Ouvrir le menu principal

Xavier Beauvois

acteur, réalisateur et scénariste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beauvois.
Xavier Beauvois
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance (52 ans)
Auchel, Pas-de-Calais, France
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Réalisateur
Scénariste
Acteur
Films notables Nord
N'oublie pas que tu vas mourir
Des hommes et des dieux
Signature de Xavier Beauvois

Xavier Beauvois, né le à Auchel (Pas-de-Calais), est un acteur, réalisateur et scénariste français.

Sommaire

BiographieModifier

Xavier Beauvois est le fils de Francis, préparateur en pharmacie, et de Gabrielle Chovaux, professeur de couture et conseillère municipale socialiste, installés dans le Pas-de-Calais (Aire-sur-la-Lys)[1]. Le jeune garçon découvre le cinéma grâce à l'historien du cinéma Jean Douchet, venu faire une conférence à Calais. Beauvois abandonne le lycée en classe de terminale, s'installe à Paris, multiplie les rencontres et échoue au concours de l'IDHEC (devenue aujourd'hui la Fémis). Autodidacte, le cinéaste déclarera que son échec au concours n'avait pas remis en question son désir de faire des films, rajoutant que ce qu'on lui avait alors demandé « n'avait rien à voir avec l'art de faire son film. Ne pas être à la hauteur m'était absolument indifférent »[2] (le cinéaste est depuis retourné à la Fémis en tant qu'intervenant professionnel, pour y enseigner la direction d'acteurs).

Xavier Beauvois parvient alors à obtenir un agent, en la personne de Dominique Besnehard, fait la connaissance de Serge Daney et obtient une bourse de pensionnaire à l'Académie de France à Rome en cinéma. Il devient stagiaire mise en scène sur Mon cas, du cinéaste Manoel de Oliveira, et réalise en 1986 son premier court métrage, intitulé Le Matou. Il continue le travail d'assistanat les années suivantes, notamment sur Les Innocents d'André Téchiné[3], réalise des reportages pour M6 et commence l'écriture de son premier long métrage, Nord, sorti en 1991. Xavier Beauvois interprète le rôle principal de ce film en grande partie autobiographique. Le film obtient un certain succès auprès de la critique, est nommé à deux reprises aux Césars (meilleur premier film et meilleur espoir masculin) et remporte le prix Jean-Vigo[4].

Son deuxième long métrage, N'oublie pas que tu vas mourir, obtient le prix du jury au Festival de Cannes 1995. Pour le film, Xavier Beauvois ira jusqu'à se faire arrêter par la police et à s'engager à Mostar parmi les combattants pour documenter son travail[2]. Les Cahiers du cinéma, qui avaient défendu son premier film à sa sortie, confirment leur jugement et comptent Beauvois parmi « les rares cinéastes d’importance issus du "jeune cinéma français" des années 1990 »[5].

Parallèlement, Beauvois poursuit une carrière de comédien, entamée sur quelques courts métrages, en tournant sous la direction de Jacques Doillon (Ponette), de Bernard-Henri Lévy (Le Jour et la Nuit) ou de Philippe Garrel (Le Vent de la nuit). Son troisième film, Selon Matthieu, réunit Benoît Magimel et Nathalie Baye. Cette dernière tient le rôle principal de son quatrième long métrage, Le Petit Lieutenant, qui obtient cinq nominations aux Césars, dont celle du meilleur réalisateur[4].

Son cinquième long métrage, Des hommes et des dieux, inspiré de l'assassinat des moines de Tibhirine en Algérie en 1996 est présenté au Festival de Cannes 2010 où il reçoit un accueil très chaleureux de la part de la critique et décroche le Grand prix[6] du festival. Ce film dramatique qui reçoit un grand nombre de prix et de distinctions le révèle au grand public et le met sur le devant de la scène.

En 2013, il réalise La Rançon de la gloire, une comédie ayant pour prétexte le vol du cercueil de Charlie Chaplin afin d'obtenir une rançon, avec, notamment, Benoît Poelvoorde. Le tournage se déroule en Suisse, principalement à Vevey et sur la Riviera vaudoise. Plusieurs scènes ont été tournées au Manoir de Ban, où Charlie Chaplin passa les vingt-quatre dernières années de sa vie. Ce film est un échec commercial[7].

EngagementsModifier

En mars 2017, il cosigne l'appel des psychanalystes contre Marine Le Pen publié dans Médiapart qui décrit le Front national comme un avatar du « courant contre-révolutionnaire » qui fut au pouvoir « sous l’Occupation nazie ». Celui-ci menacerait « l’état de droit », « la liberté d’opinion et celle de la presse »[8].

En juillet 2018, Beauvois a soutenu la pétition de la société des Réalisateurs de Films pour protéger le réalisateur ukrainien en prison, Oleh Sentsov[9].

En septembre 2018, à la suite de la démission de Nicolas Hulot, il signe avec Juliette Binoche la tribune contre le réchauffement climatique intitulée « Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité », qui parait en une du journal Le Monde, avec pour titre L'appel de 200 personnalités pour sauver la planète[10].

Vie privéeModifier

Il est marié à Marie-Julie, une monteuse et coscénariste[11].

FilmographieModifier

CinémaModifier

Comme acteurModifier

Comme réalisateurModifier

Comme scénaristeModifier

TélévisionModifier

 
Xavier Beauvois (au centre) à Cannes avec les acteurs du film Des hommes et des dieux

Distinctions et nominationsModifier

Nord :

  • Césars 1993 : nominations aux César de la meilleure première œuvre et du meilleur espoir masculin.

N'oublie pas que tu vas mourir :

Selon Matthieu :

Le Petit lieutenant :

Des hommes et des dieux

Notes et référencesModifier

  1. 23/05/2010 : La Morinie ... à Cannes !
  2. a et b Xavier Beauvois, l’écorché vif dans Le Nouvel Observateur du 4 janvier 1996
  3. Xavier Beauvois sur fluctuat.net
  4. a et b Fiche Xavier Beaubois sur IMDb
  5. Audace et radicalité de Beauvois dans Cahiers du cinéma
  6. Cannes 2010 : Des Hommes et des Dieux toujours favori sur excessif.com du 22 mai 2010
  7. « Flop 15 : Les films qui n’ont pas marché au box-office français en 2015 | News | Premiere.fr », sur www.premiere.fr (consulté le 29 mai 2016)
  8. Appel des psychanalystes contre Marine Le Pen, mediapart.fr, 15 mars 2017
  9. Appel à la libération immédiate d'Oleg Sentsov ! // Société des Réalisateurs de Films, 06.07.2018
  10. « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 14 septembre 2018)
  11. Xavier Beauvois, interviewé par Karelle Fitoussi, « Xavier Beauvois rue dans les brancards », Paris Match, semaine du 7 au 13 décembre 2017, pages 18-20.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier