Liste des as de la Première Guerre mondiale

page de liste de Wikipédia

Le sujet de cet article est la liste des as de l'aviation de la Première Guerre mondiale. Pour les autres conflits, se référer à la liste d'as de l'aviation.

Alors que le public s'émerveille des prouesses des pionniers de l'aviation, cette admiration se transforme lors de la Grande Guerre. Les as sont auréolés d'exploits qui reviennent sans cesse à travers deux métaphores : celle du « chevalier du ciel » domptant sa monture (avec toutes les valeurs associées à l'esprit chevaleresque : honneur, respect de l'adversaire, codes) et celle de la chasse, le plus aristocratique des sports[1]. Cette image permet d'entretenir l'imaginaire d'une guerre "civilisée" malgré la violence des affrontements[2].

La Première Guerre mondiale marque le début de l'expérience historique qui montre qu'environ cinq pour cent des pilotes de combat sont à l'origine de la majorité des victoires aériennes dans les guerres, ce qui montre l'importance des as de l'aviation[3]. Le titre d'as de guerre est créé pour ceux qui ont abattu cinq appareils ennemis ou davantage[4].

Chaque pays dispose de ses propres règles pour déterminer le nombre de victoires aériennes des pilotes, ce qui ne simplifie les comparaisons.

Empires centrauxModifier

As allemandsModifier

 
Manfred von Richthofen, dit le « Baron rouge ». Son palmarès est l'un des plus fournis de la Grande Guerre, avec celui de René Fonck.

La liste suivante ne reprend que les vingt meilleurs as allemands de la liste complète.

  • Cette couleur, ainsi que ce symbole †, indique que le pilote a été tué au combat, disparu au combat, mort de ses blessures ou tué dans un accident de vol durant la Première Guerre mondiale.
  • Nom du pilote Victoires Remarques Sources
    Manfred von Richthofen 80 Connu sous le nom de « Baron Rouge » ou « Diable Rouge », tué le [5]
    Ernst Udet 62 Il se suicide le [5]
    Erich Löwenhardt 54 Connu sous le nom de « Baron Rouge » ou « Diable Rouge », tué le [5]
    Josef Jacobs 48 Surnommé le « Diable Noir » par les Anglais [5]
    Werner Voss 48 Tué le [5]
    Fritz Rumey 45 Tué le [6]
    Rudolf Berthold 44 Surnommé « L'Aigle d'Acier », il remporte 16 victoires après avoir perdu l'usage d'une main [7]
    Bruno Loerzer 44 [8]
    Paul Bäumer 43 Mort dans un accident d'avion à Copenhague en [9]
    Oswald Boelcke 40 Tué le . Il formule les premiers principes du combat aérien, plus connus sous le nom de Dicta Boelcke [10]
    Franz Büchner 40 [11]
    Lothar von Richthofen 40 Frère du « Baron Rouge » [5]
    Heinrich Gontermann 39 Tué le [12]
    Carl Menckhoff 39 Fait prisonnier le [5]
    Karl Bolle (en) 36 [5]
    Julius Buckler (en) 36 [5]
    Max Ritter von Müller (en) 36 Tué le [13]
    Gustav Dörr (en) 35 [5]
    Otto Könnecke 35 [5]

    As austro-hongroisModifier

    La liste suivante ne reprend que les dix meilleurs as austro-hongrois de la liste complète.

  • Cette couleur, ainsi que ce symbole †, indique que le pilote a été tué au combat, a disparu au combat, est mort de ses blessures ou a été tué dans un accident de vol durant la Première Guerre mondiale.
  • Nom du pilote Victoires Lieu de naissance État d'origine Remarques
    Godwin Brumowski 35 Wadowice Royaume de Galicie et de Lodomérie (actuelle Pologne) As austro-hongrois le plus performant de la guerre[14],[15],[16]
    Julius Arigi 32 Děčín Royaume de Bohême (actuelle République tchèque) As le plus performant de l'actuelle République tchèque[17],[18],[19]
    Benno Fiala von Fernbrugg (en) 28 Vienne Basse-Autriche (actuelle Autriche) As le plus performant de l'actuelle Autriche[20],[21],[22].
    Frank Linke-Crawford (en) 27 Cracovie Royaume de Galicie et de Lodomérie (actuelle Pologne)[23],[24],[25] Tué le [25]
    József Kiss (en) alias József Kiss de Elemér et Ittebe† 19 Pozsony (actuellement Bratislava) Royaume de Hongrie (actuelle Slovaquie) As le plus performant de l'actuelle Slovaquie[26],[27],[28]. Tué le [28].
    Franz Gräser (en) alias Ferenc Gräser† 18 Nyírmada Royaume de Hongrie (actuelle Hongrie)[29],[30] Tué le [30]
    Eugen Bönsch (en) 16 Velká Úpa (cs) Royaume de Bohême (actuelle République tchèque)[31][32],[33]
    Stefan Fejes (en) alias István Fejes 16 Győr Royaume de Hongrie(actuelle Hongrie)[34],[35],[36]
    Ernst Strohschneider (en) 15 Ústí nad Labem Royaume de Bohême (actuelle République tchèque)[37],[38],[39] Tué le [39]
    Adolf Heyrowsky (en) 12 Murau Duché de Styrie (actuelle Autriche)[40],[41],[42]

    Pays de l'Entente - AlliésModifier

    As françaisModifier

     
    Guynemer décoré par le général Franchey d'Esperey en 1917.
     
    Adolphe Pégoud le premier as français recevant la croix de guerre.
    Lectures pour tous, .

    L'aviation française a compté 175 as de nationalité française dans ses rangs pendant la Grande Guerre, plus quelques pilotes américains (6), russes (2) ainsi qu'un Suisse ayant servi dans ses escadrilles et atteint le rang d'as. Sur les 175 as français, 33 sont morts au combat pendant la guerre (+7 par accident) et 23 ont été tués après la guerre dans des accidents d'avion, plus un autre mort au combat durant la seconde guerre mondiale. Ces hommes qui représentent de 2 à 3 % des pilotes de chasse formés en France ont totalisé 1 322 victoires homologuées sur un total général homologué de 2 817[43]. Le système d'homologation de victoire français est le plus strict de tous les belligérants. Il nécessitait soit que l'appareil ait été abattu dans les lignes françaises, soit qu'il soit tombé dans les lignes ennemies mais avec le témoignage de plusieurs témoins étrangers à la troupe victorieuse. Ceci explique la différence importante entre les victoires homologuées et les victoires probables, notamment chez les pilotes comme Fonck, Guynemer, Madon ou Dorme.

    Note : NH = non homologuée

    Nom Grade Victoires Remarques
    René Fonck Capitaine 75 + 32 NH
    Georges Guynemer Capitaine 53 + 35 NH Tué au combat le
    Charles Nungesser Capitaine[44] 43 + 14 NH Disparu avec l'Oiseau blanc le
    Georges Madon Capitaine 41 + 64 NH Tué accident de vol le
    Maurice Boyau Sous-lieutenant 35 + 2 NH Tué au combat le
    Michel Coiffard Lieutenant 34 + 3 NH Tué au combat le
    Léon Bourjade Lieutenant 28 + 9 NH Ordonné prêtre, il meurt d’épuisement au service de son prochain en Papouasie
    Armand Pinsard Capitaine 27 + 9 NH
    René Dorme Sous-lieutenant 23 + 40 NH Tué au combat le
    Gabriel Guérin Lieutenant 23 + 10 NH Tué accident de vol le
    Marcel Haegelen Sous-lieutenant 23 + 3 NH
    Alfred Heurtaux Capitaine 21 + 13 NH
    Pierre Marinovitch Sous-lieutenant 21 + 4 NH Tué accident de vol le
    Albert Deullin Capitaine 20 + 9 NH Tué accident de vol le
    Jacques Ehrlich Sous-lieutenant 19 + 1 NH
    Henry Hay de Slade Capitaine 19 + 3 NH
    Bernard Barny de Romanet Lieutenant 18 + 6 NH Tué accident de vol le
    Jean Chaput Lieutenant 16 + 6 NH Tué au combat le
    Armand de Turenne Capitaine 15 + 5 NH
    Jean-Paul Ambrogi Sous-lieutenant 14 + 6 NH
    Gilbert Sardier Lieutenant 14 + 2 NH
    Jean Casale Sous-lieutenant 13 + 11 NH Tué accident de vol le
    Omer Demeuldre Sous-lieutenant 13 + 9 NH Tué au combat le
    Hector Garaud Adjudant 13 + 10 NH Tué accident de vol le
    Marcel Noguès Sous-lieutenant 13 + 2 NH
    Paul Tarascon Lieutenant 13 + 9 NH
    Bernard Artigau Sous-lieutenant 12 + 10 NH
    Jean Bouyer Sous-lieutenant 12 + 9 NH
    Gustave Daladier Lieutenant 12
    Marcel Hugues Lieutenant 12 + 4 NH
    Lucien Jailler Sous-lieutenant 12 + 8 NH
    Jacques Leps Capitaine 12 + 2 NH
    Charles Macé Adjudant 12 + 3 NH
    Jean Navarre Sous-lieutenant 12 + 15 NH
    Charles Nuville Sous-lieutenant 12 + 1 NH
    Xavier de Sevin Capitaine 12 + 11 NH
    Robert Waddington Sous-lieutenant 12
    Jean Berthelot Adjudant 11 + 3 NH
    André Chainat Adjudant 11 + 8 NH
    Fernand Guyou Sous-lieutenant 11
    André Herbelin Sous-lieutenant 11 + 5 NH
    William Herisson Sous-lieutenant 11 + 1 NH
    Maxime Lenoir Adjudant 11 + 8 NH Tué au combat le
    Ernest Maunoury Sous-lieutenant 11
    René Montrion Adjudant 11 + 8 NH Tué au combat le 28/06/1918
    Jacques Ortoli Lieutenant 11 + 4 NH
    Maurice Bizot Adjudant 10 + 2 NH Tué accident de vol le
    Jean Bozon-Verduraz Lieutenant 10 + 1 NH
    Lucien Gasser Adjudant 10 + 1 NH Tué accident de vol le
    Auguste Lahoulle Capitaine 10 + 1 NH
    Jean Pezon Adjudant 10 + 7 NH
    Charles Quette Sous-lieutenant 10 + 2 NH Tué au combat le
    Laurent Ruamps Adjudant 10 + 6 NH
    Fernand Bonneton Capitaine 9 + 1 NH Tué accident de vol le
    Alexandre Bretillon Sous-lieutenant 9 + 2 NH
    Théophile Condemine Sous-lieutenant 9 + 2 NH
    Gustave Douchy Adjudant 9 + 9 NH Tué accident de vol le
    René Dousinelle Sous-lieutenant 9 + 3 NH
    Jean Matton Capitaine 9 + 3 NH Tué au combat le
    Henri Péronneau Sous-lieutenant 9 + 2 NH
    Mathieu Tenant de la Tour Capitaine 9 + 11 NH Tué accident de vol le
    Paul Barbreau Sous-lieutenant 8
    Gilbert Deguingand Sous-lieutenant 8 + 7 NH Tué accident de vol le
    Marcel Dhôme Sous-lieutenant 8 + 2 NH
    Georges Flachaire Sous-lieutenant 8 + 1 NH
    Jean Fraissinet Lieutenant 8 + 3 NH
    Jacques Gérard Adjudant 8 + 2 NH Tué au combat le
    Louis Gros Sous-lieutenant 8 + 1 NH
    Julien Guertiau Lieutenant 8 + 1 NH
    Georges Lachmann Capitaine 8 + 2 NH
    Henri Languedoc Sous-lieutenant 8 + 1 NH Tué au combat le
    Antoine Laplasse Adjudant-chef 8 + 2 NH Tué au combat le
    Robert Massenet-Royer de Marancour Chef de bataillon 8
    René Pelissier Sous-lieutenant 8 + 5 NH
    Roger Poupon Capitaine 8
    Paul Sauvage Sergent 8 + 5 NH Tué au combat le
    Gaston Vial Sous-lieutenant 8 + 1 NH
    Marcel Viallet Sous-lieutenant 8 + 6 NH
    Albert Auger Capitaine 7 + 9 NH Tué au combat le 28/07/1917
    François Battesti Lieutenant 7 + 1 NH
    André Bosson Sergent 7 + 3 NH Tué au combat le 20/07/1918
    Eugène Camplan Sous-lieutenant 7 + 1 NH
    Pierre de Cazenove de Pradines Sous-lieutenant 7 + 1 NH
    Fernand Chavannes Sous-lieutenant 7 + 1 NH
    Marcel Coadou Sous-lieutenant 7 + 8 NH
    Pierre Delage Adjudant 7 Tué au combat le 04/10/1918
    Robert Delannoy Sous-lieutenant 7 + 1 NH
    François Delzenne Adjudant-chef 7
    Jean Derode Capitaine 7 + 4 NH Tué au combat le 04/06/1918
    René Doumer Capitaine 7 + 2 NH Tué au combat le 26/04/1917
    Pierre Ducornet Maréchal des logis 7
    Raoul Echard Capitaine 7
    Charles Le Coq de Kerland Attaché Intendant de 2e classe 7 + 2 NH
    Jean Loste Lieutenant 7
    Lionel de Marmier Sous-lieutenant 7
    André Martenot de Cordoux Sous-lieutenant 7 + 6 NH
    Alexandre Marty Sous-lieutenant 7 Tué au combat le 09/06/1918
    Xavier Moissinac Maréchal des logis 7 Tué au combat le 03/06/1918
    Pierre Pendaries Sous-lieutenant 7 + 4 NH
    François de Rochechouart de Mortemart Sous-lieutenant 7 + 3 NH Tué au combat le 16/03/1918
    Noël de Rochefort Sous-lieutenant 7 + 6 NH Tué au combat le 16/09/1916
    Jean Romatet Lieutenant 7
    Paul Santelli Maréchal des logis 7
    Victor Sayaret Adjudant-chef 7 + 1 NH
    Gabriel Thomas Sous-lieutenant 7 + 1 NH
    Léon Vitalis[a],[45],[46] Adjudant-chef 7 + 1 NH
    Joseph Vuillemin Chef d'escadron 7 + 8 NH
    Eugene Weismann Lieutenant 7
    Albert Achard Capitaine 6 + 2 NH
    Georges Blanc Adjudant 6
    François de Boigne Lieutenant 6
    Adolphe du Bois d'Aische Sergent 6 + 6 NH
    Robert de Bonnefoy Sous-lieutenant 6 + 5 NH
    Dieudonné Costes Sous-lieutenant 6 + 5 NH
    Louis Coudouret Lieutenant 6 + 2 NH Tué accident de vol le 27/07/1929
    Jules Covin Sous-lieutenant 6 + 1 NH Tué au combat le 21/03/1918
    André Dubonnet Sergent 6 + 3 NH
    Jean-Paul Favre de Thierrens Sous-lieutenant 6
    Paul Gastin Capitaine 6
    Maurice Gond (en) Capitaine 6
    Marcel Henriot (en) Adjudant 6 + 1 NH
    Charles Lefèvre Capitaine 6
    André Lévy (en) Sergent 6
    Louis Martin (en) Caporal 6
    Albert Mézergues Lieutenant 6
    Gustave Naudin (en) Adjudant 6
    Paul Armand Petit Adjudant 6 Tué le 18/09/1918
    Edmond Pillon Adjudant 6 + 8 NH
    Constant Plessis (en) Sous-lieutenant 6
    Georges Raymond Capitaine 6 + 12 NH
    Émile Régnier Sous-lieutenant 6
    Achille Rousseaux (en) Adjudant 6
    Constant Soulier Maréchal des logis 6
    Maurice Arnoux Sous-lieutenant 5
    Jean Arpheuil (en) Lieutenant 5
    Marcel Bloch Sous-lieutenant 5
    Charles Borzecki Lieutenant 5
    Alexandre Buisson (en) Adjudant 5
    Pierre Cardon (en) Maréchal des Logis 5
    Louis Chartoire Sous-lieutenant 5
    Honoré de Bonald (en) Lieutenant 5
    Jean de Gaillard de la Valden (en) Maréchal des logis 5 + 4 NH
    André Delorme Sous-lieutenant 5+ 1 NH Tué le 14/01/1917
    Jean Dubois de Gennes Sous-lieutenant 5
    Pierre Gaudermen Sous-lieutenant 5 + 1 NH
    Joseph-Henri Guiguet Sous-lieutenant 5 + 6 NH
    Georges Halberger (en) Adjudant 5
    Paul Hamot (en) Adjudant 5
    Marius Hasdenteufel Sous-lieutenant 5 Tué le 26/06/1918
    Marcel Hauss Maréchal des logis 5 + 1 NH Tué le 15/02/1917
    Paul Hamot (en) Capitaine 5
    Jean-François Jannekeyn Capitaine 5
    Didier Le Cour Grandmaison Capitaine 5 + 1 NH Tué le 10/05/1917
    Pierre Le Roy de Boiseaumarié Lieutenant 5
    Georges Lienhart Adjudant 5
    Paul Malavialle (en) Capitaine 5
    Paul Montange (en) Sergent 5
    Georges Pelletier-Doisy Capitaine 5
    André Petit-Delchet (en) Adjudant 5
    François Portron Sous-lieutenant 5
    Victor Regnier (en) Sous-lieutenant 5
    Louis Risacher Sous-lieutenant 5
    Maurice Robert (en) Adjudant 5 + 2 NH Tué le 19/07/1918
    Paul Rodde Sergent 5 Tué le 29/10/1917
    Maurice Rousselle Adjudant 5
    Basile Sauné Sous-lieutenant 5 Tué le 20/06/1918
    Gilbert Uteau (en) Maréchal des logis 5
    Pierre Violet-Marty Adjudant 5 Tué le 27/12/1916
    Pierre Wertheim (en) Lieutenant 5
    Adolphe Pégoud Adjudant 5 Tué le 31/08/1915

    À ces 175 as français, il convient d'en mentionner neuf autres, qui, étant de nationalité étrangère, ont combattu dans une escadrille française :

    Note : NH = Non homologuée

    Nom Grade Victoires Nationalité Remarques
    Raoul Gervais Lufbery Sous-lieutenant 16 + 3 NH Américain Tué au combat le
    Franck Baylies Sous-lieutenant 12 Américain Tué au combat le
    Pavel Argueïev (Paul d'Arguéef) Capitaine 9 + 2 NH (+ 6 aviation russe) Russe Tué accident de vol le
    David Putnam Lieutenant 9 + 16 NH (+ 3 US Service) Américain Tué au combat le
    Edwin Parsons Sous-lieutenant 8 + 2 NH Américain
    James Connelly Lieutenant 7 + 2 NH Américain
    Thomas Cassady Capitaine 5 + 3 NH (+ 4 US Service) Américain
    Victor Federov Lieutenant 5 Russe
    Jacques Roques Adjudant 5 + 2 NH Suisse

    As du CommonwealthModifier

    As britanniquesModifier

     
    Albert Ball, le premier pilote de guerre britannique célèbre. Il a été tué en 1917, à l'âge de 20 ans.

    Note : NH = non homologuée

    Grade Nom Victoires Unité aérienne
    Major James McCudden 57 Royal Flying Corps
    Major Edward « Mick » Mannock 50 + 11 NH Royal Flying Corps
    Captain George McElroy 47 Royal Flying Corps
    Captain Albert Ball 44 Royal Flying Corps
    Captain Philip F. Fullard (en) 40 Royal Flying Corps
    Lieutenant Arthur Rhys-Davids 25 Royal Flying Corps

    As australiensModifier

    Grade Nom Victoires Unité aérienne
    Major Roderic Dallas 50 Royal Naval Air Service
    Captain Robert A. Little (en) 47 Royal Naval Air Service
    Captain A. H. « Harry » Cobby 29 Australian Flying Corps

    As canadiensModifier

     
    Billy Bishop, le plus grand as aviateur canadien devant son Nieuport 17.
    Grade Nom Victoires Unité aérienne
    Major Billy Bishop 72 Royal Flying Corps
    Lieutenant Colonel Raymond Collishaw 61 Royal Naval Air Service
    Major Donald R. MacLaren (en) 54 Royal Flying Corps
    Major William George Barker 50 Royal Flying Corps
    Captain James White (en) 12 Royal Naval Air Service
    Captain Arthur Roy Brown 10 Royal Air Force

    As sud-africainsModifier

    Grade Nom Victoires Unité aérienne
    Captain Andrew Beauchamp-Proctor 54 Royal Flying Corps

    As néo-zélandaisModifier

    Grade Nom Victoires Unité aérienne
    Major Keith Park 20 Australian Flying Corps

    As indiensModifier

    Grade Nom Victoires Unité aérienne Remarques
    2d Lieutenant Indra Lal Roy 10 Royal Flying Corps Tué le

    As américainsModifier

     
    Raoul Gervais Lufbery, pilote franco-américain qui a servi dans l'Escadrille La Fayette.

    Note : NH = non homologuée

    Grade Nom Victoires Unité aérienne Remarques
    Captain Edward Vernon Rickenbacker 26 US Army Air Service
    Captain Frederick W. Gillet 20 Royal Flying Corps
    Major Raoul Gervais Lufbery 17 + 13 NH Escadrille La Fayette Franco-américain
    Lieutenant David Putnam 13 + 16 NH Aviation française-US Army Air Service
    Sergent Franck Baylies 12 Aviation française (SPA 3)
    Captain Arthur Raymond Brooks 6 US Army Air Service
    Lieutenant James Alfred Keating 6 Royal Air Force

    As italiensModifier

     
    Francesco Baracca, le meilleur pilote de chasse italien de la Première Guerre mondiale. Il mourut à l'âge de 30 ans tué au combat.

    La liste suivante ne reprend que les dix meilleurs as italiens de la liste complète.

  • Cette couleur, ainsi que ce symbole †, indique que le pilote a été tué au combat, a disparu au combat, est mort de ses blessures ou a été tué dans un accident de vol durant la Première Guerre mondiale.
  • Nom du pilote Victoires Remarques Sources
    Francesco Baracca 34 Tué le . [47]
    Silvio Scaroni (en) 26 [48]
    Pier Ruggero Piccio 24 [49]
    Flavio Baracchini (en) 21 [50]
    Fulco Ruffo di Calabria 20 [51]
    Marziale Cerutti (en) 17 [52]
    Ferruccio Ranza (en) 17 [53]
    Luigi Olivari (en) 12 Tué le . [54]
    Giovanni Ancillotto (en) 11 [55]
    Antonio Reali (en) 11 [56]


    As russesModifier

    Dans l'armée de l'air impériale russe, seules les victoires obtenues derrière les lignes tenues par les russes étaient officiellement comptabilisées.

    Grade Nom Victoires homologuées[57] Victoires probables Remarques
    Major Alexandre Alexandrovitch Kozakov 32 17 Armée de l'air impériale russe / Royal Flying Corps
    Praporshik (s-lieutenant) Vassili Ivanovitvch Iantchenko 16 - Armée de l'air impériale russe / Armée des volontaires
    Lt-colonel Pavel Vladimirovitch Argueïev 15 2 Armée impériale russe / Armée de l'air impériale russe / Armée de l'Air / Légion étrangère
    Capitaine Ivan Vassilievitch Smirnov (ru) 11 Armée de l'air impériale russe / Armée des volontaires
    Praporshik (s-lieutenant) Grigori Edouardovitch Souk (ru) 10 Armée de l'air impériale russe
    Colonel Ivan Alexandrovitch Loïko (ru) 8 Armée de l'air impériale russe
    Lieutenant Donat Adamovitch Makijonek 8 Armée de l'air impériale russe
    Capitaine Vladimir Ivanovitch Strijevski 8 Armée de l'air impériale russe
    Capitaine Ievgraf Nikolaïevitch Krouten 7 Armée de l'air impériale russe

    As belgesModifier

     
    Willy Coppens en 1918.

    Note : NH = non homologuée

    Grade Nom Victoires Remarques
    Capitaine Willy Coppens 37 (deux avions , 35 drachen)
    Sous-lieutenant André de Meulemeester 11 + 19 NH
    Sous-lieutenant Edmond Thieffry 10 + 5 NH Il survola Bruxelles le pour y lancer 4 drapeaux. Abattu en et tombé derrière les lignes ennemies, il passa en captivité le reste de la Première Guerre mondiale.
    Capitaine Fernand Jacquet 7 + 9 NH Il portait des lunettes
    Lieutenant Jean Olieslagers 6 + 17 NH Il s'est enrôlé avec son Blériot XI.
    Lieutenant Georges de Kervyn 4 + 9 NH
    Lieutenant Louis Robin 4 + 8 NH

    Noter que le sergent Adolphe du Bois d'Aische (6 victoires), bien que d'origine belge, avait acquis la nationalité française pendant la guerre, et combattait dans une escadrille française.

    Notes et référencesModifier

    NotesModifier

    1. Marie Gaston Fulcran Léon Vitalis (1890-1941), petit-fils de Léon Vitalis (1826-1879).

    RéférencesModifier

    1. George Mosse, De la Grande Guerre au totalitarisme, Hachette, , p. 47.
    2. Damien Accoulon, « Capitaliser la guerre dans les airs », 20 & 21. Revue d'histoire, vol. N° 148, no 4,‎ , p. 81–99 (ISSN 2649-664X, DOI 10.3917/vin.148.0081, lire en ligne, consulté le )
    3. (en) James F Dunnigan, How to make war: a comprehensive guide to modern warfare in the twenty-first century, Quill, (ISBN 978-0-06-009012-8, OCLC 1135177555, lire en ligne), p. 149
    4. Gérard Hartmann, Les As sur le site Hydroretro.
    5. a b c d e f g h i j et k Franks, Bailey et Guest 1998, p. 241-242.
    6. Franks, Bailey et Guest 1998, p. 193–194.
    7. Franks, Bailey et Guest 1998, p. 71–72.
    8. Franks, Bailey et Guest 1998, p. 156–157.
    9. Franks, Bailey et Guest 1998, p. 66–67.
    10. Franks, Bailey et Guest 1998, p. 76–77.
    11. Franks, Bailey et Guest 1998, p. 86–87.
    12. Franks, Bailey et Guest 1998, p. 239.
    13. Franks, Bailey et Guest 1998, p. 169-171.
    14. « Godwin Brumowski », sur The Aerodrome, (consulté le )
    15. O'Connor 1986, p. 13-15, 268-271.
    16. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 175-176.
    17. « Julius Arigi », sur The Aerodrome, (consulté le )
    18. O'Connor 1986, p. 21-23, 272-274.
    19. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 172-173.
    20. « Benno Fiala von Fernbrugg », sur The Aerodrome, (consulté le )
    21. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 178-179.
    22. O'Connor 1986, p. 27-29.
    23. « Frank Linke-Crawford », sur The Aerodrome, (consulté le )
    24. O'Connor 1986, p. 33-34.
    25. a et b Franks, Guest et Alegi 1997, p. 191-192.
    26. « József Kiss », sur The Aerodrome, (consulté le )
    27. O'Connor 1986, p. 41-43.
    28. a et b Franks, Guest et Alegi 1997, p. 187-188.
    29. O'Connor 1986, p. 47-48, 283-284.
    30. a et b Franks, Guest et Alegi 1997, p. 180-181.
    31. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 174-175.
    32. « Eugen Bönsch », sur The Aerodrome, (consulté le )
    33. O'Connor, p. 51-52, 285-286.
    34. « István Fejes », sur The Aerodrome, (consulté le )
    35. O'Connor 1986, p. 55-56, 287-288.
    36. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 177-178.
    37. « Ernst Strohschneider », sur The Aerodrome, (consulté le )
    38. O'Connor 1986, p. 59-60, 289-290.
    39. a et b Franks, Guest et Alegi 1997, p. 200-201.
    40. « Adolf Heyrowsky », sur The Aerodrome, (consulté le )
    41. O'Connor 1986, p. 63-65, 291-292.
    42. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 183-184.
    43. Michel Goya, « De l'emploi et de la reconnaissance des super-combattants », sur La voie de l'épée, (consulté le ).
    44. « Charles Nungesser (1892-1927) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le ).
    45. David Méchin, « Léon Vitalis », sur www.as14-18.net (consulté le ).
    46. Michaël Bourlet, « L’as des mitrailleurs » [PDF], sur fortificationetmemoire.fr (consulté le ).
    47. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 131-132.
    48. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 160-161.
    49. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 151-152.
    50. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 133-134.
    51. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 158-159.
    52. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 137.
    53. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 152-153.
    54. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 149-150.
    55. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 130.
    56. Franks, Guest et Alegi 1997, p. 154-155.
    57. (en) The Aerodrome.

    Voir aussiModifier

    BibliographieModifier

      : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

    AllemagneModifier

    • (en) Norman L. R Franks, Frank W Bailey et Russell Guest, Above the lines: the aces and fighter units of the German Air Service, Naval Air Service and Flanders Marine Corps, 1914-1918, Grub Street, (ISBN 978-0-948817-73-1, OCLC 472550995, lire en ligne).  

    Autriche-HongrieModifier

    • (de) Thomas Albrich et Nikolaus Hagen, Österreich-Ungarns Fliegerasse im Ersten Weltkrieg 1914–1918, Innsbruck, Universitätsverlag Wagner, (ISBN 978-3-7030-0997-6).  
    • (en) Norman Franks, Russel Guest et Gregory Alegi, Above the War Fronts: The British Two-seater Bomber Pilot and Observer Aces, the British Two-seater Fighter Observer Aces, and the Belgian, Italian, Austro-Hungarian and Russian Fighter Aces, 1914–1918, Grub Street, (ISBN 978-1-898697-56-5).  
    • (en) Martin O'Connor, Air Aces of the Austro-Hungarian Empire, 1914-1918, Paladin Press, (ISBN 978-1-891268-06-9).  

    ItalieModifier

    • (en) Norman Franks, Russell F. Guest et Gregory Alegi, Above the War Fronts: The British Two-seater Bomber Pilot and Observer Aces, the British Two-seater Fighter Observer Aces, and the Belgian, Italian, Austro-Hungarian and Russian Fighter Aces, 1914–1918, London, UK, Grub Street, (ISBN 978-1-898697-56-5)
    • (en) Paolo Varriale, Italian Aces of World War 1, Osprey Pub., (ISBN 978-1-84603-426-8, OCLC 929807060, lire en ligne)

    Articles connexesModifier

    Liens externesModifier