Ouvrir le menu principal
Charles Ernest Butler - King Arthur.jpg
Portail de la légende arthurienne

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg
Un roi, une terre
Right pointing double angle quotation mark sh3.svg — Extrait d'un dialogue dans Excalibur de John Boorman

La légende arthurienne est un ensemble de textes écrits au Moyen Âge autour du roi Arthur, de son entourage, et de la quête du Graal. Elle est un thème fort de la matière de Bretagne. De nombreux auteurs ont assemblé ces traditions au cours des siècles, depuis les premiers moines collecteurs jusqu'aux écrivains qui l'ont enrichie. La matière de Bretagne forme l'ensemble des textes écrits au Moyen Âge autour des légendes de l’île de Bretagne, et de la petite Bretagne actuelle. Elle représente la tradition celtique, par opposition à la tradition carolingienne de la matière de France et aux traditions latines et antiques de la matière de Rome.

312 articles sont actuellement liés au portail de la légende arthurienne

Sous-portails — Portails connexes
Lindisfarne StJohn Knot2 3.svg Monde celtique Holy Roman Empire crown cutout.png Moyen Âge P author.svgLittérature
modifier
 logo Lumière sur...
Première page du manuscrit original de Sire Gauvain et le Chevalier vert.

Sire Gauvain et le Chevalier vert (en anglais Sir Gawain and the Green Knight) est un roman de chevalerie en vers allitératifs datant de la fin du XIVe siècle. Il esquisse une aventure de Gauvain, l’un des chevaliers de la Table Ronde du roi Arthur. Il ne subsiste qu’un seul manuscrit du poème, le Cotton Nero A.x., conservé à la British Library ; il inclut également trois autres poèmes, dont le célèbre Pearl. Ces quatre poèmes narratifs, écrits dans un dialecte du moyen anglais du nord des Midlands de l’Ouest, sont probablement l’œuvre d’un unique auteur, resté anonyme, et appelé dans les études le « Pearl Poet ».

Dans ce récit, Gauvain accepte un défi lancé par un mystérieux guerrier entièrement vert. Ce « Chevalier vert » permet à tous de le frapper avec sa hache, mais en échange, celui qui l’aura frappé doit accepter de subir le même coup un an et un jour plus tard. Gauvain accepte et le décapite d’un seul coup, mais le Chevalier se relève, prend sa tête et rappelle à Gauvain sa promesse. Les aventures que vit Gauvain sur le chemin menant à ce rendez-vous permettent de classer cette œuvre dans les légendes arthuriennes impliquant chevalerie et loyauté

Autres articles sélectionnés au sein du portail Légende arthurienne

modifier
 logo L'image de la semaine


modifier
 logo Modifications récentes
Liste des abréviations :
r
Cette modification pourrait avoir des problèmes et devrait être revue (plus d'information)
N
Cette modification a créé une nouvelle page (voir aussi la liste des nouvelles pages).
m
Cette modification est mineure.
b
Cette modification a été effectuée par un robot.
D
Modification de Wikidata.
(±123)
La taille de la page a changé de ce nombre d’octets.

22 mai 2019

21 mai 2019

20 mai 2019

19 mai 2019

18 mai 2019

17 mai 2019


modifier
 logo Index thématique

PersonnagesModifier

Merlin (illustration from middle ages).jpg

LieuxModifier

ObjetsModifier

Statue of Excalibur, Kingston Maurward.jpg

Auteurs médiévauxModifier

Textes médiévauxModifier


Adaptations modernesModifier

SpécialistesModifier


modifier
 logo Une citation au hasard

«  Voyez l'épée de la puissance, Excalibur. Elle fut forgée lorsque le monde était jeune, lorsque l'oiseau, la bête et la fleur ne faisaient qu'un avec l'homme, et que la mort n'était qu'un rêve. »

— Merlin dans le film Excalibur, 1981


Voir d'autres citations du film Excalibur sur Wikiquote


modifier
  Voir aussi
Sur les autres projets Wikimedia
Lien vers Wikimedia Commons

Wikimedia Commons
(Ressources multimédia)
Images