, en raison d'une violation du règlement général de protection des données européen (le RGPD). Cette sanction fait suite à la perte déclarée trop tardivement des données personnelles de 500 millions de clients à travers le monde par sa filiale Starwood Hotels[20]. Un recours collectif, toujours au Royaume Uni, suivra en août 2020[21].

La chaîne hôtelière annonce en 2020 cesser ses activités à Cuba à la suite de la décision du gouvernement américain de ne pas renouveler sa licence pour travailler dans l'ile[22].

En , la propriétaire de l’hôtel Mint en Thaïlande a poursuivi Marriott en justice, alléguant que Marriott gérait son hôtel de manière discriminatoire et de mauvaise foi, et favorisait les concurrents, puisque Marriott proposait d'autres chambres pour un montant 60 % plus élevé que le prix des chambres de l'hôtel, causant ainsi de lourdes pertes aux propriétaires de l'hôtel Mint[23].

En , une enquête pénale a été ouverte contre la société Marriott en Pologne. Mariott est accusée d’avoir agi de manière frauduleuse et malhonnête à l'encontre de la société Lim, propriétaire d’un hôtel à Varsovie, pendant la période du Covid. Marriott n’a pas assuré l’entretien de l'hôtel, par conséquent, les coûts d'entretien de l'hôtel vide ont finalement été imputés à la société Lim. En parallèle, Marriott a empêché la société Lim de louer l'hôtel à la caisse de santé nationale pour loger des médecins, et la conclusion d’accords publicitaires, tant que la société Lim ne verserait pas à Marriott des primes qui ne lui étaient pas dues[24].

Chiffre d'affaires

modifier

Pour sa part, le chiffre d'affaires s'établit à 1,46 milliard de dollars au deuxième trimestre 2020 (-72% sur un an), ce qui se révèle inférieur aux prévisions du marché (1,68 milliard).[réf. nécessaire]

"Alors que notre activité continue d'être profondément touchée par la crise du Covid-19, nous constatons des signes constants de retour de la demande ", a plaidé Arne M. Sorenson, le PDG de Marriott International[25].

Marques

modifier
 
Marriott Château Champlain à Montréal
 
Skopje Marriott Hotel à Skopje en Macédoine du Nord
 
Orlando World Center Marriott à Orlando
 
Hotel Marriott Santiago de Chile à Santiago au Chili

En 2022, près de 2053 établissements hôteliers opèrent sous ses différentes marques.

  • Marriott Hotels & Resorts
  • JW Marriott Hotels & Resorts
  • Renaissance Hotels & Resorts
  • AC hotels by Marriott
  • Courtyard by Marriott
  • Residence Inn by Marriott
  • Fairfield Inn by Marriott
  • Marriott Conference Centers
  • TownePlace Suites by Marriott
  • SpringHill Suites by Marriott
  • Marriott Vacation Club Internation (MCVI) (timeshares)
  • Horizons by Marriott Vacation Club (timeshares)
  • The Ritz-Carlton Hotel Company L.L.C.
  • The Ritz-Carlton Club
  • Marriott ExecuStay
  • Marriott Executive Apartments
  • Marriott Grand Residence Club
  • Bulgari Hotels & Resorts (two luxury hotel & resort properties)
  • Sheraton Hotels & Resorts (anciennement Starwood Hotels)
  • Le Méridien (anciennement Starwood Hotels)

Quelques hôtels importants

modifier

en Amérique du Nord :

en Amérique du Sud :

en Europe :

en Asie et en Océanie :

Dans les Caraïbes :

  • Marriott Hotel, Port-au-Prince , Haïti, 2015

en Afrique :

Références

modifier
  1. bibliothèque nationale d'Israël, (bibliothèque nationale), consulté le  
  2. OpenCorporates, (base de données en ligne), consulté le  
  3. « https://news.marriott.com/news/2015/04/01/marriott-international-completes-acquisition-of-delta-hotels-and-resorts-becomes-the-largest-full-service-hotelier-in-canada » (consulté le )
  4. a et b Form 10-K, (SEC filing) 
  5. a et b Marriott, « 2022 Annual Report - Marriott International »,
  6. (en) Kevin L. McQuaid, « Marriott gets 49% of Ritz-Carlton », The Baltimore Sun,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. (en) « The Ritz-Carlton Hotel Company, L.L.C. History », sur fundinguniverse.com (consulté le )
  8. [1]
  9. [2]
  10. [3]
  11. Marriott buys South African hotel chain for $186 million, 22 janvier 2014
  12. Marriott: veut ouvrir 200 nouveaux hôtels en trois ans., L'express, 2 juin 2014
  13. Marriott devient le numéro un mondial de l’hôtellerie., Les Échos, 16 novembre 2015
  14. Marriott to buy Starwood to create world's biggest hotel chain, Ankit Ajmera et Mike Stone, Reuters, 16 novembre 2015
  15. China's Anbang challenges Marriott with $13 billion Starwood offer, Mike Stone et Diane Bartz, Reuters, 14 mars 2016
  16. Marriott wins back Sheraton-owner Starwood with new offer, Mike Stone et Arunima Banerjee, Reuters, 21 mars 2016
  17. China's Anbang raises offer for Starwood to $14 billion, Greg Roumaliotis et Mike Stone, Reuters, 29 mars 2016
  18. Anbang's Starwood retreat is setback for China's M&A campaign, Greg Roumaliotis, Reuters, 1er avril 2016
  19. Arunima Banerjee, « Marriott Vacations buys ILG in $4.7 billion timeshare merger », sur Reuters,
  20. Lucie Ronfaut, « RGPD: Marriott et British Airways lourdement sanctionnés au Royaume Uni », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  21. « MARRIOTT INTERNATIONAL doit faire face à une « class action » au Royaume-Uni », sur Capital.fr, (consulté le )
  22. « Pourquoi Trump fait fuir Marriott de Cuba », sur www.laquotidienne.fr,
  23. [4]
  24. [5]
  25. « MARRIOTT INTERNATIONAL déçoit les attentes au deuxième trimestre », sur Capital.fr, (consulté le )

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier