Ouvrir le menu principal

Berchères-sur-Vesgre

commune française du département d'Eure-et-Loir
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berchères, Vesgre (homonymie) et Ville l'Évêque (Paris).

Berchères-sur-Vesgre
Berchères-sur-Vesgre
L'église Saint-Rémy sous la neige.
Blason de Berchères-sur-Vesgre
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Dreux
Canton Anet
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Dreux
Maire
Mandat
Pascal Philippot
2014-2020
Code postal 28260
Code commune 28036
Démographie
Gentilé Berchériens
Population
municipale
841 hab. (2016 en augmentation de 1,82 % par rapport à 2011)
Densité 70 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 31″ nord, 1° 32′ 29″ est
Altitude 167 m
Min. 77 m
Max. 167 m
Superficie 11,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Berchères-sur-Vesgre

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Berchères-sur-Vesgre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Berchères-sur-Vesgre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Berchères-sur-Vesgre
Liens
Site web http://www.bercheres-sur-vesgre.fr

Berchères-sur-Vesgre est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

SituationModifier

Berchères-sur-Vesgre est limitrophe du département des Yvelines et de la région Île-de-France.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes, département et région limitrophesModifier

Communes limitrophes de Berchères-sur-Vesgre
Saint-Ouen-Marchefroy Tilly (Yvelines) Boissets (Yvelines)
  Saint-Lubin-de-la-Haye
Rouvres

HydrographieModifier

Ainsi que son nom l'indique, la commune est traversée par la rivière Vesgre, affluent de l'Eure en rive droite, sous-affluent du fleuve la Seine.

ToponymieModifier

Les formes anciennes sont : Bercheriis super Vegram 1144[1], Bercheriae super Volgriam 1164[1],[2], Bercheriis super Vegram av. 1246[1], Bercheriae-super-Vegram 1348[1],[2], Berchières-sus-Vesgre 1355[2], Berchaires-sur-Veigre 1595[2], Berechères-sur-Vègre 1736[2].

Le nom Berchères est un pluriel de la langue d'oïl issu de *berchière "bergerie" et signifie ici "terre à moutons »[3]. Ce toponyme français est également présent en Eure-et-Loir dans le nom des communes de Berchères-Saint-Germain et Berchères-les-Pierres.

HistoireModifier

Époque contemporaineModifier

XIXe siècleModifier

En 1854, la commune a absorbé celle voisine de La Ville-l'Évêque qui dépendait de l'évêque de Chartres ; cette commune porta provisoirement, au cours de la Révolution française, les noms de Rougemont et de Ville-la-Côte[4].

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires à partir de 1945
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1995 2008 Josette Ségui-Rohée    
2008 En cours Pascal Philippot SE Retraité

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
474474484474525532553502501
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
606615617601575510507497455
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
508520483381419382364389389
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
361428485648684712814828812
2016 - - - - - - - -
841--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Château de HercesModifier

  Inscrit MH (1950),   Classé MH (1955)[7].

Article détaillé : Château de Herces.
  • La terre de Herces appartenait en 1137 à Amaury III, seigneur de Montfort et comte d’Évreux. Un château fut construit entre le XIVe et le XVe siècle par la famille de Simon de Richebourg. Au XVIIe siècle, le château de Herces et la seigneurie de Berchères appartiennent à la famille normande du Buc, alias du Buc-Richard : Gédéon du Buc, demeurant au manoir de la baronnie de Bretagnolles (Eure), et à son neveu Jean du Buc. Cette famille blasonnait d'or à la bande d'azur. En 1710, Louis de Lignières, dernier fils de Colbert, acheta le domaine qui fut revendu en 1760 à M. de Beaumanoir. Le château actuel, de style néoclassique, a été construit en 1772 par l'architecte Jacques-Denis Antoine, architecte de l'Hôtel des Monnaies et du Palais de justice de Paris pour l'intendant des finances Charles Robert Boutin, qui le conserva jusqu'en 1791. De plan ramassé, ce remarquable château, élevé sur trois étages, se signale avant tout par le fait que, comme le Petit Trianon, il présente quatre façades différentes sous un entablement continu.
  • Domaine de Berchères, XVIIIe siècle : laiterie et pigeonnier.

Menhir de la Ville-l'ÉvêqueModifier

  Classé MH (1887)[8].

Article détaillé : Menhir de la Ville-l'Évêque.

Autres lieux et monumentsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Gabriel Gabrio (1887-1946), acteur de cinéma, est mort dans la commune. Une rue porte son nom.
  • Marcel Marceau (1923- 2007), dit le mime Marceau, résidait occasionnellement à Berchères où il possédait une maison destinée à devenir, après sa mort, un musée de mime.
  • Lolita Lempicka (1954- ) est une résidente habituelle du village.

BlasonnementModifier

Les armoiries de Berchères-sur-Vesgre se blasonnent ainsi :

D'azur à trois gerbes de blé d'or accompagnées d'une fleur de lis du même en abîme.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Charles Métais, Le château de Herces à Berchères-sur-Vesgre, 1897 ;
  • Ernest de Ganay (1880-1963), « Le château de Herces », L'Amour de l'Art, janvier 1937.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d MOLINIER (A) LONGNON (A.) Obituaire Diocèses de Sens et de Paris (1906), t.2, p. 35C, 96C, 111C, 153A.
  2. a b c d et e MERLET (L.) Dictionnaire topographique du département d'Eure-et-Loir (1861), p. 15.
  3. NEGRE (E.) Toponymie Générale de la France (1991), t. 2, p. 1331.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - La Ville-l'Évêque », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 5 décembre 2012)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Domaine du château du Herces », notice no PA00096970, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  8. « Menhir dit de la Ville-l'Évêque », notice no PA00096971, base Mérimée, ministère français de la Culture.