Liste des évêques et archevêques de Clermont

page de liste de Wikimedia

Le diocèse d'Auvergne est établi à Arvernis, l'ancien chef-lieu de la cité des Arvernes. Ses évêques ne sont appelés évêques de Clairmont ou Clermont (aujourd'hui Clermont-Ferrand) qu'en 1160[1]. À partir de 1317, le diocèse est démembré et un diocèse particulier est créé pour la Haute Auvergne : le diocèse de Saint-Flour.

Blason des évêques de Clermont.

Évêques d'AuvergneModifier

IIIe – IVe siècleModifier

Ve siècleModifier

VIe siècleModifier

VIIe siècleModifier

VIIIe siècleModifier

IXe siècleModifier

Xe siècleModifier

XIe siècleModifier

XIIe siècleModifier

 
Siège de Clermont (1122) par Louis VI le Gros ; à gauche l'évêque Aimeric rend hommage au roi. Chroniques de Saint-Denis, British Library.

Évêques de ClermontModifier

XIIIe siècleModifier

XIVe siècleModifier

Démembrement en deux diocèses en 1317

XVe siècleModifier

XVIe siècleModifier

 
Jean-Baptiste Massillon.

XVIIe siècleModifier

XVIIIe siècleModifier

Évêque constitutionnel du Puy-de-DômeModifier

Nouveau diocèse de ClermontModifier

Archevêques de ClermontModifier

Notes et référencesModifier

Sources et bibliographieModifier

  • Chronologie des évêques de Clermont et des principaux événements de l'histoire ecclésiastique de l‛Auvergne, Thibaud-Landriaot, (lire en ligne).
  • Annuaire historique de 1847 (année 1848), p. 160-164.
  • Comte de Resie, Histoire de l'Église d'Auvergne depuis saint Austremoine jusqu'à l'année 1560, t. 2, Clermont, la librairie catholique, .
  • Ambroise Tardieu, Grand dictionnaire du département du Puy-de-Dôme, imp. C. Desrosiers, Moulins, 1877.
  • Louis Duchesne, « Auvergne (Clermont) », dans Fastes épiscopaux de l'ancienne Gaule, t. 2. L’Aquitaine et les Lyonnaises, Paris, Fontemoing et Cie éditeurs, (lire en ligne), p. 31-39
  • Abel Poitrineau (dir.), Le diocèse de Clermont, Paris, Éditions Beauchesne,
  • André-Georges Manry, Histoire de Clermont-Ferrand, éd. Bouhdida, (ISBN 2-903377-15-4)
  • Pierre Riché, Les Carolingiens, une famille qui fit l'Europe, Paris, Hachette littérature, (1re éd. 1983) (ISBN 2012788513)
  • DHGE, article "Clermont", p. 1456-1457.
  • TC (Trésor de Chronologie), p. 1410-1411.

NotesModifier

  1. cité par Gallia Christiana et Hugues Du Tems mais omis par Jean Savaron et Dufraisse

RéférencesModifier

  1. Baudot et Chaussin, Vie des saints, 1935, p. 502.
  2. a b et c Ambroise Tardieu, Grand dictionnaire du département du Puy-de-Dôme, p. 18
  3. Vita Maximi, abbatis martyrisque Viennensis, AASS, II ianuarii.
  4. Riché 1997, p. 42
  5. Chartes et documents pour servir à l'histoire de l'abbaye de Saint-Maixent. Tome 1. Alfred Richard. page 308.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier