Ouvrir le menu principal

Tram-train
Mulhouse Vallée de la Thur
Rame Avanto à Thann Saint Jacques.
Rame Avanto à Thann Saint Jacques.

Réseau Tramway de Mulhouse
TER Grand Est
Ouverture
Terminus Mulhouse Gare centrale
Thann Saint-Jacques
Exploitant Soléa et SNCF
Conduite (système) Section urbaine : Conducteur (Conduite à vue)
Section SNCF : Conducteur (Signalisation SNCF)
Matériel utilisé Avanto U 25500
(12 rames)
Dépôt d’attache Mertzau (dépôt de Soléa à Mulhouse)
Points d’arrêt 18
Longueur 22 km
Temps de parcours 42 min
Communes desservies 6 (Mulhouse
Lutterbach
Wittelsheim
Cernay
Vieux-Thann
Thann)
Jours de fonctionnement Tous les jours
Fréquentation
(moy. par an)
2 920 000[note 1]
Lignes connexes
(Tram)(1)(2)(3)tram-train

Le tram-train Mulhouse Vallée de la Thur est une ligne exploitée conjointement par Soléa et la SNCF, reliant Mulhouse à Thann. La mise en service a eu lieu le , en même temps que l'ouverture de la ligne 3 du tramway de Mulhouse, dont elle emprunte les voies de la station Gare Centrale de Mulhouse à la station Lutterbach. Ensuite, elle utilise les voies de la ligne de Lutterbach à Kruth jusqu'à la station Thann-Saint-Jacques. La section en milieu urbain appartient à Mulhouse Alsace Agglomération, le reste de la ligne fait partie du réseau ferré national, propriété de SNCF Réseau.

Pour des raisons financières, la ligne est réalisée en deux phases, la première étant déjà réalisée, pour ensuite relier la gare de Kruth une fois la deuxième phase achevée.

Il s'agit du second tram-train interconnecté sur le territoire français après le Saarbahn allemand circulant à Sarreguemines, et le premier tram-train entièrement français interconnecté.

Sommaire

HistoireModifier

Article connexe : Tramway de Mulhouse.

La section ci-présente est un résumé des principales dates de l'histoire de la ligne, l'ensemble du réseau actuel ayant été conçu et construit en même temps.

La déclaration d'utilité publique du tram-train est attribuée le et le matériel roulant, ainsi que les marchés publics pour l'attribution des travaux, sont passés en 2006[1].

Le principe de limiter la ligne à Thann dans un premier temps est pris en novembre 2005[1]. Les travaux débutent en juillet 2007 avec la démolition du tunnel de Thann[1]. La construction des ouvrages d'art et le terrassement des nouvelles voies, ainsi que le déplacement de la gare de Thann-Saint-Jacques, ont lieu de 2008 à 2010[1].

La pose de la voie nouvelle et l'électrification de la voie existante a lieu en 2009, tandis que les rames de tram-train sont assemblées[1].

L'année 2010 voit la construction et l'équipement des quais, les essais de signalisation ferroviaire et la livraison échelonnée des rames[1].

Les essais du tram-train sur le réseau urbain débutent dans la nuit des 11 et 12 janvier 2010. La ligne est inaugurée le en même temps que la ligne 3 du tramway de Mulhouse et mise en service le lendemain[1].

Jusqu'au , les tram-trains étaient parfois affichés comme la ligne « .3 » sur certains supports d'information comme les girouettes ; cette information créait une certaine confusion avec la ligne 3, d'autant que des tram-trains sont parfois utilisés dessus, et a été supprimée à la demande la région Alsace et de Mulhouse Alsace Agglomération[1].

 
Plan du réseau

Tracé et stationsModifier

La ligne est longue de 22 kilomètres et est implantée intégralement en site propre et en double voie jusqu'à la gare de Mulhouse-Dornach puis en voie unique jusqu'à la gare de Thann-Saint-Jacques.

TracéModifier

 
Section de transit de tramway/voie ferrée à Lutterbach.

Section urbaineModifier

Article détaillé : Ligne 3 du tramway de Mulhouse.

De la gare centrale de Mulhouse jusqu'au rond-point Stricker, le tram-train emprunte les voies utilisées par les lignes 1, 2 et 3 du tramway de Mulhouse puis emprunte jusqu'à la gare de Lutterbach une section commune avec la ligne 3 à l'aménagement très ferroviaire (voies sur ballast, stations aménagées comme des haltes TER, etc.).

Section périurbaineModifier

À partir de la gare de Lutterbach, le tram-train continue sur la ligne de Lutterbach à Kruth électrifiée en 25 000 V - 50 Hz pour l'occasion jusqu'à la gare de Thann-Saint-Jacques.

Aménagements et ouvrages d'artModifier

La venue du tram-train dans la vallée de la Thur a entraîné de nombreuses modifications au niveau des gares avec la pose d'installations de croisement. De même, il a fallu détruire la tranchée couverte de Thann (50 mètres) face à l'hôpital Saint-Jacques de Thann pour faire place à la station du même nom. Au-delà, il a fallu réaménager la plate-forme de la voie pour créer une voie de garage.

Sur la section une nouvelle station a été aménagée à Dornach, face à la gare SNCF, qu'elle remplacera à terme. Deux autres stations ont été créées : Zu-Rhein, vers la rue du tunnel, et Musées, à proximité de la Cité du train.

La section péri-urbaine de la ligne bénéficie de la création de deux arrêts nouveaux : Vieux-Thann ZI et Thann centre. Ce dernier se veut être un arrêt urbain au même titre qu'une station de tramway[2].

Un détail intéressant concerne le pont-route de la RN83. Pour éviter de remanier la voie ou de rehausser le pont, la caténaire s'abaisse : sur cette section, le pantographe doit être baissé.

StationsModifier

La liste des stations[note 2] figure dans le tableau ci-dessous.

      Stations Lat/Long Communes Correspondances
    Thann Saint-Jacques 47° 48′ 48″ N, 7° 05′ 38″ E Thann TER Grand Est
    Thann-Centre 47° 48′ 35″ N, 7° 06′ 06″ E Thann TER Grand Est
    Thann Gare 47° 48′ 32″ N, 7° 06′ 25″ E Thann TER Grand Est
    Vieux-Thann 47° 48′ 20″ N, 7° 07′ 12″ E Vieux-Thann TER Grand Est
    Vieux-Thann ZI 47° 48′ 07″ N, 7° 08′ 00″ E Vieux-Thann TER Grand Est
    Cernay 47° 48′ 07″ N, 7° 10′ 25″ E Cernay TER Grand Est
    Graffenwald 47° 46′ 52″ N, 7° 13′ 28″ E Wittelsheim   53 TER Grand Est
    Lutterbach Gare 47° 45′ 30″ N, 7° 16′ 37″ E Lutterbach      21 61 TER Grand Est
    Musées 47° 45′ 02″ N, 7° 17′ 50″ E Mulhouse   
    Dornach Gare 47° 44′ 48″ N, 7° 18′ 31″ E Mulhouse      10 20 21 62 TER Grand Est
    Zu-Rhein 47° 44′ 38″ N, 7° 19′ 00″ E Mulhouse   
    Daguerre 47° 44′ 33″ N, 7° 19′ 28″ E Mulhouse       10 20
    Tour Nessel 47° 44′ 42″ N, 7° 19′ 43″ E Mulhouse    
    Porte Haute 47° 44′ 48″ N, 7° 19′ 55″ E Mulhouse       Navette centre-ville
    Mairie 47° 44′ 58″ N, 7° 20′ 08″ E Mulhouse    
    Porte Jeune 47° 44′ 58″ N, 7° 20′ 25″ E Mulhouse        11 15 16 62
    République 47° 44′ 45″ N, 7° 20′ 30″ E Mulhouse       14 15 18 58 Navette centre-ville
    Gare Centrale 47° 44′ 34″ N, 7° 20′ 35″ E Mulhouse       10 14 18 20 30 55 56 57 58 59 63 67 68
TGV, TGV Lyria, TER Grand Est, TER 200

Les stations en gras servent de départ ou de terminus à certaines missions.

Exploitation de la ligneModifier

Le service est cadencé à la demi-heure en semaine et le samedi, et à l'heure le dimanche[3]. La semaine, des TER classiques complètent le dispositif pour assurer les correspondances à Mulhouse avec les autres lignes TER Grand Est, notamment le TER 200 en provenance de Strasbourg et Bâle.

De la Gare centrale jusqu'à Lutterbach, le tram-train est doublé par la ligne 3 du tramway ; de ce fait les cadences sur ce tronçon sont de respectivement 15 et 30 minutes puisque les rames passent en alternance[3].

De Mulhouse vers ThannModifier

En semaine, le service de tram-train est cadencé à la demi-heure, avec un départ à la minute 19 et 49 chaque heure de la gare centrale, de h 49 à 19 h 19. Un TER classique par heure complète le système, partant de la gare à la minute 55, avec quelques particularités. En dehors de ce créneau, des circulations sont assurées sans respecter le cadencement, de h 32 à 22 h 42.

Le samedi, le service est quasi intégralement assuré par des tram-trains cadencés la demi-heure, avec un départ à la minute 19 et 49 chaque heure, de h 19 à 19 h 19. En dehors de ce créneau, des circulations sont assurées sans respecter le cadencement, de h 36 à 22 h 40.

Le dimanche, le service est cadencé à l'heure, de h 56 à 17 h 56, avec une particularité : les tram-trains s'arrêtent à Thann et il faut prendre un TER pour continuer jusqu'à Thann Saint-Jacques. Le service est complété par deux circulations en TER. Le service fonctionne de h 14 à 19 h 56.

De Thann vers MulhouseModifier

 
Dans Mulhouse, le tram-train côtoie les tramways du réseau Soléa.

En semaine, le service de tram-train est cadencé à la demi-heure, avec un départ à la minute 25 et 55 chaque heure de Thann Saint-Jacques, de h 25 à 19 h 25. Un TER classique par heure complète le système, partant de la gare à la minute 05, avec quelques particularités. En dehors de ce créneau, des circulations sont assurées sans respecter le cadencement, de h 40 à 22 h 40.

Le samedi, le service est quasi-intégralement assuré par des tram-trains cadencés la demi-heure, avec un départ à la minute 25 et 55 chaque heure, de h 25 à 19 h 25. En dehors de ce créneau, des circulations sont assurées sans respecter le cadencement, de h 36 à 22 h 40.

Le dimanche, le service est cadencé à l'heure, de h 44 à 19 h 45, avec une particularité : les tram-trains partent de Thann et il faut prendre un TER pour continuer jusqu'à Thann Saint-Jacques. Le service est complété par une circulation en TER. Le service fonctionne de h 14 à 19 h 56.

Temps de parcoursModifier

Selon les horaires sur le site officiel de Soléa, le temps de parcours du Tram-train est de 42 minutes[3].

Selon Vialsace, les temps de parcours sont :

  • De Vieux-Thann à la Porte Jeune : 32 minutes[4] (de Vieux-Thann à la gare de Mulhouse, le TER met 22 minutes[5])
  • De Saint-Amarin à la Porte Jeune (avec correspondance) : 53 minutes[4]

Matériel roulant et signalisationModifier

 
Trois rames de tram-train garées au dépôt de Soléa à côté d'une rame de tramway urbain.

Le service est assuré par douze rames de tram-train Avanto de Siemens, montées à Duppigheim par l'entreprise Lohr. La décoration intérieure et extérieure des rames a été dessinée par Peret. Elle allie les livrées du TER Alsace et du tramway de Mulhouse.

Ils atteignent sur la ligne une vitesse moyenne de 29 km/h, et une vitesse maximale de 100 km/h.

La signalisation est de type tramway jusqu'à la gare de Lutterbach puis c'est celle de la SNCF sur le reste du parcours.

Remisage et entretienModifier

Le remise et l'entretien de l'ensemble des rames de tramway, mais aussi de tram-train ainsi que les autobus est assuré au dépôt-atelier de Mertzau au nord de Mulhouse mis en service en 2005.

TarificationModifier

Article détaillé : Tarification Soléa.

La mise en service du tram-train a impliqué un nouveau zonage dans la tarification du réseau de transport mulhousien. Désormais, ces zones prennent en compte les voyages à destination des communes desservies par le tram-train, mais situées hors de la communauté d'agglomération Mulhouse Alsace Agglomération (M2A).

  • La zone A inclut l'ensemble des communes de la M2A, anciennement subdivisée en deux sous-zones A1 et A2, reprenant les anciennes zones 1 et 2 desservant respectivement le centre et la périphérie de l'agglomération, jusqu'en septembre 2013[6] ;
  • La zone B inclut Wittelsheim et Cernay ;
  • La zone C inclut Vieux-Thann et Thann ;
  • La zone D inclut les communes de la Ligne de Lutterbach à Kruth qui ne sont pas desservies par le tram-train.

Cette dernière zone D n'est utilisée que pour la « tarification intermodale », c'est-à-dire les titres de transport permettant de voyager aussi bien en tramway, bus urbain, autocar interurbain et train TER Grand Est du territoire Mulhouse - Thann - Kruth[7].

FinancementModifier

Financement de l'infrastructureModifier

Le coût total des aménagements d'infrastructure (terrassements, ouvrages d'art, voie, électrification, quais et signalisation) est d'un montant total de 84,4 millions d'euros, répartis entre les différents partenaires au projet.

 
Rame Avanto à la Gare de Thann.
Partenaires Montant (M€) % du total
État 27,4 32,5 %
dont soutien du plan de relance
8,5
Région Alsace 29,9 35,4 %
Département du Haut-Rhin 10,5 12,4 %
SITRAM (représentant Mulhouse et la M2A) 8 9,5 %
Réseau ferré de France 7,6 9 %
SNCF 1 1,2 %
Total 84,4 100 %

Financement du matériel roulantModifier

 
Avant d'une rame Avanto du tram-train.

C'est la région Alsace et le SITRAM (Syndicat intercommunal des transports de l’agglomération mulhousienne), qui représente la commune de Mulhouse ainsi que la Communauté d'agglomération de Mulhouse (Mulhouse Alsace Agglomération), qui se sont répartis le financement des rames de tram-train et de l'atelier-dépôt de ces rames. La région Alsace a confié la commande du matériel roulant à la SNCF.

Coût (M€)
Rames de tram-train 52,9
Atelier-dépôt des trams-trains 9,8

Projets futursModifier

Extension jusqu'à KruthModifier

À l'origine, le tram-train devait circuler jusqu'à Kruth, mais pour des raisons budgétaires, le projet a été phasé, d'où son terminus actuel à Thann. Toutefois, l'extension vers Kruth est prévue dans le contrat de projets État-Région 2007-2013, avec un budget alloué de 31,5 millions d'euros[8] sans pour autant de date de réalisation.

Néanmoins, le , les élus de la communauté de communes de la Vallée de Saint-Amarin demandent au président de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine de ne pas poursuivre cette extension vers la gare de Kruth, et de ramener le terminus du tram-train à la gare de Thann afin d'éviter que les tram-trains franchissent un passage à niveau de la nationale 66 considéré comme un point noir de la circulation dans la vallée[9].

Dans le reste du Haut-RhinModifier

La région Alsace a inscrit dans le contrat de projet 2013 des moyens financiers pour l'étude de la modernisation de la ligne de Bollwiller à Lautenbach qui pourrait être parcourue, si option retenue, par des rames Tram-Train entre le centre de Mulhouse et Guebwiller-Florival[10]. Ce projet est évoqué sous l'appellation courante et spontanée "Tram-Train Mulhouse-Florival" (soit la Vallée de la Lauch)[réf. nécessaire] qui impose l'électrification et la mise à niveau de la ligne actuellement non exploitée, le reste du parcours se faisant sur la ligne de Strasbourg-Ville à Saint-Louis. L'éventuel Tram-Train du Florival, serait interconnecté avec le tram-train Mulhouse Vallée de la Thur et compatible avec le projet de gare (ou d'arrêt) TGV Mulhouse-Lutterbach, plate-forme multimodale envisagée dans le cadre de la réalisation de la seconde phase, partie Est, de la LGV Rhin-Rhône[Lequel ?][réf. nécessaire].

PhilatélieModifier

La poste française émet un timbre-poste en taille douce le 17 janvier 2011[11].

TourismeModifier

Le tram-train dessert, du sud au nord, les lieux d'attraction et monuments suivant :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Soit 8 000 passagers par jour en moyenne.
  2. Selon la dénomination SNCF, les stations Thann Gare, Lutterbach Gare et Dornach Gare se nomment respectivement Thann, Graffenwald, Lutterbach (Haut-Rhin) et Mulhouse-Dornach.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g et h Arnaud Dietrich, « A la découverte des lignes - Ligne 3 et Tram-Train », sur https://www.tc-alsace.eu, (consulté le 17 juin 2019)
  2. [PDF]« C'est une station, plus qu'une gare ou qu'un arrêt. Elle bénéficie d'une intégration urbaine plus importante, à l'instar des aménagements des stations de tramway en milieu urbain. » citation issue du compte-rendu de la séance du conseil municipal de Thann du 27 janvier 2010.
  3. a b et c « Téléchargement des horaires de la ligne Tram-Train », sur http://www.solea.info (consulté le 22 juin 2019)
  4. a et b D'après un calcul sur le site Vialsace.eu en semaine et en journée, site consulté le 7 novembre 2016.
  5. Selon la Fiche horaire du 3 juillet au 10 décembre 2016 sur le site www.ter.sncf.com/alsace consultée le 7 novembre 2016.
  6. « Transports: Une meilleure desserte du nord de l’agglo à partir de septembre », Journal l'Alsace du 21 mars 2013, consulté le 27 avril 2013.
  7. Site Soléa « Une tarification multimodale adaptée »
  8. [PDF]« EXTRAITS DU CONTRAT DE PROJETS 2007-2013 »,
  9. « Vallée de Saint-Amarin : Projet de fibre optique et désengorgement de la RN66 », Journal L'Alsace du 9 juin 2016, consulté le 1er juillet 2016
  10. Transports : Le trafic des trains régionaux en forte progression en Alsace, journal L'Alsace du 14 septembre 2012
  11. voir la fiche technique du timbre
  • Fiche d'identité du projet
  • Section sur le site de RFF consacrée au projet (paragraphe 1re phase du tram-train Mulhouse - Vallée de la Thur)
  • Meillasson, S. Mulhouse-Thann: le tram-train côté conduite. Loc Magazine no. 2, mars-avril-mai 2011.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Vincent Babilotte, « Mulhouse / Vallée de la Thur : le seul tram-train français... : Le principe d'un "vrai tram-train" est de conjuguer l’interconnexion entre un réseau urbain et le Réseau Ferré National. À Mulhouse, le compte est bon ! », Ferrovissime, no 70,‎ , p. 10-12 (ISSN 1961-5035)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier