Ouvrir le menu principal

Vaupoisson

commune française du département de l'Aube

Vaupoisson
Vaupoisson
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Arcis-sur-Aube
Intercommunalité Communauté de communes d'Arcis, Mailly, Ramerupt
Maire
Mandat
Denis Mauclaire
2014-2020
Code postal 10700
Code commune 10400
Démographie
Gentilé Vaupoissonnais
Population
municipale
123 hab. (2016 en diminution de 12,77 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 04″ nord, 4° 14′ 10″ est
Superficie 10,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Vaupoisson

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Vaupoisson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vaupoisson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vaupoisson

Vaupoisson est une commune située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Vaupoissonnais.

GéographieModifier

Sur un cadastre du XIXe siècle (entre 1833 & 37) se trouvent au territoire : le Calvaire, Coperet, le Bac, le gué de la Croix, Croquant, Furtiblemont, l'Huilerie, Marveillon, la Motte, le Moulin-à-vent, la Voie-Saunière.

ToponymieModifier

La première trace écrite du nom du village remonte à 1104 (dans la charte du prieuré de Ramerupt) sous le nom de Vadum Passonis (qui en latin veut dire le gué où l’on passe). La seconde trace remonte à 1118 (charte de Philippe de Pont, évêque de Troyes).

Durant les siècles suivants, le nom du village a beaucoup évolué :

  • Vadipasson
  • Guepassum
  • Vadepasson
  • We Parsont
  • Vadum Passionis
  • Vadipassonis
  • Valilz passiem
  • Vaupoisson
  • Voepasson ou Woépoisson[1]
  • Vadopassa
  • Voipasson
  • Veopasson
  • Vipasson
  • Voix poisson
  • Ozanne-la-Belle (pendant la Révolution)
  • Vaupoissons
  • Vaupoisson

HistoireModifier

L'habitation du lieu remonte au moins aux Romains avec l'attestation d'un temple dédié à Apollon[2].

Le fief dépendait de la baronnie de Ramerupt don le baron était le principal seigneur.

De 1646 à 1656, la guerre de Trente Ans puis la Fronde fait que les habitants ont souffert du passage des gens de guerre : le village fut incendié par eux en 1647 et 1653. Avant 1647 il y avait 90 maison, en 1647 on comptait encore 40 tandis qu'en 1656 on n’en voit plus que 10 à 12[3].

 
Apollon de Vaupoisson.

En 1789, le village dépendait de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection de Troyes et du bailliage de Chaumont.

En 1813, un agriculteur a découvert une statue d'Apollon, en bronze, haute de 1,10 m. Elle provenait d’un temple dédié à ce dieu à proximité d’une villa gallo-romaine dont on a retrouvé des traces durant des fouilles archéologiques quelques années plus tard. Le bras manquant de la statue et la partie supérieure de la tête, ceinte d’une couronne de laurier[4], avaient été trouvés quelques années avant et auraient été vendues à un ferrailleur. La statue est aujourd'hui conservée au musée de Troyes.

En 1870, le village fut occupé pendant 15 jours par les troupes prussiennes. Durant la Seconde Guerre mondiale, Vaupoisson fut occupée par les Allemands pendant plus de quatre ans. Lors de l’exode de juin 1940, les habitants de Vaupoisson apeurés regroupèrent leurs biens les plus précieux et prirent le chemin qui les conduisait jusqu’à Châtillon-sur-Seine en Côte-d'Or.

UrbanismeModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1947 1949 Louis Robin    
1949 1955 Paul Rocher    
1955 1983 Marius Mauclaire    
1983 1995 Pierre Francoz    
1995 mars 2008 Claude Lepage    
mars 2008 2014 Françoise Lelievre[5]    
mars 2014 En cours Denis Mauclaire DVD Agent général d'assurances
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2016, la commune comptait 123 habitants[Note 1], en diminution de 12,77 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
322331353324342375359346351
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
323327300262264252270260237
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
228199192156151159153141142
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
145152146133151139143144137
2016 - - - - - - - -
123--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (29,2 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (22,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53,5 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 53,5 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,1 %, 15 à 29 ans = 9,1 %, 30 à 44 ans = 14,3 %, 45 à 59 ans = 26 %, plus de 60 ans = 28,6 %) ;
  • 46,5 % de femmes (0 à 14 ans = 14,9 %, 15 à 29 ans = 10,4 %, 30 à 44 ans = 19,4 %, 45 à 59 ans = 25,4 %, plus de 60 ans = 29,8 %).
Pyramide des âges à Vaupoisson en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
7,8 
75 à 89 ans
13,4 
20,8 
60 à 74 ans
16,4 
26,0 
45 à 59 ans
25,4 
14,3 
30 à 44 ans
19,4 
9,1 
15 à 29 ans
10,4 
22,1 
0 à 14 ans
14,9 
Pyramide des âges du département de l'Aube en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,3 
6,4 
75 à 89 ans
10,0 
13,3 
60 à 74 ans
14,1 
21,3 
45 à 59 ans
20,6 
20,6 
30 à 44 ans
19,5 
19,2 
15 à 29 ans
17,2 
18,9 
0 à 14 ans
17,3 

Lieux et monumentsModifier

L’église Sainte-TancheModifier

Datant du XVIe siècle et dédiée à sainte Tanche, elle possède un plan en forme de croix latine, un nef, une abside à cinq pans, voûtée, percée de trois fenêtres du XVIIIe siècle, un transept voûté, deux travées, deux collatéraux et un clocher central en bois, dont une cloche date de l’An IV.

À l’intérieur, sur le pilier de gauche on y trouve une statue en terre cuite (classée monument historique) du martyre de sainte Tanche (patronne de l’église) et sur le pilier de droite une statue d’un évêque remettant un livre à saint Vincent (patron de Vaupoisson).

Autres lieux et monumentsModifier

  • Le monument aux morts ;
  • La statue de saint- incent sur le coteau : saint patron du village et des vignerons (il y a eu plus de 100 ha de vignes à Vaupoisson jusqu’à l’arrivée du phylloxéra avant la Première Guerre mondiale ;
  • Le Mémorial du Vigneron ou Colonne à Robin en mémoire de Frédéric Robin, viticulteur à Vaupoisson et récompensé à l’Exposition universelle de Paris en 1889 pour ses techniques de culture de la vigne ;
  • La croix Chamois : en mémoire de M. Chamois, un chasseur qui s’est fait tuer à la chasse ;
  • Les croix de chemins que l’on trouve à chacune des cinq entrées du village ;

Le Musée des Beaux-Arts de Troyes exposent deux œuvres d’art provenant de Vaupoisson[12] :

  • la statue d’Apollon au musée Saint-Loup
  • la Vierge de Vaupoisson au Musée de Vauluisant

Manifestations et festivités culturellesModifier

Liste non exhaustive des principales manifestations culturelles et des festivités du village :

  • Les concours de belote
  • Le vide greniers
  • La fête à Vaupoisson
  • Le carnaval des écoles
  • Les roulées des pompiers
  • La fête de Saint Vincent
  • Le méchoui

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier