Perrouse

commune française du département de la Haute-Saône

Perrouse
Perrouse
Le lavoir-abreuvoir
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Intercommunalité Communauté de communes du Pays riolais
Maire
Mandat
Joël MICHAUD
2020-2026
Code postal 70190
Code commune 70407
Démographie
Population
municipale
267 hab. (2017 en augmentation de 8,1 % par rapport à 2012)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 21′ 45″ nord, 6° 03′ 07″ est
Altitude Min. 217 m
Max. 327 m
Superficie 4,39 km2
Élections
Départementales Canton de Rioz
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Perrouse
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Perrouse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Perrouse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Perrouse

Perrouse est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Perrouse est un village rural situé le long de la nationale 57 reliant Besançon et Vesoul, et est traversé par la D 31 reliant Buthiers à Cromary.

 
Situation de Perrouse.

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

Le nom de Perrouse s'écrivait autrefois « Pérouse » et fait référence au « chemin de pierres », du latin petrosa, mentionné au XIIIe siècle dans la charte de l'abbaye de Bellevaux.

Sur la carte de Cassini (1762), le nom du hameau était orthographié « Vilars le Temple ».

HistoireModifier

Le hameau de Villers-le-Temple[Note 1] a été rattaché à la commune de Perrouse en 1821[1]. Il était mentionné en 1297 comme « Vilers des templiers » et constituait après la dévolution des biens de l'ordre du Temple une maison membre des hospitaliers de la commanderie de La Villedieu-en-Fontenette[2].

Politique et administrationModifier

 
Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays Riolais.

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Rioz[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton s'accroît et passe de 27 à 52 communes.

IntercommunalitéModifier

La commune est membre de la communauté de communes du Pays riolais, créée le .

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
vers 1993[3]   Jean-Pierre Lasibille    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 12 janvier 2016)
Roland Gastine   Réélu pour le mandat 2014-2020[4],[5]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2017, la commune comptait 267 habitants[Note 2], en augmentation de 8,1 % par rapport à 2012 (Haute-Saône : -1,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
120101167121180169175155142
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1561551501191131009810184
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9310710010111391889578
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
6468117144154168195233261
2017 - - - - - - - -
267--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

En 2009, un pôle scolaire regroupant l'ensemble des classes des cycles maternelle et primaire ainsi que la cantine et la garderie a été inauguré, et scolarise, en 2013, 111 élèves répartis en cinq classes (3 élémentaires et 2 maternelles)[9].

Il est administré par le SSIRO - syndicat scolaire des Rives de l'Ognon, regroupant les communes participantes, Perrouse et Villers-le-Temps, Buthiers, Cromary, Aulx-lès-Cromary et Chambornay-lès-Bellevaux .

AssociationsModifier

  • Association communale de chasse agréée.
  • Association de la sauvegarde de la chapelle de Villers-le-Temple.
  • Association Sportive de Perrouse[10].
  • Récréaction[11].

Église et cimetièreModifier

Cromary et Perrouse se partagent l'église, située à Cromary et son vieux cimetière. Celui-ci étant saturé, un nouveau cimetière a été aménagé pour les deux communes à Perrouse en 2014[12]

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Au centre du village, on trouve un lavoir en pierre alimenté par une source.
  • Chapelle, au hameau de Villers-le-Temple[3], avec un maître-autel du XVIIIe siècle en bois sculpté peint et sa toile représentent l’Assomption de la Vierge[13] et une statue du XIIe siècle[14].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Tourisme à Perrouse : lien vers le site de l'Office de Tourisme au Pays des 7 Rivieres: www.tourisme7rivieres.fr

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. 47° 22′ 26″ N, 6° 02′ 23″ E
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Gérard Moyse, « Les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem dans le diocèse de Besançon en 1373 », Mélanges de l’École française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes, vol. 85, no 2,‎ , p. 492 (DOI 10.3406/mefr.1973.2293, lire en ligne)
  3. a et b « Un toit pour la chapelle », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  4. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, publiée le 23 janvier 2013, consultée le 18 juillet 2013
  5. « Liste des maires de la Haute-Saône » [PDF], Liste des maires de la Haute-Saône et des présidents de communautés de communes, Préfecture de la Haute-Saône, (consulté le 26 octobre 2016).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. « Les vœux du pôle éducatif », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  10. Blog de l'AS Perrouse
  11. Blog de Récréaction
  12. « Un cimetière partagé », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  13. « autel, retable, tableau : L'Assomption (maître-autel) », notice no PM70001121, base Palissy, ministère français de la Culture
  14. « statuette : Vierge à l'Enfant assise », notice no PM70001115, base Palissy, ministère français de la Culture