Portail:Terre du Milieu

One Ring to rule them all Portail de

la Terre du Milieu
et de l'œuvre de
J. R. R. Tolkien

« Au revoir, et bonne chance, où que vous alliez, dit enfin Balin. Si jamais vous revenez nous voir, quand nos salles auront retrouvé leur splendeur d'autrefois, ce sera vraiment un somptueux festin !

— Si jamais vous passez près de chez moi, dit Bilbo, n'hésitez pas à sonner ! Le thé est à quatre heures ; mais vous êtes toujours les bienvenus ! »
Le Hobbit

601 articles sont actuellement liés au portail.
47 d'entre eux ont reçu un label.

[modifier

Elen síla lúmenn' omentielvo !

En images


Gollum dans sa caverne des Monts Brumeux.

La Terre du Milieu est le cadre d'un passé imaginaire de l'Europe dans les œuvres de J. R. R. Tolkien, notamment Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux. Se rattachent également à cet univers de fiction des œuvres éditées à titre posthume par son fils Christopher : Le Silmarillion, Les Enfants de Húrin, les Contes et légendes inachevés et les douze volumes de la série Histoire de la Terre du Milieu (The History of Middle-earth).

Stricto sensu, l'expression « Terre du Milieu » désigne toutes les terres d'Arda situées entre les grands océans de l'ouest et de l'est ; la carte du Seigneur des anneaux n'en couvre que la partie nord-ouest. Cette région est habitée par des Elfes Sindar et Ñoldor, ainsi que par les Hommes amis des Elfes, les Nains du Peuple de Durin, les Hobbits et les Ents, entre autres races.

« Terre du Milieu » est une traduction littérale de l'anglais Middle-earth, modernisation du vieil anglais Middangeard qui correspond au Midgard de la mythologie nordique : le royaume des hommes, entre Asgard et Niflheim. Selon Tolkien, le mot correspond au grec ancien οἰκουμένη (oikoumenê) qui signifie « la terre habitée ».

Par extension, cette expression constitue souvent un raccourci commode pour désigner l'ensemble de l'univers créé par Tolkien, y compris les personnages ou les lieux qui ne se rattachent pas géographiquement à la Terre du Milieu.

L'œuvre du philologue britannique J. R. R. Tolkien (1892-1973) ne se limite pas à la Terre du Milieu, même si cette dernière en constitue la partie la plus évidente et la mieux défrichée. Le professeur d'Oxford est également l'auteur de nombreux poèmes, contes et essais qui témoignent de son humour et de son érudition et illustrent ses théories, notamment au sujet des contes de fées.


[modifier

Lumière sur...

L’Ainulindalë [ˌainuˈlindalɛ] est le premier récit du Silmarillion, ouvrage de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien. Au sein de la fiction, ce nom désigne aussi le chant par lequel est formé le monde, également appelé « Grande Musique ».

Ce court texte relate l'histoire de la création d', le monde où prend place le légendaire de Tolkien, par Ilúvatar et les Ainur, et comment ces derniers sont descendus dans le monde pour lui donner forme et le préparer pour l'arrivée des Elfes et des Hommes, les « Enfants d'Ilúvatar ». Ainulindalë signifie littéralement « Musique des Ainur » en quenya, langue construite par Tolkien (de aina « béni » et lin « chanter, faire un son musical » ou lindale « musique »).

La première version de l’Ainulindalë, aussi appelée La Musique des Ainur, fut écrite entre novembre 1918 et le printemps de 1920. Le texte connut plusieurs réécritures par la suite, jusqu'au début des années 1950. Ce texte ne fut publié qu'en 1977, quatre ans après la mort de son auteur, par son fils Christopher. La plupart des critiques du Silmarillion considèrent le roman comme un tout et l’Ainulindalë a généralement été l'objet de commentaires positifs.

Les réécritures successives de l’Ainulindalë la dégagent progressivement des influences de la mythologie nordique pour en faire un manifeste de la foi catholique de l'auteur, ainsi qu'un exemple de son concept de subcréation. Ce récit a donné lieu à des adaptations en particulier musicales et a également pu servir de source d'inspiration pour d'autres œuvres.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Terre du Milieu

[modifier

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?
Les runes qui apparaissent sur la carte de Thrór, dans Le Hobbit, ne sont pas des cirth, mais une variante des runes anglo-saxonnes, qui ont véritablement existé.

[modifier

Articles distingués

Article de qualité Articles de qualité :

Bon thème Bons thèmes :

Bon article Bons articles


[modifier

J. R. R. Tolkien : sa vie, son œuvre

Personnes

Tolkien

Analystes

Article principal · Catégorie

Éditeurs

Illustrateurs

Adaptations

Livres

Article principal · Catégorie

Liés à la Terre du Milieu

Autres œuvres

Adaptations

À la radio

Article principal

À l'écran

Article principal · Catégorie

En jeux

Article principal · Catégorie

En musique

Article principal · Catégorie


[modifier

La Terre du Milieu

Géographie

Liste · Catégorie
· Arda · Terre du Milieu · Aman

Régions et royaumes

Villes et forteresses

Forêts

Liste · Catégorie

Cours d'eau

Liste

Montagnes

Catégorie

Histoire et batailles

Article principal · Catégorie

Personnages

Liste · Catégorie

Ainur

Liste · Catégorie

Elfes

Liste · Catégorie

Hobbits

Liste · Catégorie

Hommes

Liste · Catégorie

Nains

Liste · Catégorie

Orques

Liste

Autres

Peuples

Liste · Catégorie

Langues et écritures

Article principal · Catégorie

Langues

Écritures

Biologie

Faune

Catégorie

Flore

Article principal · Catégorie

Objets

Liste · Catégorie


[modifier

Portails connexes & projets frères

Icône Portail Fantasy Icône Portail Mythologie nordique Icône Littérature britannique Icône Wikiquote Icône Commons Icône Wikibooks Icône Wiktionnaire
Portail
de la fantasy
et du fantastique
Portail
de la mythologie
nordique
Portail
de la littérature britannique
J. R. R. Tolkien
sur Wikiquote

(citations)
La Terre du Milieu
sur Commons

(images)
Écrire en cirth
sur Wikibooks

(livres pédagogiques)
Lexique quenya
sur Wiktionnaire

(dictionnaire)