Stefania Sandrelli

actrice italienne
Stefania Sandrelli
Description de cette image, également commentée ci-après
Stefania Sandrelli en 2010.
Naissance (75 ans)
Viareggio, province de Lucques
Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité Italienne
Profession Actrice

Stefania Sandrelli est une actrice italienne née le à Viareggio (province de Lucques, Italie).

Elle a notamment travaillé avec les réalisateurs Pietro Germi, Bernardo Bertolucci, Ettore Scola, Mario Monicelli, Luciano Salce, Gabriele Muccino et Tinto Brass.

BiographieModifier

Stefania Sandrelli est née à Viareggio en Toscane dans une famille de la classe moyenne. Elle est la fille de Florida et Otello Sandrelli (décédé alors qu'elle avait huit ans), propriétaires de chambres d'hôtes à Viareggio[1]. Elle a également un frère, Sergio, de sept ans son aîné, qui entreprendra une carrière de musicien avant de décéder en 2013[2].

Enfant, Stefania Sandrelli fait de la danse et apprend à jouer de l'accordéon. Elle a 14 ans et demi quand elle gagne le concours de beauté Miss Cinema de sa ville natale, Viareggio, puis fait en la couverture du journal d'actualités Le Ore, ce qui lui ouvre les portes du cinéma.

DébutsModifier

Ses débuts dans le cinéma remontent à 1961, aux côtés d'Ugo Tognazzi dans Mission ultra-secrète, du réalisateur Luciano Salce, suivi la même année d'un rôle dans la comédie Divorce à l'italienne (Divorzio all'italiana), avec Marcello Mastroianni. C'est Pietro Germi qui lui donne encore le rôle principal de Séduite et Abandonnée (1964). Elle rencontre Sylva Koscina pendant le tournage du film Le Petit Boulanger de Venise (1963), avec qui elle se lie d'amitié.

À l’âge de 16 ans, elle rencontre Gino Paoli, et leur fille Amanda naît en 1964.

Elle tourne ensuite dans le film d'Antonio Pietrangeli, Je la connaissais bien (1966), et dans L'amante di Gramigna (it) (1969) de Carlo Lizzani avec Gian Maria Volonté.

Le succèsModifier

Dans les années 1970, 1980 et 1990, Stefania Sandrelli travaille sur de nombreux films et est considérée comme l'une des actrices italiennes les plus importantes, avec Sophia Loren, Silvana Mangano et Claudia Cardinale.

Elle est présente dans Le Conformiste (1970) de Bertolucci, Brancaleone s'en va-t-aux croisades (1970), aux côtés de Vittorio Gassman, et dans le dernier film de Germi, Alfredo, Alfredo (1972) avec Dustin Hoffman. Elle joue l'un de ses rôles les plus connus dans Nous nous sommes tant aimés (1974), le chef-d’œuvre d'Ettore Scola.

Elle tourne : en 1976, dans le sketch de La Fiancée de l'évêque signé Luigi Comencini ; dans Police Python 357 d'Alain Corneau ; dans 1900 de Bertolucci ; en 1978, dans le sketch de Dove vai in vacanza ? signé Mauro Bolognini, dans Le Maître-nageur de Jean-Louis Trintignant ; en 1979, dans Le Grand Embouteillage de Comencini ; en 1980, dans La Terrasse de Scola.

À presque 40 ans, elle montre toute sa sensualité dans La Clef (1983) de Tinto Brass ; elle tourne Segreti segreti de Giuseppe Bertolucci (1984), et fait partie de la distribution presque exclusivement féminine de Pourvu que ce soit une fille de Mario Monicelli (1986), aux côtés de Catherine Deneuve, Liv Ullmann et Giuliana De Sio.

Elle travaille à nouveau avec Ettore Scola dans La Famille (1987), puis avec Francesca Archibugi dans Mignon è partita (1988), et avec Franco Brusati dans Il male oscuro (1990).

En 1986, elle préside le 8e Festival des trois continents à Nantes.

Les années 1990 et 2000Modifier

Dans les années 1990, elle participe avec succès à des séries télévisées italiennes, dont Il maresciallo Rocca et Il bello delle donne. Au cinéma, on la voit dans Jambon, Jambon (1992) de Bigas Luna et Beauté volée (1996) de Bertolucci. Elle tourne en 1994 dans le téléfilm de fantasy Desideria et le Prince rebelle, puis se fait remarquer pour ses rôles dans Le Dîner (1998) de Scola, et dans le film Juste un baiser (L'ultimo bacio) (2001) de Gabriele Muccino. Suivent des rôles dans La Vita come viene et Un film parlé de Manoel de Oliveira, tous deux sortis en 2003.

Depuis 2012, elle est présente dans la série de la Rai 1 Una grande famiglia.

RécompensesModifier

Le , elle reçoit le Lion d'or pour la carrière au 62e Festival de Venise.

Elle remporte trois David di Donatello : celui de la meilleure actrice en 1989 pour son rôle dans Mignon è partita et celui du meilleur second rôle féminin en 2001 et en 2002 pour ses rôles dans L'ultimo bacio et Figli.

Elle obtient par ailleurs la Coquille d'argent de la meilleure actrice au Festival international du film de Saint-Sébastien en 1969 pour son interprétation dans L'amante di Gramigna.

FilmographieModifier

Années 1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980Modifier

Années 1990Modifier

Années 2000Modifier

Années 2010Modifier

Années 2020Modifier

Notes et référencesModifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Stefania Sandrelli » (voir la liste des auteurs).
  1. (it) Lino Miccichè, Io la conoscevo bene di Antonio Pietrangeli: infelicità senza dramma., Associazione Philip Morris progetto cinema, (ISBN 887180273X)
  2. (it) Elio Girlanda, Stefania Sandrelli, Gremese, (ISBN 8884401739)
  3. (it) « Dove sto domani », sur cinematografo.it (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :