Ouvrir le menu principal

François Margolin

critique de cinéma, cinéaste, photographe et grand reporter
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Margolin.
François Margolin
Naissance (64 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Producteur
Réalisateur
Scénariste
Films notables L'Antiquaire
Salafistes
Mensonge
L'Opium des talibans
La Pitié dangereuse

François Margolin, né le à Paris, est un réalisateur, producteur de cinéma et scénariste français.

Sommaire

BiographieModifier

Après des études de mathématiques et d'architecture, François Margolin a intégré l'IDHEC[1] en 1974 et obtenu son diplôme en 1977[2]. Il a ensuite été assistant puis monteur de Raymond Depardon[3]. Son premier court-métrage en tant que réalisateur, « Elle et Lui », a remporté le Prix Jean-Vigo en 1986. Puis, il a co-écrit les scénarios des films de Hou Hsiao-hsien, Arielle Dombasle ou Szymon Zaleski.

En tant que réalisateur, il signe un premier long-métrage, "Mensonge", avec Nathalie Baye, Grand Prix des Festivals de Chicago et Tokyo, puis de nombreux documentaires, en particulier « La Pitié Dangereuse » (co-auteur Rony Brauman), une histoire politique de l’Humanitaire, « Falashas », sur les Juifs noirs d’Ethiopie, « L’Opium des Talibans », prix du FIPA 2001, ou encore « Les Petits Soldats », sur les enfants-soldats du Libéria. « L’Antiquaire », avec Michel Bouquet, Robert Hirsch, François Berléand, Anna Sigalevitch…, est sorti en mars 2015. Enfin, en 2016, Salafistes, co-réalisé avec Lemine Ould Salem, documentaire qui a suscité la polémique en France après sa présentation au FIPA. Le film censuré en France, sort aux Etats-Unis en 2019[4].

En tant que producteur il a travaillé avec des réalisateurs tels que Raoul Ruiz (« La Nuit d’en Face »), Hou Hsiao-hsien (« Le Voyage du Ballon Rouge »), Olivier Assayas (« Boarding Gate »), Djinn Carrenard (« Donoma »), Raymond Depardon (« Empty Quarter, une femme en Afrique »), Bernard-Henri Lévy (« Peshmerga », « La Bataille de Mossoul »,...), Hélène Lapiower (« Petite Conversation Familiale »), Danis Tanović ("Mort à Sarajevo", Grand prix du jury de la Berlinale 2016), Claude Lanzmann (« Napalm », 2017), Catherine Breillat, Arielle Dombasle, Claire Denis, Costa Gavras, Pavel Lounguine ou Abbas Kiarostami[3].

Il a enseigné le documentaire à l’Université Panthéon-Sorbonne en Licence et en Master 2 entre 2008 et 2016.

Il a été membre des Jurys de différents Festivals à Montréal, San Francisco, Clermont-Ferrand, Londres, Rome, Pyongyang, Ouagadougou,...etc. Ainsi que de nombreuses commissions au Centre National de la Cinématographie et à la Région Ile de France.

Il dirige la société de production de cinéma Margo Films[5].

En 2010, Marin Karmitz fait condamner François Margolin pour « faux et usage de faux ». Ce dernier avait falsifié des documents et imité la signature de Karmitz afin d'obtenir plus de 200 000 euros et assurer ainsi le financement du film Boarding Gate réalisé par Olivier Assayas. Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis[6],[7].

En 2014, il est membre du jury du 14e Festival International du film de Pyongyang en Corée du Nord[8].

FilmographieModifier

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Site du Prix Jean-Vigo [1]
  2. Philippe Rège, Encyclopedia of French film directors, 2010, p. 682
  3. a et b « Premiere : François Margolin », (consulté le 3 juin 2018)
  4. Censuré en France, pourquoi Salafistes sort aux Etats-Unis, lefigaro.fr, 26 janvier 2019
  5. « MARGO FILMS (PARIS 13) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 350079422 », sur www.societe.com (consulté le 12 février 2017)
  6. Julien Balboni, « « Condamné à deux mois de prison avec sursis » », Huffington Post,‎ (lire en ligne).
  7. « Pour sauver le tournage d'un film d'Olivier Assayas, le producteur avait imité la signature de Marin Karmitz - Balbo sur LePost.fr (20:14) », (consulté le 3 mai 2018)
  8. « PIFF | Pyongyang International Film Festival | Official Website », sur www.pyongyanginternationalfilmfestival.com (consulté le 7 septembre 2017)

Liens externesModifier