Saint-Romain-Lachalm

commune française du département de la Haute-Loire

Saint-Romain-Lachalm
Saint-Romain-Lachalm
Château de Saint-Romain à Saint-Romain-Lachalm.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Yssingeaux
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Montfaucon
Maire
Mandat
Jean-Michel Poinas
2020-2026
Code postal 43620
Code commune 43223
Démographie
Gentilé San-Roumis
Population
municipale
1 104 hab. (2018 en augmentation de 2,99 % par rapport à 2013)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 16′ 01″ nord, 4° 20′ 06″ est
Altitude Min. 757 m
Max. 1 008 m
Superficie 19,02 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Étienne
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton des Boutières
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Romain-Lachalm
Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire
Voir sur la carte topographique de la Haute-Loire
City locator 14.svg
Saint-Romain-Lachalm
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-Lachalm
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-Lachalm

Saint-Romain-Lachalm (Sant Roman en occitan) est une commune française située à l'est du Velay, dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ses habitants sont appelés les San-Roumis.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Le bourg de Saint-Romain-Lachalm est situé à 920 m d'altitude.

Cinq communes sont limitrophes, dont une dans le département de la Loire[1] :

Communes limitrophes de Saint-Romain-Lachalm
Saint-Victor-Malescours Marlhes (Loire)
 
Saint-Pal-de-Mons Dunières Riotord

TransportsModifier

La commune est traversée par les routes départementales 23 (reliant Saint-Just-Malmont à Dunières) et 45 (vers l'ouest, en direction de Saint-Pal-de-Mons, Sainte-Sigolène et Monistrol-sur-Loire)[1].

Au sud-est de la commune, la D 232, prolongée en D 10 dans la Loire, sur la commune de Marlhes, dessert la zone d'activités de Chambaud[1].

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Saint-Romain-Lachalm est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Étienne, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 105 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[5],[6].

ToponymieModifier

Le nom de la commune semble provenir du passage de Saint Romain. Lachalm est la palatalisation, fréquente dans la zone nord-occitane, de La Calm, avec agglutination de l'article défini. CALM- est une racine très ancienne, ligure, qui s'applique à des plateaux pierreux, dénudés et arides.

HistoireModifier

Jusqu'à l'arrivée de la famille Du Peloux, Saint-Romain-Lachalm resta une co-seigneurie. Voici succinctement quelques familles :

  • Les LORATO

HUGON outre Saint-Romain semblait posséder certaines redevances au château bas de Dunieres, les tenant en fief de Briand de Retourtour. Fontigon (lieu-dit sur la commune) semble tirer son nom de ce dérivé : Fontaine de Hugon.

  • Famille de Curnieu

Hugues le Raton établit comme héritier Artaud de Curnieu qui testa en faveur de sa nièce Aymarde de Curnieu qui épousa en 1360 Jean du Peloux. Leurs petits-enfants s'installent à Saint-Romain.

  • Famille Du Peloux.

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1793 1799 Reynaud    
    Louis Du Peloux   maire provisoire en Floréal, An VIII
1802 1808 Heyraud    
1808 1809 Joseph Du Peloux    
1809 1813 Louis Du Peloux    
1813 1814 Jacques Du Peloux    
1814 1819 Louis Du Peloux    
1820 1823 Dupin    
1823 1832 Heyraud    
1832 1838 Escoffier    
1838 1846 James Du Peloux    
1846 1848 Marcellin Gattet    
1848 1848 Coupa    
1848 1860 James Du Peloux    
1861 1874 Boudarel    
1874 1876 Joseph Du Peloux    
1876 1884 Boudarel    
1884 1899 Joseph Du Peloux    
1899 1891 Jacques Du Peloux    
Les données manquantes sont à compléter.
         
1918 1919 Antoine Chausse    
1919 1934 Jacques Du Peloux    
1934   Bergeron    
    Joseph Viallat    
    Firmin Chomarat    
    Marcel Chausse    
    Géraud du Peloux    
  mars 2014 Olivier Cigolotti   DVD puis NC
mars 2014 En cours
(au 30 avril 2014)
Jean-Michel Poinas DVD 4e vice-président de la communauté de communes du Pays de Montfaucon[7]Riffard[8]

IntercommunalitéModifier

Saint-Romain-Lachalm fait partie de la communauté de communes du Pays de Montfaucon, présidée par Olivier Cogolotti, par ailleurs conseiller municipal de la commune[7].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2018, la commune comptait 1 104 habitants[Note 3], en augmentation de 2,99 % par rapport à 2013 (Haute-Loire : +0,6 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0541 0651 2181 3171 5551 4941 4731 4571 334
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2641 2431 2231 2071 2251 1961 2091 2041 226
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2921 2481 1741 0581 007972936962860
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
8337586446406938319749951 015
2013 2018 - - - - - - -
1 0721 104-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivitésModifier

De nombreuses manifestations sportives et culturelles sont organisées tout au long de l'année, en été comme en hiver. En particulier la fête patronale qui est en principe le premier week-end mois d'août.

AssociationsModifier

Quelques associations locales :

  • ASSR (Club de Football)
  • Tennis Club
  • Le Bon Air (Musique et twirling)
  • Les Arti'Show (troupe de théâtre)
  • Le Comité des Fêtes
  • Les Anciens d'Algérie
  • L'association familiale rurale
  • Amicale des Sapeurs Pompiers
  • La Boule Amicale
  • Don du sang
  • Gym volontaire
  • APEL OGEC
  • The Foudroyeur Team
  • Les 4 Roumi's (Club de 4x4)

ÉconomieModifier

La commune possède deux zones d'activités : Chambaud (au sud-est), comprenant sept entreprises des secteurs de l'industrie et du transport[13], et de Rulière, près du centre-bourg, comprenant six entreprises industrielles[14].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Gare de Saint-Pal - Saint-Romain à Lichemialle.

À voir : l'église, le calvaire, les bords de la Semène et de nombreux espaces de promenade et détente.

Le château comporte des éléments remarquables : escalier, grand hall, salle à manger, grand salon avec ses tapisseries, petit salon vert, salle à Martin (rez-de-chaussée) et bibliothèque, chambre troubadour, chambre impériale (premier étage)

Il a été construit au XVe siècle et XVIIIe siècle et a fait l'objet d'une inscription par arrêté du . C'est une propriété privée[15]

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. a b et c Carte de Saint-Romain-Lachalm sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 11 novembre 2016).
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 28 mars 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 28 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 28 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 28 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 28 mars 2021).
  7. a et b « Conseil Communautaire », Communauté de communes du Pays de Montfaucon (consulté le 11 novembre 2016).
  8. Liste des maires de la Haute-Loire sur le site de la préfecture (consulté le 28 août 2014).
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. « Zone d'Activité de Chambaud (Saint-Romain-Lachalm) », Communauté de communes du Pays de Montfaucon (consulté le 11 novembre 2016).
  14. « Zone d'Activité de Rulière (Saint-Romain-Lachalm) », Communauté de communes du Pays de Montfaucon (consulté le 11 novembre 2016).
  15. « Château de Saint-Romain-Lachalm à Saint-Romain-Lachalm - PA00125286 - Monumentum », sur monumentum.fr (consulté le 6 avril 2018).