Ouvrir le menu principal

Alassio
Alassio
Vue d'Alassio.
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Ligurie Ligurie 
Province Savone 
Code postal 17021
Code ISTAT 009001
Code cadastral A122
Préfixe tel. 0182
Démographie
Gentilé alassini
Population 11 312 hab. (31-12-2010[1])
Densité 665 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 00′ 00″ nord, 8° 10′ 00″ est
Altitude Min. 6 m
Max. 6 m
Superficie 1 700 ha = 17 km2
Divers
Saint patron Sant'Ambrogio et Corpi Santi
Fête patronale 7 décembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ligurie

Voir sur la carte administrative de Ligurie
City locator 14.svg
Alassio

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Alassio

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Alassio
Liens
Site web http://www.comune.alassio.sv.it/

Alassio est une commune italienne d'environ 11 300 habitants située dans la province de Savone, dans la région Ligurie, dans le nord-ouest de l'Italie.

ToponymieModifier

On dit que le nom Alassio provient du nom d'Adelasia, fille de l'empereur Otton I. Après s'être enfuie avec un garçon d'écurie du nom d'Aleramo, elle s'établit sur les collines d'Alassio et donna naissance à la famille des Aleramici.

GéographieModifier

La commune d’Alassio est située sur la côte de la Riviera ligure di ponente entre le cap Mele et le cap Santa Croce à une distance d'environ une cinquantaine de kilomètres du chef-lieu de la province, Savone. La loi régionale du modifie l'organisation territoriale de la commune, et depuis le, le territoire communal ne fait plus partie de la Comunità Montana Ingauna.

HistoireModifier

La fondation d'Alassio remonte aux environs du Xe siècle lorsque les premiers foyers s’établissent sur la colline située, alors au lieu-dit du Castè, aujourd’hui proche de l’actuelle Madone delle Grazie.

Au XIe siècle, le fief est la possession des moines bénédictins de l’île Gallinara, puis passe sous domination d’Albenga qui administre le bourg jusqu’au XVIe siècle.

En 1521, à la suite d'incessantes incursions de pirates, sont construits les premiers murs d’enceinte. Intégrée à la République de Gênes, en 1528, sa contribution avec 18 galères, à la guerre contre la France lui vaut en retour une grande autonomie commerciale de la part des Génois.

À partir de 1540, Alassio devient le siège du podestat local et son activité commerciale est importante avec la France, l'Espagne, le Portugal, la Sicile, la Sardaigne, les Pays-Bas. Comme les autres pays côtiers de la Ligurie, elle est particulièrement active dans le commerce du corail rouge. Elle participe à la bataille de Lépante en 1571 avec une entière flotte navale.

En 1625, elle entre dans les possessions de la Maison de Savoie, puis réintègre très rapidement la République de Gênes. En 1797, Napoléon Bonaparte l’occupe durant la campagne d’Italie, et après la chute de la République de Gênes, l’englobe dans le territoire de la nouvelle République Ligure, annexée au Premier Empire français. Après le congrès de Vienne de 1814, en 1815, elle rejoint le Royaume de Sardaigne, puis en 1861, le Royaume d’Italie.

Vers la fin du XIXe siècle, comme d’autres communes du littoral ligure, elle devient un important centre touristique et de séjour grâce à la présence d’une nombreuse clientèle de villégiature, principalement anglaise. Au milieu du XXe siècle, en plein boom économique, elle devient avec Portofino et San Remo une destination recherchée. C’est aussi dans ces années que le peintre Mario Berrino crée l’événement avec le Muret d’Alassio.

ÉconomieModifier

Basée essentiellement sur le tourisme hôtelier qui est très actif pendant la période estivale. Durant les mois hivernaux, elle continue d’accueillir de nombreux touristes provenant en particulier de l’Europe septentrionale.

Son port Luca Ferrari a obtenu en 2007 le Pavillon Bleu pour la qualité de ses services.

Production d'huile d'olive, et confiserie avec le bacio di Alassio.

CultureModifier

Monuments et patrimoineModifier

SportModifier

CyclismeModifier

  • Tour d'Italie 1951. La deuxième étape, Turin - Alassio (202 km), avec la victoire de l'italien Antonio Bevilacqua
  • Tour d'Italie 1951. La troisième étape, Alassio - Gênes (252 km), avec la victoire de l'italien Rodolfo Falzoni

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14 mai 2001 30 mai 2006 Marco Melgrati Casa delle Libertà  
30 mai 2006 En cours Marco Melgrati Casa delle Libertà  
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Moglio, Solva, Caso

Communes limitrophesModifier

Albenga, Andora, Laigueglia, Villanova d'Albenga

JumelagesModifier

Source de traductionModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :