Ouvrir le menu principal

Saison 2 de Columbo
Série Columbo
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine NBC
Diff. originale
Nb. d'épisodes 8

Chronologie

Cet article présente le guide des épisodes de la saison 2 de la série télévisée Columbo. Les détails du crime sont révélés ainsi que les premiers indices que Columbo découvre, mais pas la façon dont il prouve la culpabilité.

Épisode 1 : Symphonie en noirModifier

Titre original
Étude in Black (trad. litt. : « Étude en Noir »)
Numéro de production
10 (2.1)
Première diffusion
Réalisation

Nicholas Colasanto, John Cassavetes (non crédité), Peter Falk (non crédité)

  • Durée : 70 minutes ; 92 minutes (version intégrale)
Scénario
Scénario télévision : Steven Bochco ; histoire : Richard Levinson & William Link
Invités
Résumé détaillé

Alex Benedict est marié à une riche épouse. Il est chef d'orchestre et a une liaison avec Jenifer Welles, une pianiste de son groupe. Elle lui réclame de divorcer, menaçant de révéler leur liaison au grand jour. Afin de continuer de vivre des rentes de sa femme et conserver ainsi son train de vie luxueux, Benedict fomente d'assassiner sa maitresse un soir de concert au Hollywood Bowl. Après l'avoir étranglée chez elle, il maquille la scène en suicide en ouvrant les vannes de la gazinière. Il tente par la suite de faire croire à sa présence dans les coulisses au moment du meurtre.

Lorsqu'il arrive chez la défunte, Columbo remarque qu'un bel oiseau exotique est mort asphyxié dans une cage du salon. Après avoir parlé à une jeune voisine, une enfant amie de la victime, il comprend que le volatile était particulièrement choyé et aimé de sa propriétaire. Cela invalide dans son esprit le fait qu'elle ait pu volontairement se donner la mort, car l'animal, dans ce cas, aurait été épargné...
Musique
Dick De Benedictis (et Henry Mancini pour le thème Sunday Mystery)
Commentaires
  • Première apparition du chien de Columbo, un Basset hound, fraîchement recueilli après avoir été abandonné par ses premiers maîtres. Columbo évalue son âge à environ 12 ans et lui cherche désespérément un nom, son vétérinaire pensait au nom Fido.
  • Le vétérinaire appelle Columbo "Bob" dans le version française, ce qui n'est pas présent dans la version originale.
  • Dans cette épisode, Columbo prétend ne pas comprendre des mots en italien alors que dans d'autres il parle la langue.
  • Une petite fille, voisine de la victime, aidera beaucoup Columbo pour élucider le mystère. Il est particulièrement rare que des enfants aient un rôle important dans cette série.
  • L'épisode est d'une durée inhabituelle (1h30) et a été monté dans une version raccourcie pour la diffusion française aussi un certain nombre de répliques de la version initiale n'ont jamais été doublées.
  • À noter également dans cet épisode un léger faux raccord au moment où Alex Benedict et sa femme discutent sur le canapé. Il lui caresse l'arrière de la tête (32 min 50 s) puis, dans le plan suivant (32 min 51 s), il la tient par le bras.
  • L'œuvre interprétée au piano par la victime juste avant son meurtre est l'étude op. 25, n° 1 en la bémol majeur composée par Frédéric Chopin.
  • L'œuvre interprétée sur scène par l'orchestre dirigé par John Cassavetes est quant à elle le quatrième mouvement de la Sérénade n°13 en sol majeur « Une petite musique de nuit » composée par Wolfgang Amadeus Mozart.
  • Columbo joue sur le piano du maestro une musiquette de débutant : Chopsticks. On reconnaît la même musique, jouée par Tom Ewell et Marilyn Monroe dans Sept ans de réflexion (The Seven Year Itch) et par Tom Hanks dans Big.
  • L'œuvre interprétée sur scène par l'orchestre dirigé par Mr Benedict après le meurtre est quant à elle la 6eme symphonie et le 4eme mouvement interprété par Ludwig van Beethoven

Épisode 2 : Dites-le avec des fleursModifier

Titre original
The Greenhouse Jungle (trad. litt. : « La Jungle Serre »)
Numéro de production
11 (2.2)
Première diffusion
Réalisation

Boris Sagal

  • Durée : 70 minutes
Scénario
Scénario télévision : Jonathan Latimer ; histoire : Boris Sagal
Invités
Résumé détaillé

Tony Goodland et son oncle Jarvis souhaitent mettre au point une escroquerie. Ils cherchent à obtenir une somme importante, pour l'instant inaccessible car bloquée sur un compte de tutelle. Afin d'obtenir les 500 000 $ dont ils rêvent, le duo organise un pseudo-enlèvement et une demande de rançon qui permettra à la banque de libérer les fonds. Ainsi Tony fait croire à son propre kidnapping, aidé de son oncle qui apparaît comme intermédiaire entre les « ravisseurs » et la banque. Une fois la rançon versée, Jarvis et Tony se retrouvent dans un lieu isolé où l'aîné tue son neveu. L'assassin tente alors de faire accuser l'épouse infidèle de sa victime, qu'il déteste.

En retrouvant un indice dans la serre de Jarvis, Columbo fera le lien entre ce crime et une affaire plus ancienne.
Musique
Oliver Nelson (et Henry Mancini pour le thème Sunday Mystery)
Commentaires
  • Columbo est secondé dans cet épisode par le sergent Wilson dont les méthodes et le tempérament sont à l'opposé de ceux du lieutenant.
  • La cascade de Columbo, suivie de sa chute dans les broussailles lorsqu'il descend la pente, est bien réelle. Non indiquée dans le script, cette chute drôle et inattendue fut retenue pour l'épisode.
  • On peut se rendre compte que les projecteurs avant du véhicule accidenté sont cerclés d'un ruban grossièrement fixé ressemblant à de l'aluminium et laissant penser sans certitude qu'il s'agisse d'une maquette ou d'une épave (12:02).
  • À noter la petite apparition de William Smith, trois ans avant qu'il n'incarne l'inquiétant Falconetti dans les séries Le Riche et le Pauvre et Les Héritiers.
  • À signaler une différence notable entre la version originale et la version française. Dans la VO, ainsi qu'on l'entend et qu'on le voit écrit sur une enveloppe, le nom de famille de Jarvis et Tony est Goodland. Dans la VF, ce nom a été inexplicablement changé en Goodlyn.
  • Quand Columbo arrive sur les lieux du crime, vers 8:52’, il dit en sortant de sa voiture « Merci Wilson ». Or quand le sergent Wilson présente ses conclusions à Columbo, vers 11:37’, Columbo lui demande « Euh, est-ce que vous pouvez me dire comment vous vous appelez ? ».

Épisode 3 : Le Grain de sableModifier

Titre original
The Most Crucial Game (trad. litt. : « Le Jeu le plus Crucial »)
Numéro de production
12 (2.3)
Première diffusion
Réalisation

Jeremy Kagan

  • Durée : 70 minutes
Scénario
Scénario télévision : John T. Dugan ; histoire : Jeremy Kagan
Invités
Résumé détaillé

Cela fait un an que Paul Hanlon est le gestionnaire d'une équipe de football américain. Il est en conflit avec le propriétaire, Eric Wagner, qui est un jeune homme nettement plus porté sur les femmes que sur la gestion de l'héritage qu'il a reçu de son père. Hanlon décide d'assassiner Wagner chez celui-ci, lors d'un match et en faisant croire qu'il est resté en permanence dans la cabine centrale du Los Angeles Memorial Coliseum. À cette fin, le meurtrier prend soin de passer quelques coups de téléphone donnés judicieusement. Columbo suspecte qu'il y a eu meurtre lorsqu'il remarque que le corps du propriétaire, retrouvé dans sa piscine, jouxte une zone dont le sol a été fraîchement arrosée d'eau claire et non d'eau chlorée.

Rien ne vient étayer l'alibi de Paul Hanlon jusqu'à ce que Columbo découvre que le téléphone de la victime avait été mis sur écoute par un détective privé. Ces enregistrements apportent la preuve que Paul Hanlon a téléphoné pendant le match, ce qui confirme son alibi. Dès lors, Columbo, toujours convaincu de la culpabilité de Paul, commence à désespérer de ne pas trouver de faille dans le plan du meurtrier.
Commentaires
  • On retrouve Robert Culp dans le rôle de l'assassin, qu'il avait déjà tenu dans l'épisode 2 de la saison 1 Faux témoin (Death Lends a Hand). Ce dernier est bien connu pour le rôle de Kelly Robinson dans I Spy (1965) où il partageait la vedette avec Bill Cosby (Alexander Scott).
    La victime est interprétée par Dean Stockwell, grand comédien de cinéma, et qui jouera plus tard dans Code Quantum (Quantum Leap, 1989).
  • À la 34e minute, on assiste au déploiement des trains d'atterrissage d'un B-52 (bombardier de l'USAF), pour figurer l'atterrissage d'un avion civil sur l'aéroport international de Los Angeles. Mauvaise utilisation d'image d'archives. Le Theme Building apparaît pour la première fois dans un épisode de Columbo.
  • L'épisode a été monté dans une version raccourcie pour la diffusion française, car un très court passage dans la version initiale n'a jamais été doublé (entre 16 min 48 s et 16 min 56 s).
  • À noter également dans cet épisode un faux raccord au moment où la secrétaire parle à l'avocat Walter Cunnell. La secrétaire tient dans sa main gauche un combiné téléphonique (30 min 59 s). Or, dans le plan suivant (31 min 03 s), elle tient ses lunettes et on voit clairement le téléphone raccroché un peu plus tard (31 min 09 s).

Épisode 4 : S.O.S. Scotland YardModifier

Titre original
Dagger of the Mind (trad. litt. : « Dague de l'esprit »)
Numéro de production
13 (2.4)
Première diffusion
Réalisation

Richard Quine

  • Durée : 93 minutes
Scénario
Scénario télévision : Jackson Gillis ; histoire : Richard Levinson et William Link
Invités
Résumé détaillé
À Londres : Nicholas Frame et son épouse Lillian Stanhope sont deux comédiens de théâtre britannique préparant Macbeth. C'est en séduisant le producteur Sir Roger Haversham que Lillian, avec la complicité de son époux, a conduit Sir Roger à monter la pièce. Lorsqu'il s'en rend compte, il veut tout arrêter, mais dans la dispute qui s'ensuit, il prend un mauvais coup et meurt. Les époux décident de masquer cet homicide en accident de chute d'escalier à son domicile. Columbo est en visite à Scotland Yard pour des échanges de méthodes policières, et s'intéresse à l'affaire. Ses insinuations poussent le détective en chef superintendant Durk à demander une autopsie qui confirme qu'il y a eu meurtre. Des détails comme des taches de pluie sur la voiture, et l'attitude mélodramatique des époux le poussent sur leur piste, mais il ne trouve aucun élément concret. Le concierge du théâtre a une preuve sans le savoir, mais Nicholas Frame parvient à la subtiliser.
Commentaires
  • Un épisode singulier qui se passe à Londres. Presque tous les clichés et clins d'œil possibles sont réunis : Big Ben, la relève de la garde, Tower Bridge, Scotland Yard. Quelques scènes mettent en relief des accents et choix des mots britanniques ou londoniens, au point que dans l'une d'elles, Columbo ne comprend pas ce qui se dit. Certains éléments font même partie intégrante du scénario : le parapluie typique londonien, Shakespeare, un majordome, et le musée de cire de Mme Tussaud. Le détective en chef superintendant Durk est joué par Bernard Fox dont on se souvient des apparitions dans les séries Ma sorcière bien-aimée (le Dr Bombay) et Papa Schultz (le colonel Crittendon).
  • Lillian Stanhope est interprétée par Honor Blackman, qui était Cathy Gale dans Chapeau melon et bottes de cuir de 1962 à 1964. La scène où elle boit du champagne dans le lit rappelle bien sûr son partenaire John Steed (Patrick Macnee) dans cette série. Son rôle de Pussy Galore, la James Bond girl dans le film Goldfinger est sans doute le film le plus notable de sa carrière.
  • Le superintendant Durk (Bernard Fox) sera mentionné dans l'épisode Tout finit par se savoir.
  • On peut noter le caméo de Fran Ryan, elle incarne la dame que Columbo bouscule lors de la fouille des bagages.
  • À noter également dans cet épisode un faux raccord. Lorsque le responsable du musée Mme Tussauds ouvre le parapluie, on voit un très court instant une perle tomber au sol (1 h 28 min 30 s). Or, les plans suivants montrent en gros plan cette perle glisser lentement sur la toile du parapluie.

Épisode 5 : Requiem pour une starModifier

Titre original
Requiem for a Falling Star (trad. litt. : « Requiem pour une star déchue »)
Numéro de production
14 (2.5)
Première diffusion
Réalisation

Richard Quine

  • Durée : 73 minutes
Scénario
Scénario télévision : Jackson Gillis ; histoire : Richard Quine
Invités
Résumé détaillé
Nora Chandler est une actrice sur le déclin. Elle surprend secrètement sa secrétaire Jean flirtant avec Jerry Parks, un journaliste d'Hollywood à scandale. Lorsque Nora tente d'intimider ce dernier, il lui répond qu'il est au courant de certains détournements de fonds privés et il menace de tout révéler. Par la douceur, Nora convainc Jean de s'occuper d'un certain nombre de courses sachant que cela contrecarre ses plans qui sont de passer avec Jerry sa soirée d'anniversaire. Jean rencontre Jerry en secret, suivie par Nora. Puis Nora piège la maison de Jerry avec de l'essence, qu'elle enflamme lorsque la voiture de Jerry arrive. On apprend le lendemain que c'était Jean et non pas Jerry dans la voiture. Il semble donc, pour le spectateur et pour Columbo, que l'assassin s'est trompé de cible. Columbo cherche un suspect parmi les ennemis de Jerry, mais il n'arrive pas à expliquer pourquoi Jean et Jerry ont échangé leur voiture...
Commentaires
  • La structure de cet épisode diffère de la formule habituelle. Ce n'est que tardivement que l'on apprend qui était vraiment la personne visée par le meurtre (Jean ou Jerry), et également le vrai mobile.
  • À noter également dans cet épisode un faux raccord. Un assistant prend une bouteille isotherme dans un placard pour apporter un petit remontant à Nora Chandler et referme la porte (39 min 11 s). Or, quelques instants plus tard, il remet la bouteille dans le placard déjà ouvert et referme à nouveau la porte (39 min 32 s).

Épisode 6 : Le SpécialisteModifier

Titre original
A Stitch in Crime (trad. litt. : « Une Suture dans le Crime »)
Numéro de production
15 (2.6)
Première diffusion
Réalisation

Hy Averback

  • Durée : 73 minutes
Scénario
Scénario télévision : Shirl Hendryx ; histoire : Hy Averback
Invités
Résumé détaillé

Les chirurgiens cardiologues Dr. Barry Mayfield et Dr. Edmund Hidemann voient leurs recherches sur le point d'aboutir, mais ce dernier, qui les dirige, refuse de les publier avant de prolonger encore les tests d'un an. L'arriviste Dr. Mayfield décide alors de se débarrasser de son collègue, qui doit justement subir une opération du cœur (un pontage). Lors de l'opération, il utilise des fils de suture résorbables (calgut) en lieu et place de fils classiques, ce qui condamne le patient à une mort certaine dans les jours qui suivent. L'infirmière Sharon Martin découvre la supercherie en vérifiant le matériel, une fois l'opération terminée. Le Dr Mayfield la tue sans attendre, le soir même. L'assassin maquille ensuite ce meurtre pour faire croire qu'elle ait été tuée pour une histoire de vol de médicaments.

L'opération semble réussie, et Columbo enquête sur le décès de l'infirmière. L'attitude du Dr. Mayfield est suspecte, d'autant plus lorsqu'il souffle à la copine de la défunte le nom d'un individu pour le vol des médicaments. Columbo finit par penser que l'opération a été faite avec de la suture temporaire et non de la suture permanente. Mais comment le prouver ?
Commentaires
  • C'est Leonard Nimoy, connu pour avoir été M. Spock dans la série Star Trek (1966), qui interprète le Dr. Barry Mayfield.
  • Anne Francis joue le court rôle de l'infirmière Martin. Cette comédienne peu connue en France avait joué dans Planète interdite et fait de nombreuses apparitions remarquées dans des épisodes de séries télévisées. Elle a été la vedette de la courte série Honey West (1965) pour laquelle elle a eu un Golden Globe Award. C’est sa seconde participation à Columbo, après l’épisode «Accident».
  • Columbo va perdre son sang-froid légendaire et s'énerver franchement face à un suspect imperturbable et orgueilleux, le Dr Mayfield. En effet, pris de colère, le lieutenant empoigne violemment un objet qu'il jette presque sur une table, menaçant son vis-à-vis si son confrère, le Dr Hidemann, venait à mourir.
  • Dans cette même scène il y a un léger faux raccord : un peu avant que Columbo tape la cafetière de Mayfield sur le bureau, lorsqu'on voit Columbo de face, la pendule du docteur Mayfield se trouve derrière la cafetière, or quand on voit Columbo de dos, elle ne s'y trouve pas.
  • Une image de la salle d'opération extraite de cet épisode a été reprise dans le générique d'une autre série télévisée, L'Homme qui valait trois milliards
  • Ce n'est qu'à la toute fin de l'épisode, à la dernière minute, que le lieutenant met la main sur la preuve irréfutable qu'il lui fallait et dont il avait pressenti la présence: le fil résorbable que le Dr Mayfield dû extraire du corps de son confrère.

Épisode 7 : Match dangereuxModifier

Titre original
The Most Dangerous Match (trad. litt. : « Le match le plus dangereux »)
Numéro de production
16 (2.7)
Première diffusion
Réalisation

Edward M. Abroms

  • Durée : 70 minutes
Scénario
Scénario télévision : Jackson Gillis ; histoire : Jackson Gillis & Richard Levinson & William Link
Invités
Résumé détaillé

Emmett Clayton est un champion américain d'échec, tenant du titre. Tomlin Dudek est un ancien champion soviétique. Un tournoi international se prépare entre les deux hommes. La veille du « combat », les deux joueurs se rencontrent de manière non officielle dans un restaurant. Ils jouent une partie en s'aidant de la nappe et des ustensiles présents autour d'eux. Clayton se rend alors compte que Dudek, plus expérimenté, plus doué, est peut-être trop fort pour lui. Ne voulant pas perdre la face en public, il lui fait écrire sous un faux prétexte une note en russe comportant des excuses, puis il le précipite dans le compacteur d'ordures de l'hôtel où ils logent. Dudek est un vieil homme, mais il survit malgré tout à l'attaque tout en restant dans le coma à l'hôpital.

Divers indices mettent Columbo sur la piste d'une tentative de meurtre. L'attitude de Clayton et la dernière partie au restaurant entre les deux joueurs l'intriguent beaucoup. De son côté, Clayton doit s'assurer du silence de Dudek...
Musique
Dick De Benedictis (et Henry Mancini pour le thème Sunday Mystery)
Commentaires
  • La trame de fond de cet épisode diffusé en 1973 (un jeune champion habitant un pays de l'Ouest, et qui refuse de perdre, face à un vieux champion malade) est sans doute inspirée par le championnat du monde d'échecs 1972 qui a opposé à Reykjavik le challenger américain Bobby Fischer au tenant du titre soviétique Boris Spassky. Ce championnat du monde, remporté par Fischer, a été très médiatisé à l'époque, parce qu'il opposait un Américain à un Soviétique dans un contexte international de guerre froide, mais aussi en raison de la personnalité singulière de Fischer.
  • Le chien de Columbo a subi une opération au début de l'épisode.
  • Le meurtre est particulièrement long à arriver puisque la victime, dans le coma, décède tardivement dans l'épisode. Cela change des codes classiques de cette série.
  • En attendant le réveil du chien, Columbo joue aux dames avec le vétérinaire, comme en témoignent les pions. Cependant, ils n'utilisent pas un damier (10 x 10 cases) mais un échiquier (8 x 8 cases).
  • Une scène de jeu d'échecs est très improbable : on y voit le champion E.Clayton être victime lors d'une partie simultanée du mat dit de l'idiot. Ce mat peut ne survenir qu'après deux premiers coups extrêmement faibles et il est aisément évité par tout débutant possédant un minimum de base sur les ouvertures. De plus, les ouvertures classiques utilisées par les grand maîtres internationaux ne permettent pas ce mat. Il est donc impossible - quel que soit son état psychologique ou sa forme - qu'un champion permette à un adversaire de lui placer ce mat.
  • La vedette de cet épisode, Laurence Harvey, était gravement malade d'un cancer de l'estomac. Il est décédé au mois de novembre de la même année.
  • Columbo nous indique dans cet épisode que son chien n'a pas de nom (ce détail revient plusieurs fois dans la série).
  • C'est une des rares fois où Columbo roule avec sa 403 décapotée.
  • Erreur de tournage : lorsque Emmett Clayton entre dans la chambre de Tomlin Dudek pour trafiquer ses médicaments, on aperçoit brièvement l’équipe de tournage dans le reflet d'un miroir.

Épisode 8 : Double ChocModifier

Titre original
Double Shock (trad. litt. : « Double Choc »)
Numéro de production
17 (2.8)
Première diffusion
Réalisation

Robert Butler

  • Durée : 73 minutes
Scénario
Scénario télévision : Steven Bochco & Peter Allan Fields ; histoire : Jackson Gillis & Richard Levinson & William Link
Invités
Résumé détaillé

M. Clifford, un homme riche et âgé, va bientôt se marier avec une jeune femme. S'étant rendu discrètement chez lui, son neveu le tue en jetant dans son bain un batteur à œufs branché sur une prise de courant. Cela provoque un court-circuit général que la gouvernante remarque car elle regardait la télévision à ce moment-là.

L'assassin installe ensuite le corps de son oncle, séché et vêtu d'une robe de chambre, sur un appareil de musculation en fonctionnement afin de simuler une crise cardiaque. Lorsque Columbo constate que le savon et une serviette sont encore humides, il comprend que le défunt a pris un bain avant de faire du sport. Trouvant cela surprenant, il ordonne une autopsie.

Nous découvrons alors que Clifford avait deux neveux jumeaux monozygotes, Dexter et Norman Paris, qui se ressemblent certes physiquement en tous points, mais qui diffèrent néanmoins par leur métier, leur façon de s'habiller et leurs manières. Dexter est un animateur d'émission télévisée culinaire. Norman est un banquier avec une dépendance au jeu. L'homme qui a tué l'oncle est bien l'un des deux, mais reste à savoir qui...
Musique
Dick De Benedictis (et Henry Mancini pour le thème Sunday Mystery)
Commentaires
  • C'est Martin Landau qui joue les rôles des deux frères. Il était à cette époque-là déjà une grande vedette pour son rôle de Rollin Hand dans Mission impossible (1966). Ayant quitté la série pour cause de désaccord sur les salaires avec les producteurs, Martin Landau joua ensuite dans Cosmos 1999 avec Barbara Bain, sa femme et sa partenaire dans Mission Impossible.
  • La fiancée Lisa Chambers est interprétée par Julie Newmar, plus connue pour son rôle de Catwoman dans la série Batman (1966).
  • La scène de l'émission de cuisine a été totalement improvisée, ce qui en fait l'une des scènes les plus mémorables et drôles de la série. En effet, on est face à Peter Falk perturbé par les caméras et les improvisations de Martin Landau, ce qui rend ce dernier totalement hilare.
  • À la différence de la plupart des autres épisodes de Columbo, il faut attendre la dernière scène pour savoir qui a vraiment tué Clifford ; en effet, le coupable au moment du crime se fait passer pour l'un des jumeaux, mais pourrait parfaitement être l'autre, ce que son jeu laisse entendre du reste (mais à ce moment de l'histoire le spectateur ignore l'existence du second frère). Néanmoins, l'esprit de la série est conservé dans la mesure où les deux frères sont en fait complices ; on peut donc considérer que le spectateur connaissait le coupable sans en avoir conscience.
  • Le panneau Welcome to Fabulous Las Vegas apparaît dans cet épisode.
  • Ce téléfilm marque l'une des premières apparitions de Marc Singer. Par la suite, l'acteur apparaîtra entre autres dans les séries La Planète des singes, V et Les Feux de l'amour. Il incarnera également Dar l'invincible au cinéma.

Voir aussiModifier