Réseau de bus Chavilbus

Chavilbus
Situation Île-de-France
Type Autobus
Entrée en service
Longueur du réseau 69,907 km par an (en 2009)[1].
Longueur additionnée des lignes 10,1 km
Lignes 2
Gares Chaville-Rive-Droite
Chaville-Rive-Gauche
Chaville - Vélizy
Arrêts 29
Véhicules GX 137 L
City 23
Fréquentation 81 212 voyageurs en 2009[2]
Propriétaire Grand Paris Seine Ouest
Exploitant Keolis Yvelines
Lignes du réseau Chavilbus Nord Sud
Réseaux connexes (BUS) Autobus d'Île-de-France
RATP (xx, 1xx, 2xx, 3xx, 4xx, 5xx, Traverses, spéciales…)
Noctilien (Nxx, N1xx)
Optile (Liste des réseaux)
T Zen (ligne 1)
Mobilien
Express (lignes 100…)
SNCF Transilien
En projet (lignes T Zen 2 à 5, etc.)

Chavilbus est le réseau de bus urbains de la commune de Chaville dans les Hauts-de-Seine. Il est géré par l'Établissement public territorial Grand Paris Seine Ouest et exploité par Keolis. Mis en service le , le réseau est composé de deux circuits desservant le quartier de Marivel pour la ligne Nord, et le quartier de l'Ursine pour la ligne Sud. Il était à l'origine exploité par la société des Autocars Louis Gaubert avant d'être repris par Connex[2] puis par CSTA (actuel Keolis Yvelines).

HistoireModifier

Le , lors de la cessation d'activités des cars Gaubert, le réseau est repris par Connex SALG. L'année suivante, la qualité des deux circuits sont améliorés par l'intégration du transport scolaire dans le Chavilbus. Le circuit Rouge voit ses fréquences renforcées aux heures de pointe à 25 minutes et la mise en place d'autobus de grande capacité à cette même période. Les circuits sont modifiés afin de répondre au demande des usagers[3].

Le , la société CSTA-Keolis, qui deviendra Keolis Yvelines le , reprend l'exploitation du Chavilbus à Connex[2].

Le , le réseau se voit équipé d'une nouvelle flotte de bus dont les trois véhicules respectent les dernières préconisations européennes. Par ailleurs, le terminus du circuit Rouge est reporté à la gare de Chaville-Rive-Droite[4].

À compter du , le réseau bénéficie d'un important renforcement[5] :

  • le circuit Bleu emprunte un nouvel itinéraire dans le circuit Alby - Komitas permettant un second passage plus rapide vers la gare de Chaville-Rive-Droite. De plus, l'amplitude horaire du soir est allongée en semaine de trente minutes avec un dernier passage à 19 h 48 ;
  • le circuit Rouge voit sa fréquence cadencée avec un bus toutes les trente minutes pour une meilleure lisibilité de la grille horaires. Son amplitude horaires est élargie en semaine avec un départ d'une demi-heure plus tôt, soit h, et d'un dernier départ d'une heure plus tard le soir, soit 20 h 55. Enfin, le circuit abandonne le crochet par le cours De Gaulle ;
  • un circuit unique est mis en place le samedi et l'été avec la fusion des deux circuits. De plus, la fréquence est cadencée avec un bus tous les 45 minutes. Enfin, un service l'après-midi est créé.

CircuitsModifier

Ligne Caractéristiques

Nord (Circulaire) Gare de Chaville-Rive-Droitevia les quartiers Petits Bois et Marivel
Ouverture / Fermeture
6 mai 1981 / —
Longueur
4,8 km
Durée
15−20 min
Nb. d’arrêts
17
Matériel
City 23
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Centre-bus
Versailles
Desserte :
Autre :
  • Zone traversée : 3
  • Arrêts non accessible aux UFR : Chaville Rive Droite, Lac et Jonquille
  • Amplitudes horaires : Le circuit fonctionne du lundi au vendredi de h 50 à 19 h 50 et le samedi de h 35 à 19 h 45.
  • Particularités : Les arrêts entre Paul Vaillant Couturier et Petits Bois sont desservis uniquement du lundi au vendredi.
  • Date de dernière mise à jour :

Sud (Circulaire) Gare de Chaville-Rive-Droitevia le quartier d'Ursine
Ouverture / Fermeture
6 mai 1981 / —
Longueur
5,3 km
Durée
15−20 min
Nb. d’arrêts
14
Matériel
GX 137 L
Jours de fonctionnement
LMaMeJVS
Jour / Soir / Nuit / Fêtes
O / N / N / N
Voy. / an
Centre-bus
Versailles
Desserte :
Autre :
  • Zone traversée : 3
  • Arrêts non accessible aux UFR : Chaville Rive Droite, Collège Jean Moulin et Puits Sans Vin (vers Ursine uniquement)
  • Amplitudes horaires : Le circuit fonctionne du lundi au vendredi de h 10 à 20 h 50 et le samedi de h 50 à 19 h 50.
  • Date de dernière mise à jour :

ExploitationModifier

Entreprise exploitanteModifier

Le réseau est exploité par la société Keolis Yvelines, filiale du groupe Keolis, auparavant par la Compagnie de services de transports et annexes après plusieurs fusions d'entreprises du groupe[6]. L'entreprise est basée au no 12 avenue du Général-de-Gaulle à Versailles, dans les Yvelines[7].

Matériel roulantModifier

Détail des autobus au 14 mai 2017[8]
Coquille Modèle Immatriculation Date de mise en service Livrée Circuit(s) d'affectation
Heuliez Bus
34   GX 127 BQ-430-JH Juin 2011 Blanc Réserve
40   GX 137 L EB-171-EE Août 2016 GPSO (Chaville) Sud
Dietrich Véhicules
41   City 23 EE-376-GA Août 2016 GPSO (Chaville) Nord

Le circuit Bleu a été équipé de véhicules à plancher surbaissé à partir du [9].

En juillet 2007, le parc du réseau alors nouvellement exploité par CSTA est remis à neuf avec la mise en service de trois véhicules : un GX 127 L (no 28) pour la ligne Rouge aidé d'un Citelis 12 (no 27) pour les heures de pointe, et un GX 127 (no 29) pour la ligne Bleue. Les véhicules arborent une livrée spécifique au réseau Chavilbus avec des schémas de la commune et l'emblème de Chaville : le muguet.

En juin 2011, le parc est à nouveau renouvelé avec la mise en service de trois véhicules remplaçant ceux achetés en 2007 : un GX 127 L (no 35) pour la ligne Rouge aidé d'un Citaro C1.2 Facelift (no 33) pour les heures de pointe, et un GX 127 (no 34) pour la ligne Bleue. Les anciens véhicules retrouvent d'autres affectations : le Citelis 12 (no 27) part chez l'exploitant Keolis Vélizy, le GX 127 L (n°28) part chez l'exploitant Keolis Seine Val-de-Marne, et le GX 127 (no 29) est gardé pour assurer la réserve sur les deux lignes du Chavilbus. Aucune livrée n'est installée sur les nouveaux véhicules, celle restant sur le GX 127 (no 29) étant supprimée.

En septembre 2013, les horaires renforcés aux heures de pointe sur la ligne Rouge sont supprimés. Le Citaro C1.2 Facelift est alors écarté du Chavilbus et réutilisé pour les navettes de remplacement SNCF assurées par Keolis Yvelines ; il est, par la même occasion, renuméroté (no S24).

En septembre 2016, le parc est une fois de plus renouvelé avec la mise en service de deux véhicules remplaçant ceux achetés en 2011 : un GX 137 L (no 40) pour la ligne Rouge, et un City 23 (no 41) pour la ligne Bleue. Les anciens véhicules retrouvent d'autres affectations : le GX 127 (no 34) rejoint son prédécesseur le GX 127 (no 29) pour assurer la réserve des lignes Chavilbus mais aussi des lignes du réseau de bus Phébus de Saint-Cyr-l'École. Le GX 127 L (no 35) est garé en attente de revente.

En janvier 2017, les véhicules no 40 et no 41 reçoivent la livrée GPSO avec des images de la commune de Chaville et la mention GPSO agit pour l'environnement - Votre Chavilbus Euro 6.

DépôtModifier

Les véhicules du réseau sont remisés dans le dépôt de Versailles, situé dans l'allée de Matelots, sur la route de Saint-Cyr. Par ailleurs, les autres lignes exploitées par Keolis Yvelines sont également remisées dans ce même dépôt. Le dépôt a également pour mission d'assurer l'entretien préventif et curatif du matériel. L'entretien curatif ou correctif a lieu quand une panne ou un dysfonctionnement est signalé par un machiniste.

Information voyageursModifier

À la suite de la modernisation du réseau, de nouveaux écrans ont été installés dans les véhicules, complétés par des annonces sonores afin de faciliter les déplacements des voyageurs. Les temps d'arrivée aux prochains arrêts y sont affichés, de même que les correspondances avec les trains aux différentes gares de Chaville[5].

Tous les potelets d'arrêts ont été remplacés pour une meilleure image du réseau et ainsi faciliter laur localisation. Certaines bornes situées aux points les plus fréquentés indiquent le temps d'attente des prochains passages.

Depuis , ZenBus, un service gratuit à tout moment, a été mis à disposition du public, conçu par la société JOUL. Téléchargeable sur smartphone et Internet, il permet aux voyageurs de suivre la position du bus en temps réel dans les rues de la commune, via un système de géolocalisation des véhicules, afin d'optimiser le trajet des usagers et de faciliter leurs déplacements[5].

Tarification et financementModifier

La tarification des lignes est identique sur tous les réseaux de bus franciliens et accessibles avec les mêmes abonnements. Un ticket t+ permet un trajet simple quelle que soit la distance, avec une ou plusieurs correspondances possibles avec les autres lignes de bus et de tramway pendant une durée maximale de 1 h 30 entre la première et dernière validation. En revanche, un ticket validé dans un bus ne permet pas d'emprunter le métro ni le RER. Les lignes Orlybus et Roissybus, assurant les dessertes aéroportuaires, disposent d'une tarification spécifique mais sont accessibles avec les abonnements habituels.

La ligne appartient à l'Établissement public territorial Grand Paris Seine Ouest (GPSO) qui a reçu, en 2010, une délégation de compétence de la part du STIF pour quelques lignes urbaines du territoire de GPSO. L'établissement finance le fonctionnement et l'exploitation des lignes du Chavilbus en conformément à un contrat conclu avec une société d'exploitation. Une partie de ce financement est couvert par la tarification francilienne payée par les voyageurs. Cependant, les tarifs des billets et abonnements dont le montant est limité par décision politique ne couvrent pas les frais réels de transport. Le manque à gagner est compensé par l'autorité organisatrice, ici GPSO, composé d'élus locaux. Il définit les conditions générales d'exploitation ainsi que la durée et la fréquence des services.

Mobilier urbainModifier

Afin d'améliorer l'image du réseau Chavilbus, de nouveaux potelets sont progressivement installés sur l'ensemble du réseau en 2016. Ceux-ci auront une meilleure lisibilité des informations horaires et certaines bornes afficheront le temps d'attente avant le passage des prochains véhicules[5].

Notes relatives aux données communiquéesModifier

Provenance des donnéesModifier

La durée du parcours et le nombre d'arrêts sont calculés à partir des fiches horaires du réseau Chavilbus, de même que les jours de fonctionnement, les moments de la journée (journée, nuit, fêtes) et les particularités. Enfin, les zones traversées et l'accessibilité de la ligne et des arrêts desservis sont issues du plan du réseau Chavilbus. Les matériels roulants sont observés sur place, faute de données.

Explication de quelques-unesModifier

Le nombre d'arrêts est, dans les tableaux, la somme des points d'arrêts ayant des dénominations différentes, qu'ils soient desservis dans un ou les deux sens de circulation.

Les amplitudes horaires sont données selon le principe suivant : lorsque la fiche horaire affiche les horaires de passage aux arrêts importants, elle va de l'heure de départ du premier bus de la ligne la plus précoce, tous arrêts de départ confondus, à l'heure d'arrivée du dernier bus au terminus la plus tardive, tous terminus confondus. Lorsque la fiche horaire n'affiche que les premiers et derniers départs ainsi que les fréquences, elle va de l'heure de départ du premier bus la plus précoce, tous arrêts de départ confondus, à l'heure de départ du dernier bus la plus tardive, tous arrêts de départs confondus. Les horaires communiqués sont arrondis à 5 minutes près. Les amplitudes horaires sont basées sur les horaires d'hiver sauf mention contraire.

Notes et référencesModifier

  1. STIF — Délibération du 7 juillet 2010, page 29, sur le site stif.org, consulté le 12 mars 2015.
  2. a b et c Extrait du registre des délibérations du conseil de la communauté d'agglomération Grand Paris Seine Ouest - Séance du jeudi 24 juin 2010, sur le site agglo-gpso.fr, consulté le 11 décembre 2014.
  3. Conseil municipal du 20 décembre 2006, page 32, sur le site ville-chaville.fr, consulté le 12 mars 2015.
  4. Chaville Magazine n°58, édition d'octobre 2007, pages 22 et 27, sur le site http://infos.mchaville.free.fr/, consulté le 12 mars 2015.
  5. a b c et d Dès le 24 août: du nouveau sur les lignes de bus GPSO, sur le site agglo-gpso.fr, consulté le 7 août 2015.
  6. Présentation Keolis Yvelines, sur le site keolis-yvelines.fr, consulté le 19 janvier 2015.
  7. Nos coordonnées, sur le site keolis-yvelines.fr, consulté le 19 janvier 2015.
  8. « État de parc du réseau Phébus (dont ceux du réseau Chavilbus) », sur http://transports-info.wixsite.com/transports-info (consulté le 19 août 2016).
  9. Informations du site louisgaubert.com, publiées en juillet 1999, récupérées sur le site web.archive.org, consulté le 12 juin 2015.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier