Destin : La Saga Winx

Série télévisée italo-britannique, basée sur la série d'animation Winx Club
Destin
La Saga Winx
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo francophone de la série.
Titre original Fate: The Winx Saga
Genre Fantastique
Création Brian Young
Production Archery Pictures
Young Blood Productions
Rainbow S.p.A.
Acteurs principaux Abigail Cowen
Hannah van der Westhuysen
Precious Mustapha
Eliot Salt
Elisha Applebaum
(liste complète)
Musique Anne Nikitin
Pays d'origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Format
Durée 47−53 minutes
Diff. originale en production
Site web Site officiel

Destin : La Saga Winx (Fate: The Winx Saga) est une série télévisée italo-britannique créée par Brian Young et diffusée depuis le sur le service Netflix, incluant les pays francophones.

Il s'agit d'une adaptation libre et en prise de vue réelle de la série télévisée d'animation italienne Winx Club, créée par Iginio Straffi. La série est d'ailleurs co-produite par Rainbow S.p.A., le studio de Straffi.

SynopsisModifier

Dans un monde parallèle à celui des humains, se trouve l'école d'Alféa. Cette école est réputée car elle forme les fées aux arts magiques depuis des milliers d'années. Elle forme également les Spécialistes, un groupe de guerriers dont la future mission sera de protéger les multiples royaumes de ce monde magique.

Cette année, l'école accueille Bloom, une adolescente élevée dans le monde des humains et ayant récemment découvert qu'elle était en réalité une fée à la suite d'un incendie qu'elle a provoqué par accident. En effet, bien que les fées puissent apprendre à contrôler plusieurs éléments, elles ont toutes un élément principal, assigné à leur naissance. Celui de Bloom est le feu.

À Alféa, Bloom partage un appartement avec quatre autres filles : Stella, la princesse du royaume de Solaria et fée de la lumière ; Aisha, une athlète et fée de l'eau ; Terra Harvey, la fille d'un professeur d'Alféa et fée de la terre ; et Musa, une fée de l'esprit et empathe.

Parallèlement, le monde magique est sur le point d'être victime d'une grande menace, notamment à cause du retour des Brûlés, des monstres terrifiants censés avoir été éliminés il y a plusieurs années.

DistributionModifier

Acteurs principauxModifier

Acteurs récurrentsModifier

Introduits dans la saison 1

Introduits dans la saison 2

Note : Pour le moment les rôles de certains acteurs ci-dessous n'ont pas été confirmés comme étant réguliers, récurrents ou invités.
  • Paulina Chávez : Flora
  • Brandon Grace : Grey
  • Éanna Hardwicke : Sebastian

Version française

  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[1] et le carton de doublage en fin d'épisode sur Netflix.

ProductionModifier

DéveloppementModifier

En 2016, Hollywood Gang Production signe avec le studio italien Rainbow S.p.A. pour la production d'une adaptation cinématographique en prise de vue réelle de la série télévisée d'animation qui a fait le succès du studio, Winx Club. La société lance alors le développement du film, prévu pour être distribué par Warner Bros.[2].

Néanmoins, le projet ne décolle jamais et la société perd les droits d'adaptation de la franchise. Deux ans plus tard, en 2018, le service Netflix, qui a déjà collaboré avec Rainbow S.p.A. pour la diffusion du spin-off Le Monde des Winx, récupère les droits et annonce le développement d'une série télévisée en prise de vue réelle[3].

En septembre 2019, Netflix annonce officiellement la commande d'une première saison de six épisodes, dont le lancement était prévu pour 2020. Brian Young, connu pour son travail sur Vampire Diaries, rejoint alors la série en tant que showrunner et Iginio Straffi, le créateur de la franchise, est annoncé comme producteur délégué[4].

Straffi révélera dans une interview avoir souhaité adapter sa franchise en prise de vue réelle afin de satisfaire le public plus âgé de la série animée à la suite de son changement de cible. En effet, à partir de sa huitième saison, Winx Club a commencée à cibler un public âgé de deux à cinq ans, alors que les premières saisons ciblaient les plus de six ans et les préadolescents. Ce changement de cible était considéré comme essentiel pour Straffi, les séries d'animation attirant un public plus jeune que dans les années 2000. Pour le créateur, Destin s'adresse à l'ancienne cible de la série d'animation ainsi qu'aux jeunes adultes ayant connu la série quand ils étaient enfants[5].

En décembre 2020, le service dévoile les premières images de la série et fixe son lancement pour le [6]. Elle est officiellement renouvelée pour une deuxième saison en février 2021[7].

Distributions des rôlesModifier

Lors de la commande de la série, Abigail Cowen, connue pour son rôle récurrent dans Les Nouvelles Aventures de Sabrina, signe pour le rôle de Bloom[8].

Le même jour, une grande partie de la distribution est également annoncée : Hannah van der Westhuysen signe pour le rôle de Stella, Precious Mustapha pour celui de Aisha (Layla dans le doublage français de la série originale), Elisha Applebaum pour celui de Musa, Freddie Thorp pour le rôle de Riven et Danny Griffin pour celui de Sky[9].

Eliot Salt rejoint la distribution pour le rôle de Terra, similaire à celui de Flora dans la série animée, et Sadie Soverall signe pour le rôle de Beatrix, un personnage décrit comme inspiré par le trio des Trix. Theo Graham et Jacob Dudman sont également annoncés pour les rôles de Dane et Sam, des nouveaux personnages. Eve Best, Eva Birthistle, Josh Cowdery, Rob James-Collier et Alex Macqueen rejoignent également la distribution, sans plus de précisions[9].

En juillet 2021, Brandon Grace et Éanna Hardwicke rejoignent la distribution de la deuxième saison de la série. L'actrice Paulina Chávez est également annoncée pour le rôle de Flora, l'un des personnage principal de la série d'animation, absent de la première saison[10].

TournageModifier

Le tournage de la première saison de la série a débuté en en Irlande, notamment dans la ville de Wicklow et au studio Ashford[9]. La production de la deuxième saison démarre ensuite en , toujours en Irlande[10].

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

ÉpisodesModifier

Saisons Nombre
d'épisodes
  Diffusion originale
1 6

Première saison (2021)Modifier

Composée de six épisodes, elle a été mise en ligne le .

  1. Vers les bois et les eaux sauvages (To The Waters And The Wild)
  2. Il n'y a pas d'étrangers ici (No Strangers Here)
  3. De pesantes espérances mortelles (Heavy Mortal Hopes)
  4. Un ange déchu (Some Wrecked Angel)
  5. Faner avec la vérité (Wither Into the Truth)
  6. Un cœur fanatique (A Fanatic Heart)

Deuxième saisonModifier

Note : Pour les informations de renouvellement voir la section Production.

AccueilModifier

CritiquesModifier

Lors de sa mise en ligne, la première saison de la série reçoit un accueil principalement négatif de la part de la critique. Sur le site agrégateur de critiques professionnelles Rotten Tomatoes, elle recueille 35 % de critiques positives, avec une note moyenne de 5,33/10 sur la base de 17 critiques collectées. Le consensus critique établi par le site résume : « Plat, fragile et oubliable, Destin : La Saga Winx est un échec fantastique qui peine à capturer la magie de son matériau d'origine »[11].

ControverseModifier

Lors de la diffusion du teaser de la série en , elle est accusée de whitewashing. En effet, le personnage de Musa, d'origine asiatique dans la série d'animation originale, est incarnée par Elisha Applebaum, une actrice blanche. De son côté, le personnage de Flora, dont l'origine n'a jamais été dévoilée mais ayant un teint claire-mate dans la série d'animation, a été remplacée par un personnage créé pour la série, Terra, présentée comme sa cousine et également interprétée par une actrice blanche, Eliot Salt[12],[13].

Autour de la sérieModifier

Livres et romans dérivésModifier

En , la société Rainbow S.p.A. dévoile qu'elle va développer plusieurs produits dérivés sur l'univers de la série, notamment des romans se déroulant dans la continuité de la série mais également des livres non-fictionnel comme des guides. Elle signe alors des contrats avec plusieurs éditeurs dont Arnoldo Mondadori Editore en Italie et Hachette Livre en France[14].

Le premier roman, intitulé The Fairies Path en version originale, écrit par Ava Corrigan, a été publié en mars 2021 et résume les événements de la première saison de la série[14].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Eva Birthistle est créditée dans la distribution principale uniquement dans les épisodes où son personnage apparaît.
  2. Lesley Sharp est créditée dans la distribution principale uniquement dans les épisodes où son personnage apparaît.

RéférencesModifier

  1. a et b « Fiche du doublage de la série », sur RS Doublage (consulté le ).
  2. (en) Anita Busch, « Winx Club To Get Big Screen & Live-Action Treatment Via Hollywood Gang », sur Deadline, .
  3. (en) Denise Petski, « Winx Club: Netflix Adapting Italian Animated Franchise As YA Series », sur Deadline, .
  4. (en) Shivank Sharma, « Abigail Cowen Joins Netflix’s Fate: The Winx Saga, Here’s Every Detail Of It », sur The Digital Wise, .
  5. (en) « TV Kids: Iginio Straffi », sur issuu.com, .
  6. « Winx Club : la série live action Netflix se dévoile », sur cineserie.com, .
  7. « Fate: The Winx Saga Renewed For Season 2 On Netflix », sur deadline.com, .
  8. (en) Denise Petski, « Fate: The Winx Saga: Abigail Cowen To Lead Ensemble Cast Of Netflix YA Series », sur Deadline, .
  9. a b et c (en) « Netflix young-adult series begins filming in Wicklow », sur Irish Examiner, .
  10. a et b (en) « Fate: The Winx Saga Adds 3 Cast Members As Season 2 Of Netflix Series Starts Production », sur deadline.com, .
  11. (en) « 'Fate: The Winx Saga saison 1 sur Rotten Tomatoes » (consulté le )
  12. (en) « Netflix criticised for whitewashing two characters in Winx Club adaptation: ‘They just killed my favourite childhood’ », sur independent.co.uk, .
  13. (en) « Fans aren’t happy about ‘whitewashing’ of Netflix’s Winx Club adaptation », sur dailydot.com, .
  14. a et b (en) « Rainbow to Rep Fate: The Winx Saga », sur licenseglobal.com,

Liens externesModifier

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Winx Club.