Liste des barons de Vitré

page de liste de Wikipédia

Barons de Vitré
Image illustrative de l’article Liste des barons de Vitré
Armes d'André IV de Vitré[1]

Création 1008
Transmission Agnatique-cognatique
Assis sur Baronnie de Vitré, unie aux seigneuries de Châtillon-en-Vendelais et de Chevré, puis à Laval.
Type Baronnie
Premier titulaire Riwallon le Vicaire
Dernier titulaire Guy XX
Louis-Jean-Marie de La Trémoille
Abrogation 1792
Extinction 1933
Résidences Château de Vitré

Cette liste recense les barons de Vitré, qui régnèrent de 1008 jusqu'à la période révolutionnaire. Pendant ses sept siècles d'existence, la baronnie fut contrôlée successivement par quatre grandes familles : la famille de Vitré (1008-1254), la maison de Montmorency-Laval (1254-1412), celle de Montfort-Laval (1412-1605) et celle de la Trémoille-Laval (1605-1792). À celles-ci, peuvent également s'ajouter les familles des Goranton-Hervé (1135-1144), qui occupèrent brièvement Vitré sous le règne de Robert II, des Rieux-Laval (1547 - 1567) et des Coligny (1567 - 1605).

Maison de VitréModifier

Lignée des Robert-AndréModifier

Nom Règne Dynastie Notes
Riwallon le Vicaire
(v. 980 - v. 1040)
1008 - v. 1040 Robert-André D'origine incertaine, il serait un fidèle de Geoffroi Ier, voire l'un de ses parents[note 1]. Marié à Génergaude (Gwenargant), probablement apparentée à la famille épiscopale de Rennes, il est vicomte de Rennes et seigneur de Châtillon-en-Vendelais comme tous ses successeurs.
Tristan
(ap. 1008 - v. 1050)
v. 1040 - v. 1050 Robert-André Fils du précédent, marié à Innoguen de Fougères.
Robert Ier
(1034 - )
v. 1050 - 1072 Robert-André Fils du précédent et marié à Berthe de Craon, il est également le premier véritable seigneur de Vitré, puisqu'il bâti et s'installe dans un nouveau château, alors que ses prédécesseurs préféraient celui de Marcillé.
André Ier
(v. 1064 - 1135)
1072 - 1135 Robert-André Fils du précédent, marié à Agnès de Mortain, fille de Robert de Conteville. Il est vraisemblablement chassé brièvement de sa baronnie en 1132 par Conan III, avant que celle-ci ne lui soit rendue[2] Il devient également seigneur de Chevré, titre gardé par ses successeurs.
Robert II le Vieux
(1095 - ap. 1154)
1135 Robert-André Fils du précédent et marié à Emme de La Guerche, il est chassé du pouvoir par Conan III en 1135, comme son père trois ans auparavant. Également comte de Mortain de 1106 à 1112.

Lignée des Goranton-HervéModifier

Nom Règne Dynastie Notes
Goranton Ier[3],[4]
(† v. 1055)
v. 1000 - v. 1055 Goranton-Hervé Probablement châtelain de Vitré, alors que Riwallon ne gouvernait sa seigneurie que depuis Marcillé. Véritable seigneur de la ville, Goranton n'en était peut-être pas le premier : son histoire semble en réalité bien plus ancienne[5],[6].
Hervé Ier
(† v. 1080)
v. 1055 - v. 1080 Goranton-Hervé Fils du précédent, peut-être marié à une Cécile.
Goranton II
(† v. 1093)
v. 1080 - v. 1093 Goranton-Hervé Fils du précédent, peut-être marié à une Béatrice.
Hervé II
(† v. 1130)
v. 1093 - v. 1130 Goranton-Hervé Fils du précédent. Il est dit seigneur d'Acigné[7].
Goranton III
(† v. 1140)
v. 1130 - v. 1140[note 2] Goranton-Hervé Fils du précédent et marié à une Sezilla. Lorsque Robert II est chassé du pouvoir par Conan III en 1135, il prend seul les rênes de Vitré.
Hervé III
(v. 1090 - v. 1173)
v. 1140 - 1144 Goranton-Hervé Fils du précédent, est chassé à son tour de Vitré par Robert II, suite à sa victoire à Visseiche. Il est, avec son frère Goranton IV, le fondateur de la paroisse de Sérigné, accordée à un certain Robert, probablement fils de ce Goranton[8]. La lignée des Goranton-Hervé disparaît peu de temps après[note 3], ayant été chassée de Vitré et ayant perdu Sérigné, qui subissait la concurrence de Chevré.

Famille de VitréModifier

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
  Robert II le Vieux
(1095 - ap. 1154)
1144 - 1154 Vitré Reprend le pouvoir le , suite à la bataille du pont de Visseiche. Pour avoir chassé définitivement les Goranton-Hervé, il impose sa famille comme étant la seule véritable famille de Vitré. Il est renversé par son fils, Robert le Jeune en 1154.  
  Robert III le Jeune
(1118 - )
1154 - 1173 Vitré Fils du précédent, arrive au pouvoir en le renversant. Marié successivement à Alix de Fougères, fille du baron Henri, à Avice de Châteaubriant et à Emma de Dinan. Père d'Alain de Vitré, dit de Dinan, seigneur de Dinan-Sud.
  André II
(v. 1150 - /1211)
1173 - 1210/1211 Vitré Fils du précédent, marié successivement à Enoguen de Léon, fille de Guyomarch IV, à Eustachie de Rays et à Luce Paynel.
  André III
(v. 1200 - )
1210/1211 - 1250 Vitré Fils du précédent, marié successivement à Catherine de Thouars, fille de Guy et de Constance de Bretagne, et à Thomasse de La Guerche. Croisé, il meurt à la bataille de Mansourah.  
  André IV
(v. 1247 - )
1250 - 1251 Vitré Fils du précédent, meurt en bas âge.
  Philippa
(v. 1225 - )
1251 - 1254 Vitré Fille d'André III et dernière représentante de la famille de Vitré, elle épouse Guy de Laval, qui héritera de la baronnie à sa mort. Elle fut également dame d'Aubigné à partir de 1239.

Maison de Montmorency-LavalModifier

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
  Guy Ier
(1219 - 1267)
1254 -1267 Montmorency-Laval Fils de Mathieu II de Montmorency et d'Emma de Laval, il épouse successivement Philippa de Vitré et Thomasse de La Guerche, veuve d'André III. Il devient seigneur de Laval à la mort de sa mère en 1264, sous le nom de Guy VII. Dès lors, tous ses successeurs furent aussi seigneurs de Laval.  
  Guy II
(v. 1245 - )
1267 - 1295 Montmorency-Laval Guy VIII de Laval, fils du précédent et de Philippa de Vitré, marié à Isabelle de Beaumont-Gâtinais.
  Guy III le Borgne ou le croixdé
(v. 1270 - )
v. 1295 - 1333 Montmorency-Laval Guy IX de Laval, fils du précédent, marié à Béatrix de Gâvre.
  Guy IV
(v. 1300 - )
1333 - 1347 Montmorency-Laval Guy X de Laval, fils du précédent, marié à Béatrix de Bretagne, fille d'Arthur II et de Yolande de Dreux. Il est donc l'un des seigneurs les plus influents du royaume de France et du duché de Bretagne ; il mène ainsi parfois les armées royales lors de la guerre de Succession de Bretagne. Il meurt à la bataille de La Roche-Derrien.
  Guy V
(v. 1316 - )
1347 - 1348 Montmorency-Laval Guy XI de Laval, fils du précédent et marié à Isabeau de Craon, il décède peu après son père des suites de blessures reçues à La Roche-Derrien.
  Guy VI
(ap 1337 - )
1348 - 1412 Montmorency-Laval Guy XII de Laval, frère du précédent, marié à Louise de Châteaubriant puis à Jeanne de Laval-Tinténiac. Puissant et riche seigneur, il fut l'un des grands combattants de la guerre de Cent Ans, pendant laquelle il eut la charge d'administrer la Bretagne en tant que gouverneur, de 1382 à 1404.  

Maison de Montfort-LavalModifier

Lignée directeModifier

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
  Guy VII
(1385 - )
1412 - 1414 Montfort-Laval Guy XII de Laval, fils de Raoul IX de Montfort, marié à Anne de Laval et, à ce titre, gendre et héritier de Guy VI. Meurt de la peste, à Rhodes en Terre sainte, en 1414.  
  Anne
(1385 - )
1414 - 1429 Montmorency-Laval Épouse du précédent puis de Guy Turpin, et fille de Guy VI. Elle devient baronne de Laval et de Vitré à la mort de son mari, avant de céder ses titres à son fils en 1429.
  Guy VIII
( - )
1429 - 1486 Montfort-Laval Guy XIV de Laval, fils des précédents, marié à Isabelle de Bretagne, fille de Jean V et de Jeanne de France, puis à Françoise de Dinan. Grand seigneur proche du pouvoir ducal et royal, il est également un compagnon de Jeanne d'Arc. Son règne prestigieux accroît la renommée des Laval et permet à la baronnie d'être érigée en comté. Tous ses successeurs porteront également ce titre.  
 
  Guy IX
( - )
1486 - 1501 Montfort-Laval Guy XV de Laval, fils du précédent, marié à Catherine de Valois. Il est, par ailleurs, comte de Montfort-sur-Risle de 1467 à 1485.  
  Guy X
(1er octobre 1476 - )
1501 - 1531 Montfort-Laval Guy XVI de Laval, fils du précédent, marié à successivement à Charlotte d'Aragon-Naples, fille de Frédéric 1er, à Anne de Montmorency, sœur du connétable, et à Antoinette de Daillon. Il joue un rôle de médiateur entre la France de Louis XII et la Bretagne de la duchesse Anne, dans le cadre de l'Union de celles-ci.
  Guy XI
( - )
1531 - 1547 Montfort-Laval Guy XVII de Laval, fils du précédent, meurt à 26 ans sans descendance.

Maison de Rieux-LavalModifier

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
  Guyonne de Rieux la Folle
(1524)
1547 - 1567 Rieux-Laval Guyonne et Guy XVIII de Laval (ou Louis de Sainte-Maure), son mari, qui règnent conjointement de 1547 à 1567. Guyonne est la fille de Claude de Rieux et de Catherine de Laval, sœur de Guy XVII, et donc l'héritière de ce dernier. Protestante convaincue, elle est une proche parente de Gaspard II de Coligny, époux de Charlotte de Laval, sa tante. Elle meurt sans postérité.
Guy XII
(av. 1526)
1547 - 1567 Rieux-Laval

Maison de ColignyModifier

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
  Guy XIII
( - )
1567 - 1586 Coligny Guy XIX de Laval, fils de François de Coligny d'Andelot et de Claudine de Rieux, sœur de Guyonne ; marié à Anne d'Alègre.  [note 4]
  Guy XIV
( - )
1586 - 1605 Coligny Guy XX de Laval, fils du précédent. Il est tué par des Ottomans devant Komárom (Hongrie) le . Il meurt sans descendance.

Maison de La Trémoille-LavalModifier

Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armes
  Guy XV
( - )
1605 - 1674 La Trémoille-Laval Guy XXI de Laval, fils de Claude de La Trémoille et petits-fils d'Anne de Laval, fille de Guy X, d'où son rôle de lointain héritier des terres des Laval. Marié à Marie de La Tour d'Auvergne, sa cousine. Il est enfin "duc de La Trémoille" et de Thouars (titres également possédés par ses successeurs), sous le nom d'Henri III, et paire de France.  
  Henri Charles de La Trémoille
( - )
1668 - 1672 La Trémoille-Laval Fils du précédent, marié à Émilie de Hesse-Cassel. Il administre les terres de son père impotent et atteint de la goutte, à partir de 1668. Néanmoins, mourant avant son père, cet homme de guerre ne fut jamais réellement seigneur régnant ; il est malgré tout considéré comme étant le 4e duc de Thouars.
  Guy XVI
( - )
1674 - 1681 La Trémoille-Laval Guy XXII de Laval, Louis Maurice de La Trémoille de son vrai nom, frère du précédent, abbé de Charroux. Reçoit les terres de Laval et de Vitré, à la mort de son père tandis que Charles Belgique Hollande de La Trémoille hérite de Thouars.
  Guy XVII
(1655 - )
1681 - 1709 La Trémoille-Laval Guy XXIII de Laval, Charles Belgique Hollande de La Trémoille de son vrai nom, fils d'Henri Charles de La Trémoille, marié à Madeleine de Créquy.  
  Guy XVIII
( - )
1709 - 1719 La Trémoille-Laval Guy XXIV de Laval, Charles Louis Bretagne de La Trémoïlle de son vrai nom, fils du précédent, marié à Marie-Madeleine Motier de La Fayette.
  Guy XIX
( - )
1719 - 1741 La Trémoille-Laval Guy XXV de Laval, Charles-Armand-René de La Trémoille de son vrai nom, fils du précédent, marié à Marie Hortense de La Tour d'Auvergne, sa cousine. Membre de l'Académie française.
  Guy XX
( - )
1741 - 1792 La Trémoille-Laval Guy XXVI de Laval, Jean-Bretagne-Charles de La Trémoille de son vrai nom, fils du précédent, marié à Marie-Maximilienne de Salm-Kirbourg. Ses descendants, bien que vivant après la Révolution française, continueront à porter les titres de ducs de Thouars, paires de France, princes de Tarente, comtes de Laval, de Vitré et de Montfort ; Louis-Jean-Marie de La Trémoille, mort en 1933, en est le dernier représentant.

Voir aussiModifier

 
Le château de Vitré, siège du pouvoir baronnal.

SourcesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Louis du Bois affirme, en effet, dans son Essai sur l'Histoire de la ville et des seigneurs de Vitré, que Martin de Rennes, fils puîné de Juhel Bérenger, serait le père de Riwallon. Par ailleurs, Geoffroi est le petit-fils de ce même Juhel Bérenger, ce qui en ferait le cousin germain du premier seigneur de Vitré
  2. Règne effectif à partir de 1135
  3. Goranton IV et ses successeurs continueront à porter le nom de Vitré jusqu'au mariage d'Agnès, fille de Goranton V, avec Guillaume de Fontenay, un miles.
  4. Blason de la maison de Coligny.

RéférencesModifier

  1. (en) « Brittany », Vassals, sur www.earlyblazon.com (consulté le 23 décembre 2011)
  2. Arthur de la Borderie Op.cit p. 38
  3. Michel Brand'Honneur Manoirs et châteaux dans le comté de Rennes ' PUR Rennes (2001) (ISBN 2 86847 5612) "Annexe II : inventaires des manoirs à mottes, des châteaux et de leurs chevaliers" p. p. 264-290
  4. Arthur Bertrand de Broussillon, La Maison de Laval, 1020-1605 : étude historique, accompagnée du cartulaire de Laval et de Vitré - Tome 5, 305 p. (ISBN 978-1363053711, lire en ligne), p. 305
  5. « Le mystère des origines de Vitré est levé », Ma Ville,‎ (lire en ligne)
  6. Michel Brand'Honneur Op.cit p. 100
  7. Michel Brand'Honneur Op.cit « Acigné, la Motte Acigné » p. 164
  8. Michel Brand'Honneur Op.cit p. 179