Gian Maria Volonté

acteur italien
Gian Maria Volonté
Description de l'image Gian Maria Volontè.jpg.
Naissance
Milan, Italie
Nationalité Drapeau d'Italie Italien
Décès (à 61 ans)
Flórina, Grèce
Films notables Pour une poignée de dollars
Et pour quelques dollars de plus
El Chuncho
Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon
Le Cercle rouge
Sacco et Vanzetti
La classe ouvrière va au paradis

Gian Maria Volonté, né le à Milan et mort le à Flórina en Grèce, est un acteur italien.

BiographieModifier

Volonté, né à Milan, passe son enfance à Turin. À 17 ans, il quitte sa famille bourgeoise pour mener la vie de bohème et rejoindre une troupe de théâtre. Il a une brève carrière à la télévision et au théâtre, jouant Shakespeare et Goldoni, avant de commencer le cinéma. Il se fait d'abord connaître hors d'Italie pour ses rôles de « méchant » dans Pour une poignée de dollars et Et pour quelques dollars de plus de Sergio Leone, puis, à partir de 1970, par une série de performances étincelantes à l'apogée du cinéma politique italien. Sa composition dans Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon de Elio Petri est saluée par les critiques, et le film décroche l'Oscar du meilleur film étranger. Suivent Sacco et Vanzetti, L'Affaire Mattei, Lucky Luciano, Le Christ s'est arrêté à Eboli. La Mort de Mario Ricci lui vaut en 1983 le prix d'interprétation masculine à Cannes[réf. nécessaire].

Il meurt le d'une attaque cardiaque au cours du tournage du film Le Regard d'Ulysse de Theo Angelopoulos[réf. nécessaire].

Il est surnommé le « Laurence Olivier italien » notamment en raison de sa ressemblance avec le grand acteur britannique, particulièrement frappante dans le rôle que tient ce dernier dans le film Les Hauts de Hurlevent (1939)[réf. nécessaire].

 
Gian Maria Volonté dans Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon en 1970.

Membre du Parti communiste italien, en 1981, il aide Oreste Scalzone à fuir la capture en Italie vers le Danemark[réf. nécessaire].

FilmographieModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Giovanni Savastano "Gian Maria Volonté. Recito dunque sono", Edizioni Clichy, 2018.