Ouvrir le menu principal

Nicolas Dhuicq

personnalité politique française

Nicolas Dhuicq
Illustration.
Nicolas Dhuicq en 2013.
Fonctions
Maire de Brienne-le-Château
En fonction depuis le
(18 ans, 6 mois et 25 jours)
Élection 11 mars 2001
Réélection 9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Olivier Tourdot
Député français

(10 ans)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
Circonscription 1re de l'Aube
Législature XIIIe et XIVe
Groupe politique UMP puis LR
Prédécesseur Pierre Micaux
Successeur Grégory Besson-Moreau
Conseiller général de l'Aube

(6 ans, 11 mois et 27 jours)
Circonscription Canton de Brienne-le-Château
Prédécesseur Pierre Rahon
Successeur Jean-Marie Coutord
Biographie
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Paris (14e)
Nationalité française
Parti politique UMP (jusqu'en 2015)
LR (2015-2018)
DLF (2018-2019)

Nicolas Dhuicq, né le à Paris, est un homme politique français. Membre de l'UMP, des Républicains puis de Debout la France, il est maire de Brienne-le-Château depuis 2001 et député de l'Aube de 2007 à 2017.

BiographieModifier

Médecin psychiatre (1994)[1], il est membre du parti Les Républicains, et fait partie du Collectif parlementaire de la Droite populaire[2].

Nicolas Dhuicq a été élu député le , pour la XIIIe législature (2007-2012), dans la 1re circonscription de l'Aube en battant, au deuxième tour, Line Bret (PS) avec 60,64 % des suffrages[3]. Il succède ainsi à Pierre Micaux (UMP) qui ne se représentait pas. Il est réélu député lors des élections du 17 juin 2012[4]. À l'occasion du congrès de l'Union pour un mouvement populaire de 2012, il soutient la candidature de Jean-François Copé[5].

Il soutient François Fillon pour la primaire française de la droite et du centre de 2016 puis pour le second tour de l'élection présidentielle de 2017 entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, il déclare voter blanc, refusant ainsi le « front républicain »[6].

Candidat à sa réélection lors des élections législatives de 2017, il est battu de justesse aux législatives de 2017 par Grégory Besson-Moreau (LREM)[7].

En février 2018, il annonce rejoindre Debout la France, le parti souverainiste présidé par Nicolas Dupont-Aignan[8]. Il devient délégué national du parti[9]. Pour les élections européennes de 2019, il apporte son soutien à la liste du Rassemblement national conduite par Jordan Bardella, qu'il considère comme « la seule qui soit cohérente »[9].

Depuis 2017, il tient une chronique dans le Libre journal de la vie française, dirigé par Laurent Poultier du Mesnil sur Radio Courtoisie[10].

Détails des mandats et fonctionsModifier

Positions et orientationsModifier

Cette section n’est pas rédigée dans un style encyclopédique. Améliorez sa rédaction !

SécuritéModifier

En juillet 2012, le député interroge le gouvernement sur les mesures qu’il envisage pour mettre un terme aux tarifs préférentiels dont profitent les détenus sur les confiseries et pâtes à tartiner, obtenant des prix inférieurs au marché et l'amélioration de l'ordinaire en général, ceci afin d’éviter que les coûts soient subis par les contribuables[11]. Il cosigne en 2015 une proposition de loi visant à instaurer une participation des détenus aux frais d'incarcération[12] ou encore pour isoler électroniquement les détenus[13].

SociétéModifier

Le 27 novembre 2012, au cours du débat sur le projet de loi sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme, Nicolas Dhuicq fait le lien avec le mariage pour tous, déclarant : « Le terroriste a un défaut : il n’a jamais rencontré l’autorité paternelle »[14],[15].

Deux ans et demi plus tard le 3 avril 2015, il exprime sa crainte que les lois contre le tabagisme, et l'accumulation des contraintes, mais surtout que l'incapacité des adultes à proposer une espérance aux jeunes n'« entraine[nt] la jeunesse vers les épopées violentes au Proche-Orient »[16].

Le 26 novembre 2014, il compte parmi les sept députés qui ont voté contre la résolution de l'inscription de l’IVG comme droit fondamental dans la constitution, considérant aussi que la suppression du terme de détresse déséquilibre le texte de la loi Veil[17]. Opposé à la marchandisation du corps humain et de celui des femmes, il cosigne en 2015 une proposition de loi visant à lutter contre le recours aux mères porteuses[18].

Le 3 avril 2015, au cours d'un débat à l'Assemblée sur l'absence de députés lors du Vendredi saint, fête chrétienne fériée en Alsace et en Moselle, il déclare : « La République est laïque certes mais la laïcité, ce n’est pas la haine des religions. Et dans cet hémicycle, je tiens à ce que nous ayons le droit de rappeler qu’il s’agit du Vendredi saint. Et ce n’est pas une atteinte à la laïcité »[19].

Nicolas Dhuicq est favorable au port obligatoire de l'uniforme en milieu scolaire et il cosigne plusieurs propositions de loi en ce sens[20].

Vie parlementaireModifier

Il est l'un des députés UMP à voter contre le Pacte budgétaire européen, en octobre 2012, et contre la loi sur la déchéance de nationalité en 2016.

Dans la nuit du 4 au 5 juillet 2013, il déclare que la suppression du cumul des mandats locaux coupera les élus nationaux du terrain et des citoyens[21].

En septembre 2014, Nicolas Dhuicq accompagne 13 autres parlementaires français qui se rendent à Moscou pour exprimer leur soutien aux dirigeants russes. La politique de Vladimir Poutine est alors largement condamnée en Occident, à la suite de l'annexion de la Crimée par la Russie, après un référendum au cours duquel la population s'est massivement prononcée pour ce rattachement[22].

En juin 2016, il est l'un des deux députés, avec le communiste André Chassaigne, à voter contre la ratification de l'accord d'association entre la Géorgie et l'Union européenne[23] et contre l'accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne[24]. Il explique sa position : cet accord risque d'envenimer la situation en Ukraine, et il veut préserver les liens avec la Russie[25].

Le 17 novembre 2016, il intervient dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale pour s'opposer à la fiscalisation des indemnités des parlementaires, qui selon lui est un « amendement démagogique »[26], qui « n'arrêtera pas le populisme ». Le socialiste René Dosière, spécialiste des dépenses de l'État, répondra que cet amendement se fait « dans un souci non pas démagogique mais de justice fiscale ».

En janvier 2017, il se rend en Syrie avec ses collègues Thierry Mariani et Jean Lassalle[27]. De retour, il dénonce la partialité des médias occidentaux contre le président syrien Bachar el-Assad[28].

Le 4 février 2017, dans une interview donnée à l'agence de presse russe Sputnik, il avance qu'Emmanuel Macron serait soutenu par « un très riche lobby gay », le qualifiant aussi « d'agent des États-Unis œuvrant pour les intérêts des banques »[29],[30]. Ces rumeurs « colportées par le député LR » selon le Huffingtonpost feraient partie des tentatives de déstabilisation pilotées par Moscou[31].

Le 14 mars 2018, il soutient explicitement la Russie en accordant du crédit à ses allégations concernant l'interception d'une part des missiles occidentaux lancées lors des bombardements de Barzé et de Him Shinshar[32].

RéférencesModifier

  1. http://www.sudoc.fr/041465288.
  2. « Le député UMP Dhuicq lie homoparentalité et terrorisme », Le Nouvel Observateur, 28 novembre 2012.
  3. Le Monde, Résultats du 2d tour - 17 juin 2007 dans la 1re circonscription de l'Aube
  4. Le Monde, Résultats du 2d tour - 17 juin 2012 dans la 1re circonscription de l'Aube
  5. Tony Verbicaro, « Nicolas Dhuicq : “Une conséquence du passage au quinquennat” », L'Hebdo du vendredi, Troyes, 23 novembre 2012.
  6. Jean-Baptiste Garat, « Le vote blanc divise les Républicains », Le Figaro, samedi 29 / dimanche 30 avril 2017, page 6.
  7. Ministère de l'Intérieur, « Elections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 22 juin 2017)
  8. « Bienvenue à @NicolasDHUICQ, maire et ancien Député @lesRepublicains qui rejoint aujourd'hui @DLF_Officiel. », sur Twitter, (consulté le 3 février 2018).
  9. a et b Charles Sapin, « Européennes 2019 : un ancien député LR votera RN aux Européennes », sur leparisien.fr, (consulté le 9 mai 2019).
  10. http://www.radiocourtoisie.fr/radio-courtoisie/libre-journal-de-la-nuit/libre-journal-de-la-vie-francaise/.
  11. Journal officiel du 6 mars 2012, page 1996.
  12. « NosDéputés.fr - Regards Citoyens », sur NosDéputés.fr (consulté le 25 septembre 2015)
  13. « NosDéputés.fr - Regards Citoyens », sur NosDéputés.fr (consulté le 25 septembre 2015)
  14. « Les enfants d’homos sont des terroristes en puissance, selon un député UMP à l’Assemblée », sur Le Lab politique - Europe 1
  15. Nicolas Dhuicq : «Mes propos sur le terrorisme ne portaient pas sur l'homoparentalité», mesdebats.com, 28 novembre 2012
  16. « Un député UMP mêle tabac et djihadisme », (consulté le 3 avril 2015)
  17. « Sept députés votent contre la réaffirmation du droit à l'IVG », sur Le Lab politique - Europe 1
  18. « NosDéputés.fr - Regards Citoyens », sur NosDéputés.fr (consulté le 25 septembre 2015)
  19. La Croix, « Les députés doivent-ils siéger un Vendredi saint ? » (consulté le 24 septembre 2015)
  20. « NosDéputés.fr - Regards Citoyens », sur NosDéputés.fr (consulté le 25 septembre 2015)
  21. « À cause de la fin du cumul des mandats, les loups vont rentrer dans Paris, selon Nicolas Dhuicq, député UMP de l’Aube », sur Alternatives Économiques
  22. « Nicolas Dhuicq soutient Vladimir Poutine à Moscou », sur L'Est Éclair
  23. Analyse du scrutin no 1137 - Première séance du 25/06/2015 - Scrutin public sur l'article unique du projet de loi autorisant la ratification de l'accord d'association entre l'Union européenne et la Communauté européenne de l'énergie atomique et leurs États membres, d'une part, et la Géorgie, d'autre part.
  24. Analyse du scrutin no 1136 - Première séance du 25/06/2015 - Scrutin public sur l'article unique du projet de loi autorisant la ratification de l'accord d'association entre l'Union européenne et la Communauté européenne de l'énergie atomique et leurs États membres, d'une part, et l'Ukraine, d'autre part
  25. « Le Parlement autorise l'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine », L'Express/L'Entreprise, 25 juin 2015.
  26. « Parlementaires, ministres et président, leurs indemnités enfin soumises à l'impôt », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 novembre 2016)
  27. Justine Faure, « Noël arménien et rencontre avec Assad : malgré les critiques, le filloniste Mariani et deux autres députés retournent en Syrie », LCI, 6 janvier 2017, en ligne.
  28. « Le député Nicolas Dhuicq de retour de la ville d’Alep, en Syrie. Les médias traditionnels ont menti », entretien de Nicolas Dhuicq avec Armel Joubert des Ouches, 9 février 2017, en ligne sur Reinformation.TV.
  29. Amandine Réaux, « Pour le député LR Nicolas Dhuicq, Emmanuel Macron est soutenu par "un très riche lobby gay" », Le lab politique Europe 1,‎ (lire en ligne)
  30. (en) « Ex-French Economy Minister Macron Could Be 'US Agent' Lobbying Banks' Interests », Sputnik international,‎ (lire en ligne)
  31. « Attaques informatiques, rumeurs... Pourquoi et comment la Russie veut déstabiliser Macron », sur Le Huffington Post (consulté le 13 février 2017)
  32. Antoine Izambard, « Ce que cache l'intox de la Russie en Syrie », sur Challenges, (consulté le 16 mars 2018).

AnnexesModifier