Ouvrir le menu principal

Maron (Meurthe-et-Moselle)

commune française du département de Meurthe-et-Moselle
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Maron.

Maron
Maron (Meurthe-et-Moselle)
Vue sur l'église Saint-Gengoulf
et le monument aux morts.
Blason de Maron
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Canton Neuves-Maisons
Intercommunalité Communauté de communes Moselle et Madon
Maire
Mandat
Jean-Marie Butin
2014-2020
Code postal 54230
Code commune 54352
Démographie
Population
municipale
839 hab. (2016 en diminution de 1,06 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 38′ 07″ nord, 6° 02′ 52″ est
Altitude Min. 211 m
Max. 404 m
Superficie 19,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Maron

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Maron

Maron est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés des Meulsons. La forme « Meulson » qui désigne l'escargot était usitée dans les patois du Toulois et du Saintois.

GéographieModifier

 
Fig 1 - Maron (ban communal)

LocalisationModifier

Le village de Maron est située dans le Nord-Est de la France, dans une vallée creusée par la Moselle à l'intersection de deux liaisons anciennes entre Nancy et Toul (D92/D121), d'une part et entre Pont-Saint-Vincent et Liverdun (D59/D909), d'autre part.

D'après les données Corine land Cover, le territoire communal de 1918 hectares se composait en 2011 de près de 95 % de forêts, végétation arbustive et prairies , 1,5 % de zones urbanisées et 3,5 % de surfaces en eau.[1]

La ban communal est parcouru par la Moselle naturelle sur 2.8 km et par son ouvrage canalisé sur 3,518 km[2]

Communes limitrophesModifier

ClimatModifier

Le climat y est de type océanique dégradé à influence continentale assez marquée. Les températures sont contrastées, à la fois en journée et entre les saisons. Les hivers sont froids et sec par temps de gels. Les étés ne sont pas toujours ensoleillés mais chauds. Les brouillards sont fréquents à l'automne et les vents rares et peu violents. Les précipitations tendent à être moins abondantes que sur l'Ouest du pays.

ToponymieModifier

Ecclesia Sancti-Gengulphi de Maioron ,  Mairon (1126) ; Marron (1600) sont les graphies recensées par le dictionnaire topographique de Meurthe [3]. Le pouillé ecclésiastique du père Picart utilise la forme latinisée Maronum reprise par Lepage notamment.

HistoireModifier

Jules Beaupré indique dans son répertoire archéologique que dans le bois communal, le bois de l'Etat, et le bois la Dame, des groupes importants de tumuli avaient été fouillés sans collecte d'artéfacts, indiquant la présence humaine sur le territoire communal probablement aux âges des métaux[4].

Les historiens attestent de l'existence de documents indiquant que les habitants se mirent sous la sauvegarde du duc de Lorraine en 1579 moyennant une redevance de deux sols par ménage (conduit) mais le lieu est cité dès 1448 dans un acte entre Pierre de Beaufremont et Philippe de Lenoncourt. Avant cette période le village n'était , semble-t-il, qu'une annexe de Chaligny[5],[6].

Une ancienne voie (chemin) est mentionnée comme traversant la commune pour relier l'abbaye de Clairlieu à Toul[7].

L'abbé Grosse indique que cette seigneurie dépendant du comte de Chaligny échut ensuite à la famille d'Hoffelize.

C'est à Maron, le , que l'aviateur franco-américain Raoul Gervais Lufbery, ancien membre de l'escadrille Lafayette et titulaire de 17 victoires homologuées, trouve la mort en combat aérien. Une plaque apposée sur la façade de la maison près de laquelle il a été abattu rappelle sa mémoire.

Autrefois, le village cultivait des vignes et une mine existait sur la commune où était extrait du fer.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 16 avril 2014)
Jean-Marie Butin    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2016, la commune comptait 839 habitants[Note 1], en diminution de 1,06 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
738753735718735740711700678
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
648658628656670665628703625
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
670712733697685696671708744
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2016
707770717804828830830856839
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique
 


Manifestations culturelles et festivitésModifier

  • Festival de la randonnée. Organisé chaque année le 3ieme week-end d'avril par le Club Alpin Français de Nancy, le festival rassemble plus de 1000 personnes.

ÉconomieModifier

Henri Lepage et E. Grosse donnent quelques indications à caractère économique dans leurs ouvrages de 1836[5] et 1843[6] sans toutefois s'accorder sur les chiffres :

« Surf. territ. : 1875 hect.: 1122 à 114 en terres lab., 20 à 29 en prés, 88 à 190 en vignes, 525 à 1213 en bois. un Moulin à grains. (Grosse précise que les produits de la vignes sont médiocres et font néanmoins l'objet d'un grand commerce).. »

indiquant tous deux le caractère agricole et viticole de l'activité.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Vue du lavoir.
  • Les falaises de Maron, sont situées en bord de route et dominent la Moselle. Etagés sur 3 niveaux comprenant 80 voies d'escalade[12], ce lieu est classé en "terrain d'aventure" et est géré par le Club Alpin de Nancy (cf. Site internet Club alpin français de Nancy) ;
  • Maisons de vignerons des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Ancienne Mine du Val de Fer restaurée par l'Atelier de mémoire ouvrière qui a une poudrière et est visitable ;
  • Le lavoir halle entièrement restauré ;
  • Église Saint-Gengoulf du XVIIIe siècle située au milieu de la rue de Nancy.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

  Blason De gueules à la croix estrée haussée d'argent, cantonnée en chef de deux escargots affrontés, en pointe à dextre d'une grappe de raisin et à senestre de deux pics de mineur passés en sautoir, le tout d'or.
Détails
Les armes de Meulson sont tirées d'un dessin de Thierry Henriet réalisé en 1991.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • G. Hamm, Carte Archéologique de la Gaule. 54. La Meurthe-et-Moselle, Paris, 2005.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Fiche Ma Commune - SIGES Rhin-Meuse - ©2019 », sur sigesrm.brgm.fr (consulté le 30 septembre 2019)
  2. « La moselle canalisee [A---0082] - Cours d'eau », sur www.sandre.eaufrance.fr (consulté le 30 septembre 2019)
  3. Henri Lepage, Dictionnaire topographique du département de la Meurthe, Paris, Imprimerie impériale, 1862
  4. Beaupré, Jules, 18.-1921., Répertoire archéologique pour le département de Meurthe-et-Moselle, époques préhistoriques, gallo-romaines, mérovingiennes : par le Cte J. Beaupré, ..., A. Crépin-Leblond, (OCLC 458681864, lire en ligne), p. 98
  5. a et b E. Grosse, Dictionnaire statistique du département de la Meurthe : contenant une introduction historique..., Nabu Press (réimpr. 2012) (1re éd. 1836) (ISBN 1278248951 et 9781278248950, OCLC 936241814, lire en ligne)
  6. a et b Henri Lepage, Le département de la Meurthe. Première partie : statistique historique et administrative , Nancy, Imprimerie PEIFFER, 1843, p. 351 - (lire en ligne)
  7. Recherches sur le réseau routier ancien à l'est de Toul - in Etudes touloises - https://www.etudes-touloises.fr/archives/25/art1.pdf
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. Selon le topo-guide vendu par le CAF de Nancy: CAF de Nancy, Ecole d'escalade des falaises de Maron, Section Lorraine-Nancy du Club Alpin Français, 34 p.
  13. BFMTV, « Eliott, Français de 14 ans primé lors de la Google Science Fair pour son » (consulté le 23 septembre 2015)