Rennaz

commune suisse

Rennaz
Rennaz
Blason de Rennaz
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Aigle
Communes limitrophes Villeneuve, Noville, Roche
Syndic Muriel Ferrara
NPA 1847
N° OFS 5412
Démographie
Gentilé Les Renards
Population
permanente
826 hab. (31 décembre 2018)
Densité 377 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 23′ 00″ nord, 6° 55′ 00″ est
Altitude 375 m
Superficie 2,19 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Rennaz
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud
Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Rennaz
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Rennaz
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Rennaz
Liens
Site web www.rennaz.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Rennaz est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district d'Aigle.

HistoireModifier

Rennaz est cité en 1252 sous le nom d'ad villam de rayna. Un milliaire situé à la Grange des Tille date de 305/306 après J.-C. En 1252, le comte Amédée IV de Savoie intégra Rennaz dans les franchises dont bénéficia Villeneuve. Le village faisait partie des gouvernement et mandement d'Aigle (châtellenie de Noville) sous le régime bernois (1476-1798) puis passa en 1798 au district d'Aigle. Des bois et des pâturages étaient administrés en commun par Villeneuve, Noville, son hameau de Crebelley et Rennaz ; ce dernier se sépara de Noville et fut érigé en commune en 1834 (partage des biens indivis dès 1840). Au spirituel, Rennaz relève de Noville ; l'église date de 1902. Une école est ouverte en 1835 et une laiterie vers 1840. On y trouve un aérodrome dans les années 1960. Autrefois agricole, Rennaz a connu un développement industriel, commercial et résidentiel dès les années 1980 avec l'ouverture de l'autoroute A9. En 2000, les trois quarts de la population active étaient des pendulaires[3].

DémographieModifier

Rennaz compte 129 habitants en 1798, 161 en 1850, 167 en 1900, 227 en 1950, 565 en 2000[3] et 826 en 2018.

Patrimoine bâtiModifier

Le château du Grand-Clos est une maison de maître dont l'origine remonte à une maison forte ayant appartenu au Moyen Age à la famille seigneuriale de Duin. Elle passe par la suite aux Bouvier, importante famille de Villeneuve, dont le dernier du nom, Ferdinand Bouvier, a été châtelain de Chillon et recteur de l'hôpital de Villeneuve. Le château est saisi en 1589 par les autorités bernoises après la conjuration d'Isbrand Daux et change dès lors plusieurs fois de mains. Les frères Jean et Abraham Guillard le font reconstruire et le transforment en élégante maison de maîtres, de style classique, bâtie sur les plans de l'architecte français François II Franque, auteur également, entre autres, du château d'Hauteville[4],[5].

TransportsModifier

Transports publicsModifier

Transports individuelsModifier

AérodromeModifier

L'aérodrome régional de Montreux a été construit à Rennaz en 1960. Comprenant d'abord une piste en herbe, puis une piste en dur, il offrait des lignes vers Gstaad, Saint-Moritz, Marseille et Nice ainsi que des vols sur les Alpes, des vols d'avion-école, des excursions, des taxis aériens et des atterrissages sur glaciers. Le nombre de passager s'élevait à 5 000 par an. La construction de l'autoroute A9 mis fin à son activité en 1968.

BibliographieModifier

  • Edgar Pelichet, Le château de Grand Clos à Rennaz, Revue historique vaudoise 1971, pp. 41-50.
  • François Baatard... [et al.], Noville et Rennaz : Communes ; [S.l.] : Association de l'Académie du Chablais, 2004.

Liens externesModifier

  • Swiss Castles [1]

RéférencesModifier

  1. « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. a et b Liliane Desponds, « Rennaz » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  4. Edgar Pelichet, « Le château de Grand Clos à Rennaz », Revue historique vaudoise 1971, pp. 41-50.
  5. François Baatard... [et al.], Noville et Rennaz Noville ; Rennaz : Communes ; [S.l.] : Association de l'Académie du Chablais, 2004.

Sur les autres projets Wikimedia :