Ouvrir le menu principal

Malay (Saône-et-Loire)

commune française du département de Saône-et-Loire
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malay.

Malay
Malay (Saône-et-Loire)
L'église romane de Malay.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Chalon-sur-Saône
Canton Cluny
Intercommunalité CC entre Saône et Grosne
Maire
Mandat
Claude Pelletier
2014-2020
Code postal 71460
Code commune 71272
Démographie
Population
municipale
215 hab. (2016 en diminution de 11,52 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 34′ 02″ nord, 4° 40′ 57″ est
Altitude Min. 194 m
Max. 320 m
Superficie 12,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Malay

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Malay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Malay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Malay

Malay est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Différents hameaux composent la commune de Malay :

  • le Bourg ;
  • Cortemblin ;
  • Ougy ;
  • la Place ;
  • Seugne.

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

 
Mairie et école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 André Grosjean    
mars 2008 mars 2014 Daniel Pichancourt    
mars 2014 en cours Claude Pelletier    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2016, la commune comptait 215 habitants[Note 1], en diminution de 11,52 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
350402715782841823837806812
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
790745739695700666630558517
1901 1906 1911 1921 2006 2007 2012 2016 -
462429407367248253237215-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Concernant les monuments, il faut citer les magnifiques, par leur simplicité et le recueillement qu'elles permettent, églises romanes, bâties au plus fort du rayonnement de l'abbaye de Cluny. On peut également citer les anciens moulins à eau ainsi que le joli pont de pierre enjambant la Grosne, affluent de la Saône.

 
Église Notre-Dame-de-la-Nativité : absidiole nord avec les vestiges des fresques.
  • L'église Notre-Dame-de-la-Nativité[5],[6],[7] de Malay, ancien doyenné dépendant de l'abbaye de Cluny[8], aujourd'hui église relevant de la paroisse Saint-Augustin en Nord-Clunisois (Ameugny). Les donations ont permis à l'abbaye de constituer autour du doyenné un domaine agricole important.
    L'église est citée dès 1095. Elle devient un doyenné en 1160. L'église était l'église paroissiale principale pour Ougy, Seugne puis Cortemblin au XVIe siècle.
    L'église a été construite en deux temps :
    - à la fin du XIe siècle, sous l'abbatiat de saint Hugues, chœur, transept, abside, absidioles,
    - au milieu du XIIe siècle, la nef à trois vaisseaux, et plus récemment le clocher.
    L'église était terminée au XIIe siècle. Au XIIIe siècle le doyenné est fortifié.
    Au XVe siècle, le portail ouest est fermé et une fenêtre est ouverte. Des fresques du XVe siècle subsistent dans l'absidiole nord et sur le mur du croisillon nord.
    Les textes évoquent des dégradations du domaine pendant les guerres de religion.
    Au XIXe siècle, on a ajouté la sacristie et l'escalier du clocher. On refait les portes latérales. En 1931, le clocher qui avait été incendié retrouve son toit de laves.
    Le mouvement des voûtes entraîne la fermeture de l'église en 1993. L'église est rouverte après reprise de la poussée des voûtes et restauration de l'église. Les fenêtres hautes de la nef ont dû êtres bouchées.
  • L'église Saint-Martin à Ougy[9],[10]. Elle est citée en 1095. C'est une petite église romane du milieu du XIIe siècle. L'église correspond à un style dépouillé qu'on retrouve aux églises de Taizé, Ameugny, Confrançon, Chissey, La Chapelle-sous-Brancion, ...
  • Le vieux pont de pierre de Cortemblin, qui enjambe la Grosne.
  • Le lavoir d'Ougy, construit en 1857[11].
  • Le hameau de La Place, constitué d'un bel alignement de petites maisons vigneronnes[12].

LittératureModifier

L'église de Malay est citée comme point de passage sur un chemin initiatique vers Compostelle au début du XIIe siècle dans le livre Les étoiles de Compostelle par Henri Vincenot[13].

Personnalités liées à la communeModifier

Galerie photosModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. Fédération des sites clunisiens : Malay - doyenné de Cluny (Saône-&-Loire - Bourgogne)
  6. Toute la Bourgogne vue du web : l'église de Malay
  7. Notice no PA00113336, base Mérimée, ministère français de la Culture : église de Malay
  8. « Itinérances autour des doyennés clunisiens et du ban sacré », livret édité par la FAPPAH, juin 2016, introduction de Jean-Denis Salvèque (ISBN 978-2-9556826-0-9).
  9. Toute la Bourgogne vue du web : l'église d'Ougy
  10. Notice no PA00113337, base Mérimée, ministère français de la Culture : église d'Ougy
  11. Notice no IA71000778, base Mérimée, ministère français de la Culture : Lavoir
  12. « Villages à protéger : La Place, à Malay », article de Michel Bouillot paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 65 (printemps 1986), pages 12 et 13.
  13. Les étoiles de Compostelle, Henri Vincenot. Ed. Succès du livre1982, p. 226.

Liens externesModifier