Ouvrir le menu principal
My Movie Project
Titre original Movie 43
Réalisation Elizabeth Banks
Steven Brill
Steve Carr
Rusty Cundieff
James Duffy
Griffin Dunne
Peter Farrelly
Patrick Forsberg
Will Graham
James Gunn
Bob Odenkirk (non crédité)
Brett Ratner
Jonathan van Tulleken
Scénario Steve Baker (non crédité)
Ricky Blitt
Will Carlough
Tobias Carlson
Jacob Fleisher
Patrik Forsberg
Will Graham
James Gunn
Claes Kjellstrom
Jack Kukoda
Bob Odenkirk (non crédité)
Bill O'Malley
Matt Portenoy
Greg Pritikin
Rocky Russo
Olle Sarri
Elizabeth Shapiro
Jeremy Sosenko
Jonathan van Tulleken
Jonas Wittenmark
Sociétés de production Relativity Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie
Durée 94 minutes
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

My Movie Project (Movie 43) est un film à sketches américain co-produit par Charles B. Wessler et Peter Farrelly, qui a la particularité d'avoir été écrit et réalisé par de nombreux individus, Rocky Russo et Jeremy Sosenko entre autres, puisqu'il comprend douze histoires originales, en plus des deux versions différentes de la trame principale, chacune ayant sa propre équipe.

Présenté comme ayant la plus grande distribution d'ensemble jamais vue dans un film[1], avec notamment Halle Berry, Anna Faris, Richard Gere, Hugh Jackman, Johnny Knoxville, Christopher Mintz-Plasse, Chloë Grace Moretz, Seann William Scott, Emma Stone et Kate Winslet ; ce long-métrage fut tourné sur une période longue de quatre ans[2] avant de sortir en salles le aux États-Unis.

Sommaire

SynopsisModifier

Pour des raisons qui n'ont jamais été évoquées ni par les producteurs, ni par les scénaristes, ni par les réalisateurs, il existe deux versions de My Movie Project : la version "américaine", intitulée The Pitch ; et la version "européenne", The Thread, sortie au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Seule la trame narrative est différente, les courts-métrages qui composent la majeure partie du film restent inchangés dans leur composition comme dans leur ordre.

La trame principaleModifier

The PitchModifier

Charlie Wessler (Dennis Quaid), un scénariste particulièrement créatif tente de convaincre un producteur, Griffin Schraeder (Greg Kinnear) de faire "le plus grand film jamais réalisé depuis Howard the Duck" en l'obligeant à visualiser plusieurs de ses scripts.

The ThreadModifier

Calvin Cutler (Mark L. Young) et son ami J.J. (Adam Cagley) cherchent à piéger le petit frère du premier, Baxter (Devin Eash) après que celui-ci leur a fait une énième farce. Les deux adolescents décident de lancer un défi irréalisable au petit génie de l'informatique afin de subtiliser son ordinateur et de le remplir de virus en y faisant tourner des vidéos à caractères pornographiques. C'est en cherchant le soi-disant légendaire et introuvable "Movie 43" qu'ils vont visionner de nombreux autres extraits de films, courts-métrages et publicités, plus absurdes les uns que les autres.

Les courts métragesModifier

The CatchModifier

Beth (Kate Winslet) se rend à un rencard organisé avec le brillant et beau Davis (Hugh Jackman), célibataire depuis toujours pour des raisons que personne ne saisit, mais que Beth ne pourra pas quitter des yeux du repas.

HomeschooledModifier

Samantha (Naomi Watts) et Robert (Liev Schreiber) expliquent à des voisins de quelle manière ils expérimentent toutes les facettes de l'école à domicile avec leur propre fils, Kevin (Jeremy Allen White).

The PropositionModifier

Doug (Chris Pratt) vit le parfait amour romantique avec sa petite amie Julie (Anna Faris), et alors qu'il veut l'épouser, elle lui demande la preuve d'amour ultime pour elle.

VeronicaModifier

Les clients d'un supermarché vont assister aux retrouvailles les plus intenses et passionnées du caissier, Neil (Kieran Culkin) et de son ex-petite amie, Veronica (Emma Stone).

iBabeModifier

Partie 1 : spot publicitaire pour un nouveau produit de lecture audio, l'iBabe.

Partie 2 : une réunion entre les dirigeants et les concepteurs de l'iBabe est organisée afin de pallier un comportement imprévu de la part des jeunes utilisateurs masculins.

Super Hero Speed DatingModifier

Le compagnon du super-héros Batman (Jason Sudeikis), Robin (Justin Long), participe à des rencontres rapides entre célibataires, mais son patron vient le prévenir qu'un attentat à la bombe se prépare dans ce même café.

Machine KidsModifier

Spot publicitaire de prévention contre les violences faites à l'encontre des machines.

Middleschool DateModifier

Nathan (Jimmy Bennett) a invité sa petite amie à la maison et alors qu'Amanda (Chloë Grace Moretz) a ses règles pour la première fois, aucun des hommes de la maison ne sait comment réagir.

TampaxModifier

Spot publicitaire pour valoriser le port de tampons.

Happy BirthdayModifier

Pete (Johnny Knoxville) a couché avec la petite amie de son meilleur ami, Brian (Seann William Scott). Pour se racheter, il lui offre un leprechaun (Gerard Butler) qui doit les conduire jusqu'à son chaudron d'or.

Truth or DareModifier

Emily (Halle Berry) en a marre de toujours participer au même rendez-vous, et va donc proposer à Donald (Stephen Merchant) de jouer à "action ou vérité".

Victory's GloryModifier

Le coach Jackson (Terrence Howard) fait un discours d'encouragement à son équipe, juste avant que le premier match de basket entre joueurs noirs et blancs de l'histoire ne se fasse.

BeezelModifier

Amy (Elizabeth Banks), la nouvelle petite amie de Anson (Josh Duhamel), emménage avec ce dernier, mais Beezel, le chat de la maison ne va pas se laisser jeter dehors par la concurrence.

Fiche techniqueModifier

Caractéristiques techniques communesModifier

Caractéristiques techniques individuelsModifier

The PitchModifier

The ThreadModifier

The CatchModifier

HomeschooledModifier

  • Réalisation : Will Graham
  • Scénario : Will Graham et Jack Kukoda
  • Directeur artistique :
  • Décors :
  • Costumes :
  • Photographie :
  • Son :
  • Montage :
  • Musique :
  • Production :

The PropositionModifier

  • Réalisation : Steve Carr
  • Scénario : Rocky Russo et Jeremy Sosenko
  • Directeur artistique :
  • Décors :
  • Costumes :
  • Photographie :
  • Son :
  • Montage :
  • Musique :
  • Production :

VeronicaModifier

  • Réalisation : Griffin Dunne
  • Scénario : Matthew Portenoy
  • Directeur artistique :
  • Décors :
  • Costumes :
  • Photographie :
  • Son :
  • Montage :
  • Musique :
  • Production :

iBabeModifier

Super Hero Speed DatingModifier

  • Réalisation : James Duffy
  • Scénario : Will Carlough
  • Directeur artistique :
  • Décors :
  • Costumes :
  • Photographie :
  • Son :
  • Montage :
  • Musique :
  • Production :

Machine KidsModifier

Middleschool DateModifier

  • Réalisation : Elizabeth Banks
  • Scénario : Elizabeth Shapiro
  • Directeur artistique :
  • Décors :
  • Costumes :
  • Photographie :
  • Son :
  • Montage :
  • Musique :
  • Production :

TampaxModifier

Happy BirthdayModifier

  • Réalisation : Brett Ratner
  • Scénario : Jacob Fleisher
  • Directeur artistique :
  • Décors :
  • Costumes :
  • Photographie :
  • Son :
  • Montage :
  • Musique :
  • Production :

Truth or DareModifier

  • Réalisation : Peter Farrelly
  • Scénario : Greg Pritikin
  • Directeur artistique :
  • Décors :
  • Costumes :
  • Photographie :
  • Son :
  • Montage :
  • Musique :
  • Production :

Victory's GloryModifier

BeezelModifier

  • Réalisation : James Gunn
  • Scénario : James Gunn
  • Directeur artistique :
  • Décors :
  • Costumes :
  • Photographie :
  • Son :
  • Montage :
  • Musique :
  • Production :

DistributionModifier

  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[5] et AlloDoublage[6]

The PitchModifier

The ThreadModifier

The CatchModifier

HomeschooledModifier

The PropositionModifier

VeronicaModifier

iBabeModifier

Super Hero Speed DatingModifier

Machine KidsModifier

Middleschool DateModifier

TampaxModifier

Happy BirthdayModifier

Truth or DareModifier

Victory's GloryModifier

BeezelModifier

AccueilModifier

PromotionModifier

My Movie Project n'a pas bénéficié d'une promotion des plus favorable pour lui permettre un véritable succès. Effectivement, le début de l'année est considéré par les distributeurs comme peu propice à la sortie de ce genre de comédie burlesque, préférant des œuvres oscarisées comme c'était alors le cas avec Django Unchained par exemple. D'un autre côté, les critiques n'ont pas eu le droit à leurs habituelles projections privées afin de donner leur avis en avance dans les divers médias à disposition. Et enfin, malgré le casting particulièrement vendeur, seules Chloë Moretz et Carmen Electra[7] sont apparues le jour de l'avant-première américaine, le à Los Angeles[8].

Accueil critiqueModifier

My Movie Project a rencontré un accueil critique négatif dès sa sortie en salles aux États-Unis, recueillant 4 % d'avis favorables sur le site Rotten Tomatoes, sur la base de 70 commentaires collectés et une note moyenne de 2,310[9] et le score de 19100 sur le site Metacritic, sur la base de 22 commentaires collectés[10].

Box-officeModifier

Sorti aux États-Unis dans 2 023 salles, My Movie Project démarre à la septième place du box-office avec 4 805 878 $ de recettes engrangées dès son premier week-end[11] et 6 058 274 $ en première semaine[12]. Resté sept semaines à l'affiche et bénéficiant d'un bouche à oreille négatif, My Movie Project a totalisé 8 840 453 $[13].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  Mondial[13] 29 926 388 $ 14
  États-Unis[13] 8 840 453 $ 7
  France[14] 56 945 entrées 3

Controverse(s)Modifier

My Movie Project fut largement éreinté par la critique, certains affirmant qu'il s'agit du pire film jamais réalisé[15],[16],[17],[18],[19],[20], tandis que d'autres le considèrent comme un chef-d’œuvre original et très critique envers les standards Hollywoodiens.

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

  • 2014 : Récompense au Razzie Awards dans la catégorie "Pire film".
  • 2014 : Récompense au Razzie Awards dans la catégorie "Pire réalisateur" attribué aux 13 réalisateurs du film : Elizabeth Banks, Steven Brill, Steve Carr, Rusty Cundieff, James Duffy, Griffin Dunne, Peter Farrelly, Patrik Forsberg, Will Graham, James Gunn, Bob Odenkirk, Brett Ratner, et Jonathan van Tulleken.
  • 2014 : Récompense au Razzie Awards dans la catégorie "Pire scénario".

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « 'Movie 43' co-director Peter Farrelly on comedic A-listers - EXCLUSIVE | EW.com », sur www.ew.com (consulté le 14 janvier 2016)
  2. List of films shot over three or more years (en)
  3. « Movie 43 (2013) - Box Office Mojo », sur www.boxofficemojo.com (consulté le 14 janvier 2016)
  4. Dates de sortie - Internet Movie Database
  5. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le 5 mai 2013, m-à-j le 20 mai 2013.
  6. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 5 juin 2013.
  7. « Carmen Electra tout en transparence et Chloe Moretz très chic pour la première de Movie 43 », sur Première, (consulté le 4 février 2013)
  8. « Movie 43 : pourquoi les stars préfèrent-elles oublier le film ? | News | Premiere.fr », sur www.premiere.fr (consulté le 14 janvier 2016)
  9. « (en) « Movie 43 » », sur Rotten Tomatoes (consulté le 27 janvier 2013).
  10. « (en) « Movie 43 » », sur Metacritic (consulté le 27 janvier 2013).
  11. « (en) « Movie 43 » : Weekend Box Office Results », sur Box Office Mojo (consulté le 4 février 2013).
  12. « (en) « Movie 43 » : Weekly Box Office Results », sur Box Office Mojo (consulté le 4 février 2013).
  13. a b et c « (en) « Movie 43» », sur Box Office Mojo (consulté le 7 mars 2013).
  14. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=13187&affich=france
  15. Howell, Peter, « Movie 43 review: The worst film ever gets zero stars », Toronto Star,‎ (lire en ligne)
  16. « Movie Review: Movie 43 », NY Daily News, New York,‎ (lire en ligne)
  17. « Movie 43 », Murphy Reviews, (consulté le 18 novembre 2013)
  18. « There's awful and THEN there's Movie 43 - Chicago Sun-Times », Suntimes.com,‎ (lire en ligne)
  19. Lou Lumenick, « WTF! Beyong sketchy », New York Post,‎ (lire en ligne)
  20. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées MRQE50
  21. « Trashiest Trailer | Nominees Categories | Golden Trailer Awards », sur www.goldentrailer.com (consulté le 14 janvier 2016)

AnnexesModifier