Omar (série télévisée)

série télévisée marocaine
Omar

Titre original عُمَرْ, (Omar)
Genre Histoire, Biographie, Dramatique
Production MBC Group, Qatar TV
Acteurs principaux Ghassan Massoud, Samer Ismail
Chaîne d'origine MBC1
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 31
Durée 42 minutes par épisode
Diff. originale

Omar (arabe : عُمَرْ), ou Omar Farouq (persan : عمر فاروق), est une série télévisée historico-dramatique qui a été produite et diffusée par MBC 1 et réalisée par Hatem Ali. Co-produite par Qatar-TV, la série est basée sur la vie d'Omar ibn al-Khattâb, second calife de l'islam. La série est composée de 31 épisodes tournés en 300 jours qui ont été diffusés au mois de Ramadan, à partir du .

La série a dû faire face à une grande controverse en raison des représentations d'Omar, Abou Bakr, Othman et Ali ibn Abi Talib, les quatre califes « bien guidés » (aussi appelés Rachidoune), ainsi que d'autres personnages, qui pour une partie des musulmans, ne devraient pas être représentés, de la même manière que le prophète de l'islam, Mahomet.

Budget et tournageModifier

La série, qui aura coûté 200 millions de riyal saoudiens, fut filmée au Maroc, principalement à Ouarzazate, Tanger, El Jadida, Casablanca et Mohammédia. Elle fut diffusée sur MBC 1, doublée en plusieurs langues. La série reçut un grand soutien de nombreux organismes et personnes savantes. Selon les producteurs, c'est la plus grande production télévisuelle arabe jamais réalisée, regroupant 30 000 acteurs et techniciens de dix pays[1].

Elle n'a pas fait face à la critique en termes de contenu, comme la plupart des autres réalisations d'œuvres cinématographiques. Le récit a été validée par des dignitaires religieux, en particulier, l'islamiste[2],[3] Youssef Al-Qaradaoui[1].

DistributionModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « "Omar", la série tv sur un compagnon du prophète Mahomet fait polémique », sur Franceinfo, (consulté le )
  2. « Qui est Youssef Al Qaradawi recherché par Interpol? », sur Le Huffington Post, (consulté le )
  3. « Tunisie: depuis le Qatar, Youssef Al- Qaradawi, prédicateur de l'islamisme radical, appelle à voter Ennhada », sur Marianne, (consulté le )

Liens internesModifier

Liens externesModifier