Winx Club

série télévisée d'animation
Winx Club
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original de la huitième saison.
Type de série Série d'animation
Genre Fantastique
Création Iginio Straffi
Production Rainbow S.p.A.
Rai Fiction / Rai Ragazzi
Nickelodeon Animation Studio (saisons 5 à 7)
Pays d'origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau des États-Unis États-Unis (saisons 5 à 7)
Chaîne d'origine Italie :
Rai 2 (saisons 1 à 6)
Rai Gulp (saisons 6 et 7)
Rai Yoyo (saison 8)
États-Unis :
Nickelodeon (saisons 5 à 6)
Nick Jr. (saison 7)
Nb. de saisons 8
Nb. d'épisodes 208
Format 480i (SDTV) (saisons 1 à 4)
1080p (HDTV) (depuis la saison 5)
Durée 22−24 minutes
Diff. originale en production
Site web Site officiel

Winx Club est une série télévisée d'animation italienne créée par Iginio Straffi et diffusée depuis le sur Rai 2, Rai Gulp puis Rai Yoyo. Elle fut également co-produite avec les États-Unis de la cinquième à la septième saison, avec la participation de Nickelodeon.

La série a pour trame principale les aventures d'un groupe composé de six fées : Bloom, Stella, Flora, Musa, Tecna et Layla. Elles étudient à Alféa, une école pour les fées se trouvant sur Magix, une planète de la Dimension Magique. Les six camarades forment une équipe appelée les Winx et doivent régulièrement affronter des forces maléfiques.

Phénomène de mode dans les années 2000, principalement en Europe, la série donne naissance à une franchise médiatique et s'est rapidement imposée comme l'un des plus gros succès du studio italien Rainbow S.p.A.[1]. La série connait alors plusieurs adaptations cinématographiques et engendre également une large ligne de produits dérivés avec notamment des lignes de vêtements, des jouets ou encore des romans et de la papeterie[2]. Ce succès attire l'attention du conglomérat américain ViacomCBS qui rachète une partie du studio et participe à la production de trois saisons via Nickelodeon avant de redonner le contrôle de la franchise à Rainbow par la suite[1].

En France, la série a été lancée le sur France 3 dans l'émission T O 3. La chaîne continue sa diffusion dans ses blocs jeunesses jusqu'en 2013. La diffusion principale de la série s'est ensuite poursuivie sur Gulli et Nickelodeon Teen. En Belgique, elle a été diffusée sur Club RTL puis la diffusion s'est poursuivie sur Nickelodeon, qui la diffusait également en Suisse.

SynopsisModifier

La série suit les aventures d'un groupe de six fées qui se fait appeler les Winx. Le groupe est composé de Bloom, une fée élevée sur la terre et possédant la Flamme du Dragon qui lui donne des pouvoirs liés au feu ; Stella, la princesse du royaume de Solaria et fée de la lune et du soleil ; Flora, originaire de la planète Lynphea et fée de la nature ; Musa, la fille d'un couple de musicien de la planète Melody et fée de la musique ; Tecna de la planète Zenith et fée de la technologie ; et Layla (Aisha en version originale), la princesse du royaume d'Andros et fée des fluides. Elles sont parfois aidées par Roxy, fée des animaux, et membre par intermittence.

Elles étudient à Alféa, une école pour les fées se trouvant sur Magix, une planète de la Dimension Magique. Elle fréquente les garçons d'une école voisine, la Fontaine Rouge. Cette école forme les Spécialistes, un groupe de guerriers dont la future mission sera de protéger les multiples royaumes de ce monde magique. Ensembles, ils affrontent régulièrement des forces maléfiques, notamment les Trix, un trio de sorcières composé d'Icy, Darcy et Stormy, des étudiantes de l'école de sorcellerie de la Tour Nuage et descendantes de puissantes sorcières diaboliques.

La série se déroule dans la vaste Dimension Magique, un univers parallèle à la terre et dans lequel se trouvent plusieurs planètes et royaumes. La capitale est Magix, où se trouve l'école des Winx.

Winx Club aborde une grande variété de thèmes comme les relations amicales et amoureuses, l'entrée dans l'âge adulte, la guerre, le deuil ou la conservation de la nature. Elle utilise un format de feuilleton télévisé à l'image de nombreuses séries télévisées en prise de vue réelle.

DistributionModifier

Acteurs principaux et récurrentsModifier

Personnage   Voix originale   Voix française
Les Winx
Bloom Letizia Ciampa Carole Baillien
Stella Perla Liberatori Esther Aflalo
Flora Ilaria Latini Alice Ley
Musa Gemma Donati Mélanie Dermont
Tecna Domitilla D'Amico Tania Garbarski
Layla (Aisha) Laura Lenghi Delphine Moriau
Roxy Debora Magnaghi Audrey d'Hulstère
Les Spécialistes
Sky Alessandro Quarta Sébastien Hébrant
Brandon Massimiliano Alto Alexandre Crépet
Riven Mirko Mazzanti Mathieu Moreau
Timmy Corrado Conforti Tony Beck
Helia Francesco Pezzulli Arnaud Léonard (saisons 2 et 3)
Pierre Lognay (depuis la saison 4)
Roy Emanuele Ruzza NC
Les Trix
Icy Tatiana Dessi Guylaine Gibert (saisons 1 et 2)
Bernadette Mouzon (depuis la saison 3)
Darcy Federica De Bortoli Nathalie Stas
Stormy Valeria Vidali Dominique Wagner
Le corps enseignant
Faragonda Roberta Greganti Myriam Thyrion
Griselda Franca Lumachi Nathalie Hons
Griffin Antonella Giannini Catherine Conet
Daphne Raffaella Castelli (saisons 1 à 3)
Connie Bismuto (depuis la saison 5)
Colette Sodoyez
Bernadette Mouzon (remplacement, saison 1)
Wizgiz Mino Caprio Peppino Capotondi
Palladium Vittorio Guerrieri Benoit Van Dorslaer
Codatorta Fabrizio Temperini NC
Saladin Oliviero Dinelli Peppino Capotondi
Avalon Stefano Crescentini (saisons 2 et 3)
Fabrizio Temperini (épisode spécial 2)
Lionel Bourguet
Les Mini-fées / Pixies
Lockette Laura Lenghi Jennifer Baré
Amore Ilaria Latini Alexandra Corréa
Chatta Perla Liberatori Claire Tefnin
Tune Letizia Ciampa Géraldine Frippiat
Digit Gemma Donati Stéphane Flamand
Piff Domitilla D'Amico
Les ennemies
Lord Darkar / le Phénix Fabrizio Temperini Martin Spinhayer
Valtor Guido Di Naccio Bruno Mullenaerts
Ogron Patrizio Prata Karim Barras
Duman Davide Lepore Grégory Praet
Anagan Andrea Lavagnino Pablo Andres
Gantlos Christian Iansante Laurent Vernin
Tritannus Alberto Bognanni Nicolas Matthys
Selina Eleonora Reti Sophie Frison
Acheron Marco Bassetti Robert Dubois
Kalshara Emilia Costa NC
Brafilius Carlo Scipioni Pierre Bodson
Argan / Obscurum Paolo De Santis NC
Les autres personnages
Vanessa Barbara De Bortoli Jacqueline Ghaye
Mike Roberto Certomà Franck Dacquin
Mitzi Monica Vulcano Sophie Landresse
Knut Roberto Draghetti (saison 1)
Stefano Billi (depuis la saison 3)
Martin Spinhayer
Diaspro Alessia La Monica (saisons 1 à 3)
Katia Sorrentino (depuis la saison 5)
Cécile Florin
Mirta Gaia Bolognesi Maia Baran
Roi Oritel Luca Graziani (saison 3)
Marco Bassetti (depuis la saison 5)
NC
Reine Marion Rachele Paolelli Alexandra Corréa
Roi Radius Fabrizio Temperini NC
Reine Luna Ilaria Giorgino NC
Cassandra Francesca Draghetti NC
Chimera Raffaella Castelli NC
Nabu Sasha De Toni Christophe Hespel
Thoren Alessio De Filippis NC
Nex Daniele Raffaeli NC

Version française : version française (VF) via le carton de doublage en fin d'épisode et Planète Jeunesse[3].

DéveloppementModifier

 
Carreau à Alassio, "signé" par les membres du Winx Club.

CréationModifier

Dans les années 1990, Iginio Straffi remarque que les séries d'animations étaient principalement centrés sur des personnages masculins et que le monde de l'animation jeunesse manquait cruellement de personnages féminins[4],[2],[5]. Straffi lance alors le développement d'une série mettant en scène un personnage féminin âgé de seize à dix-huit ans et qui explorerait le passage de l'adolescence à l'âge adulte[6]. La série suivrait la compétition entre deux écoles, l'une pour les fées et l'autre pour les sorcières[7]. Son concept s'inspire de l'animation japonaise, notamment les magical girl comme la série Sailor Moon, et des bandes-dessinées de Sergio Bonelli[8],[9].

Le pilote, intitulé Magic Bloom, mettait déjà en scène les membres fondateurs des Winx, à l'exception de Musa dont le rôle était occupé par une fée nommée Lisa. Tecna était également présente mais sous le nom de Tina. Les costumes des fées étaient très différents de ceux de la série finale et s'inspiraient du folklore européen[10]. Le projet attire rapidement l'attention de Rai Fiction qui décide de financer une partie des frais de production en échange des droits de diffusions italiens et une part des bénéfices de la série pendant au moins quinze ans[11]. Néanmoins, après des projections tests de l'épisode, Straffi n'est pas satisfait par les retours mitigés des spectateurs qui le juge daté[10],[12]. Il décide de re-développer entièrement la série, malgré un investissement de plus de 100 000  pour l'épisode pilote[12].

Pour re-développer la série, Straffi fait appel à des stylistes italiens pour retravailler les personnages et leur donner une apparence plus moderne[13]. La production de la série commence officiellement en 2002[14]. Le nouveau nom de la série, Winx est dérivé du mot anglais Wings (Ailes en français), en références aux ailes des fées[4]. Dès le départ, Straffi voulait que la série attire un public mixte en y ajoutant des éléments pour attirer des spectateurs féminins et masculins[15]. Le premier épisode est présenté à la MIPCOM de 2003 pour attirer des chaînes étrangères, puis la série est lancée officiellement le sur Rai 2 en Italie[16].

À l'origine, Straffi avait un plan sur trois saisons avec un long-métrage prévu après la troisième et dernière saison pour conclure l'histoire. Néanmoins, suite au succès de la série, Straffi décide finalement de développer une quatrième saison ainsi qu'un deuxième film[17].

Retour et co-production avec NickelodeonModifier

Après la diffusion de la quatrième saison et la sortie du deuxième film, la série s'arrête. Néanmoins, en 2011, le conglomérat américain ViacomCBS commence à s'intéresser à la franchise[1]. En effet, bien qu'étant un succès dans une grosse partie du monde, principalement Europe, la série à du mal à fonctionner dans les pays anglophones[18]. Ce manque de succès peut s'expliquer par le côté très européens de la série ainsi qu'aux différents doublages anglophones de la série : le premier réalisé par Cinélume, fidèle à la version italienne mais utilisé dans seulement quelques pays, et le second, réalisé par 4Kids TV qui altère énormément les dialogues de la série, la rendant plus superficielle et enfantine et qui censure énormément de scènes[19].

Pour ViacomCBS, le manque de reconnaissance de la série dans les pays anglophones est un moyen de la relancer complètement dans ces pays et donc d'en faire une franchise importante de sa chaîne jeunesse, Nickelodeon[20]. Le conglomérat rachète 30% de Rainbow S.p.A. pour la somme de 62 million d'euro et annonce la production d'une cinquième saison de la série. Viacom décide de partager la production de la série entre le studio Nickelodeon Animation Studio aux États-Unis et Rainbow S.p.A. en Italie. Le conglomérat voulait à l'origine acheter le studio entièrement mais décida finalement de laisser Iginio Straffi au contrôle avec 70% du studio[21],[22].

Nickelodeon engage également de nouveaux acteurs pour prêter leurs voix aux personnages en version anglaise. Avant de doubler la nouvelle saison, les acteurs procèdent au re-doublage des saisons trois et quatre de la série[23]. Néanmoins, la chaîne ne procède pas au re-doublage des deux premières saisons, ne souhaitant pas les diffuser. Elle commande alors à Rainbow S.p.A. quatre épisodes spéciaux de 42 minutes qui résument les événements de ces deux premières saisons mais avec une nouvelle animation[24].

La série est officiellement relancée dans les pays anglophones en novembre 2011 avec la diffusion des quatre épisodes remake des deux premières saisons sur Nickelodeon aux États-Unis ; suivi par la rediffusion des saisons trois et quatre avec le nouveau doublage puis par le lancement de la cinquième saison[24]. Il s'agit de la première fois qu'une saison de la série est lancée à l'étranger avant la diffusion italienne.

La production de la série est une première pour Nickelodeon : « Co-produire une série n'est pas notre façon de faire habituelle; nous faisons nos séries nous-mêmes. Mais nous croyons fortement en Winx. » Lors de la production des saisons cinq à sept, Nickelodeon devait approuver les scénarios et l'animation. La chaîne envoya également certains membres de ses équipes pour travailler sur la série[25],[26].

En 2014, Rainbow S.p.A. et Nickelodeon prolongent leur partenariat avec une septième saison de la série[27]. Néanmoins, en raison de l'échec au box-office du film Les Gladiateurs de Rome, Rainbow S.p.A. est obligé de procéder à plusieurs coupes budgétaires avec notamment la suppression des scènes en animation par ordinateur ainsi qu'un changement d'acteurs pour les voix anglophones de la série[28].

Changement de cibleModifier

Après la diffusion de la septième saison, Rainbow S.p.A. décide de prendre une pause et ne lance pas immédiatement la production d'une huitième saison. Suite à une décision de Straffi, cette saison devait cibler un nouveau public, âgé de deux à cinq ans, alors que les précédentes saisons ciblaient les plus de six ans et les préadolescents. Par ailleurs, ViacomCBS redonne au studio italien le contrôle complet de la franchise à partir de cette saison[29].

Pour la huitième saison, le studio redesign entièrement les personnages pour les rendre plus jeunes et attirer cette nouvelle cible. Les scénarios ont également été simplifiés pour être compréhensible pour des jeunes enfants. Une grande partie de l'équipe des anciennes saisons ne fut pas reconduite comme le directeur artistique Simone Borselli ou la chanteuse Elisa Rosselli[29].

Ce changement de cible était considéré comme essentiel pour Straffi, les séries d'animation attirant désormais un public plus jeune que dans les années 2000. Dans une interview il déclare : « les fans des précédentes saisons de Winx Club disent sur les réseaux sociaux que les dernières saisons sont enfantines, mais ile ne savent pas que nous devions faire ça. » Parallèlement, Rainbow S.p.A. lance la production d'une adaptation en prise de vue réelles, intitulée Destin : La Saga Winx, pour satisfaire les anciens spectateurs de la série qu'elle ne cible désormais plus[29].

ProductionModifier

 
Statues des membres du Winx Club au parc d'attraction Rainbow Magicland en Italie.

Design des personnagesModifier

Visuellement, la série est un mélange d'éléments de l'animation japonaise et européennes que Iginio Straffi décrit comme la marque de fabrique de Rainbow S.p.A.[8]. Les designs des personnages sont basés sur des croquis que Straffi a réalisé en s'inspirant de célébrités du début des années 2000. Dans une interview pour le magazine italien IO Donna, Straffi dévoilera avoir utilisé Britney Spears comme modèle pour Bloom, Cameron Diaz pour Stella, Jennifer Lopez pour Flora, Pink pour Tecna, Lucy Liu pour Musa et Beyoncé pour Layla[30]. Le but était de représenter « les femmes d'aujourd'hui »[5].

Une équipe était spécialisée dans le développement des expressions et tenues des personnages[31]. Les designers développaient les costumes en faisant des collages en utilisant des photos de magazines avec les modes les plus récentes avant de dessiner les tenues pour chaque personnage[32]. Le directeur artistique des saisons une à sept, Simone Borselli, a lui-même crée les tenues de la première saison malgré son manque d'expérience dans la mode. Quand on lui demande d'où il tient son intuition naturelle pour créer des tenues aussi tendance, Borselli répond avec humour « d'être gay »[33].

Animation et écritureModifier

Pour développer des scénarios pour un épisode, la production peut parfois prendre cinq à six mois[34]. Pour les quatre premières saisons, les scénaristes de la série étaient tous basés en Italie. Après l'arrivée de Nickelodeon, une équipe américaine est engagée pour collaborer avec l'équipe italienne, pour un total de trente scénaristes. Le but de cette équipe mixte était de renforcer le côté multi-culturelle de la série et attire un public anglophones, la série ayant auparavant plus fonctionné avec le public européen dans ces premières saisons[32].

Un épisode était généralement écrit avec deux histoires : un arc narratif qui s'étale sur toute la saison, la série ayant un format de feuilleton télévisé, et une sous-intrigue conclut à la fin de l'épisode. Pour son format, la série s'inspire des Teen drama américains[35].

Une fois que le scénario et le design des personnages sont approuvés, l'épisode passe dans sa phase de storyboard. Pour un épisode, les artistes réalisent en moyenne des storyboards de 450 pages[32]. C'est à cette étape que les dialogues et la musiques sont ajoutés pour déterminer la durée des scènes[36]. Durant les quatre premières saisons, la synchronisation labiale se basait sur les voix italiennes, puis de la cinquième à la septième saison, sur les voix anglophones[37].

Lors de la première saison, l'équipe de production de la série était composée de seulement dix personnes basée dans les bureaux de Rainbow S.p.A. à Recanati[34]. En 2006, Iginio Straffi ouvre un second studio spécialisé dans l'animation par ordinateur à Rome. Ce studio travaillait dans un premier temps sur les adaptations cinématographiques de la série avant qu'il ne soit décidé que la série incorporerait également des scènes en animation par ordinateur lors de sa cinquième et sixième saison[36].

MusiqueModifier

Pour Iginio Straffi, la musique est un élément important de la série. Des chansons ont été écrites et composées spécialement pour la série et enregistrées dans quarante langues différentes[38]. Plusieurs compositeurs ont travaillés pour la série dont Michele Bettali, Stefano Carrara, Fabrizio Castania ou encore Maurizio D'Aniello. Lors de l'arrivée de Nickelodeon, le compositeur américain Peter Zizzo, connu pour avoir travaillé avec Céline Dion, Jennifer Lopez ou encore Avril Lavigne, a rejoint la série durant trois saisons[39].

Une grande partie des chansons de la série ont été interprétées par la chanteuse italienne Elisa Rosselli jusqu'à la saison sept[40]. Pour la promotion de la série sur Nickelodeon, l'actrice et chanteuse américaine Elizabeth Gillies, égérie de la chaîne et interprète de Daphne dans le re-doublage anglophone, interprète la chanson We Are Believix[41].

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

ÉpisodesModifier

Saisons Nombre
d'épisodes
  Diffusion originale[note 1] Chaîne d'origine
Début de saison Fin de saison
1 26 Rai 2
2
3
4
5 Rai 2 / Nickelodeon
6 Rai 2 (épisodes 1 à 14)
Rai Gulp (épisodes 15 à 26)
Nickelodeon
7 Rai Gulp / Nick Jr.
8 Rai Yoyo
Épisodes spéciaux
Nombre
d'épisodes
  Diffusion originale Chaîne d'origine
Début de saison Fin de saison
4 Nickelodeon / Rai 2

Première saison (2004)Modifier

Composée de 26 épisodes, cette saison a été diffusée entre le et le sur Rai 2.

À la suite d'un concours de circonstances, Bloom, terrienne, découvre qu'elle est une fée. À l'aide de Stella, la princesse de Solaria qui n'est autre que la fée de la lune et du soleil, qui par la suite deviendra sa meilleure amie, elle est propulsé dans un autre monde pour y suivre des cours particuliers pour les fées.

Plus tard, Stella et Bloom font la connaissance de trois autres fées, Tecna, Flora et Musa et décident par la suite de former un groupe nommé le Winx Club. Mais le monde magique n'est pas de tout repos avec les Trix, trois sorcières, qui volent d’abord le sceptre magique de Stella puis par la suite, la Flamme du Dragon, elles vont mener l'armée des ténèbres à la conquête des trois écoles de Magix. Bloom découvre, à la suite de plusieurs visions où sa sœur aînée, la nymphe Daphné, qu'elle est la dernière survivante du royaume de Domino et héritière du pouvoir de la Flamme du Dragon. Elles devront alors faire preuve de courage pour combattre cette menace.

Deuxième saison (2005)Modifier

Composée de 26 épisodes, cette saison a été diffusée entre le et le sur Rai 2.

Le Phœnix de l'ombre, un être maléfique, fait son apparition, de même qu'une nouvelle fée : Layla, qui intègrera bien vite le Winx Club. Le Phœnix a délivré les Trix et se sert à présent d'elles pour récolter les quatre parties du Codex qui lui donneront accès à un pouvoir très puissant.

Stella, Bloom et Layla, accompagnées de Brandon et Sky vont devoirs sauver les Minis Fées, prisonnières du Phœnix. Pour le contrer, les Winx doivent acquérir le Charmix, des objets magiques multipliant le pouvoir des fées, obtenus en surmontant leurs plus grands défauts. Lord Darkar parvient à obtenir le Codex mais il lui manque la Flamme du Dragon pour activer celui-ci, il se sert donc d'un clone du professeur Avalon d'Alféa pour capturer Bloom. Cela fait, il la rend maléfique avec l'intention d'en faire la reine des Ténèbres et son épouse. Stella, Layla et les Winx devront être plus puissantes que jamais si elles veulent pouvoir le vaincre et sauver Bloom.

Troisième saison (2007)Modifier

Composée de 26 épisodes, cette saison a été diffusée entre le et le sur Rai 2.

Les Trix se sont une nouvelle fois échappées de leur prison, cette fois-ci de la planète Oméga, mais elles ont ramené quelqu'un avec elles : Valtor, création des trois sorcières ancestrales. Ce dernier, bien que gentilhomme d'apparence, est bien décidé à conquérir la Dimension magique. Il transforme Stella en monstre dans le but de voler les pouvoirs de son royaume, Solaria. Il réussit à voler les pouvoirs de chaque planète tour à tour et s'en sert pour accroître son propre pouvoir.

Les Winx sont déterminées à le stopper à l'aide de l'Enchantix, transformation finale pour devenir une fée accomplie, gagné en sauvant quelqu'un de sa propre planète, et peuvent guérir de n'importe quel sort grâce à la Poussière de Fée. Bloom, dont la planète a été détruite, l'obtient à force d'entraînement et de volonté. Cependant, elle ne possède pas un Enchantix complet et de plus, Valtor est intimement lié au passé de Bloom (il a été créé à partir d'une partie de la Flamme du Dragon qui était tombé dans les ténèbres, et a mené une bataille contre la Compagnie de la lumière dont faisaient partie ses parents). Cela fait des légendaires Étoiles d'Eau l'unique pouvoir capable de le vaincre, ce qui met également Bloom en danger. Fin manipulateur, il parvient à la faire hésiter en lui révélant certains mystères de son passé, mêlant mensonges et vérités.

Quatrième saison (2009)Modifier

Composée de 26 épisodes, cette saison a été diffusée entre le et le sur Rai 2.

Quand Bloom se fait attaquer à Alféa par les Sorciers du Cercle Noir, c'est le début d'une nouvelle bataille pour ramener la magie sur Terre. Afin de devenir invincibles, les sorciers sont à la recherche de la dernière fée de la Terre, mais les Winx ne comptent pas les laisser faire. Elles se mettent donc en quête du Believix, une nouvelle transformation qui les aidera à vaincre les sorciers.

Elles rencontreront ainsi Roxy, dernière fée terrienne et fée des animaux. Ensemble, elles parviennent à libérer les fées terriennes de leur royaume où elles étaient enfermées depuis tant de temps, qui se trouve sur l'île de Tir Nan Og. Cependant, celles-ci s'avèrent ivres de vengeance envers les sorciers et les terriens, qui les ont, selon elles, abandonnées. Bloom, Stella et les Winx vont donc devoir utiliser les cadeaux du destin, des pouvoirs qui les aideront à ramener les fées à la raison : le Sophix et le Lovix. Le troisième cadeau, le cadeau noir, permet de ramener à la vie une seule fois. Il sera cependant l'une des raisons qui poussera Layla, folle de chagrin à la suite de la mort de Nabu qui s'est sacrifié pour sauver les fées de la Terre, à trahir les Winx pour se rallier à Nébula, une fée vengeresse. De plus, une grande révélation attend Roxy à la fin de cette saison

Cinquième saison (2012-2013)Modifier

Composée de 26 épisodes, cette saison a été diffusée entre le et le sur Rai 2. Il s'agit de la première saison co-produite avec les États-Unis, où elle a été lancée le sur Nickelodeon avec le cinquième épisode de la saison. Aux États-Unis, la diffusion s'est faite sur plusieurs mois avec un rythme inconsistant et s'est terminée le .

Tritannus, le cousin triton de Layla, tente d'assassiner son frère jumeau Néréus pour prendre sa place en tant qu'héritier du trône. Pour cela, il est emprisonné. Pendant sa détention, il rencontre les Trix et tombe sous le charme d'Icy et réciproquement, malgré le mécontentement de Stormy et Darcy. Ayant ingéré de la pollution en provenance de la Terre, Tritannus se transforme en monstre et se libère, ainsi que les Trix. Son but : devenir Empereur de l'Océan Infini.

Leur Believix n'étant pas très efficace sous l'eau, les Winx se lancent donc dans la quête du Sirenix afin de vaincre Tritannus et les Trix. Elles sont aidées du pouvoir Harmonix et ont un cycle lunaire pour accomplir cette quête sinon, à cause d'une malédiction pesant sur le Sirenix, elles perdront tous leurs pouvoirs à jamais. Et comme si cela ne suffisait pas, Tritannus tente de voler des gemmes magiques aux Piliers sous-marins qui protègent l'équilibre de la Dimension Magique pour activer le Trône de l'Empereur et devenir l'empereur de l'Océan Infini.

Durant cette saison, Stella, Layla, Flora, Techna, Musa et Bloom feront chacune la connaissance des Selkies, petites créatures avec qui elles tisseront des liens, et qui sont les gardiennes des portails qui relient les océans de la Dimension entre eux. Et à la fin de la saison, Bloom fera un vœu exceptionnel qui va changer sa vie et celle d'une autre.

Sixième saison (2013-2014)Modifier

Composée de 26 épisodes, cette saison a été diffusée entre le et le , d'abord sur Rai 2 jusqu'à l'épisode quatorze, puis sur Rai Gulp à partir du quinzième.

Il s'agit de la seconde saison co-produite avec les États-Unis, où elle a été lancée le sur Nickelodeon. Aux États-Unis, la diffusion de cette saison s'est étalée sur trois ans en raison d'un rythme inconsistant et s'est terminée le .

Une nouvelle année commence dans les 3 écoles de Magix. Parmi les nouvelles élèves de Tour Nuage se trouvent Selina, une amie d'enfance de Bloom devenue sorcière. Elle est capable de ramener à la vie les légendes contenues dans un mystérieux livre appelé le Légendarium. Un tel pouvoir intéresse beaucoup les Trix, qui, après s'être emparées de Tour Nuage, décident de se servir de Selina pour leurs projets de conquête des écoles de toute la dimension magique.

Lors d'une attaque, les Winx perdent leurs pouvoirs, à l'exception de Bloom. Elle partage alors sa Flamme du Dragon avec ses amies Stella, Musa, Techna, Layla et Flora ce qui après un grand acte de courage, leur donne le nouveau pouvoir Bloomix. Mais Selina poursuit son propre but : libérer Achéron, grand sorcier maléfique qui est lui-même le créateur du Legendarium. L'aide d'Eldora, fée marraine et ex-mentor de Selina ne sera pas de trop pour empêcher les Trix et Sélina d'utiliser le Legendarium. L'unique moyen d'y parvenir est de reconstituer la clé du Légendarium afin de le fermer à jamais. Pour cela, les Winx devront faire appel à des baguettes magiques qui leur donneront le pouvoir Mythix, qui à son tour leur permettra d'entrer dans le mystérieux monde du Legendarium. Au cours de l'aventure, Riven quittera le club, mais Musa sera tout de même en mesure de comprendre le départ de celui-ci.

Septième saison (2015)Modifier

Composée de 26 épisodes, cette saison a été diffusée entre le et le sur Rai Gulp. Il s'agit de la dernière saison co-produite avec les États-Unis, où elle a été diffusée entre le et le sur Nick Jr.

Le Winx Club est à nouveau plongé dans une aventure semée d'embûches et de rebondissements. Cette fois, Stella, Flora, Musa, Tecna, Layla et Bloom seront accompagnées de leur ancienne amie qui étudie actuellement à Alféa : Roxy. En effet, une fée transmorphique machiavélique et sauvage du nom de Kalshara et son frère Brafilius, tentent de capturer les animaux féeriques et ainsi avoir leur magie. Avec l'aide du pouvoir Butterflix, obtenu en prouvant leur respect de la nature en sauvant des animaux féeriques, les Winx vont se battre pour assurer leur sécurité en voyageant dans le temps grâce aux pierres de mémoire que leur a données Madame Faragonda.

Les Winx développeront chacune un lien très fort avec un animal féerique, ce qui les mènera notamment au pouvoir Tynix qu'ils leur confieront par la suite. Grâce à ce nouveau pouvoir, elles auront accès aux différents mini-mondes disséminés dans la dimension magique. Ainsi, elles peuvent aider les espèces en voie de disparition ainsi que rechercher et protéger le pouvoir de magie sauvage que convoitent tant Kalshara et Brafilius en déjouant tous leurs plans. De plus, les Trix s’échappent et ont enlevé Brafilius. Kalshara réclame une alliance avec les Winx pour sauver Brafilius des Trix qui ont des ennemis en commun.

Huitième saison (2019)Modifier

Composée de 26 épisodes, cette saison a été diffusée entre le et le sur Rai Yoyo.

C'est la nuit des étoiles filantes à Magix et les Winx sont prêtes pour une fête féerique sur Alféa. Mais une petite créature nommée Twinkly, après un long voyage, annonce une terrible nouvelle à Stella, Bloom et les autres Winx : elles sont les seules pouvant sauver les étoiles ! Accompagnées de leur nouvelle amie, les Winx vont s'embarquer dans une aventure cosmique guidé par les Lumens, des créatures générant de la poussière d'étoile. Grâce à elles, les Winx vont acquérir une lumineuse et incroyable transformation pour combattre de mystérieuses menaces qui pourraient mettre en péril l'Univers Magique. Vont-elles battre les ombres qui se dressent contre les étoiles ? Dans cette aventure, un vieil ennemi des Winx fera son retour.

Épisodes spéciauxModifier

Quatre épisodes de 42 minutes ont été produits en 2011 afin de ré-introduire la série au public anglophone suite au contrat de co-production signé avec Nickelodeon. La chaîne américaine ayant voulu entamer la diffusion de la série à partir de la troisième saison, Rainbow S.p.A. a produit ces épisodes remake résumant les événements des deux premières saisons avec une nouvelle animation plus récente[24].

Ils ont été diffusés entre le et le sur Nickelodeon aux États-Unis[24]. En Italie, ils ont été diffusés entre le et le sur Rai 2.

Les trois premiers épisodes résument la première saison et le dernier résume la deuxième.

  1. Wouah c'est Magix ! (Il destino di Bloom)
  2. Impitoyables Trix (La vendetta delle Trix)
  3. Nuits noires à Alféa (Battaglia per Magix)
  4. X : La Fin du Phénix (La fenice d'ombra)

AccueilModifier

 
Un cosplay du personnage de Roxy.

AudiencesModifier

En Italie, Winx Club s'est rapidement imposé comme un succès d'audience. Lors de la diffusion de la première saison en 2004, la série était l'un des programmes les plus regardés de Rai 2 avec une part d'audience de 17%, dont 45% chez les spectateurs de 4 à 14 ans[13]. En France et en Belgique, la série réalisait 56% de part d'audience chez les 10-14 ans[42]. D'après Rai 2, en 2009, la série attirait autant un public masculin que féminin parmi les enfants de 4-14 ans avec seulement 3% de plus de spectateurs féminin[43]. Le lancement de la quatrième saison a battu le record d'audience pour une série d'animation sur Rai 2 avec 500 000 de spectateurs[44].

En 2007, Iginio Straffi dévoile que les audiences de la série sont très basses dans les pays anglophones. Pour le créateur, cela est dû à une différence culturelle[18]. C'est cette différence qui pousse le groupe ViacomCBS à s'intéresser à la série pour tenter de lui faire connaitre le même succès qu'en Europe dans les pays anglophones[20].

Lors de la diffusion du premier épisode spécial sur Nickelodeon aux États-Unis, la série attire 2,27 million de spectateurs[45]. Les suivants arriver à le surpasser, avec le dernier qui devient le programme le plus regardé par les 2-11 ans lors de sa diffusion[46]. En 2012, Nickelodeon dévoile que la série a attiré en tout 38,5 million de spectateurs en comptabilisant les audiences de neuf versions de la chaîne dans le monde[46].

Réception critiquesModifier

Dans un article de 2007 pour The New York Times, dans lequel elle analyse le phénomène que représente la série en Europe, la professeure Paola Dubini déclare que les thèmes et personnages de la série plaisent autant à sa cible que à leurs parents. Pour Dubini, les « personnalités définies et différentes des fées » les rendent accessibles aux téléspectateurs[47]. Sur Common Sense Media la série obtient trois étoiles avec un consensus qui indique qu'il s'agit d'une « histoire imaginative avec des héroïnes audacieuses et engagées » mais qui reproche néanmoins à la série sa manière de représenter le corps de ses personnages féminins[48].

Winx Club a suscité l'intérêt des universitaires pour sa représentation des rôles de genres. Dans le journal de la Volgograd State University, les sociologistes russes Georgiy Antonov et Elena Laktyukhina jugent que les personnages féminins de la série sont représentés comme dominants, alors que les personnages masculins sont passifs. Pour eux, la série inversent les rôles. Comme exemple, ils expliquent que les fées se battent souvent pour sauver leurs petits amis ou les invitent elles-mêmes à des rendez-vous[49]. Pour Zalina Dokhova et Tatiana Cheprakov de la Kabardino-Balcarian State University, la série contient à la fois des représentations et stéréotypes positifs et négatifs. Pour eux, Stella est un personnage qui répond aux stéréotypes de la femme ayant une attirance pour le shopping et les vêtements, alors que Layla est plus réaliste avec une passion pour le sport, un élément principalement masculin[50].

La professeure Jeanne Prinsloo de l'Université Rhodes écrit en 2014 que la série contient « une narration complexe avec des héroïnes féminines actives et des relations positives qui valide le girl power »[51]. Dans une interview pour le Corriere della Sera, la psychothérapeute Gianna Schelotto met en avant les nombreux aspects positifs de la série comme l'amitié qui permet d'éloigner les spectateurs des « mannequins vers lesquels le succès commercial mondiale essaye de les attirer »[52]. Le magazine italien Il Sole 24 Ore écrit également un article positif sur les thèmes féministes de la série avec ses personnages qui « exposent le narcissisme de la masculinité »[53].

En juin 2017, un épisode de la série où les fées sont en maillot de bain fait controverse au Pakistan. La Pakistan Electronic Media Regulatory Authority donne alors une amende à Nickelodeon[54].

ProcèsModifier

En avril 2004, The Walt Disney Company porte plainte pour atteinte au droit d'auteur contre Rainbow S.p.A. Disney accuse le studio italien d'avoir copié le concept de leur série de bande dessinée W.I.T.C.H. pour créer Winx Club. La société américaine demande alors l'interruption de la série Winx Club ainsi que de son magazine dérivé et souhaite rendre invalide la marque Winx Club et saisir le matériel périodique et audiovisuel portant le nom de Winx Club, les considèrent comme de la contrefaçon[55].

Rainbow S.p.A. remporte le procès, le juge ne trouvant pas assez de similarité entre les deux. Iginio Straffi précise que Winx Club est entré en production en 2000 alors que le premier volume de W.I.T.C.H. est sorti en mai 2001. En août 2004, les réclamations de Disney ont été officiellement rejetées[55].

Dans une interview pour IO Donna, le journaliste demande à Straffi de décrire ce que cela faisait d'être « l'une des personnes les plus détestées par Disney ». Straffi déclare que, en tant que fondateur d'un petit studio étranger, il était heureux d'avoir vaincu un gros conglomérat : « j'ai ressenti une certaine fierté d'avoir embêté un géant. C'est inspirant »[56]. Il déclarera par la suite qu'il évite désormais de travailler avec Disney suite au procès : « ils ont perdu toute chance d'explorer notre créativité »[57].

PersonnagesModifier

Magix est composé de trois écoles de magie : Alféa, la Fontaine Rouge et la Tour Nuage. Alféa est l'université des fées qui peuvent suivre des cours d'enchantements ou de potions magiques, elles apprennent à y développer leurs pouvoirs. La Fontaine Rouge est l'école où les garçons deviennent Spécialistes, des guerriers habiles dans l'usage de la magie et de la technologie. Quant à la Tour Nuage, les sorcières y peaufinent leurs arts maléfiques et les sorts de magies noirs.

Les WinxModifier

 
Actrices portant les costumes des Winx lors de l'avant-première du film Winx Club : Le Secret du royaume perdu en Italie.
  • Bloom détient le pouvoir de la Flamme du Dragon, qui est le plus puissant pouvoir de toute la dimension magique. Elle possède le don de guérison grâce à son pouvoir et est également la princesse de Domino, sa planète natale.
  • Stella est la princesse du royaume de Solaria, elle est la fée du Soleil et de la Lune, elle possède également un sceptre magique puissant, qui lui permet à elle ou aux autres Winx de se téléporter n’importe où et quand elle le souhaite.
  • Flora est la fée de la Nature, au tempérament timide, elle aime particulièrement les plantes.
  • Musa est la fée de la Musique et la fille de deux musiciens.
  • Tecna est la fée de la Technologie, elle est toujours première de la classe.
  • Layla est la princesse du royaume d'Andros, elle adore faire du sport et est la fée des Fluides.

Les TrixModifier

  • Icy est la sorcière de la glace, elle est l’aînée des trois, elle est cruelle et maligne, c’est elle qui met au point les plans diaboliques.
  • Stormy est la sorcière de la foudre et des tempêtes, ses pouvoirs sont puissants, de nature colérique, elle est celle qui attaque le plus souvent les Winx.
  • Darcy est la sorcière des illusions, considérées comme la plus sensible des Trix, elle peut se montrer sournoise.

Univers étenduModifier

Suite à son succès, la série est devenue une franchise avec des adaptations cinématographiques et des séries dérivées.

Films d'animationModifier

La série a connu trois adaptations cinématographiques sortie au cinéma en Italie. Les films se déroulent dans la continuité de la série.

Pop PixieModifier

Première série dérivée, Pop Pixie est centrée sur les Pixies et suit leurs aventures et leurs quotidiens dans un petit village, Pixieville, se trouvant dans la forêt de Magix. La série a été lancé en 2011 sur Rai 2[58].

Le Monde des WinxModifier

Cette seconde série dérivée suit les Winx après les événements de la septième saison de la série. Dans Le Monde des Winx, les filles sont chercheuses de talent pour l'émission WOW!. Parallèlement, elles enquêtent sur des menaces mystérieuses comme un voleur de talent ou une maléfique Fée Clochette. La série a été lancée 2016 sur le service Netflix partout dans le monde en dehors de l'Italie où elle a été diffusée sur Rai Gulp[59].

Autour de la sérieModifier

Winx Club en concertModifier

Au fil de la saison, les Winx interprètent plusieurs chansons qui sont par la suite sorties sur le DVD Winx Club en concert qui se compose de 15 clips.

Dans le groupe, Layla est à la batterie, Tecna utilise un synthétiseur, Flora a une basse et Stella et Musa sont à la guitare. Bloom est la chanteuse du groupe et il arrive à Musa de l'accompagner quelquefois.

Sur le DVD de Winx Club en concert, chaque clip illustre le thème d'une chanson. Certaines chansons traitent de thèmes particuliers concernant la vie des Winx. Certains clips sont des vidéos inédites tandis que d'autres ont été réalisés à partir d'extraits d'épisodes des saisons de la série[60].

No Titre Durée
1. Tu es la seule (Cette chanson apparaît pour la première fois dans le générique du film Winx Club : Le Secret du royaume perdu) 3:42
2. Rêve (cette chanson apparaît pour la première fois dans une scène du film Winx Club : Le Secret du royaume perdu.) 3:24
3. Les Rêves à ma façon (Cette chanson parle de la volonté de Layla de réaliser ses rêves sans laisser personne l'en empêcher. Dans le clip, on peut la voir participer à une compétition de patinage artistique avec Nabu, son petit ami, contre Icy et Valtor.) 3:38
4. Chanson de Mambochiwambo (cette chanson parle d'un endroit paradisiaque où les Winx vont passer leurs vacances.) 2:50
5. Inaccessible (Cette chanson parle de la tristesse que Bloom ressent car elle ne vit pas dans le même monde que Sky. Ses responsabilités d'héritier du trône d'Eraklyon l'empêchant d'être avec elle.) 4:25
6. Une vie de star (Cette chanson parle de Stella, de son goût pour la mode et de l'amitié que Bloom ressent pour elle.) 2:52
7. Tous mes rêves (Cette chanson parle de l'amour que ressent Flora pour Hélia. Sa timidité l'a longtemps empêchée de lui avouer ses sentiments pour lui.) 4:26
8. Je parle un peu de moi (Cette chanson parle de la relation de Layla avec ses parents et surtout son père. Elle a toujours été une princesse assez rebelle qui n'aimait pas le protocole et les règles de la cour, ce que son père lui a toujours reproché. Elle lui demande, dans cette chanson, de la laisser vivre sa vie et ses rêves comme elle l'entend, ce qui ne l'empêchera jamais d'aimer ses parents.) 3:35
9. Une réaction s'enchaîne (Cette chanson parle de la personnalité assez froide de Tecna qui n'arrivait pas avouer son amour à Timmy. Elle explique, dans cette chanson, que malgré le fait qu'elle soit aussi calculatrice, elle reste capable d'aimer.) 4:11
10. Ma chanson (Cette chanson parle de la douleur de Musa par rapport à la dureté de River et son manque de confiance en elle. Elle interprète cette chanson pour la première fois dans l'épisode 13 de la saison 4, après qu'elle a rompu avec lui car il croyait qu'elle avait des sentiments pour Jason Quinn, le producteur de musique qui l'avait remarquée. Dans cette chanson, elle lui demande de lui exprimer son amour pour elle.) 3:11
11. Un royaume lointain (Cette chanson parle du sentiment de solitude que ressent Bloom car elle a longtemps vécu sans connaître ses origines et son passé.) 2:30
12. Attrape-le si tu peux (Cette chanson parle des cours que suivent les Winx à Alféa. Elles y évoquent la difficulté du travail et leurs besoins de sortir et de s'amuser.) 3:02
13. Ensemble (Cette chanson parle de la magie et de la puissance dont sont capables les Winx lorsqu'elles sont ensemble face à un ennemi.) 3:39
14. Ta musique, c'est la mienne (Cette chanson parle de l'amour de Musa pour sa mère, morte quand celle-ci était enfant. Elle lui dit qu'elle sent toujours sa présence avec elle et qu'elle sera toujours là pour la guider. Elle parle aussi de Layla quand Nabu est mort.) 2:30
15. Quand tu es avec moi (Cette chanson parle de l'affection que ressent chacun)

Franchise médiatiqueModifier

Gamme de produits dérivésModifier

Dès le début de la série, Iginio Straffi commence à vendre les droits d'utilisation de Winx Club pour pouvoir financer les projets de Rainbow S.p.A.[61]. En 2008, il dévoilera que presque tout ce que les produits dérivés de la série lui Modèle:Pas Clair dans le studio. Lors de la diffusion de la première saison, plus de 6 000 produits dérivés ont été produits par des sociétés externes[6].

En 2014, les produits dérivés de la franchise Winx Club avait générés plus de 50 millions d'euros par année, avec la majeure partie de cet argent utilisée pour en produire d'autres produits[62]. D'après le magazine VideoAge International, Rainbow S.p.A. ne touchait que 10% de ce que les produits dérivés rapportaient, voir parfois seulement 5% selon les sociétés[1]. Mattel était la principale entreprise en charge des produits jusqu'en 2012, quand Nickelodeon rejoint la franchise et choisi Jakks Pacific comme nouveau partenaire[63],[64]. Pour promouvoir la franchise, Nickelodeon dépense alors plus de 100 millions de dollars[65].

Une collection de poupées commence à être éditée en janvier 2004. En 2016, plus de 100 collections différentes avaient été éditées et plus de 60 millions de poupées vendues[66].

Spectacles et théâtreModifier

En , un spectacle musical intitulé Winx Power Show fait ses débuts en Italie. Devant le succès en Italie, la tournée s'est poursuivie dans plusieurs pays d'Europe dont la Belgique, les Pays-Bas, ou encore le Portugal où elle s'est terminée[67].

En , un spectacle de patinage artistique intitulé Winx On Ice entame une tournée européenne, avec la participation de la championne d'Europe de patinage artistique Carolina Kostner[68]. Le spectacle, composé d'une douzaine de chansons, suit les Winx alors qu'elles essayent d'aider une fée terrestre à sortir de l'influence des Trix. En France, le spectacle a été joué au palais omnisports de Paris-Bercy entre le et le [69].

Parc d'attractionModifier

   
L'école d'Alféa et l'un des décors de l'attraction Pianeta Winx à Rainbow Magicland.

En 2011 est inauguré le parc d'attraction Rainbow Magicland. Ce parc, appartenant à Alfa Park, se trouve dans la région de Rome, à Valmontone. La société signe avec Rainbow S.p.A. afin de pouvoir utiliser ses personnages et univers comme thème dans le parc.

Winx Club devient alors un élément important du parc avec notamment la construction de l'école d'Alféa dans le parc, ainsi qu'une attraction intitulée Pianeta Winx dans laquelle les visiteurs visitait une forêt magique avec le groupe de fées. En plus, le parc propose régulièrement des spectacles avec des danseuses qui interprètent les Winx. L'une des partie du parc est également aménagée sur le thème de la série dérivée Pop Pixie pour les plus jeunes enfants[70].

Néanmoins, en 2020, Alfa Park arrête son partenariat avec Rainbow S.p.A. et le parc est renommé MagicLand. Lors de sa ré-ouverture, tous les éléments liés à Winx Club et aux autres séries du studio ont été supprimés[71].

Série de romansModifier

En France, une série de romans, principalement écrite par Sophie Marvaud, est éditée par Hachette Jeunesse dans la collection Bibliothèque Rose. Il s'agit de novélisation des épisodes de la série.

Tome Titre Sortie Épisode ISBN
1 Les pouvoirs de Bloom 1x01 (ISBN 2-0120-1029-6)
2 Bienvenue à Magix 1x02 (ISBN 2-0120-1030-X)
3 L'université des fées 1x03 (ISBN 2-0120-1047-4)
4 La voix de la nature 1x04 (ISBN 2-0120-1050-4)
5 La Tour Nuage 1x07 (ISBN 2-0120-1051-2)
6 Le Rallye de la Rose 1x08 (ISBN 2-0120-1052-0)
7 Les Mini-fées 2x02 (ISBN 2-0120-1154-3)
8 Le mariage de Brandon 2x06 (ISBN 2-0120-1169-1)
9 L'étrange Avalon 2x09 (ISBN 2-0120-1223-X)
10 À la poursuite du Codex 2x10 (ISBN 2-0120-1230-2)
11 Sur la planète du prince Sky 2x14 (ISBN 2-0120-1231-0)
12 Que la fête continue 2x15 (ISBN 2-0120-1236-1)
13 Alliance impossible 2x17 (ISBN 2-0120-1375-9)
14 Le village des mini-fées 2x20 (ISBN 2-0120-1389-9)
15 Le pouvoir du Charmix 2x21 (ISBN 2-0120-1398-8)
16 Le royaume de Darkar 2x23 (ISBN 2-0120-1448-8)
17 La marque de Valtor 3x02 (ISBN 2-0120-1477-1)
18 Le Miroir de Vérité 3x04 (ISBN 2-0120-1471-2)
19 La poussière de fée 3x05 (ISBN 2-0120-1485-2)
20 L'arbre enchanté 3x11 (ISBN 2-0120-1547-6)
21 Le sacrifice de Tecna 3x13 (ISBN 2-0120-1553-0)
22 L'île aux dragons 3x15 (ISBN 2-0120-1606-5)
23 Le mystérieux Ophir 3x18 (ISBN 2-0120-1607-3)
24 La fiancée de Sky 3x07 (ISBN 2-0120-1608-1)
25 Le prince ensorcelé 3x09 (ISBN 2-0120-1609-X)
26 Le destin de Layla 3x23 (ISBN 2-0120-1610-3)
27 Les trois sorcières 3x24 (ISBN 2-0120-1801-7)
28 La magie noire 3x25 (ISBN 2-0120-1844-0)
29 Le combat final 3x26 (ISBN 2-0120-1872-6)
30 Les chasseurs de fées 4x01 (ISBN 2-0120-1936-6)
31 Le secret des mini-fées 4x02 (ISBN 2-0120-1981-1)
32 Les animaux magiques 4x04 (ISBN 2-0120-2022-4)
33 Une fée en danger 4x06 (ISBN 2-0120-2067-4)
34 Le pouvoir du Believix 4x07 (ISBN 2-0120-2068-2)
35 La magie du Cercle Blanc 4x08 (ISBN 2-0120-2130-1)
36 La vengeance de Nebula 4x09 (ISBN 2-01-202186-7)
37 Le rêve de Musa 4x10 (ISBN 2-01-202308-8)
38 Les pouvoirs de Roxy 4x11 (ISBN 2-01-202317-7)
39 Une nouvelle mission 4x12 (ISBN 2-01-202428-9)
40 Le royaume des fées 4x15 (ISBN 2-01-202529-3)
41 L'île mystérieuse 4x16 (ISBN 2-01-202571-4)
42 La vengeance de la nature 4x18 (ISBN 2-01-202572-2)
43 Le retour des sorciers 4x20 (ISBN 978-2-01-202589-9)
44 Le Secret de Morgana 4x23 (ISBN 978-2-01-202590-5)
45 La cérémonie royale 5x01 (ISBN 978-2-01-203233-0)
46 Le retour des Trix 5x02 (ISBN 978-2-0120-3241-5)
47 La transformation de Tecna 5x04 (ISBN 978-2-01-203251-4)
48 Le pouvoirs d'Harmonix 5x06 (ISBN 978-2-01-203262-0)
49 Les pierres magiques 5x07 (ISBN 978-2-01-203281-1)
50 La planète Zénith 5x09 (ISBN 978-2-01-204284-1)
51 L’océan des Fleurs 5x11 (ISBN 978-2-01-204287-2)
52 Le pendentif d'Éraklion 5x11 (ISBN 978-2-01-204289-6)
53 L'Empereur des Océans 5x14 (ISBN 978-2-01-204301-5)
54 L'épée de Neptune 5x16 (ISBN 978-2-01-204525-5)
55 La vengeance de Tritannus 5x17 (ISBN 978-2-01-204526-2)
56 La Bataille Finale 5x22 (ISBN 978-2-01-400399-4)
57 Le legendarium 6x01 (ISBN 978-2-01-011095-5)
58 La Flamme du Dragon 6x03 (ISBN 978-2-01-195747-4)
59 Le pouvoir Butterflix 7x01 (ISBN 978-2-01-948834-5)
60 La licorne de Bloom 7x11 (ISBN 978-2-01-155341-6)
61 Le papillon d'or 7x22 (ISBN 978-2-01-948835-2)
Hors-série Le Secret du Royaume Perdu - Le roman du film Novélisation du film
Hors série Winx Club le film Novélisation du film + bonus
Winx on Ice - Le roman du spectacle Novélisation du spectacle
3D Aventure Magique ! - Le romain du film 2 Novélisation du film 2

Bandes dessinées et magazineModifier

En , un magazine mensuel Winx Club commence à être publié en Italie. Chaque numéro contient une bande dessinée qui adapte des épisodes de la série ou parfois, des aventures inédites du groupe de fées[72].

En 2014, il est dévoilé qu'environ 55 000 exemplaires du magazine sont vendus par mois en Italie[1]. En France, le magazine était publié par Panini Comics puis les bandes dessinées étaient ensuite ré-édités par Carabas.

Jeux vidéoModifier

Années Titres Développeur Éditeur Plateformes
2005 Winx Club DC Studios Konami GBA
PC
PS2
2006 Winx Club: Quest for the Codex Powerhead Games GBA
DS
2007 Winx Club: Join the Club n-Space PSP
2008 Winx Club: Mission Enchantix Powerhead Games DS
2009 Winx Club: Secret Diary 2009 Team 3 Games Ltd
Dance Dance Revolution: Winx Club Bemani Wii
Winx Club : Ton Univers Magique (Winx Club: Your Magic Universe) Powerhead Games DS
2010 Winx Club: Believix in You ForwardGames Productions Rainbow S.p.A.
Winx Club: Rockstars RIZ
2012 Winx Club : La Fête des Fées (Winx Club: Magical Fairy Party) 1st Playable Productions D3 Publisher
2014 Winx Club : Au Secours d’Alfea (Winx Club: Saving Alfea) Little Orbit DS
3DS
2017 Winx Club: Alfea Butterflix Adventures EM Studios Tsumanga Studios Xbox One
Xbox Series

Adaptation en prise de vue réelleModifier

En 2016, Hollywood Gang Production signe avec Rainbow S.p.A. pour la production d'une adaptation cinématographique en prise de vue réelle de Winx Club. La société lance alors le développement du film, prévu pour être distribué par Warner Bros.[73]. Néanmoins, le projet ne décolle jamais et la société perd les droits d'adaptation de la franchise. Deux ans plus tard, en 2018, le service Netflix, qui a déjà collaboré avec Rainbow S.p.A. pour la diffusion du spin-off Le Monde des Winx, récupère les droits et annonce le développement d'une série télévisée en prise de vue réelle[74].

Intitulée Destin : La Saga Winx, il s'agit d'une série télévisée destinée à un public plus mature que la série d'animation originale. Destin adapte néanmoins très librement la série originale. Elle est lancée officiellement le , partout dans le monde sur Netflix[75].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les saisons cinq et six de la série ont entamées leurs diffusions aux États-Unis avant l'Italie. Néanmoins, alors que la diffusion italienne a été consistante, la diffusion américaine s'est faite sur plusieurs mois pour la saison 5 et sur trois ans pour la saison 6, avec un rythme de diffusion inconsistant.

RéférencesModifier

  1. a b c d et e (en) « Straffi’s Rainbow: Europe’s Largest Animation House Has Growing Pains », sur videoagedaily.com, .
  2. a et b (en) « Fairies worth more than a billion dollars », sur channelnewsasia.com, .
  3. « Fiche doublage de la série », sur planete-jeunesse.com, .
  4. a et b (it) « Winx, le fatine fanno il botto », sur repubblica.it, .
  5. a et b (it) « Iginio Straffi: le mie Winx », sur lastampa.it, .
  6. a et b (it) « Walt Disney italiano/ Iginio Straffi, padre delle Winx, ad Affaritaliani: così ho rilanciato il cartoon made in Italy nel mondo », sur affaritaliani.it, .
  7. (it) « FENOMENO WINX », sur mondoerre.it, .
  8. a et b (en) « Straffi’s animation firm crosses borders », sur variety.com, .
  9. (it) « Borsa addio, alle fatine Winx non riesce mai la magia di Piazza Affari », sur ilsole24ore.com, .
  10. a et b (en) « Kids TV producers turn to style specialists for design innovations », sur kidscreen.com, .
  11. (en) « When the Drama of Fiction Enters Politics, It Turns Into a RAI Sitcom », sur videoagedaily.com, .
  12. a et b (it) « Nautilus Arte : Iginio Straffi », sur raiscuola.rai.it, .
  13. a et b (it) « Le fatine di Winx club alla conquista dell' America », sur repubblica.it, .
  14. (en) « In Production: Winx Club », sur rbw.it, .
  15. (en) « MIPCOM News: Rainbow Puts Designs on WINX CLUB, Monster Allergy », sur awn.com, .
  16. (en) « Mipcom Jr. big draw », sur variety.com, .
  17. (it) « Ecco le avventure delle mie Winx », sur corriereadriatico.it, .
  18. a et b (it) « Winx - Il segreto del regno perduto Intervista al regista », sur leonardo.it, .
  19. (en) « How 4Kids Changed Winx Club », sur youtube.com, .
  20. a et b (it) « La Paramount mette sotto contratto le Winx », sur businesspeople.it, .
  21. (en) « Viacom takes stake in Rainbow », sur variety.com, .
  22. (en) « Nickelodeon and Rainbow S.p.A. Announce Global Partnership for Winx Club Animated Series », sur prnewswire.com, .
  23. (en) « The Winx Club gets star power from Nick celebs », sur nick.com, .
  24. a b c et d (en) « Global Hit Animated Series Winx Club Comes To Nickelodeon, Starting June 27 », sur zap2it.com, .
  25. (it) « Winx, fatine italiane coprodotte negli USA », sur iginiostraffi.com, .
  26. (en) « Profil de Jonathan Foss », sur linkedin.com, .
  27. (en) « Rainbow and Nickelodeon Announce Winx Club Season Seven », sur awn.com, .
  28. (it) « Imbattibile Ted al botteghino italiano – delude Gladiatori di Roma 3D », sur cineblog.it, .
  29. a b et c (en) « TV Kids: Iginio Straffi », sur issuu.com, .
  30. (it) « TIVÙ Iginio Straffi racconta le sue Winx ambientaliste », sur iodonna.it, .
  31. (it) « Iginio Straffi: l’Italia non dimentichi la sua capacità creativa », sur wisesociety.it, .
  32. a b et c (ru) « Здесь был «Летидор»: анимационная студия Rainbow в Италии », sur letidor.ru,‎ .
  33. (it) « Laggiù dove pettinano le bambole », sur iginiostraffi.com, .
  34. a et b (it) « Fenomeno Rainbow, passione e arte, viaggio dove nascono le Winx », sur ansa.it, .
  35. (it) « Dieci anni di Winx », sur fantasymagazine.it, .
  36. a et b (it) « RAINBOW STUDIOS: LE WINX CI APRONO LE PORTE DEL LORO MONDO », sur movieplayer.it, .
  37. (it) « Stars of Nickelodeon Cast of Winx Club Exclusive Interview Anti Bullying Idance Machine Premiere », sur youtube.com, .
  38. (ru) « Девочки понимают, что наши Winx настоящие », sur rambler.ru,‎ .
  39. (en) « Winx Club - Season 6 Full Episodes 1-3 », sur youtube.com, .
  40. (en) « Club Winx - Entrevista : ELISA ROSSELLI », sur youtube.com, .
  41. (en) « Winx: We Are Believix Music Video! », sur nick.com, .
  42. (it) « Caccia alle streghe made in Italy e la Disney le porta in America », sur repubblica.it, .
  43. (it) « WINX, UN MADE IN ITALY DI FAMA MONDIALE », sur mymovies.it, .
  44. (it) « CARTOON: ASCOLTI RECORD PER LA QUARTA SERIE DI WINX CLUB », sur e-duesse.it, .
  45. (en) « Monday's Cable Ratings: WWE Raw Claims Top Honors », sur thefutoncritic.com, .
  46. a et b (en) « Nickelodeon Winx deck », sur vimeo.com, .
  47. (en) « A commercial 'phenomenon' in Italy: teenage fairies », sur nytimes.com, .
  48. (en) « Winx Club TV Review », sur commonsensemedia.org, .
  49. (ru) « Мультсериал Клуб Винкс », sur cyberleninka.ru,‎ .
  50. (ru) « Мультипликационный фильм как экстралингвистический фактор формирования языковой личности ребёнка (на материале мультипликационного сериала "Винкс") », sur kbsu.ru,‎ .
  51. (en) « Sexualisation and Children’s Relationship with the Media », sur nordicom.gu.se, .
  52. (it) « Né malizia, né mossette E finalmente gli eroi non sono solo maschi" », sur corriere.it, .
  53. (it) « Quindici anni di Winx, il femminismo spiegato alle bambine », sur ilsole24ore.com, .
  54. (en) « PEMRA fines Nickelodeon for showing indecent content », sur pakistantoday.com.pk, .
  55. a et b (it) « I segni distintivi nella giurisprudenza », sur docplayer.it, .
  56. (it) « Winx: intervista a Iginio Straffi », sur narkive.com, .
  57. (it) « Iginio Straffi, creatore delle Winx: "Abbiamo serie di qualità ma ci usano come terra di conquista" », sur repubblica.it, .
  58. (en) « Nickelodeon plucks PopPixie », sur kidscreen.com, .
  59. (it) « Winx, non solo il musical. Le fatine volano al cinema », sur cineconomy.com, .
  60. « Winx Club en Concert », sur amazon.fr, .
  61. (it) « Iginio Straffi, uomo senza sonno. », sur nontistavocercando.it, .
  62. (en) « Winx Club fairies take the world by storm », sur theglobeandmail.com, .
  63. (en) « Winx Club, un successo », sur fantasymagazine.it, .
  64. (en) « Nickelodeon Announces JAKKS Pacific As Master Toy Licensee for Innovative Girls Brand: Winx Club », sur prnewswire.com, .
  65. (en) « Nickelodeon Programming and Marketing Calendar 2011-2013 », sur Nickelodeon, .
  66. (en) « NUREMBERG 2016: Witty Toys debuts new Winx Club doll », sur toynews-online.biz, .
  67. (en) « Winx Power Show, le fate sbarcano in teatro », sur fantasymagazine.it, .
  68. « Winx on ice, c'è anche Carolina Kostner », sur lanazione.it,
  69. « La folie Winx gagne Bercy », sur leparisien.fr,
  70. « Winx Club Vlog: Rainbow Magic Land - 22.07.2018 », sur youtube.com,
  71. « Tweet de Winx Club France », sur twitter.com,
  72. « Le Winx in edicola e in libreria », sur fantasymagazine.it,
  73. (en) Anita Busch, « Winx Club To Get Big Screen & Live-Action Treatment Via Hollywood Gang », sur Deadline, .
  74. (en) Denise Petski, « Winx Club: Netflix Adapting Italian Animated Franchise As YA Series », sur Deadline, .
  75. « Winx Club : la série live action Netflix se dévoile », sur cineserie.com, .

Liens externesModifier