Porsche Cayenne

automobile

La Porsche Cayenne est une gamme d'automobile SUV routier du constructeur allemand Porsche. Lancé en (955 puis 957 - Type 9PA), il est renouvelé en (958 Type 92A) avant l'arrivée de la troisième génération présentée en (Type PO536) ainsi que sa version Coupé. En , le constructeur annonce la production du millionième exemplaire de Cayenne[1].

Les trois générations de Porsche Cayenne.

HistoriqueModifier

Première Porsche de série à quatre portes, mais surtout premier SUV à une époque où ce genre de véhicules n'était pas encore à la mode en Europe, le Cayenne fut accueilli avec surprise par les passionnés de la marque. Il est présenté au Mondial de l'automobile de Paris 2002.

Son développement et sa commercialisation obéissaient alors à des impératifs économiques, voire de survie, la santé financière de Porsche étant à l'époque particulièrement précaire car la production de voitures de sport articulée autour des 911 et Boxster étant insuffisante pour assurer la rentabilité de la marque.

Le nouveau PDG de l'époque, Wendelin Wiedeking, définit alors la nouvelle stratégie de la marque : la diversification. « Pour rester indépendant, Porsche ne doit pas dépendre du segment le plus instable du marché... Nous ne voulons pas devenir simplement un département marketing de certains [constructeurs automobiles] géants. Nous devons nous assurer que nous sommes suffisamment rentables pour financer nous-mêmes nos prochains développement. »[réf. nécessaire]

Le choix de produire un SUV s'impose par l'importance du marché américain, très friand de ce type de véhicule et premier marché de Porsche. Sans compter que BMW et Mercedes-Benz avaient réussi à y imposer respectivement leur X5 et Classe ML et à attirer une nouvelle clientèle dans leurs concessions. Le Cayenne est d'ailleurs connu sous le nom de code de "Projet Colorado" chez le constructeur[2].

Techniquement, Porsche a cherché à réduire ses coûts de développement au maximum et a repris le châssis du Volkswagen Touareg développé à la même époque. Toutefois, selon ses dirigeants, c'est bien Porsche qui a œuvré en tant que chef de projet et non Volkswagen. Le Cayenne sera d'ailleurs construit sur une ligne d'assemblage séparée basée à Leipzig, Porsche voulant éviter que son SUV de luxe ne soit considéré comme une simple Volkswagen haut-de-gamme. Si le Touareg était construit en Slovaquie pour des raisons de coût du travail, Porsche désirait que son Cayenne soit construit en Allemagne afin de bénéficier du label « Made in Germany », essentiel à son image. Le Cayenne dispose d'une toute nouvelle ligne d'assemblage basée à Leipzig et spécialement construite pour lui, les installations historiques de Porsche étant trop petites pour les y installer[réf. nécessaire].

Les concessionnaires Porsche seront également mis à contribution, puisqu'ils ont été invités à investir dans la formation de leur personnel et dans un équipement adapté à l'entretien d'un SUV.

Le pari pris avec le Cayenne s'avère vite gagnant puisqu'un an après le lancement de la première génération de Cayenne, le magazine Business Week annonçait que Porsche avait amassé 2,1 milliards de dollars et remboursé entièrement ses dettes avec une marge bénéficiaire à 10,1 %. Le magazine déclara que le Cayenne était un SUV « capable de tracter un constructeur automobile tout entier. »[3]

Le Cayenne n'a eu aucun précurseur hormis les prototypes et quelques concepts-cars.

1re génération - Cayenne I (955 ; 957) (2002 - 2010)Modifier

Porsche Cayenne
(955 ; 957)
 
Porsche Cayenne S 955 de 2004

Appelé aussi Cayenne Type 9PA
Marque   Porsche
Années de production 2002 - 2010
Phase 1 : 2002 - 2007
Phase 2 : 2007 - 2010
Classe SUV Routier
Moteur et transmission
Énergie Essence et diesel
Moteur(s) V6 et V8
Puissance maximale 240 à 550 ch DIN
Transmission Intégrale
Boîte de vitesses Manuelle et automatique
Poids et performances
Poids à vide 2 160 à 2 430 kg
Vitesse maximale 214 à 280 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) SUV
Dimensions
Longueur 4 780 à 4 798 mm
Largeur 1 928 mm
Hauteur 1 700 mm
Chronologie des modèles

Le Porsche Cayenne première génération sera produit à partir de décembre 2002 et commercialisé de mars 2003 à mai 2010 et connaîtra deux phases : la 955 jusqu'en 2007 qui sera suivie de la 957 jusqu'en 2010.

Malgré un physique souvent jugé ingrat et peu sportif, cette première génération de Cayenne sera un véritable succès commercial. En 2003, dès sa première année complète de commercialisation, Porsche en écoule 20 603 exemplaires et ses ventes iront en augmentant progressivement jusqu'à atteindre 276 000 unités[4].

2e génération - Cayenne II (958) (2010 - 2017)Modifier

Porsche Cayenne
(958)
 
Porsche Cayenne S 958 de 2011

Appelé aussi Cayenne Type 92A
Marque   Porsche
Années de production 2010 - 2017
Phase 1 : 2010 - 2014
Phase 2 : 2014 - 2017
Classe SUV Routier
Usine(s) d’assemblage   Bratislava
Moteur et transmission
Énergie Essence, diesel et hybride
Moteur(s) V6 et V8
Puissance maximale 265 à 570 ch DIN
Transmission Intégrale
Boîte de vitesses Manuelle et automatique
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) SUV
Dimensions
Longueur 4 846 mm
Largeur 1 939 mm
Hauteur 1 702 mm
Chronologie des modèles

À la suite du succès rencontré par la première génération, Porsche renouvelle logiquement son Cayenne dont la nouvelle mouture est présentée au Salon international de l'automobile de Genève en .

Il s'agit de la phase une dénommée 958 chez le constructeur.

Tenant compte des critiques sur l'esthétique pataude de la première génération, Porsche revoit en profondeur le design de son nouveau Cayenne qui présente des traits plus affinés et reprend plusieurs éléments stylistiques propres à Porsche. L'habitacle connaît également une refonte complète avec là aussi la reprise d'éléments d'identité de la 911 comme le volant. La console centrale adopte également la philosophie "un bouton, une fonction" qui évoque le poste de pilotage d'un avion, et l'écran PCM (Porsche Communication Management) est intégré à la planche de bord. D'un diamètre de 18 cm entièrement tactile qui commande différentes fonctions de la voiture comme le système de navigation, la radio, la connexion avec le smartphone.

Porsche abandonne la transmissions manuelle, le nouveau Cayenne n'étant plus disponible qu'avec une boîte automatique Tiptronic S d'origine Aisin à huit rapports. Le convertisseur de couple est secondé par une pompe électrique permettant l'installation d'un système Start and Stop coupant automatiquement le moteur lorsque le véhicule est à l'arrêt. Si le réducteur de couple du précédent Cayenne est abandonné, la transmissions utilise un coupleur multidisque et à un différentiel à pilotage électronique pouvant être verrouillés pour améliorer la motricité sur un terrain difficile.

Les mécaniques de ce nouveau Cayenne évoluent peu et restent articulées autour d'un V6 et d'un V8, même si Porsche annonce des consommations de carburant en baisse grâce notamment à une perte de poids et à des améliorations techniques. Le Cayenne de base est toujours propulsé par un V6, le V8 faisant son apparition à partir du Cayenne S. Il développe pour le Cayenne S un total de 400 chevaux tandis que la GTS, reconduite, monte à 440 chevaux et même 500 chevaux pour la Turbo.

L'évolution la plus remarquable est toutefois l'apparition d'une version hybride non rechargeable couplant un V6 de 333 chevaux à un moteur électrique de 47 chevaux. Cette version connaît tout de suite un gros succès commercial, notamment grâce au système de taxation favorable à ce type de motorisation.

Porsche persiste également sur la voie du diesel (Cayenne S Diesel) tandis qu'une surpuissante Turbo S de 550 chevaux fait son apparition alors que la phase 958 est en fin de carrière.

Les enquêtes effectuées par Porsche auprès des acheteurs du Cayenne de la précédente génération ayant montré que les capacités hors-pistes étaient peu utilisées, les capacités de franchissements sont moins mises en avant tandis que le nouveau Cayenne propose davantage d'équipements de confort en option comme la suspension pneumatique ou des amortisseurs adaptatifs.

Ce Cayenne de deuxième génération de la première phase s'écoulera à environ 303 000 exemplaires.

Phase 2Modifier

La version restylée de la seconde génération du Porsche Cayenne a été présentée au Mondial de l'automobile de Paris 2014 en octobre[5].

Visuellement, le Cayenne évolue peu et l'essentiel des changements se concentrent sur les feux arrière qui intègrent un effet tridimensionnel et des feux stop à quatre points lumineux. Les phares avant son redessinés et intègrent des LED diurnes.

Pas de grands changements non plus dans l'habitacle, l'élément le plus visible étant le nouveau volant. Néanmoins, la banquette arrière peut intégrer un système de ventilation optionnel.

Porsche profite de ce restylage pour adapter le Cayenne aux nouvelles normes de dépollution puisque toutes les versions, à l'exception de la Turbo et de la Diesel, passent à un moteur V6 bi-turbo de 3 litres développant 420 chevaux sur le Cayenne S et 440 chevaux sur la version GTS. Les baisses de consommation sont aussi obtenues par l'apparition d'évolutions techniques comme la fonction « mode de croisière » qui découple les roues motrices lors de phase de conduite sans accélération, une nouvelle gestion thermique et un nouveau système de Start and Stop. Les Cayenne restylées disposent également de volets actifs derrière les entrées d'air déjà utilisés par le Macan.

L'évolution la plus remarquable de la gamme est l'apparition de la Porsche Cayenne S E-Hybrid, premier SUV hybride rechargeable de l'Histoire. Le moteur thermique est le V6 3,0 l à compresseur de 333 ch, couplé à un moteur électrique de 95 ch pour un total de 416 ch et 590 N m[6]. Là encore, le succès commercial est au rendez-vous et cette version représente la majorité des immatriculations du Cayenne en France.

Il faut attendre 2015 pour voir apparaître la Turbo S développant 570 chevaux.

En fin de carrière de la deuxième génération du Cayenne apparait une série spéciale baptisée Platinum. Disponible sur tous les modèles de la gamme, elle propose des équipements spécifiques (élargisseurs d'ailes, jantes spéciales RS Spyder de 20 pouces, baguettes de seuil de portes badgées Platinum Edition…) et de série des équipements normalement en option sur les versions "normales" du Cayenne. Parmi ces équipements, les sièges Sport en cuir avec réglages électriques et appuie-têtes au logo Porsche, les vitres teintées, le système Hi-fi Bose, le système de navigation, l'éclairage dynamique PDSL, le Park Assist avant et arrière ou la direction assistée Power Steering Plus[7].

Au terme de la commercialisation de cette deuxième génération, Porsche a écoulé un total de 760 000 Cayenne depuis le lancement du modèle en 2002.

Après 7 années de carrière, le Cayenne de deuxième génération est apparu comme un SUV globalement très fiable. Les deux principaux problèmes pouvant provoquer l'immobilisation du véhicule concernent les moteurs diesel à cause de l'encrassement des vannes EGR ; les V6 essence rencontrant eux parfois des soucis de programmation du boîtiers de gestion moteur ou de la pompe à carburant. Plus légers, des problèmes de bug du système d'infodivertissement nécessitant une reprogrammation ou des allumages de voyants d'alerte sans cause réelle. Autre souci fréquent sur les Cayenne de deuxième génération, la faible durée de vie des pneumatiques qui peuvent ne pas dépasser les 20,000 kilomètres. Il ne s'agit toutefois pas d'un défaut de fabrication, mais de la conséquence du concept-même du véhicule : lourd (environ 2.400 kilos), puissant et avec un couple important[8].

MotorisationsModifier

Motorisations du Porsche Cayenne II Phase 1
Cayenne Cayenne S Cayenne GTS Cayenne Turbo Cayenne Turbo S Cayenne Diesel
Moteur V6 V8 V6
Cylindrée 3 598 cm3 4 806 cm3 2 967 cm3
Puissance réelle 213 kW (290 ch) 283 kW (385 ch) 314 kW (420 ch) 368 kW (500 ch) 405 kW (550 ch) 178 kW (240 ch)
Puissance fiscale 21 CV 27 CV 32 CV 38 CV 46 CV 19 CV
Couple 385 N m 500 N m 500 N m 700 N m 750 N m 550 N m
0−100 km/h s 6,0 s 5,8 s 4,7 s 4,2 s 8,1 s
Vitesse maximale 227 km/h 242 km/h 256 km/h 263 km/h 270 km/h 204 km/h
Consommation moy. 11,4 L/100 km 11,9 L/100 km 12,1 L/100 km 12 L/100 km 9,3 L/100 km
Rejet de CO2 296 g/km 358 g/km 361 g/km 358 g/km 244 g/km

3e génération - Cayenne III (PO536) (2018 - ...)Modifier

Porsche Cayenne III
PO536
 
Porsche Cayenne Turbo

Appelé aussi Cayenne Type 92A
Marque   Porsche
Années de production 2018 -
Classe SUV routier
Usine(s) d’assemblage   Bratislava
Moteur et transmission
Énergie Essence / Hybride essence rechargeable
Moteur(s) V6 et V8
Cylindrée 2 995 à 3 996 cm3
Puissance maximale 340 à 680 ch DIN
Transmission Intégrale
Boîte de vitesses Automatique à 8 rapports
Poids et performances
Poids à vide 2 060 à 2 250 kg
Vitesse maximale 245 à 286 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) SUV
Plate-forme MLB Evo
Châssis Audi A5 II
Audi A4 (B9)
Audi Q5 II
Audi A8 (D5)
Audi A7 II
Audi A6 (C8)
Audi Q8
Audi e-tron
Audi Q7 II
Bentley Bentayga
Lamborghini Urus
Volkswagen Touareg III
Dimensions
Longueur 4 918 mm
Largeur 2 194 mm
Hauteur 1 696 mm
Chronologie des modèles

Le succès du Cayenne ne se démentant pas, Porsche développe une troisième génération qui est présentée pour la première fois le [9],[10] à Stuttgart en présence de plusieurs membres du conseil de surveillance de la marque. Le Cayenne de troisième génération est ensuite présenté au Salon de l'automobile de Francfort du 14 au .

Cette nouvelle génération de Cayenne est également la première à être fabriquée en dehors de l'Allemagne, puisqu'elle est produite en Slovaquie dans une usine de Bratislava. [11]

C'est cette troisième génération qui va franchir le cap symbolique du millionième Cayenne produit, en décembre 2020. Il s'agit d'un Cayenne GTS rouge carmin, destiné à un client allemand[2].

En juin 2021, les premières photos de la version redessinée du Cayenne III apparaissent sur internet[12].

En septembre 2021, Porsche annonce une campagne de rappels suite à un défaut de fixation de la colonne de direction susceptible de se détacher. Le problème semble uniquement concerner des modèles vendus en Amérique du Nord. [13]

Caractéristiques techniquesModifier

 
La planche de bord du Cayenne de 3e génération s'articule autour du grand écran du PCM.

Techniquement, le Cayenne repose sur la nouvelle plateforme MLB du groupe Volkswagen et qui est utilisée par ses cousins Audi Q7, Bentley Bentayga et Lamborghini Urus, ce qui permet un gain de poids de 200 kilos grâce à l'usage massif de l'aluminium qui représente 47 % de la structure. Cette plateforme sera ensuite utilisée par le Volkswagen Touareg de nouvelle génération qui sera présentée en 2018. Toutefois, le Cayenne ne partage que la partie avant avec les autres véhicules du groupe Volkswagen, l'arrière lui étant spécifique.

Le Cayenne réemploie la boîte automatique Tiptronic S à huit rapports utilisant un convertisseur de couple. Porsche explique le refus d'utiliser la PDK à double embrayage par le fait que le convertisseur de couple de la Tiptronic est plus adapté à un véhicule amené à évoluer en tout-terrain et à tracter de lourdes charges. La boîte a toutefois été retravaillée par rapport à la deuxième génération du Cayenne : le premier rapport est plus court pour un démarrage plus vif et les deux derniers plus longs pour favoriser la consommation. Comme dans l'aéronautique, Porsche utilise également la technologie by-wire qui supprime les câbles par des signaux électriques permettant un passage plus rapide des rapports de boîte. Enfin, l'arbre de transmission est intégré à l'intérieur du carter et le différentiel et la boîte de vitesses sont lubrifiés par deux huiles différentes.

Empruntant aux 911 et Panamera, le Cayenne de troisième génération intègre les roues arrière directrices qui améliorent la maniabilité du véhicule en réduisant le rayon de braquage ainsi que la suspension pneumatique utilisée uniquement sur la Panamera. Elle permet d'améliorer le confort d'amortissement, mais aussi rigidifier la suspension lorsque le rythme s'accélère.

Visuellement, il se démarque de son prédécesseur par une partie arrière complètement redessinée avec un grand bandeau lumineux à la façon de la Panamera et qui sera ensuite repris par la 911. Le Cayenne de troisième génération est également plus long et plus large que son devancier, mais plus bas, contribuant à lui donne une allure plus élancée.

 
La face arrière du Cayenne de troisième génération a été complètement redessinée.

À l'intérieur, l'habitacle connaît une révolution. La philosophie « un bouton, une fonction » parfois critiquée pour son ergonomie compliquée disparait au profit du Porsche Visual Cockpit basé sur un écran tactile de 31 cm emprunté à la Panamera. Les différentes fonctions de la voiture peuvent y être commandées : réglage de la climatisation, système de navigation, modes de conduite, contrôle des smartphones… L'écran permet également de commander la nouvelle version du Porsche Communication Management qui donne accès à l’info-trafic en temps réel, permet de régler le chauffage à distance, programmer un itinéraire depuis le smartphone, consulter des données de roulage hors-piste, enregistrer une sortie via les caméras intégrées au véhicule ou de relayer les commandes vocales du conducteur.

Le tableau de bord face au conducteur connaît également une évolution digitale puisque les nombreux cadrans de la précédente génération cèdent la place à un compte-tours central analogique cerné par deux écrans digitaux de 18 cm entièrement programmables pouvant afficher les aides à la conduite, la navigation, l'accéléromètre… Le compte-tour central, typique des Cayenne, conserve une aiguille "physique" classique.

La troisième génération étrenne de nouveaux équipements technologiques, la plupart en option. C'est le cas de la vision nocturne avec caméra thermique, la conduite semi-autonome dans les embouteillages, l'Inno Drive qui anticipe le relief de la route, le régulateur de vitesse adaptatif ou l'aide au parking avec vision à 360°.

Le système de freinage voit également apparaître un nouveau combiné PSCB (Porsche Surface Coated Brake) au carbure de tungstène qui retarde la perte d'efficacité de la pédale à la suite de la montée en température des freins et offre une meilleure durée de vie des plaquettes. Ces disques sont également donnés pour rejeter moins de poussière sur les jantes et être insensibles à la rouille. Les freins en céramique, plus puissants et plus onéreux, sont toujours disponibles[14].

MotorisationsModifier

Le Cayenne profite également de cette nouvelle génération pour revoir son offre mécanique. Il accueille ainsi trois nouveaux blocs à essence : un V6 3 litres de 340 ch pour le Cayenne, un V6 2,9 litres de 440 ch pour le Cayenne S et un V8 de 4 litres et 550 ch pour la Turbo. Cette dernière version est dotée de certains éléments spécifiques, comme l'aileron arrière mobile qui se déploie automatiquement pour générer davantage d'appui ou en cas de freinage à haute vitesse.

Sans surprise, Porsche présente en une version Cayenne E-Hybrid. Cette nouvelle mouture dispose d'un moteur V6 essence de 340 ch secondé par un bloc électrique de 136 ch avec une puissance maximale de 462 ch dotée d'une autonomie de 44 km[15]. En mode électrique, la vitesse n'excède pas 135 km/h, au delà la motorisation thermique prenant le relais. Le chargeur embarqué de 7,2 kW recharge complètement la batterie en 2h30 si la voiture est branchée sur une wallbox adaptée. Sur une prise traditionnelle, le temps de recharge est d'environ 6 heures[16].

 
Le Cayenne E-Hybrid en recharge sur une wallbox adaptée.

Conséquence logique du scandale des moteurs diesels Volkswagen, Porsche renonce officiellement à la version diesel du Cayenne[17].

En 2019, Porsche commercialise une autre version plus performante de son Cayenne hybride, le Cayenne Turbo S E-Hybrid. Il est équipé du V8 de la version turbo thermique, (V8 biturbo de 550 ch), combiné au même ensemble GMP électrique que celui de la déclinaison E-hybrid (V6 hybride) déjà existante. Cette ensemble est constitué d'une batterie de 14,1 kwh et du moteur électrique de 136 ch et 400 N m de couple. L'ensemble offre une puissance combinée de 680 ch et d'un couple de 900 N m. Malgré ses 2 535 kg en ordre de marche, ses émissions de CO2 sont comprises entre 85 et 90 g/km.

Motorisations du Porsche Cayenne III
Cayenne Cayenne S Cayenne Turbo
Carburant Essence
Moteur V6 V6 V8
Cylindrée (cm3) 2 995 2 894 3 996
Puissance maximale ch (kW) 340 (250) 440 (324) 550 (404)
Couple maximal (N m) 450 550 770
Boîte de vitesses Automatique 8 rapports
Vitesse maximale (en km/h) 245 265 286
0-100 km/h (en s) 6,2 5,2 4,1
Consommation moyenne (en L/100 km) 11,3 11,8 16,4
Émissions de CO2 (en g/km) 209 213 272


Cayenne CoupéModifier

Porsche Cayenne Coupé
 
Porsche Cayenne Coupé S

Marque   Porsche
Années de production Depuis 2019
Classe SUV routier
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V6 et V8
Cylindrée 2 995 à 3 996 cm3
Puissance maximale 340 à 680 ch DIN (250 à 640 kW)
Couple maximal 450 à 850 Nm
Transmission Intégrale
Boîte de vitesses Automatique à 8 rapports
Poids et performances
Poids à vide 2 105 à 2 535 kg
Vitesse maximale 243 à 300 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 3,3 à 5 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 5 portes
Plate-forme MLB Evo
Dimensions
Longueur 4 931 mm
Largeur 2 194 mm
Hauteur 1 676 mm
Empattement 2 895 mm
Voies  AV/AR 1 687 mm  / 1 670 mm
Volume du coffre 625 à 1 540 dm3

Conscient du succès des nouveaux SUV-Coupés tels que le BMW X6 ou Mercedes GLE, Porsche décide de le lancer dans l'aventure en déclinant une nouvelle version de son Cayenne.

Le Porsche Cayenne Coupé est présenté à Stuttgart le et commercialisé à partir de mai de la même année [18].

Il reprend une bonne partie de la base technique du Cayenne, même si la partie arrière est logiquement complètement remaniée, ce qui a entraîné une modification du pare-brise et du montant central de manière à donner un surcroit de sportivité et d'agressivité. Le Cayenne Coupé possède ainsi 50 % de pièces différentes du modèle standard. La partie étirée de la voiture est également munie d'un aileron rétractable placé au-dessus du hayon tandis que la malle de coffre adopte un bandeau noir entre les feux intégrant le monogramme « PORSCHE », comme l'ensemble de la gamme.

Le coupé reprend les motorisations du Cayenne standard et est ainsi motorisé par le V6 3.0 de 340 ch ou le V8 4.0 de 550 ch. Dernièrement il est équipé de la chaîne de propulsion hybride du groupe Volkswagen combinant le V8 4.0 de la version Turbo associé à une motorisation électrique pour une puissance cumulée de 680 ch (appellation Turbo S E-Hybrid).

Le Porsche Cayenne coupé est proposé à la base avec un toit panoramique en verre ou un toit en carbone en option[19].

Bien qu'elle soit plus chère que le Cayenne de base, cette version Coupé propose de série des équipements qui sont normalement en option sur le reste de la gamme.

En juin 2021, la nouvelle version Turbo GT bat le record du tour pour un SUV sur le Nürburgring, avec un tour en moins de 7 minutes 40[20].

Dans la culture populaireModifier

Le Porsche Cayenne apparait dans plusieurs films et séries télévisées, même si ce n'est jamais en tant qu'élément du film.

  • Dans Wuthering High School de 2015 (adaptation moderne du roman Les Hauts de Hurlevent), le personnage principal conduit un Cayenne Turbo S de deuxième génération[21].
  • Le Cayenne GTS de première génération est aussi la voiture que conduit Eddy Caplan, personnage principal de la série Braquo[22].
  • Le Porsche Cayenne Turbo apparaît également dans les jeux vidéo Forza Horizon, Forza Motorsport, Need for Speed : Edge ou Asseto Corsa[23].
  • En 2021, un constructeur chinois présente le Changan Uni-K qui ressemble étrangement à la Porsche Cayenne, particulièrement vu de l'arrière et de profil. La voiture est vendue environ 21.000 euros. [24]

Notes et référencesModifier

  1. Audric Doche, « Porsche et la success story du Cayenne », Caradisiac,
  2. a et b « Porsche fête son millionième Cayenne produit - actualité automobile - Motorlegend », sur www.motorlegend.com (consulté le )
  3. (en) « Porsche Cayenne History », sur HowStuffWorks, (consulté le )
  4. « Comment le Cayenne a sauvé Porsche », sur Auto moto : magazine auto et moto, (consulté le )
  5. « Mondial Auto Paris 2014 : Porsche Cayenne 2 restylé », Turbo
  6. Pierre Desjardins, « Essai vidéo - Porsche Cayenne restylé : piment vert », Caradisiac,
  7. « Porsche Cayenne Platinum Edition: encore plus d'élégance et de raffinement », sur www.porsche-press.be (consulté le )
  8. Didier Laurent, « Porsche Cayenne II : Fiche occasion », L'auto journal,‎ , p. 92-93
  9. « Le nouveau Porsche Cayenne, nous donne rendez-vous ce mardi », larevueautomobile.com,
  10. Porsche Cayenne 3 (2017). Toutes les infos et photos officielles, L'Argus
  11. (en) Petit Press a.s, « Porsche presents the new “Made in Slovakia” Cayenne », sur spectator.sme.sk, (consulté le )
  12. « Le futur Porsche Cayenne fait tomber le camouflage », sur www.flat6mag.com (consulté le )
  13. « Rappel de Porsche Cayenne 2021 suite à un défaut de fixation de la colonne de direction », sur 4Legend.com, (consulté le )
  14. « Sur route : monsieur plus », sur www.caradisiac.com (consulté le )
  15. Porsche Cayenne E-Hybrid : des performances électrisantes, Challenges
  16. « Porsche Cayenne S E-Hybrid : prix, motorisation et fiche technique », sur Automobile Propre (consulté le )
  17. « Porsche renonce à vendre des moteurs diesel », sur www.flat6mag.com (consulté le )
  18. Julien Maron, « Porsche Cayenne coupé : Toutes les photos et la vidéo du SUV », Auto News,
  19. « Porsche Cayenne Coupé : Son prix en Belgique », sur gocar.be (consulté le )
  20. « Porsche Cayenne Turbo S Coupé (2022) : un nouveau record au Nürburgring », sur Autonews, (consulté le )
  21. « IMCDb.org: "Wuthering High, 2015": cars, bikes, trucks and other vehicles », sur www.imcdb.org (consulté le )
  22. « Porsche Cayenne GTS in "Braquo" », sur IMCDb.org (consulté le )
  23. « IGCD.net: Porsche Cayenne in video games », sur www.igcd.net (consulté le )
  24. « Changan Uni-K, le faux Porsche Cayenne chinois à 20 500 euros », sur Motor1.com (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier