Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Liste de sondages sur l'élection présidentielle française de 2017

liste d'un projet Wikimedia
Article général Pour un article plus général, voir Élection présidentielle française de 2017.

Cette page dresse la liste des sondages d'opinions relatifs à l'élection présidentielle française de 2017.

Tous les sondages de cette liste, sauf mention contraire, se conforment aux règles de la Commission nationale des sondages[N 1],[1],[2] et appliquent la méthode dite des quotas.

Sommaire

Intervalle de confianceModifier

Article connexe : Intervalle de confiance.
 
Intervalle de confiance à 95 % de chance.

La plupart des sondages sont publiés accompagnés d'une présentation des intervalles de confiance à 95 %. Le tableau résume les intervalles de confiance selon la taille de l’échantillon (ou du sous-échantillon).

Si pour un échantillon (sous-échantillon) de 1 000 personnes le candidat reçoit 10 % (ou 90 %) d'intentions de vote, l'incertitude est de 3 points pour un niveau de confiance de 95 %. Il y a donc 95 % de chance que son score soit compris entre 7 et 13 % (respectivement 87 % - 93 %)[N 2].

En fait, l'incertitude est inférieure pour des effectifs stratitifés comme avec la méthode des quotas. À noter que la base de comparaison doit être cohérente : il faut soit donner le pourcentage par rapport à l'effectif total y compris abstention, blanc et NSPP, soit N doit être limité aux intentions de vote pour un candidat quant l'on veut que la somme des scores fasse 100 % comme ci dessous. Par exemple à 25 % d'abstention, 1 000 sondés ne correspondent qu'à 750 exprimés pour un candidat, ce qui monte l'incertitude à +- 3,6 %.

Estimations du taux de participationModifier

Fin 2016, on avait « observé un rush pour s'inscrire sur les listes électorales », rappelle le politologue Thomas Guénolé ; l'offre politique « très renouvelée », favorise « une plus forte politisation de l’électorat »[3].

Un sondage BVA publié le 23 février pour Saleforce, Orange et la Presse régionale indique que 47 % des sondés ayant décidé de voter n'ont pas encore arrêté leur choix et l'IFOP prévoit que leur part « va, campagne aidant, se restreindre »[4]. Les indécis sont encore 40 % à un mois du premier tour[5].

Huit jours avant, le Cevipof note que l'abstention pourrait « pourrait séduire » 32 % des électeurs[6], BVA l'estimait, deux jours avant, entre 20 % et 24 %[7].

Sondages concernant le second tourModifier

Effectués après le premier tourModifier

Les sondages les plus récents sont présentés en tête de liste.

Intentions de voteModifier

Sondeur Date Échantillon Abstention Indécis
(échantillon)
   
Emmanuel Macron Marine Le Pen
Résultats N/A 25,44 % N/A 66,10 % 33,90 %
Arrêt de publication des sondages en France ()
Ipsos Sopra Steria 5 mai 5 331 24 % 63 % 37 %
Ifop 2-5 mai 1 861 24,5 % 63 % 37 %
Harris Interactive 2-5 mai 4 991 62 % 38 %
Odoxa 4 mai 998 25 % 21 % 62 % 38 %
Ipsos Sopra Steria 4 mai 2 632 24 % 61,5 % 38,5 %
Elabe 4 mai 1 009 62 % 38 %
OpinionWay 2-4 mai 1 500 25 % 15 % 62 % 38 %
Débat d'entre-deux-tours organisé par TF1 et France 2 ( au soir)
BVA 1-2 mai 1 435 20-24 % 60 % 40 %
Cevipof Ipsos Sopra Steria 30 avril - 1er mai 13 742 24 % 15 % 59 % 41 %
Ifop 28 avril - 2 mai 1 388 27 % 59,5 % 40,5 %
Elabe 28 avril - 2 mai 3 956 11 % 59 % 41 %
Kantar Sofres-OnePoint 28-30 avril 1 539 59 % 41 %
Ipsos Sopra Steria 28-29 avril 1 504 25 % 60 % 40 %
Alliance de Nicolas Dupont-Aignan avec Marine Le Pen ()
BVA 26-28 avril 1 506 24,5 % 15 % 59 % 41 %
Odoxa 26-27 avril 1 003 20 % 59 % 41 %
Harris Interactive 25-27 avril 1 016 61 % 39 %
Ifop 25-27 avril 1 407 29 % 12 % 60,5 % 39,5 %
OpinionWay 23-27 avril 1 500 25 % 60 % 40 %
Elabe 24 avril 967 64 % 36 %
Ifop 23-24 avril 846 26 % 12 % 60 % 40 %
Ipsos Sopra Steria 23 avril 1 379 62 % 38 %
Harris Interactive 23 avril 2 684 64 % 36 %
François Fillon et Benoît Hamon appellent à voter pour Emmanuel Macron pour battre Marine Le Pen ()
1er tour N/A 22,23 % N/A 24,01 % 21,30 %

Évolution des rollingsModifier

Ifop et OpinionWay ont chacun mis en place un sondage renouvelé quasi quotidiennement, appelé « rolling », avec un échantillon de 1 500 personnes renouvelé par tiers tous les jours, pour un renouvellement complet de l'échantillon tous les trois jours.


 


Ifop :       Emmanuel Macron (EM)      Marine Le Pen (FN)
OpinionWay :       Emmanuel Macron (EM)      Marine Le Pen (FN)

Reports de voixModifier

Sondeur Date Jean-Luc Mélenchon
(1er tour : 19,58 %)
Benoît Hamon
(1er tour : 6,36 %)
François Fillon
(1er tour : 20,01 %)
Nicolas Dupont-Aignan
(1er tour : 4,70 %)
Macron Aucun Le Pen Macron Aucun Le Pen Macron Aucun Le Pen Macron Aucun Le Pen
Ifop 7 mai 54 % 32 % 14 % 79 % 17 % 4 % 51 % 26 % 23 % 26 % 28 % 46 %
Ipsos 5 mai 55 % 35 % 10 % 74 % 23 % 3 % 48 % 24 % 28 % 27 % 34 % 39 %
Ifop 2-5 mai 52 % 38 % 10 % 71 % 22 % 7 % 51 % 27 % 22 % 17 % 35 % 48 %
Harris Interactive 2-5 mai 46 % 41 % 13 % 73 % 20 % 7 % 44 % 30 % 26 %
Odoxa 4 mai 47 % 39 % 14 % 81 % 17 % 2 % 54 % 21 % 25 %
Ipsos 4 mai 51 % 38 % 11 % 76 % 21 % 3 % 46 % 26 % 28 % 22 % 33 % 45 %
Elabe 4 mai 54 % 32 % 14 % 72 % 21 % 7 % 45 % 23 % 32 %
OpinionWay 2-4 mai 45 % 38 % 17 % 74 % 20 % 6 % 45 % 28 % 27 % 26 % 48 % 26 %
BVA 1-2 mai 44 % 38 % 18 % 72 % 21 % 7 % 46 % 23 % 31 % 24 % 36 % 40 %
Ipsos 30 avr. - 1er mai 48 % 38 % 14 % 75 % 21 % 4 % 42 % 26 % 32 % 19 % 31 % 50 %
Ifop 28 avr - 2 mai 50 % 37 % 13 % 75 % 18 % 7 % 44 % 26 % 30 % 17 % 36 % 47 %
Elabe 28 avr - 2 mai 44 % 33 % 23 % 76 % 16 % 8 % 46 % 24 % 30 % 22 % 25 % 53 %
Kantar Sofres 28-30 avril 52 % 31 % 17 % 73 % 19 % 8 % 49 % 22 % 29 % 30 % 29 % 41 %
Ipsos 28-29 avril 47 % 34 % 19 % 76 % 19 % 5 % 49 % 26 % 25 %
BVA 26-28 avril 41 % 41 % 18 % 71 % 25 % 4 % 41 % 33 % 26 % 19 % 35 % 45 %
Odoxa 26-27 avril 40 % 41 % 19 % 63 % 29 % 8 % 50 % 29 % 21 %
OpinionWay 25-27 avril 40 % 45 % 15 % 68 % 29 % 3 % 43 % 28 % 29 % 31 % 32 % 37 %
Harris Interactive 25-27 avril 45 % 42 % 13 % 69 % 26 % 5 % 42 % 30 % 28 %
Ifop 25-27 avril 45 % 39 % 16 % 81 % 17 % 2 % 45 % 31 % 24 % 30 % 31 % 39 %
Elabe 24 avril 53 % 31 % 16 % 75 % 19 % 6 % 49 % 23 % 28 %
Ifop 23-24 avril 51 % 30 % 19 % 80 % 12 % 8 % 41 % 26 % 33 % 45 % 25 % 32 %
Ipsos 23 avril 62 % 29 % 9 % 79 % 17 % 4 % 48 % 19 % 33 %
Harris Interactive 23 avril 52 % 36 % 12 % 76 % 21 % 3 % 47 % 30 % 23 %

Effectués avant le premier tourModifier

Les sondages sont listés avec les plus récents en tête afin d'avoir toujours les données les plus proches de l'élection présentées en premier.

Sondages entre Emmanuel Macron et Marine Le PenModifier

Sondeur Date Échantillon Abstention, blanc ou nul    
Emmanuel Macron Marine Le Pen
Ifop-Fiducial 18 au 21 avril 2017 2 823 60,5 % 39,5 %
OpinionWay 17 au 21 avril 2017 1 500 64 % 36 %
Harris Interactive 18 au 19 avril 2017 2 812 66 % 34 %
BVA 18 au 19 avril 2017 1 427 16 % 65 % 35 %
Cevipof Ipsos Sopra Steria 16 au 17 avril 2017 8 274 18 % 61 % 39 %
Elabe 16 au 17 avril 2017 1 438 32 % 62 % 38 %
Kantar Sofres-OnePoint 14 au 17 avril 2017 1 530 61 % 39 %
Scan Research - Le Terrain 13 au 15 avril 2017 642 71 % 29 %
BVA 12 au 14 avril 1 439 18 % 64 % 36 %
Ifop-Fiducial 11 au 14 avril 2017 2 776 59 % 41 %
Odoxa 12 au 13 avril 2017 1 001 19 % 61 % 39 %
Ipsos 12 au 13 avril 2017 1 509 63 % 37 %
Harris Interactive 11 au 13 avril 2017 1 002 67 % 33 %
Début de la campagne officielle ().
OpinionWay 7 au 13 avril 2017 1 500 62 % 38 %
Ifop-Fiducial 7 au 11 avril 2017 2 806 58,5 % 41,5 %
Elabe 9 au 10 avril 2017 807 64 % 36 %
Ipsos 7 au 9 avril 2017 1 604 62 % 38 %
Kantar Sofres-OnePoint 5 au 7 avril 2017 1 515 61 % 39 %
BVA 5 au 7 avril 2017 1 421 61 % 39 %
Odoxa 5 avril 2017 1 001 25 % 61 % 39 %
Débat présidentiel diffusé sur BFM TV et CNews avec les 11 candidats ( au soir).
Ifop-Fiducial 3 au 6 avril 2017 2 243 60 % 40 %
OpinionWay 1er au 6 avril 2017 1 500 62 % 38 %
Ifop-Fiducial 30 mars au 3 avril 2017 2 232 60 % 40 %
Ipsos 31 mars au 2 avril 2017 9 460 61 % 39 %
Odoxa 29 au 30 mars 2017 969 59 % 41 %
OpinionWay 24 au 30 mars 2017 1 500 63 % 37 %
Elabe 28 au 29 mars 2017 1 040 63 % 37 %
Ifop-Fiducial 26 au 29 mars 2017 2 241 60 % 40 %
Ipsos 25 au 27 mars 2017 1 005 62 % 38 %
Scan Research - Le Terrain 23 au 27 mars 2017 647 70 % 30 %
BVA 22 au 24 mars 2017 1 431 62 % 38 %
Ifop-Fiducial 21 au 24 mars 2017 2 225 61,5 % 38,5 %
OpinionWay 17 au 23 mars 2017 1 500 63 % 37 %
Harris Interactive 21 au 22 mars 2017 6 383 65 % 35 %
Elabe 21 mars 2017 1 050 16 % 64 % 36 %
Débat présidentiel diffusé sur TF1 avec cinq candidats : Mélenchon, Hamon, Macron, Fillon et Le Pen ( au soir).
Ifop-Fiducial 18 au 21 mars 2017 1 695 60,5 % 39,5 %
Elabe 17 au 19 mars 2017 3 010 18 % 63 % 37 %
BVA 15 au 17 mars 2017 1 501 62 % 38 %
OpinionWay 13 au 17 mars 2017 1 500 59 % 41 %
Ifop-Fiducial 12 au 15 mars 2017 1 399 61,5 % 38,5 %
BVA 8 au 10 mars 2017 1 419 61 % 39 %
Ifop-Fiducial 7 au 10 mars 2017 1 379 60,5 % 39,5 %
OpinionWay 3 au 9 mars 2017 1 500 65 % 35 %
Harris Interactive 6 au 8 mars 2017 4 533 65 % 35 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria 1er au 5 mars 2017 15 887 18 % 62 % 38 %
Ifop-Fiducial 3 au 7 mars 2017 1 390 61,5 % 38,5 %
Elabe 5 au 6 mars 2017 1 052 20 % 60 % 40 %
OpinionWay 27 février au 3 mars 2017 1 500 62 % 38 %
BVA 28 février au 2 mars 2017 855 17 % 62 % 38 %
Elabe 28 février au 2 mars 2017 1 591 62 % 38 %
Kantar Sofres - OnePoint 23 au 24 février 2017 1 005 58 % 42 %
Odoxa 22 au 23 février 2017 879 61 % 39 %
François Bayrou annonce qu'il ne sera pas candidat et noue une alliance avec Emmanuel Macron (22 février 2017).
Ifop-Fiducial 21 au 24 février 2017 1 417 61,5 % 38,5 %
OpinionWay 20 au 24 février 2017 1 500 61 % 39 %
Harris Interactive 20 au 22 février 2017 5 249 60 % 40 %
Ifop-Fiducial 17 au 21 février 2017 1 386 61 % 39 %
BVA 19 au 20 février 2017 940 61 % 39 %
OpinionWay 13 au 17 février 2017 1 500 60 % 40 %
Ifop-Fiducial 9 au 13 février 2017 1 392 62 % 38 %
OpinionWay 3 au 9 février 2017 1 500 65 % 35 %
Ifop-Fiducial 6 au 9 février 2017 1 407 63 % 37 %
Elabe 7 au 8 février 2017 961 63 % 37 %
Ifop-Fiducial 2 au 6 février 2017 1 433 63 % 37 %
BVA 1er au 2 février 2017 580 19 % 66 % 34 %
Ifop-Fiducial 29 janvier au 1er février 2017 1 409 63 % 37 %
Elabe 30 au 31 janvier 2017 993 65 % 35 %
Kantar Sofres - OnePoint 26 au 27 janvier 2017 1 032 65 % 35 %
Ipsos 20 janvier 2017 1 443 20 % 64 % 36 %
Ifop-Fiducial 3 au 6 janvier 2017 1 860 65 % 35 %
Le président sortant François Hollande renonce à se représenter (1er décembre 2016).
Ifop 28 novembre au 3 décembre 2016 3 283 62 % 38 %
Odoxa 14 au 15 avril 2016 949 34 % 61 % 39 %
Odoxa 14 au 15 janvier 2016 1 011 28 % 65 % 35 %

Sondages de second tour envisageant d'autres hypothèsesModifier

Effectués avant les primairesModifier

Dans cette section figure la liste des autres seconds tours envisagés depuis 2012 mais rendus obsolètes après la primaire ouverte de la droite et du centre de 2016, la renonciation de François Hollande à se présenter et la primaire citoyenne de 2017 :

Sondages concernant le premier tourModifier

Les sondages sont listés avec les plus récents en tête afin d'avoir toujours les données les plus proches de l'élection présentées en premier.
Les scores sont arrondis au demi-point le plus proche et les scores des qualifiés au second tour et égalités à ce niveau d'arrondi sont colorisés.

Effectués après la publication de la liste officielle des candidatsModifier

Sondeur Date Échantillon Abstention Indécis
(échantillon)
                     
Nathalie Arthaud

(LO)

Philippe Poutou

(NPA)

Jean-Luc Mélenchon

(FI)

Benoît Hamon

(PS)

Emmanuel Macron

(EM)

Jean Lassalle

(Résistons !)

François Fillon

(LR)

Nicolas Dupont-Aignan

(DLF)

François Asselineau

(UPR)

Marine Le Pen

(FN)

Jacques Cheminade

(S&P)

Résultats N/A 22,23 % N/A 0,64 % 1,09 % 19,58 % 6,36 % 24,01 % 1,21 % 20,01 % 4,70 % 0,92 % 21,30 % 0,18 %
Arrêt de publication des sondages en France ().
Odoxa 21 avr. 953 0 % 1 % 19 % 7,5 % 24,5 % 0,5 % 19 % 4,5 % 1 % 23 % 0 %
BVA 20-21 avr. 1 494 22 % 29 % 0,5 % 1,5 % 19,5 % 8 % 23 % 1 % 19 % 4 % 0,5 % 23 % <0,5 %
Ifop-Fiducial 18-21 avr. 2 823 27 % 26 % 0,5 % 1,5 % 18,5 % 7 % 24,5 % 1 % 19,5 % 4 % 1 % 22,5 % 0 %
OpinionWay 19-21 avr. 1 500 23 % 30 % 0 % 2 % 18 % 8 % 23 % 1 % 21 % 4 % 1 % 22 % 0 %
Ipsos Sopra Steria 19-20 avr. 1 401 27 % 31 % 0,5 % 1,5 % 19 % 7,5 % 24 % 1,5 % 19 % 4 % 1 % 22 % <0,5 %
Elabe 19-20 avr. 1 197 0,5 % 1,5 % 19,5 % 7 % 24 % 1 % 20 % 4 % 1 % 21,5 % <0,5 %
Harris Interactive 18-19 avr. 2 812 0,5 % 1,5 % 19 % 7,5 % 25 % 1 % 19 % 4 % 0,5 % 22 % <0,5 %
BVA 18-19 avr. 1 427 20 % 29 % 0,5 % 1,5 % 19 % 8,5 % 24 % 0,5 % 19 % 3,5 % 0,5 % 23 % <0,5 %
Cevipof Ipsos Sopra Steria 16-17 avr. 8 274 28 % 28 % 0,5 % 1,5 % 19 % 8 % 23 % 1 % 19,5 % 4 % 1 % 22,5 % < 0,5 %
Elabe 16-17 avr. 1 170 32 % 0,5 % 2 % 18 % 8 % 24 % 0,5 % 19,5 % 4 % 0,5 % 23 % <0,5 %
Kantar Sofres - OnePoint 14-17 avr. 1 530 22 % 0,5 % 2 % 18 % 8 % 24 % 1 % 18,5 % 4 % 1 % 23 % <0,5 %
Ifop-Fiducial 14-15 avr. 1 851 0,5 % 2 % 19,5 % 8 % 23 % 1 % 19 % 4 % 1 % 22 % 0 %
Scan Research - Le Terrain 13-15 avr. 642 1 % 1,5 % 22 % 8 % 24 % 0,5 % 17,5 % 3,5 % 0,5 % 21,5 % 0 %
BVA 12-14 avr. 1 439 23 % 34 % 1 % 1,5 % 20 % 7,5 % 23 % 1 % 20 % 3 % 1 % 22 % <0,5 %
Ifop-Fiducial 11-14 avr. 2 776 31 % 28 % 0,5 % 2 % 19 % 8 % 22,5 % 1 % 19 % 4 % 1 % 23 % 0 %
Odoxa 12-13 avr. 1 001 25 % 0 % 1,5 % 19 % 8 % 24,5 % 1,5 % 18,5 % 3,5 % 0,5 % 23 % 0 %
Ipsos 12-13 avr. 1 509 34 % 34 % 0,5 % 2 % 20 % 7,5 % 22 % 1,5 % 19 % 3,5 % 1,5 % 22 % 0,5 %
Harris Interactive 11-13 avr. 1 002 <0,5 % 1 % 19 % 8 % 24 % 1 % 20 % 4 % 1 % 22 % <0,5 %
OpinionWay 11-13 avr. 1 500 23 % 38 % 0 % 2 % 17 % 9 % 22 % 2 % 20 % 3 % 2 % 23 % 0 %
Elabe 11-12 avr. 776 30 % 0,5 % 2 % 18,5 % 9 % 23,5 % 0,5 % 20 % 3 % 0,5 % 22,5 % <0,5 %
Début de la campagne officielle ().
Ifop-Fiducial 7-11 avr. 2 806 32 % 29 % 0,5 % 1,5 % 18,5 % 8,5 % 23 % 1 % 19 % 3,5 % 0,5 % 24 % 0 %
Elabe 9-10 avr. 807 37 % 0,5 % 2,5 % 17 % 10 % 23 % 0,5 % 19 % 4 % 0,5 % 23 % <0,5 %
Ipsos 7-9 avr. 1 604 34 % 40 % 1 % 1,5 % 18,5 % 8 % 24 % 0,5 % 18 % 3,5 % 1 % 24 % <0,5 %
Kantar Sofres - OnePoint 5-7 avr. 1 515 0,5 % 2,5 % 18 % 9 % 24 % 0,5 % 17 % 3,5 % 1 % 24 % <0,5 %
BVA 5-7 avr. 1 421 29 % 38 %
(1 006)
1 % 1,5 % 19 % 8,5 % 23 % 1 % 19 % 3,5 % 0,5 % 23 % <0,5 %
Harris Interactive 5-6 avr. 1 014 1 % 1 % 18 % 9 % 24 % 1 % 19 % 3 % 1 % 23 % <0,5 %
Ifop-Fiducial 4-6 avr. 2 243 35 % 31 % 0,5 % 1 % 16,5 % 9,5 % 24 % 1 % 18,5 % 4,5 % 0 % 24,5 % 0 %
OpinionWay 4-6 avr. 1 500 0 % 2 % 16 % 10 % 24 % 0 % 20 % 3 % 0 % 25 % 0 %
Odoxa 5 avr. 1 001 17 % 0,5 % 2 % 18 % 9 % 23,5 % 0,5 % 18,5 % 4 % 1 % 23 % 0 %
Elabe 5 avr. 995 36 % 1 % 1,5 % 17 % 9 % 23,5 % 1 % 19 % 4,5 % <0,5 % 23,5 % <0,5 %
Harris Interactive 3-5 avr. 6 274 1 % 1 % 17 % 9 % 25 % 1 % 18 % 3 % 1 % 24 % <0,5 %
Débat présidentiel diffusé sur BFM TV et CNews avec les 11 candidats ( au soir).
Ifop-Fiducial 30 mars - 3 avr. 2 232 34 % 30 % 0,5 % 0,5 % 15 % 10 % 26 % 1 % 17 % 4 % 0,5 % 25,5 % 0 %
Cevipof Ipsos Sopra Steria 31 mars - 2 avr. 9 460 33 % 1 % 1 % 15 % 10 % 25 % 1 % 17,5 % 4 % 0,5 % 25 % <0,5 %
BVA 29-30 mars 1 418 24 % 31 % 1 % 0,5 % 15 % 11,5 % 25 % 0,5 % 19 % 3 % 0,5 % 24 % <0,5 %
Odoxa 29-30 mars 969 0 % 1,5 % 16 % 8 % 26 % 1 % 17 % 5 % 0,5 % 25 % 0 %
OpinionWay 28-30 mars 1 500 39 % 0 % 1 % 15 % 11 % 24 % 1 % 19 % 4 % 1 % 24 % 0 %
Elabe 28-29 mars 1 040 41 % 33 % 0,5 % 0,5 % 15 % 10 % 25,5 % 1 % 18 % 4,5 % 0,5 % 24 % 0,5 %
Ifop-Fiducial 26-29 mars 2 241 37 % 33 % 0,5 % 0,5 % 14 % 10 % 26 % 1 % 17,5 % 4,5 % 0,5 % 25,5 % 0 %
Ipsos 25-27 mars 1 005 35 % 41 % 1 % 1 % 14 % 12 % 24 % 1 % 18 % 3,5 % 0,5 % 25 % <0,5 %
Scan Research - Le Terrain 23-27 mars 586 0,8 % 2 % 19,5 % 9 % 24,5 % 0,3 % 15,5 % 4 % 0,2 % 24 % 0,2 %
BVA 22-24 mars 1 431 24 % 40 % 0,5 % 0,5 % 14 % 11,5 % 26 % 1 % 17 % 4 % 0,5 % 25 % <0,5 %
Ifop-Fiducial 21-24 mars 2 225 37 % 35 % 0,5 % 0,5 % 13 % 10,5 % 26 % 1 % 18 % 5 % 0,5 % 25 % 0 %
OpinionWay 21-23 mars 1 500 42 % 1 % 1 % 14 % 11 % 24 % 1 % 19 % 4 % 0 % 25 % 0 %
Harris Interactive 21-22 mars 6 955 <0,5 % <0,5 % 13,5 % 12,5 % 26 % 1 % 18 % 4 % <0,5 % 25 % <0,5 %
Elabe 21 mars 997 38 % 33 % 0,5 % 0,5 % 13,5 % 11,5 % 26 % 1 % 17 % 5 % 0,5 % 24,5 % <0,5 %
Débat présidentiel diffusé sur TF1 avec cinq candidats : Mélenchon, Hamon, Macron, Fillon et Le Pen ( au soir).
Ifop-Fiducial 18-21 mars 1 695 37 % 38 % 1 % 0,5 % 11,5 % 11,5 % 25,5 % 1 % 17,5 % 5 % 0,5 % 26 % 0 %
Le Conseil constitutionnel publie la liste officielle des onze candidats qualifiés pour l'élection présidentielle ().

Effectués avant la publication de la liste officielle des candidatsModifier

Évolution des enquêtesModifier

RollingsModifier

À partir de février, deux sondeurs ont mis en place des sondages renouvelés quotidiennement, appelés « rolling », avec un échantillon de 1 500 personnes renouvelé par tiers tous les jours, pour un renouvellement complet de l'échantillon tous les trois jours.

Évolution des enquêtes Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud Radio :

 


Évolution des enquêtes PrésiTrack OpinionWay / ORPI pour Les Échos et Radio Classique :

 

      Jean-Luc Mélenchon (FI)       Benoît Hamon (PS)       Emmanuel Macron (EM)       François Fillon (LR)       Nicolas Dupont-Aignan (DLF)       Marine Le Pen (FN)

Synthèse de présentationModifier

Modélisation au cours du temps des intentions de vote agrégées dans l'article[9]. La période débute au 27 novembre 2016, à l'issue de la primaire de la droite et du centre. Les courbes des candidats sont modélisées via régression locale.

Cette présentation peut être comparée à celle du Huffington Post : France Presidential Election.

 

Intentions de vote par sous-échantillonModifier

Critères géographiquesModifier

Régions administrativesModifier

Sondeur Date Échantillon Région                      
Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Emmanuel Macron Jean Lassalle François Fillon Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Marine Le Pen Jacques Cheminade
Second tour
Résultats N/A Auvergne-Rhône-Alpes 67,13 % 32,87 %
Bourgogne-Franche-Comté 60,48 % 39,52 %
Bretagne 75,36 % 24,64 %
Centre-Val de Loire 63,31 % 36,69 %
Grand Est 57,94 % 42,06 %
Hauts-de-France 52,94 % 47,06 %
Ile-de-France 78,72 % 21,28 %
Normandie 61,96 % 38,04 %
Nouvelle-Aquitaine 68,65 % 31,35 %
Occitanie 62,98 % 37,02 %
Pays de la Loire 72,42 % 27,58 %
Provence-Alpes-Côte-d'Azur 55,47 % 44,53 %
Cevipof Ipsos Sopra Steria 30 avril - 2 mai 1 156 Auvergne-Rhône-Alpes 60 % 40 %
429 Bourgogne-Franche-Comté 54.5 % 45.5 %
566 Bretagne 69 % 31 %
449 Centre-Val de Loire 57 % 43 %
944 Grand Est 52.5 % 47.5 %
1 034 Hauts-de-France 50.5 % 49.5 %
1 602 Ile-de-France 69 % 31 %
511 Normandie 56.5 % 43.5 %
827 Nouvelle-Aquitaine 63 % 37 %
856 Occitanie 56.5 % 43.5 %
692 Pays de la Loire 64 % 36 %
708 Provence-Alpes-Côte-d'Azur 49.5 % 50.5 %
Premier tour
Résultats N/A Auvergne-Rhône-Alpes 0,59 % 1,04 % 19,24 % 6,13 % 24,50 % 1,27 % 20,20 % 5,16 % 0,99 % 20,72 % 0,18 %
Bourgogne-Franche-Comté 0,74 % 1,20 % 17,93 % 5,66 % 21,89 % 1,03 % 19,70 % 5,65 % 0,93 % 25,09 % 0,18 %
Bretagne 0,71 % 1,35 % 19,28 % 9,04 % 29,05 % 0,94 % 19,04 % 4,04 % 0,67 % 15,33 % 0,17 %
Centre-Val de Loire 0,80 % 1,14 % 17,67 % 5,85 % 22,68 % 0,95 % 21,04 % 5,75 % 0,85 % 23,08 % 0,20 %
Grand Est 0,82 % 1,16 % 16,31 % 5,09 % 20,72 % 1,03 % 19,73 % 6,13 % 1,02 % 27,78 % 0,20 %
Hauts-de-France 0,90 % 1,04 % 19,59 % 5,15 % 19,50 % 0,69 % 16,13 % 4,97 % 0,81 % 31,04 % 0,18 %
Ile-de-France 0,42 % 0,81 % 21,75 % 7,64 % 28,63 % 0,65 % 22,19 % 4,02 % 1,14 % 12,57 % 0,17 %
Normandie 0,80 % 1,26 % 19,16 % 6,01 % 22,36 % 0,73 % 19,57 % 5,23 % 0,76 % 23,93 % 0,19 %
Nouvelle-Aquitaine 0,63 % 1,46 % 20,75 % 7,09 % 25,12 % 2,71 % 17,79 % 4,59 % 0,79 % 18,89 % 0,18 %
Occitanie 0,51 % 1,06 % 22,14 % 6,52 % 22,32 % 2,28 % 17,07 % 4,08 % 0,86 % 22,98 % 0,17 %
Pays de la Loire 0,73 % 1,20 % 18,41 % 6,55 % 26,67 % 0,78 % 23,56 % 5,01 % 0,71 % 16,62 % 0,17 %
Provence-Alpes-Côte-d'Azur 0,38 % 0,77 % 18,74 % 4,12 % 18,94 % 1,07 % 22,38 % 4,33 % 0,94 % 28,16 % 0,17 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria 16 - 18 avril 1154 Auvergne-Rhône-Alpes 0,5 % 1,5 % 18,5 % 8,5 % 24 % 1 % 18,5 % 4 % 0,5 % 23 % 0
421 Bourgogne-Franche-Comté 0,5 % 1 % 18 % 5,5 % 22,5 % 0,5 % 20 % 4 % 1 % 27 % 0
567 Bretagne 1,5 % 2 % 17,5 % 10,5 % 28,5 % 2 % 20 % 3 % 1 % 14 % 0
451 Centre-Val-de-Loire 1 % 2 % 17,5 % 9,5 % 26,5 % 0,5 % 18 % 2 % 1 % 22 % 0
914 Grand Est 1,5 % 1,5 % 16 % 5,5 % 21,5 % 0,5 % 19,5 % 5,5 % 1 % 27,5 % 0
986 Hauts-de-France 0,5 % 2 % 19 % 6,5 % 21 % 0,5 % 16,5 % 3,5 % 0,5 % 30 % 0
1689 Ile-de-France 0,5 % 1 % 19 % 8 % 23 % 1 % 23,5 5,5 % 1 % 17,5 % 0
504 Normandie 0,5 % 1 % 22 % 6,5 % 24 % 1 % 19 % 2 % 0,5 % 23 % 0,5 %
846 Nouvelle-Aquitaine 1 % 1,5 % 21,5 % 8,5 % 20,5 % 3 % 19,5 % 3,5 % 0,5 % 20,5 % 0
891 Occitanie 1 % 1,5 % 17,5 % 9,5 % 22,5 % 1 % 16 % 5 % 1 % 25 % 0
684 Pays de la Loire 1,5 % 2 % 18 % 8 % 26 % 0 22 % 5,5 % 1 % 16 % 0
723 Provence-Alpes-Côte-d'Azur 0,5 % 1 % 18,5 % 5,5 % 16 % 0,5 % 20,5 % 5 % 0,5 % 31,5 % 0,5 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria 14 - 17 mars 1 814 Auvergne-Rhône-Alpes 1 % 1 % 10 % 12,5 % 26,5 % 18 % 3 % 0,5 % 27 % 0,5 %
669 Bourgogne-Franche-Comté 1 % 1 % 11 % 11 % 24,5 % 17,5 % 2,5 % 0,5 % 31 % 0 %
849 Bretagne 1,5 % 0,5 % 11 % 17,5 % 30,5 % 18 % 2,5 % 0,5 % 18 % 0 %
691 Centre-Val-de-Loire 1 % 0,5 % 11 % 12 % 27,5 % 17 % 3 % 0,5 % 27,5 % 0 %
1 412 Grand Est 1 % 0,5 % 10 % 8 % 26,5 % 17 % 3,5 % 0,5 % 33 % 0,5 %
1 482 Hauts-de-France 1 % 1 % 11 % 11 % 24 % 14,5 % 2 % 0,5 % 35 % 0,5 %
2 504 Ile-de-France 0,5 % 0,5 % 14 % 14,5 % 27 % 18,5 % 4,5 % 0,5 % 20 % 0 %
767 Normandie 1 % 0,5 % 11,5 % 12 % 26 % 17,5 % 3 % 0,5 % 28 % 0,5 %
1 229 Nouvelle-Aquitaine 1 % 0,5 % 13,5 % 13,5 % 26,5 % 18 % 3 % 0,5 % 23 % 0,5 %
1 302 Occitanie 1 % 0,5 % 11,5 % 13,5 % 24 % 15 % 4,5 % 1 % 29 % 0,5 %
999 Pays de la Loire 1,5 % 0,5 % 10 % 12,5 % 30 % 20 % 2,5 % 1 % 22 % 0 %
1 077 Provence-Alpes-Côte-d'Azur 0,5 % 0,5 % 11 % 9 % 20 % 19 % 3,5 % 0,5 % 35,5 % 0,5 %
Cevipof Ipsos-Sopra Steria 7 - 12 février 1 968 Auvergne-Rhône-Alpes 0,5 % 0,5 % 11 % 14 % 23 % 20 % 3 % 26 %
717 Bourgogne-Franche-Comté 0,5 % 0,5 % 12 % 14 % 20,5 % 20,5 % 2 % 29 %
912 Bretagne 1 % 1 % 9 % 21 % 27,5 % 20,5 % 2 % 16 %
731 Centre-Val-de-Loire 0,5 % 0,5 % 12 % 14 % 22,5 % 18 % 3 % 27 %
1 499 Grand Est 1 % 0,5 % 11 % 10 % 23,5 % 17 % 2,5 % 33 %
1 598 Hauts-de-France 0,5 % 1 % 12 % 12 % 22 % 14,5 % 2 % 35 %
2 663 Ile-de-France 0,5 % 0,5 % 14,5 % 16 % 24,5 % 19 % 4 % 19 %
820 Normandie 0,5 % 0,5 % 13,5 % 14 % 22 % 19 % 3,5 % 26 %
1 340 Nouvelle-Aquitaine 0,5 % 1 % 13,5 % 16,5 % 22 % 19,5 % 2 % 22 %
1 397 Occitanie 1 % 0,5 % 13 % 15,5 % 22 % 15,5 % 3,5 % 28 %
1 065 Pays de la Loire 0,5 % 0,5 % 9 % 15,5 % 25 % 23 % 3 % 21 %
1 164 Provence-Alpes-Côte-d'Azur 0,5 % 0,5 % 10,5 % 11 % 19,5 % 18 % 3 % 36 %

Français de l'étrangerModifier

Sondeur Date Échantillon Circonscription                      
Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Emmanuel Macron Jean Lassalle François Fillon Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Marine Le Pen Jacques Cheminade
Résultats N/A Toutes les circons. 0,24 % 0,62 % 15,83 % 6,87 % 40,40 % 0,46 % 26,32 % 1,59 % 1,01 % 6,48 % 0,19 %
BVA 3 - 11 mars 2 213 Toutes les circons. 0,5 % 0,5 % 8 % 13 % 36 % 31 % 2 % 9 %
281 1re circonscription 0 % 2 % 4 % 10 % 34,5 % 36,5 % 1 % 12 %
283 5e circonscription 1,5 % 0 % 7,5 % 15,5 % 33,5 % 29 % 2,5 % 10,5 %
380 11e circonscription 0,5 % 0 % 7 % 8 % 33,5 % 32 % 3 % 16 %

Pays étrangersModifier

Pays Sondeur Date Échantillon Non exprimé                      
Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Emmanuel Macron Jean Lassalle François Fillon Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Marine Le Pen Jacques Cheminade

Les sondages suivants ont été faits auprès de personnes représentatives de l'électorat de leurs pays respectifs, ces intentions de vote sont donc purement informatives et non prédictives.

  Espagne Metroscopia 3-4 mai 605 41 % 90 % 10 %
  Allemagne Civey 30 avr. - 4 mai 5 020 7,7 % 79 % 21 %
FGW 25-27 avril 1 328 15 % 91 % 9 %
  Luxembourg Ifop 12-13 avril 631 38.5 % 86 % 14 %
2 % 0 % 7 % 16 % 45 % 3 % 17 % 1 % 0 % 9 % 0 %
  Belgique Dedicated 16-20 mars 2 898 66 % 34 %

Critères sociologiquesModifier

Catégorie socio-professionnelleModifier

Sondeur Date Échantillon Profession Abstention                      
Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Emmanuel Macron Jean Lassalle François Fillon Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Marine Le Pen Jacques Cheminade
Second tour
Ifop 7 mai 2 470 Ouvrier 25 % 40 % 60 %
Employé 25 % 53 % 47 %
Profession intermédiaire 28 % 72 % 28 %
Cadre et prof. intel. sup. 18 % 81 % 19 %
Travailleur indépendant 24 % 67 % 33 %
Retraité 24 % 74 % 26 %
Autre inactif 31 % 66 % 34 %
Premier tour
Ifop 23 avril 3 668 Ouvrier 24 % 1 % 3 % 25 % 5 % 15 % 1 % 6 % 3 % 2 % 39 % 0 %
Employé 24 % 1 % 1 % 24 % 6 % 18 % 2 % 12 % 6 % 1 % 30 % 0 %
Profession intermédiaire 20 % 0 % 1 % 26 % 11 % 27 % 1 % 10 % 6 % 1 % 17 % 0 %
Cadre et prof. intel. sup. 13 % 0 % 1 % 16 % 9 % 37 % 2 % 20 % 3 % 1 % 10 % 1 %
Travailleur indépendant 21 % 1 % 0 % 18 % 7 % 19 % 2 % 25 % 7 % 2 % 19 % 0 %
Retraité 16 % 1 % 0 % 12 % 3 % 27 % 1 % 34 % 5 % 0 % 17 % 0 %
Autre inactif 26 % 1 % 1 % 25 % 8 % 20 % 1 % 17 % 3 % 1 % 23 % 0 %
Elabe 19-20 avril 1 197 Ouvrier 34 % 1 % 3 % 14 % 6 % 19 % 0 % 8 % 3 % 2 % 44 % 0 %
Employé 33 % 1 % 1 % 23 % 8 % 18 % 1 % 11 % 2 % 0 % 34 % 0 %
Profession intermédiaire 28 % 0 % 1 % 26 % 11 % 25 % 1 % 10 % 6 % 1 % 19 % 0 %
Cadre et prof. intel. sup. 29 % 0 % 2 % 25 % 10 % 32 % 0 % 18 % 3 % 3 % 7 % 0 %
Retraité 24 % 1 % 0 % 14 % 5 % 24 % 1 % 38 % 6 % 0 % 11 % 0 %
Autre inactif 34 % 1 % 2 % 24 % 7 % 27 % 0 % 15 % 3 % 1 % 20 % 0 %

ProfessionModifier

Sondeur Date Échantillon Profession Abstention                      
Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Emmanuel Macron Jean Lassalle François Fillon Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Marine Le Pen Jacques Cheminade
Ifop 23 avril 3 668 Dirigeant d'entreprise 15 % 1 % 0 % 13 % 8 % 25 % 2 % 29 % 6 % 1 % 15 % 0 %
Chômeur 33 % 1 % 3 % 32 % 9 % 14 % 3 % 10 % 4 % 3 % 20 % 1 %
Ifop 16-19 avril 1 001 Enseignant 27 % 0,5 % 1,5 % 23 % 15 % 38 % 1,5 % 11 % 4 % 0,5 % 5 % 0 %
Ifop 31 mars - 18 avr. 588 Gendarme 0 % 1 % 5 % 4 % 16,5 % 1,5 % 14 % 5,5 % 1,5 % 51 % 0 %
BVA 31 mars - 10 avr. 889 Agriculteur 0 % 1 % 7 % 5 % 14,5 % 5,5 % 41,5 % 5 % 0 % 20 % 0 %
OpinionWay 21-29 mars 1 018 Entrepreneur 12 % 0 % 0 % 12 % 7 % 32 % 1 % 27 % 3 % 2 % 16 % 0 %
Ifop 20-24 mars 369 Pharmacien 0 % 0,5 % 4 % 9 % 27 % 1 % 40 % 7 % 0,5 % 11 % 0 %
Ifop 20- 24 mars 370 Médecin 27 % 0 % 0 % 7 % 8 % 35 % 4 % 36 % 4 % 1 % 5 % 0 %

DiplômeModifier

Sondeur Date Échantillon Diplôme Abstention                      
Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Emmanuel Macron Jean Lassalle François Fillon Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Marine Le Pen Jacques Cheminade
Second tour
Ifop 7 mai 2 470 Aucun, CEP 21 % 54 % 46 %
Brevet, CAP, BEP 24 % 54 % 46 %
Baccalauréat 29 % 62 % 38 %
1er cycle univ. 25 % 68 % 32 %
2e ou 3e cycle univ. 22 % 83 % 17 %
En cours d'étude 28 % 76 % 24 %
Premier tour
Ifop 23 avril 3 668 Aucun, CEP 28 % 1 % 0 % 21 % 5 % 18 % 1 % 19 % 6 % 0 % 28 % 1 %
Brevet, CAP, BEP 21 % 1 % 1 % 19 % 4 % 17 % 1 % 18 % 6 % 1 % 32 % 0 %
Baccalauréat 18 % 1 % 1 % 22 % 7 % 19 % 2 % 17 % 5 % 1 % 25 % 0 %
1er cycle univ. 23 % 0 % 1 % 20 % 7 % 28 % 0 % 21 % 5 % 1 % 17 % 0 %
2e ou 3e cycle univ. 18 % 0 % 1 % 16 % 9 % 35 % 1 % 26 % 3 % 0 % 8 % 0 %
En cours d'étude 23 % 0 % 0 % 31 % 10 % 30 % 0 % 19 % 2 % 0 % 8 % 0 %

ÂgeModifier

Sondeur Date Échantillon Âge Abstention                      
Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Emmanuel Macron Jean Lassalle François Fillon Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Marine Le Pen Jacques Cheminade
Second tour
Ifop 7 mai 2 470 18-24 ans 33 % 67 % 33 %
25-34 ans 34 % 61 % 39 %
35-49 ans 22 % 58 % 42 %
50-64 ans 22 % 66 % 34 %
+65 ans 22 % 76 % 24 %
Premier tour
Ifop 23 avril 3 668 18-24 ans 32 % 1 % 1 % 29 % 8 % 23 % 0 % 12 % 4 % 1 % 21 % 0 %
25-34 ans 28 % 0 % 2 % 24 % 7 % 23 % 2 % 11 % 4 % 2 % 25 % 0 %
35-49 ans 18 % 1 % 1 % 21 % 8 % 23 % 1 % 13 % 5 % 1 % 26 % 0 %
50-64 ans 17 % 1 % 1 % 20 % 6 % 25 % 2 % 17 % 5 % 1 % 22 % 0 %
+65 ans 17 % 0 % 0 % 12 % 3 % 26 % 1 % 39 % 5 % 0 % 14 % 0 %
Elabe 19-20 avril 1 197 18-24 ans 29 % 1 % 2 % 27 % 10 % 27 % 0 % 11 % 1 % 1 % 20 % 0 %
25-34 ans 41 % 0 % 1 % 22 % 7 % 27 % 1 % 12 % 4 % 2 % 24 % 0 %
35-49 ans 31 % 1 % 2 % 20 % 7 % 20 % 2 % 13 % 5 % 1 % 29 % 0 %
50-64 ans 28 % 0 % 1 % 19 % 8 % 23 % 1 % 17 % 3 % 0 % 28 % 0 %
+65 ans 23 % 0 % 1 % 14 % 5 % 25 % 1 % 40 % 6 % 0 % 8 % 0 %

SexeModifier

Sondeur Date Échantillon Sexe Abstention                      
Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Emmanuel Macron Jean Lassalle François Fillon Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Marine Le Pen Jacques Cheminade
Second tour
Ifop 7 mai 2 470 Hommes 24 % 64 % 36 %
Femmes 26 % 67 % 33 %
Premier tour
Ifop 23 avril 3 668 Hommes 20 % 1 % 1 % 20 % 6 % 25 % 1 % 19 % 4 % 1 % 22 % 0 %
Femmes 21 % 1 % 1 % 19 % 7 % 23 % 1 % 20 % 6 % 1 % 21 % 0 %
Elabe 19-20 avril 1 197 Hommes 29 % 0 % 2 % 21 % 7 % 25 % 1 % 17 % 3 % 1 % 23 % 0 %
Femmes 30 % 1 % 1 % 18 % 7 % 24 % 1 % 23 % 4 % 1 % 20 % 0 %

ReligionModifier

Sondeur Date Échantillon Religion Abstention                      
Nathalie Arthaud Philippe Poutou Jean-Luc Mélenchon Benoît Hamon Emmanuel Macron Jean Lassalle François Fillon Nicolas Dupont-Aignan François Asselineau Marine Le Pen Jacques Cheminade
Second tour
Ifop 7 mai 4 330 Catholiques prat. réguliers 20 % 71 % 29 %
Catholiques prat. occas. 24 % 54 % 46 %
Catholiques non-prat. 22 % 61 % 39 %
Protestants 24 % 67 % 33 %
Musulmans 38 % 92 % 8 %
Sans religion 27 % 70 % 30 %
Premier tour
Ifop 23 avril 5 770 Catholiques prat. réguliers 14 % 0 % 1 % 8 % 2 % 19 % 1 % 55 % 2 % 0 % 15 % 0 %
Catholiques prat. occas. 17 % 0 % 1 % 17 % 2 % 18 % 2 % 37 % 5 % 0 % 18 % 0 %
Catholiques non-prat. 15 % 1 % 1 % 14 % 5 % 23 % 1 % 25 % 6 % 1 % 23 % 0 %
Protestants 26 % 0 % 0 % 16 % 4 % 30 % 2 % 20 % 7 % 1 % 20 % 0 %
Musulmans 27 % 0 % 2 % 37 % 17 % 24 % 0 % 10 % 3 % 2 % 5 % 0 %
Sans religion 21 % 1 % 1 % 28 % 8 % 24 % 1 % 9 % 4 % 1 % 23 % 0 %

ProbabilitésModifier

Prédictions et non sondages

The Economist a construit un modèle statistique afin d'estimer le résultat : la précision des sondages pour la présidentielle a été mesurée sur une base de données depuis 1965, les sondages d'opinion de 2017 ont été agrégés pour avoir une image ponctuelle du rapport de forces, et enfin 10 000 simulations aléatoires ont été lancées pour obtenir les probabilités de l'emporter de chacun[10]. Au 7 avril 2017, Marine le Pen aurait 81 % de chances d'accéder au second tour, Emmanuel Macron 77 %, François Fillon 28 %, Jean-Luc Mélenchon 15 % et Benoît Hamon moins de 1 %[10]. Au second tour, Emmanuel Macron aurait plus de 99 % de chances de l'emporter contre Marine le Pen et François Fillon 90 % contre la même[10]. Au 13 avril 2017, Marine le Pen aurait 71 % de chances d'accéder au second tour, Emmanuel Macron 66 %, François Fillon 34 %, Jean-Luc Mélenchon 29 %, le second tour ne variant pas[11]. Au 21 avril 2017, Emmanuel Macron 74 % aurait de chances d'accéder au second tour, Marine le Pen 65 %, François Fillon 30 %, Jean-Luc Mélenchon 30 %, le second tour ne variant pas[12].

Depuis 1958 effectue également une prédiction probabiliste en détaillant sa méthodologie, inférence bayésienne et formule des probabilités totales : au 17 avril 2017, Emmanuel Macron aurait 86,4 % de chances de l'emporter, Jean-Luc Mélenchon 7,2 %, François Fillon 6,3 % et Marine Le Pen 0,1 %[13].

Fiabilité incertaine des données : marchés de prédiction, bookmakers

PredictWise compile les marchés de prédiction Hypermind et Betfair, les sondages du HuffPost et les bookmakers via OddsChecker (en) pour déterminer les résultats prévus par les paris. Au 9 avril 2017, Emmanuel Macron était crédité de 55 % de chances de l'emporter, Marine Le Pen 22 %, Francois Fillon 16 % et Jean-Luc Melenchon 6 %[14].

Informations complémentairesModifier

Critiques et controversesModifier

À la suite de la primaire de la droite, qui a été l'occasion d'écarts sensibles entre les résultats de l'élection et les sondages quelques jours avant le scrutin, des prises de positions autour des sondages eux-mêmes émaillent la campagne. Le quotidien Le Parisien met ainsi fin à ses commandes de sondages en amont de l'élection, citant la volonté de couvrir « différemment » l'élection présidentielle[15],[16].

En février, des soutiens de Jean-Luc Mélenchon mettent en cause la validité des sondages, en citant l'écart entre données brutes et redressées de l'Ifop. Libération dément ces déclarations, citant le directeur de l'Ifop, qui affirme que le candidat « n’est redressé que marginalement […] sur la base de la reconstitution du vote suivant : présidentielle 2012 1er tour, régionales 2015 1er tour[17]. » Contestant le redressement sur la base des régionales, Jean-Luc Mélenchon[18] exprime un soutien renouvelé à la loi portée en 2010 et 2011 par les sénateurs Hugues Portelli (LR) et Jean-Pierre Sueur (PS) visant à « garantir la sincérité du débat politique et électoral » par l'interdiction de la publication de sondages pendant la campagne officielle[19],[20].

La forte cohérence des résultats entre les instituts, notamment la constance de Marine le Pen et d'Emmanuel Macron dans la fin de campagne ont amené FiveThirtyEight à se demander si ces instituts n'étaient pas conformistes, avec une aversion à présenter des sondages différents des autres afin de ne pas paraître incompétents[21]. The Economist estime cependant que c'est statistiquement envisageable, bien que le regroupement des scores de Marine le Pen fasse apparaître un comportement sans doute moutonnier[22],[23].

Au vu des résultats du premier tour, les sondeurs semblent cependant avoir identifié les tendances de l'électorat dans les ultimes enquêtes pour cette première étape[24],[25].

Corps électoralModifier

Le corps électoral est constitué de 45,7 millions d’inscrits sur les listes électorales soit 88,6 % des personnes majeures résidant en France et de nationalité française[26] :

  • en 2016, le nombre d’inscrits a augmenté de 824 000 personnes (1 592 000 nouveaux inscrits et 738 000 radiations) ;
  • les jeunes qui atteignent l’âge électoral représentent 716 000 inscriptions ;
  • Entre les deux scrutins présidentiels de 2012 et de 2017, le nombre d’électeurs progresse de 2,7 % ce qui correspond au rythme de croissance de la population. Le taux d’inscription ne varie donc pas entre les deux dates.

Interdiction de publication la veille et le jour du scrutinModifier

En France, la loi relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d'opinion prévoit que, « En cas d'élections générales et de référendum, la veille et le jour de chaque scrutin, aucun sondage électoral ne peut faire l'objet, par quelque moyen que ce soit, d'une publication, d'une diffusion ou d'un commentaire. Pour l'élection du Président de la République, […] cette interdiction prend effet sur l'ensemble du territoire national à compter du samedi précédant le scrutin à zéro heure. Cette interdiction prend fin à la fermeture du dernier bureau de vote sur le territoire métropolitain. »[27].

La loi française ne s'appliquant pas aux médias étrangers, ces derniers, y compris francophones, peuvent diffuser des sondages lors de cette période. Les sites internet belges s'attendent à un record d'audience, avec jusqu'à 90 % de visiteurs français, et ont effectué des tests de charge afin de pouvoir garantir leur accessibilité[28]. Lors du premier tour de l'élection présidentielle de 2012, le site de la RTBF avait enregistré 1,6 million de visiteurs, celui du Soir 1,4 million et celui de La Libre Belgique 600 000[29]. Le Soir estime qu'il sera en mesure de publier des sondages à la sortie des urnes, à 19 heures, en conservant une rigueur journalistique : information recoupée, fiable et sérieuse[30].

Libération rappelle qu'on trouve ces sondages affinés depuis vendredi soir sur les sites étrangers et sur Twitter sous le hashtag #radiolondres, et considère que cette interdiction est absurde et fait courir un risque de manipulation par manque de transparence[31].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. […] 2. La première publication ou diffusion de tels sondages doit être obligatoirement accompagnée des mentions suivantes : le nom de l'organisme qui l'a réalisé et celui du commanditaire ou de l'acheteur, le nombre de personnes interrogées, les dates de l’enquête, le texte intégral des questions, l’indication de l’existence de marges d’erreur ainsi que celle des « marges d'erreur des résultats publiés ou diffusés, le cas échéant par référence à la méthode aléatoire » et enfin la faculté de consulter la notice auprès de la commission des sondages. Depuis la loi du 25 avril 2016, la commission est chargée de rendre publique cette notice sur son service de communication au public en ligne qui est consultable à l’adresse suivante : commission-des-sondages.fr.
  2. La table à 95 % fournie est la plus usitée (compromis entre erreur et fiabilité de l'information). Il existe des tables présentant des intervalles de confiance à 90 ou 99 % moins souvent publiées. Elles mettent en évidence le fait que plus on veut une confiance élevée, plus on augmente la plage d'incertitude.
  3. 57 % des inscrits interrogés se disent « tout à fait certain d'aller voter ».
  4. sondage non soumis à la réglementation française réalisé pour La Libre Belgique et publié le .
  5. marge d’erreur maximale de 2,2 %, réalisé par Internet.
  6. de 19 % à 63 % selon le candidat.
  7. 64 % des inscrits interrogés se disent « tout à fait certain d'aller voter ».
  8. de 23 % à 52 % selon le candidat.
  9. de 21 % à 50 % selon le candidat.
  10. de 18 % à 63 % selon le candidat.
  11. de 22 % à 58 % selon le candidat.
  12. de 20 % à 58 % selon le candidat.
  13. de 19 % à 48 % selon le candidat.

RéférencesModifier

  1. Communiqué sondages campagne électorale 2017
  2. Sur les présidentielles de 2012 : fiabilité, contrôle… [1]
  3. « L'abstention à la présidentielle atteindra-t-elle un record? », BFMTV,
  4. Jérôme Fourquet (Ifop), « 40 % d’abstention : la réserve de voix qui pourrait tout changer à la présidentielle... mais quel candidat pourrait le mieux en profiter ? », Atlantico,
  5. « A un mois de la présidentielle, les indécis premier parti de France », France-Soir,
  6. « "Premier parti de France", volatile et idole des jeunes : que sait-on de l'abstention, la véritable favorite de la présidentielle ? », FranceInfo,
  7. Enquête du 18 au 19 avril 2017 « Pop 2017 - Vague 18 », BVA,
  8. « Les parrainages validés par candidat - Conseil constitutionnel présidentielle 2017 », sur presidentielle2017.conseil-constitutionnel.fr (consulté le 19 mars 2017)
  9. Tableau des données utilisées
  10. a, b et c (en) « The centre can indeed hold in France’s presidential election », The Economist,‎ (lire en ligne).
  11. (en) « The centre can indeed hold in France’s presidential election », The Economist,‎ (lire en ligne).
  12. (en) « The centre can indeed hold in France’s presidential election », The Economist,‎ (lire en ligne).
  13. Victor Poughon, « Depuis 1958 », .
  14. (en) « French Politics », sur PredictWise, .
  15. « Sondages : « Le Parisien » va « faire une pause » pendant la campagne présidentielle », sur Le Monde, (consulté le 20 février 2017).
  16. « Le Parisien, le journal qui se passe des sondages », sur Info Arte, (consulté le 20 février 2017).
  17. « Non, Mélenchon n'a pas perdu 7 points dans les sondages à cause de l’Ifop », sur Libération, (consulté le 20 février 2017).
  18. « Comment Mélenchon veut en finir avec la «sondocratie» », sur Libération, (consulté le 16 mars 2017).
  19. « Proposition de loi sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral », sur Sénat (consulté le 20 février 2017).
  20. « Proposition de loi sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral », sur Assemblée nationale (consulté le 20 février 2017).
  21. (en) Nate Silver - FiveThirtyEight, « I continue to worry about the lack of variation in French election polls. Polls shouldn't be this consistent unless there's massive herding. », .
  22. (en) « Are French pollsters cheating? The jury is still out », The Economist,
  23. Par Maxime Ferrer, Laura Motet et Gary Dagorn, « Les sondages de l’élection présidentielle se copient-ils entre eux ? »,
  24. « Présidentielle 2017 : les sondeurs redorent leur blason », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  25. (en) « The triumph of polling in France’s first-round election », The Economist,
  26. Élections 2017 : combien d’électeurs inscrits ? du 9 mars 2017 par Vie Publique
  27. « article 11 de la Loi n° 77-808 du 19 juillet 1977 relative à la publication et à la diffusion de certains sondages d'opinion, modifié par la loi n°2016-508 du 25 avril 2016 », Légifrance.
  28. « Présidentielle française: Record d'audience attendu pour les sites belges », .
  29. « Record d'audience attendu dimanche pour les sites belges avec les premiers résultats de la présidentielle », .
  30. Christophe Berti, « #RadioLondres: le dispositif du «Soir» pour diffuser les résultats de la présidentielle », .
  31. Johan Hufnagel, « Sondages : «Libération» ne brisera pas l'embargo... sauf si »,

Voir aussiModifier