Ouvrir le menu principal

Le Faget

commune française du département de la Haute-Garonne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Faget (homonymie).

Le Faget
Le Faget
La mairie
Blason de Le Faget
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Toulouse
Canton Revel
Intercommunalité Communauté de communes des Terres du Lauragais
Maire
Mandat
Francis Calmettes
2014-2020
Code postal 31460
Code commune 31179
Démographie
Gentilé Fagetois
Population
municipale
346 hab. (2016 en diminution de 6,49 % par rapport à 2011)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 34′ 07″ nord, 1° 49′ 27″ est
Altitude Min. 170 m
Max. 275 m
Superficie 11,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Le Faget

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Le Faget

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Faget

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Faget
Liens
Site web www.lefaget.fr

Le Faget est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont les Fagetois et les Fagetoises[1].

GéographieModifier

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située dans le Lauragais, à 34 km au sud-est de Toulouse, à la frontière du Tarn.

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

La commune est arrosée par le Girou et son affluent le Peyrencou.

Géologie et reliefModifier

La superficie de la commune de Le Faget est de 1 131 hectares. Son altitude varie de 170 à 275 mètres[3].

Transports et communicationsModifier

Accès par la route nationale 126 et la route départementale (D 626).

La commune est desservie par la ligne 81 du réseau Arc-en-Ciel.

ToponymieModifier

Le Faget est une forme occitane signifiant la hêtraie ou le « petit hêtre ».

Le latin fagus pour « hêtre » a donné le gascon hag et le languedocien fag, que l'on retrouve dans faget, indiquant la présence de ces arbres dans la région[4]. Il est associé au suffixe -et servant à désigner un ensemble d'arbre appartenant à la même espèce.

Cette finale procède du latin -etum qui a également donné le français moderne -aie, jadis masculin également : -ay / -ey.

Homonymie avec les noms de lieux gascon Haget ; francoprovençal le Fayet et les Fy, Fay   ou Fey   de langue d'oïl.

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune fait partie de la dixième circonscription de la Haute-Garonne communauté de communes des Terres du Lauragais et du canton de Revel (avant le redécoupage départemental de 2014, Le Faget faisait partie de l'ex-canton de Caraman) et de la septième circonscription de la Haute-Garonne jusqu'en 2012 et avant le 1er janvier 2017 elle faisait partie de la communauté de communes Cœur Lauragais.

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1827 1827 Francois Peyronnet    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours Francis Calmettes DVG Agriculteur

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6]. En 2016, la commune comptait 346 habitants[Note 1], en diminution de 6,49 % par rapport à 2011 (Haute-Garonne : +6,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
673761776777775821854835810
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
762712759750723716722644615
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
562536519425457419398379336
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
299270280329363279342366347
2016 - - - - - - - -
346--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[9] 1975[9] 1982[9] 1990[9] 1999[9] 2006[10] 2009[11] 2013[12]
Rang de la commune dans le département 217 290 263 230 275 288 285 288
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

ÉconomieModifier

L'économie de la commune est essentiellement basée sur l'agriculture.

EnseignementModifier

Le Faget est située dans l'académie de Toulouse.

Culture et festivitéModifier

 
Place centrale et salle des fêtes

Festi Faget, un festival de spectacles vivants a lieu chaque année au début de l'automne depuis 2004.

Du fait du nombre important d'artistes vivant dans le petit village, on retrouve dans ce festival une grande qualité de spectacles en tous genres : marionnettes, musique, théâtre de rue, clown, expositions, etc.

Voici une liste non exhaustive des compagnies de spectacle localisées (ou dont des membres sont localisés) au Faget ou dans les environs : Compagnie Albemuth, Carnage Productions, Maria Dolores y los Crucificados, les Francs Glaçons, la Compagnie de l'Autre...

Activités sportivesModifier

Écologie et recyclageModifier

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes Cœur Lauragais[13].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église Saint-Étienne

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Son blasonnement est : D'azur à saint Étienne d'argent, tenant une rose de gueules.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Site habitants.fr, « Les gentilés de Haute-Garonne », (consulté le 25 juin 2016)
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  4. Bénédicte et Jean-Jacques Fénié, Toponymie gasconne, Éditions Sud-Ouest, coll. « Sud Ouest Université », , 128 p. (ISBN 978-2-87901-093-9).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  10. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  11. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  12. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  13. http://www.coeur-lauragais.fr/Dechetterie.html
  14. « Cloche de l'église », notice no PM31000197, base Palissy, ministère français de la Culture