Ouvrir le menu principal

Valerie Harper

actrice américaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harper.
Valerie Harper
Description de cette image, également commentée ci-après
Valerie Harper en 1996.
Nom de naissance Valerie Kathryn Harper
Surnom Valerie Harper
Naissance
Suffern, New York, (État de New York), Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 80 ans)
Los Angeles, (Californie), Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Actrice
Site internet valerieharper.com

Valerie Harper, de son vrai nom Valerie Kathryn Harper, est une actrice américaine née le à Suffern, quartier de New York, dans l'État de New York, aux (États-Unis), et morte le à Los Angeles, en Californie, aux (États-Unis)[1].

Elle commence sa carrière en tant que danseuse à Broadway dans la comédie musicale Take Me Along en 1959. Elle est surtout connue pour son rôle de Rhoda Morgenstern dans le Mary Tyler Moore Show (1970-1977) et de sa suite Rhoda (1974-1978), travail pour lequel elle a reçu trois Primetime Emmy Awards.

De 1986 à 1987, elle tient le rôle principal dans la sitcom Valerie. Ses apparitions au cinéma incluent Les Anges gardiens (1974) et Chapter Two (1979), qui lui ont valu des nominations au Golden Globes. Elle revient au théâtre sur le tard, notamment à Broadway.

En 2010, elle est nommée pour le Tony Award de la meilleure actrice dans une pièce de théâtre pour son interprétation de Tallulah Bankhead dans la pièce Looped.

BiographieModifier

 
Valerie Harper en 1974.

JeunesseModifier

Valerie Kathryn Harper naît le 22 août 1939 à Suffern, New York[2],[3]. Elle est la fille de Iva Mildred McConnell (1910-1988) et de Howard Donald Harper (1907-1981). Son père est vendeur de luminaires ; sa mère est née et a grandi à Dalmeny, en Saskatchewan, avant de devenir enseignante puis de suivre une formation d'infirmière. Ses parents se marient dans l'Alberta avant de s'installer aux États-Unis[4].

Valerie est la cadette de la fratrie, entre sa soeur Leanne (née en 1937) et son frère Merrill (né en 1942, qui prit plus tard le prénom de « Don »). Elle a également une demi-sœur, Virginia, née du second mariage de son père avec Angela Posillico (1933–1996), après le divorce de ses parents en 1957.

Ses prénoms sont inspirés des champions de tennis en double féminin de cette année, Valerie Scott et Kay Stammers[5],[6]. Ayant des ascendances française, anglaise, irlandaise, écossaise et galloise[7], elle affirme avoir basé son personnage de Rhoda Morgenstern sur sa belle-mère italienne et Penny Ann Green (née Joanna Greenberg), avec qui elle a dansé dans la comédie musicale de Broadway Wildcat[8][3]. Elle est été élevée dans la religion catholique, bien qu'elle s'en soit éloigné très tôt[9].

La famille déménageant tous les deux ans à cause du travail du père, Harper fréquente des écoles à South Orange (New Jersey), Pasadena (Californie), Monroe (Michigan), Ashland ( Oregon) et Jersey City (New Jersey). Alors que sa famille retourne dans l'Oregon, Harper reste dans la région de New York pour étudier la danse. Elle fréquente le Lincoln High School à Jersey City, puis obtient un diplôme à la Young Professionals School, aux côtés de Sal Mineo, Tuesday Weld et Carol Lynley[3].

CarrièreModifier

DébutsModifier

Valérie commence sa carrière en tant que chorus girl à Broadway, dans plusieurs spectacles dont certains chorégraphiés par Michael Kidd, notamment Wildcat (mettant en vedette Lucille Ball), Take Me Along (avec Jackie Gleason), et Subways Are for Sleeping. Elle participe également à la comédie musicale Destry Rides Again, mais est forcée d'abandonner les répétitions en raison d'une maladie. Sa compagne de chambre, l'actrice Arlene Golonka, l'introduit dans la troupe d'improvisation Second City. Elle y fait la connaissance de l'acteur Dick Schaal, qu'elle épouse en 1965.

Harper apparaît dans la version cinématographique de Li'l Abner (1959), dans lequel elle incarne Yokumberry Tonic, puis fait ses débuts à la télévision en 1963 dans un épisode de la série The Doctors (Zip Guns Can Kill). En 1965, elle interprète plusieurs personnages sur le disque When You're in Love the Whole World Is Jewish aux côtés de Lou Jacobi, Betty Walker, Jack Gilford, Joe Silver, Jackie Kannon, Bob McFadden, Frank Gallop et Arlene Golonka. Elle fait partie de la distribution du Story Theatre de Paul Sills en 1971 et apparaît dans des sketches de l'émission Playboy After Dark.

The Mary Tyler Moore ShowModifier

Alors qu'elle joue au théâtre à Los Angeles en 1970, l'agent de casting Ethel Winant la repère et la fait auditionner pour le rôle de Rhoda Morgenstern dans leMary Tyler Moore Show[3]. Elle partage ainsi la vedette aux côtés de Mary Tyler Moore entre 1970 et 1974, avant de reprendre le rôle dans la série dérivée Rhoda (1974-1978). Son interprétation lui vaut quatre Emmy Awards et un Golden Globe au cours de cette période. En 2000, Harper retrouve Mary Tyler Moore dans le téléfilm Mary and Rhoda, où elles reprennent leurs personnages[10].

Elle est également nommée aux Golden Globes dans la catégorie « Révélation de l'année » pour son rôle dans Les Anges gardiens (1974) et est l'invitée vedette pour la première saison du Muppet Show en 1976.

Elle revient à la comédie de situation en 1986 lorsqu'elle joue la matriarche Valerie Hogan dans la série Valerie. Suite à un conflit salarial avec NBC et la société de production Lorimar en 1987, elle est renvoyée à la fin de sa deuxième saison[11],[12]. Elle poursuit NBC et Lorimar pour rupture de contrat ; ses demandes contre NBC sont rejetées, mais le jury condamne Lorimar à lui verser 1,4 million de dollars, plus 12,5% des bénéfices de l'émission, pour l'avoir renvoyée à tort[11],[12].

Elle apparaît dans divers téléfilms, notamment dans la pièce de Michael Cristofer The Shadow Box, dirigée par Paul Newman, et dans des rôles invités dans des séries comme Melrose Place (1998) et Sex and the City (1999).

Dernières annéesModifier

Membre de la Screen Actors Guild (SAG), elle se présente à la présidence en 2001, remportée par Melissa Gilbert[13]. Elle siège toutefois au conseil d'administration hollywoodien.

De 2005 à 2006, elle incarne Golda Meir lors d’une tournée nationale du seule-en-scène Golda's Balcony[14],[15]. Elle joue le rôle de Tallulah Bankhead dans la création de Looped de Matthew Lombardo au Pasadena Playhouse du 27 juin au 3 août 2008[16],[17], puis en 2009 à Washington et de février à avril 2010 à Broadway au Lyceum Theatre, pour lequel elle est nommée aux Tony Awards[18]. Elle doit cependant annuler la tournée nationale prévue à partir de janvier 2013 en raison de son état de santé[19].

Elle joue Claire Bremmer, tante de Susan Delfino (Teri Hatcher) dans Desperate Housewives en 2011.

En septembre 2013, elle participe à la 17e saison de Dancing with the Stars où elle est associée au danseur professionnel Tristan MacManus[20]. Le couple est éliminés le 7 octobre 2013.

Elle fait sa dernière apparition en 2018 dans la série télévisée Liza on Demand, dans l'épisode Valentine's Day.

Maladie et mortModifier

En 2009, Harper apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du poumon[21]. Le 6 mars 2013, elle annonce que des tests effectués lors d'un séjour à l'hôpital en janvier ont révélé une méningite carcinomateuse, une affection rare dans laquelle les cellules cancéreuses se propagent dans les méninges. Les médecins lui donnent à peine trois mois d'espérance de vie[22]. Bien que la maladie soit considérée comme incurable, une chimiothérapie est entamée afin de ralentir sa progression[23]. Le 30 juillet 2015, elle est hospitalisé dans le Maine après être tombé brièvement inconsciente[24],[25]. En 2016, alors qu'elle poursuit son traitement au Centre médical Cedars-Sinai[26], elle joue dans un court métrage, My Mom and the Girl, basé sur les expériences de la réalisatrice Susie Singer Carter, dont la mère a souffert de la maladie d'Alzheimer.

En septembre 2017, Valerie Harper déclare : « Les gens disent : “Elle est sur le point de mourir rapidement”. Maintenant, on me donne cinq ans au lieu de trois mois… Je vais me battre. Je vais trouver comment y arriver.[27] » En juillet 2019, elle suit un régime comprenant « une multitude de médicaments et de chimiothérapies » et endure « des épreuves physiques et douloureux extrêmes » qui nécessitent « des soins 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 »[28].

Elle meurt le matin du 30 août 2019 à Los Angeles, huit jours après son 80e anniversaire[29],[30].

Vie privée et engagements personnelsModifier

Valérie Harper a été mariée à l'acteur Richard Schaal (en) de décembre 1964 à janvier 1978, puis à l'acteur Tony Cacciotti (en) du 8 avril 1987 à sa mort[31]. Le couple adopte une fille, Cristina, en 1983[32].

Dans les années 1970 et 1980, elle participe au mouvement de libération des femmes et milite pour l'amendement relatif à l'égalité des droits[33],[34]. Avec Dennis Weaver, elle fonde en 1983 LIFE, une organisation caritative qui nourrit des milliers de personnes dans le besoin à Los Angeles[35],[36].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

 
Valerie Harper en 2007.

DistinctionsModifier

 
Valerie Harper, Mary Tyler Moore et Cloris Leachman dans le dernier épisode du Mary Tyler Moore Show (1977).

RécompensesModifier

NominationsModifier

Voix françaisesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Valerie Harper, vue dans Desperate Housewives, est morte à 80 ans », sur Le Huffington Post, (consulté le 31 août 2019)
  2. « Valerie Harper Biography », The Biography Channel (A&E Networks) (consulté le 16 avril 2014)
  3. a b c et d Valerie Harper Interview, Part 1 of 3 () Archive of American Television. Consulté le . La scène se produit à 00:36. “It's 'well-known' that I was born in 1940, I read it everywhere, but it was actually 1939.”
  4. [1]
  5. Valerie Harper, I Rhoda: A Memoir, Gallery Books, (ISBN 978-1-4516-9946-3), p. 8
  6. Richard Ouzounian, « Good as Golda: Yes, that is veteran actress Valerie Harper playing Israel's 1970s prime minister in a play coming soon to Toronto », sur Toronto Star, (consulté le 28 août 2017)
  7. « Ask Them Yourself », Daytona Beach Morning Journal,‎ (lire en ligne)
  8. Jacobs 2008, p. 1.
  9. Gregory 2002, p. 35.
  10. « Mary and Rhoda | Archive of American Television », sur Emmytvlegends.org, (consulté le 28 août 2016)
  11. a et b Brennan 1988.
  12. a et b Farber 1988.
  13. James Bates, « Divided SAG Elects Melissa Gilbert », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  14. Lori Lowenthal Marcus, « Pro-Israel Valerie Harper (Rhoda) Suffering Incurable Cancer », The Jewish Press,‎ (lire en ligne)
  15. Robert Simonson, « Valerie Harper to Play Meir in Golda's Balcony Tour », Playbill,‎ (lire en ligne)
  16. « Looped  » [archive du ], Pasadena Playhouse (consulté le 5 mars 2010)
  17. Charles McNulty, « Looped at the Pasadena Playhouse », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  18. Kenneth Jones, « Looped Will Play Its Final Fadeout April 11 », Playbill,‎ (lire en ligne[archive du ])
  19. Frank Rizzo, « Valerie Harper Drops Out Of Looped Tour For Health Reasons », Hartford Courant,‎ (lire en ligne)
  20. Lauren Sher, « Dancing With the Stars 2013: Season 17 Cast Announced », sur Good Morning America, ABC News, (consulté le 6 novembre 2014)
  21. Janice Lloyd, « Harper's brain cancer likely related to previous cancer », USA Today, 6 mars 2013.
  22. Michelle Tauber et Johnny Dodd, « Valerie Harper Has Terminal Brain Cancer », People,‎ (lire en ligne)
  23. Johnny Dodd et Michelle Tauber, « Valerie Harper's Rare Cancer Explained », People,‎ (lire en ligne)
  24. Megan Daley, « Valerie Harper's hospitalization prior to a Maine performance a “precaution”, says the theater », Entertainment Weekly,‎ 30 juillet 201530 juillet 2015 (lire en ligne)
  25. Jayme Deerwester, « Valerie Harper released from hospital », sur USA Today
  26. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 27 octobre 2017)
  27. Stephanie Nolasco, « Valerie Harper's cancer battle: “Now it's 5 years instead of 3 months” », sur Fox News, (consulté le 16 février 2019)
  28. Erin Jensen, « GoFundMe created to ease Valerie Harper's “unrelenting medical costs” amid cancer fight », sur USA Today, (consulté le 18 juillet 2019)
  29. Pat Saperstein, « Valerie Harper, Rhoda on Mary Tyler Moore Show, Dies at 80 » Variety, 30 août 2019.
  30. Elizabeth Blair, « Valerie Harper, Who Played Beloved TV Sidekick Rhoda, Dies At 80 », NPR,‎ (lire en ligne)
  31. « Valerie Harper & Tony Cacciotti », Daily Entertainment News (consulté le 12 mars 2013)
  32. Diane Haithman, « Valerie Harper Savors Her Victory », Los Angeles Times, California,‎ (lire en ligne)
  33. [2]
  34. Lynn Forbish, « Valerie Harper She Doesn't Mince Words; She's Here For Equality », sur Evening Independent, St. Petersburg, Florida, (consulté le 28 août 2017)
  35. Antonio Olivo, « Info re L.I.F.E. (charity) », sur Los Angeles Times, (consulté le 28 août 2013)
  36. « Album`s Proceeds To Go To Charity », Sun Sentinel, Fort Lauderdale,‎ (lire en ligne)

AnnexesModifier

Sources bibliographiquesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :