Ouvrir le menu principal

Durin

lignée du légendaire de Tolkien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durin (homonymie).

Durin est le nom de l'un des sept pères des Nains, conçus par le Vala Aulë, dans l'œuvre de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien. Le nom est repris par plusieurs personnages.

Sommaire

HistoireModifier

Durin I et la réincarnationModifier

Durin était l'aîné des Pères des Nains, et il semble qu'il ait été le seul à ne pas avoir de compagne conçue par Aulë. Celui-ci le plaça sous le mont Gundabad, où il s'éveilla à une date indéterminée. Comme le chanta Gimli à ses compagnons, Durin voyagea pendant quelque temps avant de s'établir dans les grottes naturelles qui surplombaient le Kheled-zarâm, sur le versant est des Monts Brumeux. Ainsi fut fondé Khazad-dûm. Selon la légende, il vécut si longtemps qu'il reçut le surnom de Trompe-la-Mort (Deathless). Il finit toutefois par disparaître avant la fin du Premier Âge.

Mais Aulë avait donné aux Nains un privilège qui les distinguait des Elfes et des Hommes : leurs Pères ne mouraient pas, mais ils tombaient dans une sorte de coma qui durait jusqu'à ce que toute la fatigue et les blessures qu'ils avaient subies aient été guéries. Le Père s'éveillait alors et devenait roi. Cela arrivait lorsque le Roi sortant n'avait pas d'enfant[1].

De Durin II à Durin VIModifier

  • Durin II : nous ignorons tout de lui.
  • Durin III (v. 1600 S.A.) : les Nains croyaient que Celebrimbor lui remit en personne l'un des Sept anneaux des Nains.
  • Durin IV : nous ignorons tout de lui.
  • Durin V : nous ignorons tout de lui.
  • Durin VI (1731 - 1980 T.A.) : il fut tué par le Balrog de la Moria.

Durin VIIModifier

Lorsque Dáin II devint roi du peuple de Durin, en 2941 T.A., on prophétisa que le prochain Durin serait issu en droite lignée de lui, mais qu'il serait sa dernière réincarnation[1]. Et en effet, au cours du Quatrième Âge naquit Durin, septième du nom[Note 1], qui ramena son peuple à la Moria et restaura sa grandeur d'antan.

Conception et évolutionModifier

Critique et analyseModifier

Dans la Völuspá, Durinn est le deuxième nain, après Motsognir, créé par les dieux à partir des vers trouvés dans le cadavre du géant Ymir. En vieux norvégien, Durinn signifie « somnolent » ou « gardien de la porte »[2].

AdaptationsModifier

Notes et référencesModifier

NoteModifier

  1. Ce n'est pas, comme l'indiquent les appendices de la traduction française du Seigneur des Anneaux, le fils de Thorin III Heaume-de-Pierre, mais son descendant à un degré inconnu.

RéférencesModifier

BibliographieModifier