Saint-Ouen-Marchefroy

commune française du département d'Eure-et-Loir
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Ouen.

Saint-Ouen-Marchefroy
Saint-Ouen-Marchefroy
Les cinq croix de France de Saint-Ouen-Marchefroy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Dreux
Canton Anet
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Dreux
Maire
Mandat
Philippe Dumas
2014-2020
Code postal 28260
Code commune 28355
Démographie
Population
municipale
295 hab. (2017 en diminution de 5,75 % par rapport à 2012)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 30″ nord, 1° 32′ 00″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 161 m
Superficie 9,21 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Saint-Ouen-Marchefroy
Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir
Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Saint-Ouen-Marchefroy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Ouen-Marchefroy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Ouen-Marchefroy
Liens
Site web http://mairie.orange.fr/saint-ouen-marchefroy

Saint-Ouen-Marchefroy est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

SituationModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes, département et région limitrophesModifier

Saint-Ouen-Marchefroy est limitrophe du département des Yvelines et de la région Île-de-France.

Communes limitrophes de Saint-Ouen-Marchefroy
Oulins Le Mesnil-Simon Tilly (Yvelines)
Rouvres   Berchères-sur-Vesgre
Berchères-sur-Vesgre

HydrographieModifier

La commune est traversée par la rivière la Vesgre, affluent de l'Eure en rive droite, sous-affluent du fleuve la Seine.

ToponymieModifier

HistoireModifier

Révolution française et EmpireModifier

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de L'Abolition[1].

Époque contemporaineModifier

XIXe siècleModifier

« Le 26 août 1823, une trombe, accompagnée de grêle et de tonnerre a répandu le deuil et la consternation dans les communes de Saint-Ouen-Marchefroy, Rouvres, Anet et Sorel. Plus de 150 bâtiments ont été renversés ; les autres maisons ont été plus ou moins endommagées. La presque totalité des toits a été enlevée et les tuiles mises en pièces. Les grains renfermés dans les granges ont été dispersés ou endommagés par la chute des murs et le mélange des décombres. Les récoltes qui étaient dans les champs ont été dispersées comme de la poussière. Plus de 1 200 arbres, de toute espèce et de différentes grosseurs, ont été arrachés, rompus et déracinés. Une fille de dix-huit ans et un enfant de trois ans ont péri. Huit personnes ont été blessées plus ou moins grièvement. La perte causée par ce déplorable événement est énorme. Il ne reste à la plupart des habitants de Marchefroy d'autre asile que des ruines. »[2].

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

 
Mairie de Saint-Ouen-Marchefroy à Marchefroy.
Liste des maires à partir de 1945
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1983 Henri Girard    
1983 2001 Michel Lermoyez    
2001 En cours Philippe Dumas SE Artisan

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2017, la commune comptait 295 habitants[Note 1], en diminution de 5,75 % par rapport à 2012 (Eure-et-Loir : +0,26 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
456512449414462513500508504
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
502420390357369334321327325
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
301289283247234225212201209
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
210198191193311294327332336
2013 2017 - - - - - - -
302295-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Église Saint-OuenModifier

Église Saint-Ouen de Saint-Ouen-Marchefroy,   Inscrit MH (1971)[7].

Tour de l'AscanneModifier

Tour de l'Ascanne,   Inscrit MH (1976)[8].

Les Cinq Croix de FranceModifier

À la sortie du village se trouve un terrain dit Champ de la Batterie où sont dressées cinq croix, appelée Les 5 Croix de France, qui rappelleraient les guerres entre la Normandie anglaise et le Roi de France[9],[10],[11].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Jane Fonda et Roger Vadim se sont mariés le 18 mai 1967 à la mairie de Marchefroy où Jane Fonda possédait une maison au hameau de la Fontaine-Richard, acquise en 1964 de Madame de Saint-Paul et qu'elle fit entièrement rénover[13],[14].

BlasonnementModifier

Les armoiries de Saint-Ouen-Marchefroy se blasonnent ainsi :

Blasonnement : Parti de pourpre et de sinople ; à l’écusson brochant d’azur, aux cinq croisettes latine au pied fiché d’or.
Devise Protéger est notre choix.
Le pourpre pour Saint-Ouen évêque, le vert pour la nature, l'abîme d'azur et d'or aux couleurs de la France avec les 5 Croix de France.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Ouen-Marchefroy », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 5 décembre 2012).
  2. Recueil des actes administratifs du département d'Eure-et-Loir n°70 du 3 septembre 1823.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  7. « Église », notice no PA00097202, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. « Propriété de la Tour de l'Ascanne », notice no PA00097203, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. Abbé Métais, Églises et chapelles du diocèse de Chartres, Chartres, 1897.
  10. Jules Job, Les Cinq Croix de France à Saint-Ouen-Marchefroy, in Mémoires de la Société archéologique d'Eure-et-Loir, Anet, 1876.
  11. Alain Loison, Une légende entoure les Cinq Croix de France, in L'Écho républicain, Chartres, 17 avril 2016.
  12. L. Merlet, Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Eure-et-Loir, Archives civiles, Série E, Tome 2, Chartres, 1884, page 3.
  13. L'Écho républicain de la Beauce et du Perche, 3 novembre 1964 : "Jane Fonda s'installe dans une ancienne fermette à St-Ouen-Marchefroy.
  14. L'Écho républicain de la Beauce et du Perche, 19 mai 1967.