Dany Laferrière

écrivain et scénariste canadien

Dany Laferrière, né Windsor Klébert Laferrière le à Port-au-Prince en Haïti, est un intellectuel, écrivain et réalisateur canado-haïtien, résidant principalement à Montréal, au Canada et à Paris, en France. Il reçoit le prix Médicis 2009 pour son roman L'Énigme du retour. Le , il est élu à l'Académie française, où il est officiellement reçu le . Il est le deuxième membre de cette institution à l'intégrer sans avoir jamais possédé la nationalité française après Julien Green en 1971.

Dany Laferrière
Dany Laferriere - 2010 (cropped).jpg
Fonction
Fauteuil 2 de l'Académie française
depuis le
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Windsor Klébert LaferrièreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Membre de
Adjectifs dérivés
laferrien
Distinctions
Œuvres principales

BiographieModifier

Né à Port-au-Prince le , Dany Laferrière passe son enfance à Petit-Goâve avec sa grand-mère Da, un des personnages marquants de son œuvre [1]. Marie Nelson, sa mère, l'y envoie vers l’âge de quatre ans par crainte qu’il ne subisse des représailles de la part du régime de François Duvalier (Papa Doc), en raison des idées politiques de son père, Windsor Klébert Laferrière (maire de Port-au-Prince[2], puis sous-secrétaire d’État au Commerce et à l’Industrie [3]), alors en exil, «à la dérive» [4].

À onze ans, il retourne vivre avec sa mère à Port-au-Prince, où il fait ses études secondaires. Il devient ensuite chroniqueur culturel à l’hebdomadaire Le Petit Samedi Soir et à Radio Haïti-Inter [2]. Le 1er juin 1976, son ami et collègue le journaliste Gasner Raymond, alors âgé de vingt-trois ans comme lui, est assassiné par les Tontons Macoute. À la suite de cet événement, craignant d'être « sur la liste », il quitte de manière précipitée Haïti pour Montréal, n'informant personne de son départ, à l'exception de sa mère [3]. En 1979, il retourne pendant six mois à Port-au-Prince et y rencontre Margaret Berrouët, son épouse avec qui il a eu trois filles – la première (Melissa) est née à Manhattan, où vivait alors Maggie [5], les deux autres (Sarah et Alexandra) sont nées à Montréal.

Lors de son arrivée à Montréal en juin 1976, il habite rue Saint-Denis et travaille entre autres dans des usines, jusqu’en novembre 1985, date à laquelle est publié son premier roman Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer, qui connait un succès retentissant dans plusieurs pays, notamment dans le monde anglophone où l'auteur est comparé à Bukowski et à Miller [6]. Il sera adapté pour le cinéma par Jacques W. Benoît en 1989, en plus d’être traduit en de nombreuses langues. Par la suite, il travaille pour diverses stations de télévision en tant que chroniqueur et présentateur météo [7], tout en continuant son activité d’écriture à saveur autobiographique. Autodidacte, il suivra néanmoins des cours à l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

À partir de 1990, il vit à Miami avec sa famille en poursuivant son travail d'écriture, puis il se réinstalle à Montréal en 2002. À l'été 2007, il propose une chronique matinale sur Radio-Canada. Par la suite, il occupe le poste d'éditorialiste à l'émission de Marie-France Bazzo, Bazzo.tv, pendant la saison 2008-2009. En novembre 2009, il reçoit le prix Médicis pour L'Énigme du retour [3].

Dany Laferrière se trouvait en Haïti lors du tremblement de terre du 12 janvier 2010. Son épouse a reçu un courriel de l'écrivain affirmant qu'il était sain et sauf [8]. Il est rentré à Montréal où, le 17 janvier, il était honoré en étant nommé la Personnalité de l'année 2009 au Gala Excellence La Presse/Radio-Canada [9]. Il publie près de deux mois après une chronique du séisme dans Tout bouge autour de moi [10],[11].

Le , face notamment à Catherine Clément, Arthur Pauly et Jean-Claude Perrier, il est élu au premier tour de scrutin au 2e fauteuil de l'Académie française, devenant le premier auteur d'Haïti et du Canada à y siéger [12],[13]. À 10 heures ce jour-là, il donne une conférence sur la littérature à Port-au-Prince. Il voulait être « dans ce pays où après une effroyable guerre coloniale on a mis la France esclavagiste d’alors à la porte tout en gardant sa langue » [14]. Reçu le 28 mai 2015 par Amin Maalouf, il y prononce comme le veut la tradition son discours de réception [15], en hommage à son prédécesseur Hector Bianciotti [16]. Il est le deuxième académicien noir à être élu à l'Académie Française après Léopold Sédar Senghor (élu en 1983), et le troisième élu membre de l'Institut de France (Ousmane Sow étant élu associé étranger à l'Académie des Beaux-Arts, en 2012). Le , il réalise la leçon inaugurale de la future promotion 2021 de Sciences Po Paris.

En 2018, il devient le Président d'honneur de la Fondation pour la langue française [17].

En 2019, Dany Laferrière est délégué de l’Académie française pour prononcer le discours de la Séance solennelle de rentrée des cinq Académies sur le thème du chaos [18]. Il introduit Vertières sous le mot Victoire dans le dictionnaire [19] de l'Académie française [20].

Le 3 février 2020, Dany Laferrière est invité au Centenaire des Archives nationales du Québec pour y prononcer un discours sur la mémoire[21].

À l’occasion de ses 35 ans d’écriture, au Québec, le Quartier des spectacles accueille l'exposition Un cœur nomade [22] qui retrace la vie et l'oeuvre de Dany Laferrière; L'ONF produit à partir de ses livres graphiques une projection architecturale «L’exil vaut le voyage», sur la façade du pavillon Président-Kennedy [23]; Le Festival international de littérature inaugure un parcours piéton dans la ville guidé par quarante citations de Dany Laferrière [24]. Le 13 octobre 2020, une œuvre sculptée de Roger Langevin rendant hommage à Dany Laferrière est prêtée à Bibliothèque et Archives nationales du Québec [25]. Réalisée dans un matériau composite appelé résilice, la sculpture à l’effigie de l'écrivain le représente en position assise sur la plus haute marche d’un escalier, sur les parois duquel est transcrit un extrait de son roman L’exil vaut le voyage, qui donne ainsi son titre à l’œuvre [26].

Prix et distinctionsModifier

Il est élu à l’Académie française le 12 décembre 2013, au fauteuil d’Hector Bianciotti (2e fauteuil).

Prix Médicis pour L'énigme du retour, 2009.

Doctorat Honoris CausaModifier

DécorationsModifier

ŒuvresModifier

La date donnée est celle de l'édition originale. Voir les références pour les détails de l'ouvrage, les rééditions et les traductions.

Entre 1985 et 2020, Dany Laferrière a publié 32 livres.

Autres collaborations

  • La lettre et l’image. Correspondance avec Monique Proulx, 1996 [154]
  • Chronique hebdomadaire dans le quotidien La Presse de Montréal (2002-2008)
  • L'invité de Grigny, 2006 [155]
  • Lettre à un futur célèbre écrivain, 2007 [156]
  • Je voyage en français, 2007 [157]
  • Jean Price-Mars. Un intellectuel en otage, 2009 [158]
  • Journal d'un lecteur en dix instantanés, 2011 [159]
  • Rapide portrait d'un ami en dix éclats, 2012 [160]
  • Magloire-Saint-Aude, 2012 [161]
  • Une différente perspective en dix-neuf instantanés, 2012 [162]
  • L'état de grâce, 2012 [163]
  • Le jardin de la beauté, 2014 [164]
  • Un tourbillon et Le voyage à Petit-Goâve, 2013 [165]
  • Notes sur un discours, 2014 [166]
  • Marie Vieux Chauvet a bien écrit le grand roman des années noires de la dictature haïtienne, 2015 [167]
  • Paris 1983, 2016 [168]
  • Cher Pierre Larousse, 2017 [169]
  • Working in the Bathtub: Conversations with the Immortal Dany Laferrière, 2020 [170]

LettresModifier

Discours et travaux académiquesModifier

DocumentairesModifier

  • 1985 : Haïti (Québec). Tahani Rached, réalisation. Dany Laferrière, narration. Office National du Film du Canada.
  • En 2007, Dany Laferrière apparaît dans le documentaire Animal tropical à Montréal de Frank Rodríguez et Pedro Ruiz, où il raconte des anecdotes de l'auteur Pedro Juan Gutiérrez.
  • 2009 : La Dérive douce d'un enfant de Petit-Goâve de Pedro Ruiz, qui présente un portrait de Dany Laferrière. Faits Divers Média, 2009. 90 min.

Adaptations cinématographiquesModifier

  • 1989 : Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer. Jacques W. Benoît, réalisation. Dany Laferrière, scénario.
  • 2004 : Comment conquérir l’Amérique en une nuit. Daniel Morin, production. Dany Laferrière, réalisation et scénario. Montréal: Équinoxe Films (DVD). 96 min.

Enregistrements sonoresModifier

  • Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer. Montreal: CNIB, 1986; INCA, 1986.
  • Éroshima. Montréal: CNIB, 1988.
  • L’Odeur du café. Montréal: INCA, 1991.
  • Le Goût des jeunes filles. Montréal: INCA, 1993.
  • Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit? Montréal: INCA, 1994.
  • L'Énigme du retour. Lu par Dany Laferrière - Entretien inédit par Jean-Luc Hees
  • Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo. Lu par Marcel Sabourin, Dany Laferrière, Michel Mpambara et Maryse Beauchamp

TélévisionModifier

BibliographieModifier

  • Ursula Mathis-Moser, Dany Laferrière. La dérive américaine, Montréal, VLB Éditeur, collection « Les champs de la culture », 2003.
  • Beniamin M. Vasile, Dany Laferrière: l'autodidacte et le processus de création, Paris, l'Harmattan, collection "Critiques Littéraires", 2008.
  • Christiane Ndiaye, Comprendre l'énigme littéraire de Dany Laferrière, Port-au-Prince, Éd. de l'Université d'État d'Haïti, 2010 (ISBN 978-99935-57-24-1)
  • Jean Morency et Jimmy Thibeault (dir.) « Dany Laferrière », Voix et Images, vol. XXXVI, no 2 (107), hiver 2011, p. 5-113.

RéférencesModifier

  1. Marie-France Bornais, « La splendeur des souvenirs », Le journal de Québec,‎ (lire en ligne) :

    « Souvent le soir, avant de dormir, je revois Petit-Goâve, celui de mon enfance avec Da, mes tantes, ma sœur, mes amis, Vava, la rue Lamarre, la mer derrière les cocotiers, le poisson frais des pêcheurs qui reviennent de l’île de la Gonâve, la jeune noyée, la bicyclette rouge que je n’ai jamais eue, mais que la fiction, généreuse, m’a permis de récupérer... »

  2. a et b Alain Dreyfus, « Le nègre de personne », Libération,
  3. a b et c Isabelle Paré, « Le Médicis à Dany Laferrière - «Je n'ai aucun sens de la carrière. J'écris des livres, c'est tout.» », Le Devoir,
  4. Amin Maalouf, « Réponse au discours de réception de Dany Laferrière », Académie française,‎ (lire en ligne) :

    « Après l’Italie, il aurait passé du temps en Argentine, avant de partir pour les États-Unis. Aux dernières nouvelles, il serait à New York, dans le quartier de Brooklyn. »

  5. (en) Adam Leith Gollner, « Interview with Dany Laferrière / The art of Fiction No. 237 », The Paris Review,‎ fall 2017, pp. 179-204
  6. (en) « How to Make Love to a Negro Without Getting Tired »
  7. « Téléjournal », sur radio-canada.ca
  8. Dany Laferrière, Tout bouge autour de moi, 2011, Mayenne, Grasset, (ISBN 9782246777311), 12.01.2012, page 30 "Les premiers messages".
  9. L’écrivain Dany Laferrière est sain et sauf, Canoe.ca, 14 janvier 2010
  10. « Un séisme, un livre », sur La Presse, (consulté le 15 octobre 2020)
  11. Article, et extrait du livre, sur L'Express.fr, du 03 janvier 2011.
  12. « Dany Laferrière élu à l’Académie française », Le Devoir,
  13. Mohammed Aïssaoui, « Dany Laferrière, élu à l'Académie française », Le Figaro,
  14. Dany Laferrière, « Discours de réception », sur Académie française,  : « j’ai voulu être en Haïti, sur cette terre blessée, pour apprendre la nouvelle de mon élection à la plus prestigieuse institution littéraire du monde. J’ai voulu être dans ce pays où après une effroyable guerre coloniale on a mis la France esclavagiste d’alors à la porte tout en gardant sa langue. Ces guerriers n’avaient rien contre une langue qui parlait parfois de révolution, souvent de liberté. »
  15. « Académie française : le magistral éloge de Dany Laferrière », sur Le Figaro (consulté le 28 mai 2015)
  16. « Discours de réception de Dany Laferrière » du 28 mai 2015, site de l'Académie Française.
  17. « Lancement de la Fondation », sur Fondation pour la langue française, (consulté le 15 octobre 2020)
  18. Dany Laferrière, « Un art de vivre par temps de catastrophe », sur Académie française, (consulté le 15 octobre 2020)
  19. « Dictionnaire de l'Académie française », sur Académie française
  20. « Dany Laferrière, académicien, écrivain donne une conférence à l’Alliance Française du Cap-Haïtien, Haïti », sur Alliances françaises : « Le mot « Vertières » n’existait dans aucun dictionnaire français et c’est en février 2019, plus de deux siècles après, que l’auteur a fait entrer ce mot dans la 9e édition du dictionnaire de l’Académie française (passé récemment au numérique) »
  21. Zone Société- ICI.Radio-Canada.ca, « Les Archives nationales du Québec fêtent leur centenaire », sur Radio-Canada.ca (consulté le 14 octobre 2020)
  22. « Quartier des spectacles | Un coeur nomade », sur www.quartierdesspectacles.com (consulté le 14 octobre 2020)
  23. « L'Exil vaut le voyage, une nouvelle projection architecturale au pavillon Président-Kennedy | UQAM », sur Actualités UQAM (consulté le 15 octobre 2020)
  24. « DÉBORDEMENT LITTÉRAIRE », sur Festival FIL (consulté le 14 octobre 2020)
  25. Zone Arts- ICI.Radio-Canada.ca, « Une sculpture de Dany Laferrière exposée à Montréal », sur Radio-Canada.ca (consulté le 14 octobre 2020)
  26. « L'œuvre du sculpteur Roger Langevin rendant hommage à Dany Laferrière prêtée à la Grande Bibliothèque », sur www.quebec.ca (consulté le 15 octobre 2020)
  27. Lauréat 1991, sur le site officiel.
  28. Article site Le Devoir, du 27 mai 2006.
  29. « Retour au pays du départ : l’écrivain Dany Laferrière pour la première fois au Bénin », sur La France au Bénin (consulté le 20 juillet 2019)
  30. Rosny Ladouceur, « Livres en folie: Dany Laferrière couronné « Gardien du livre » », Loop Haiti,‎ (lire en ligne)
  31. « Cérémonie des docteurs honoris causa 2016 », sur upmc.fr (consulté le 23 février 2017)
  32. « Justin Trudeau livre un vibrant discours à l'Ud'O | Paul Gaboury | Éducation », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 16 juillet 2017)
  33. « Présentation des lauréats d’un doctorat honorifique – Cérémonies de collation des grades du printemps 2018 », sur Salle de Presse (consulté le 8 mai 2018)
  34. (fr) « Dany Laferrière - Officier (2014), sur ordre-national.gouv.qc.ca
  35. (fr) « Nominations au sein de l'Ordre du Canada - Le gouverneur général annonce 69 nouvelles nominations au sein de l’ordre du Canada », sur gg.ca, 30 décembre 2015 (consulté le 23 février 2017)
  36. « Dany Laferrière », Ordre de Montréal,‎ (lire en ligne, consulté le 16 juillet 2017)
  37. Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, Montréal, VLB Éditeur,
  38. Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, Paris, P. Belfond,
  39. Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, J'ai lu,
  40. Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, Paris, Le serpent à plumes,
  41. Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, Typo,
  42. Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, Motifs, 2005 & 2007 / arrêt de commercialisation
  43. (el) Pos na kanete erota me ena negro choris kopo, Ianos, 2000 (épuisé) (ISBN 960-7058-94-1)
  44. (en) Dany Laferrière, How to Make Love to a Negro. Trans. David Homel, Toronto, Coach House Press,
  45. (en) Dany Laferrière, How to Make Love to a Negro. Trans. David Homel, Londres, Bloomsbury,
  46. (en) Dany Laferrière, How to Make Love to a Negro Without Getting Tired, Vancouver, Douglas & McIntyre,
  47. (it) Dany Laferrière, Come fare l’amore con un negro senza far fatica. Trad. Federica Cane, Milan, La Tartaruga,
  48. (es) Dany Laferrière, Cómo hacer el amor con un negro sin cansarse. Trad. Lluís Maria Todó, Barcelone, Ediciones Destino,
  49. (nl-BE) Dany Laferrière, Vrijen met een neger tot je zwart ziet. Chris van de Poel, trad., Louvain, Kritak-Goossens,
  50. (ja) Dany Laferrière (Trad. Hidehiro Tachibana), ニグロと疲れないでセックスする方法, Fujiwara-shoten,‎ (ISBN 978-4-89434-888-2)
  51. « Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer - Editions Zulma », sur www.zulma.fr (consulté le 14 octobre 2020)
  52. Éroshima, VLB Éditeur,
  53. Éroshima, Typo,
  54. (en) Dany Laferrière | Traduit par David Homel, Eroshima, Toronto, Coach House Press,
  55. L'Odeur du café, Montréal, VLB Éditeur,
  56. L'Odeur du café, Typo,
  57. L'Odeur du café, Serpent à plumes,
  58. L'Odeur du café, Groupe Privat / Le Rocher, collection Motifs, arrêt de commercialisation
  59. L'Odeur du café, Éditions Zulma, coll. « Z/a »,
  60. (en) Dany Laferrière | Traduit par David Homel, An Aroma of Coffee, Toronto, Coach House Press,
  61. Le Goût des jeunes filles, VLB Éditeur,
  62. Le Goût des jeunes filles (Nouvelle édition), VLB Éditeur,
  63. Le Goût des jeunes filles, Paris, Grasset,
  64. Le Goût des jeunes filles, Paris, Gallimard - Collection Folio (n° 4566),
    N'appartient plus au catalogue de l'éditeur depuis 2016
  65. Le Goût des jeunes filles, Paris, Éditions Zulma,
  66. (en) Dany Laferrière | Traduit par David Homel, Dining with the Dictator, Toronto, Coach House Press,
  67. Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?, VLB Éditeur,
  68. Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?, Typo,
  69. Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?, Serpent à Plumes, 2002 (nouvelle édition)
  70. Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?, VLB Éditeur, 2002 (nouvelle édition)
  71. Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?, Groupe Privat / Le Rocher, collection Motifs, arrêt de commercialisation
  72. (it) Dany Laferrière, Come diventare famosi senza far fatica, Milan, La Tartaruga,
  73. Chronique de la dérive douce, Montréal, VLB Éditeur,
  74. Chronique de la dérive douce, Boréal, 2012 (nouvelle édition)
  75. Chronique de la dérive douce, Paris, Grasset,
  76. Pays sans chapeau, Lanctôt,
  77. Pays sans chapeau, Serpent à plumes,
  78. Pays sans chapeau, Serpent à plumes, 2004, nouvelle édition
  79. Pays sans chapeau, Boréal "compact",
  80. Pays sans chapeau, Groupe Privat / Le Rocher, collection Motifs, arrêt de commercialisation
  81. (it) Dany Laferrière, Paese senza cappello, Rome, Nottetempo,
  82. Dany Laferrière, Pays sans chapeau : roman, Paris, Zulma, , 288 p. (ISBN 978-2-84304-829-6, lire en ligne)
  83. La Chair du maître, Lanctôt,
  84. La Chair du maître, Serpent à plumes,
  85. La Chair du maître, Groupe Privat / Le Rocher, collection Motifs, arrêt de commercialisation
  86. Le Charme des après-midi sans fin, Montréal, Lanctôt,
  87. Le Charme des après-midi sans fin, Serpent à plumes,
  88. Le Charme des après-midi sans fin, Boréal, coll. « Compact »
  89. Le Charme des après-midi sans fin, Paris, Éditions Zulma, coll. Z/a,
  90. Le Charme des après-midi sans fin, Groupe Privat / Le Rocher, collection Motifs, arrêt de commercialisation
  91. Le Cri des oiseaux fous, Lanctôt,
  92. Le Cri des oiseaux fous, Serpent à plumes,
  93. Le Cri des oiseaux fous, Boréal, coll. « Compact »,
  94. Le Cri des oiseaux fous, Éditions Zulma, coll. Z/a,
  95. Je suis fatigué, Les Librairies Initiales,
  96. Je suis fatigué, Lanctôt,
  97. Je suis fatigué, Typo,
  98. J'écris comme je vis, Lanctôt,
  99. J’écris comme je vis. Entretien avec Bernard Magnier, Lyon, La Passe du vent,
  100. J'écris comme je vis, Boréal "Compact",
  101. Comment conquérir l'Amérique en une nuit, Lanctôt,
  102. Comment conquérir l'Amérique en une nuit, Boréal coll. « Compact »,
  103. Les années 80 dans ma vieille Ford, Mémoire d'encrier,
  104. Vers le sud, Grasset,
  105. Vers le sud, Boréal,
  106. Vers le sud, Le Livre de Poche,
  107. (ro) Dany Laferriere (Trad. Erzsébet Vancea), Spre Sud, Editura ECHINOX, Colectia Seductii, (ISBN 978-973-8293-77-9 et 973-8293-77-4)
  108. (it) Dany Laferrière (Trad. Vincenzo Latronico), Verso il sud, Italie, La Tartaruga edizioni,
  109. Je suis fou de Vava, texte de Dany Laferrière, illustrations de Frédéric Normandin, La Bagnole, 2006, nouvelle édition 2012
  110. Mwen damou pou Vava. Trad. Lyonel Trouillot, Florida, Coconut Creek (Florida): ÉducaVision,
  111. Je suis un écrivain japonais, Grasset,
  112. Je suis un écrivain japonais, Boréal, coll. « Compact »,
  113. Je suis un écrivain japonais, Le Livre de Poche,
  114. (de) Dany Laferrière (trad. Beate Thill), Ich bin ein japanischer Schriftsteller, Berlin, Verlag Das Wunderhorn,
  115. La fête des morts, texte de Dany Laferrière, illustrations de Frédéric Normandin, La Bagnole,
  116. L'Énigme du retour, Paris, Grasset,
  117. L'Énigme du retour, Montréal, Boréal,
  118. L'Énigme du retour, Boréal coll. « Compact »,
  119. L'Énigme du retour, Le Livre de Poche,
  120. (de) Dany Laferrière, Das Rätsel der Rückkehr (L’Énigme du retour). Trad. Beate Thill, Allemagne, Heidelberg: Verlag Das Wunderhorn,
  121. (en) Dany Laferrière (trad. David Homel), The Enigma of the Return, Londres, Maclehose Press
  122. (zh) Dany Laferrière | Traduit par HE Jiawei, L'Énigme du retour, Shanghai 99,
  123. (it) Dany Laferrière, L’enigma del ritorno, Rome, Gremese,
  124. Un art de vivre par temps de catastrophe, The University of Alberta Press / Centre de littérature canadienne, , 51 p. (ISBN 978-0-88864-553-1)
  125. J'écris comme je vis, Éditions de la Parole Métèque,
  126. Tout bouge autour de moi, Mémoire d'encrier,
  127. Tout bouge autour de moi, Mémoire d’encrier (Nouvelle Édition),
  128. Tout bouge autour de moi, Grasset,
  129. Tout bouge autour de moi, Le Livre de Poche,
  130. Tout bouge autour de moi, Mémoire d'encrier coll. "Legba",
  131. (it) Dany Laferrière, Tutto si muove intorno a me, Rome, 66thand2nd,
  132. L'Art presque perdu de ne rien faire, Boréal,
  133. L'Art presque perdu de ne rien faire, Boréal coll. « Compact »,
  134. L'Art presque perdu de ne rien faire, Grasset,
  135. (zh) Dany Laferrière | Traduit par Huang Lingxia, 几乎消失的偷闲艺术, Shenzhen Haitian,‎ (ISBN 978-7-5507-1892-0)
  136. (it) Dany Laferrière, L’arte ormai perduta del dolce far niente, Rome, 66thand2nd,
  137. L'Odeur du café, La Bagnole,
  138. Journal d'un écrivain en pyjama, Montréal, Mémoire d'encrier,
  139. Journal d'un écrivain en pyjama, Paris, Grasset,
  140. (zh) Dany Laferrière | Traduit par Yao Yingjuan, 穿睡衣的作家, People’s Literature Publishing House,‎ , 370 p. (ISBN 978-7-02-013182-2)
  141. (it) Dany Laferrière, Diario di uno scrittore in pigiama, Rome, 66thand2nd,
  142. Dany Laferrière, Journal d'un écrivain en pyjama, Montréal, Mémoire d'encrier, coll. « Legba », (lire en ligne)
  143. Le baiser mauve de Vava, La Bagnole,
  144. Le baiser mauve de Vava, Mémoire d'encrier (Haïti),
  145. Dany Laferrière à l'Académie française, Montréal, Boréal,
  146. Tout ce qu'on ne te dira pas, Mongo, Mémoire d'encrier,
  147. Laferrière, Dany, De l'Académie française, Montréal, Mémoire d'encrier, collection Legba, , 320 p. (ISBN 978-2-89712-616-2)
  148. Mythologies américaines, Grasset,
  149. Dany Laferrière, Autoportrait de Paris avec chat, Paris, Grasset, mars, 2018
  150. Autoportrait de Paris avec chat, Québec, Boréal, avril, 2018
  151. Dany Laferrière, De l'Académie française, Paris, Les éditions de l'Aube, , 118 p. (ISBN 978-2-8159-3071-0)
  152. Dany Laferrière, L'exil vaut le voyage, Paris, Grasset, , 408 p. (ISBN 9782246858577, lire en ligne)
  153. Dany Laferrière, L'exil vaut le voyage, Montréal, Boréal, , 408 p. (lire en ligne)
  154. Dialogue d’île en île; De Montréal à Haïti, CIDIHCA; Radio-Canada,
  155. photographies de Jacques Del Pino, Grigny en vies : une ville, un photographe, des écrivains, Ville de Grigny, (ISBN 978-2-915107-22-7)
  156. Thomas C. Spear, Une journée haïtienne, Mémoire d'encrier; Présence africaine,
  157. Michel Le Bris et Jean Rouaud, Pour une littérature-monde, Gallimard,
  158. Jean Price-Mars, Ainsi parla l'Oncle suivi de Revisiter l'Oncle, Montréal (Québec)/Paris, Mémoire d'encrier, , 519 p. (ISBN 978-2-923713-03-8)
  159. (en + fr) George S. Zimbel, Collectif, Le Livre des lecteurs, A Book of Readers, Les éditions Lieux Dits; Les éditions du Passage, (ISBN 978-2-922892-52-9)
  160. Lise Gauvin, Émile Ollivier. Un destin exemplaire, Mémoire d'encrier (ISBN 978-2-89712-019-1)
  161. Magloire-Saint-Aude, Anthologie secrète, Mémoire d'encrier, (ISBN 978-2-89712-045-0)
  162. Dany Laferrière, « Une différente perspective en dix-neuf instantanés », Revue japonaise des études québécoises,‎
  163. Laure Morali & Rodney Saint-Éloi, Collectif, Les Bruits du monde (livre-disque), Montréal (Québec)/Paris, Mémoire d'encrier, , 189 p. (ISBN 978-2-89712-022-1)
  164. Fokal, Espaces de parole, Haïti, Parc de Martissant, (ISBN 978-99970-4-182-1)
  165. Marie Hélène Poitras, Collectif Haïti-Québec Bonjour voisine, Mémoire d'encrier, (ISBN 978-2-89712-098-6)
  166. Antoine de Rivarol, De l'universalité de la langue française, Paris, Flammarion, , 128 p. (ISBN 978-2-08-133909-5)
  167. Marie Vieux Chauvet, Amour, colère et folie : roman, Paris, Zulma, , 498 p. (ISBN 978-2-84304-738-1)
  168. Collectif, Paris sera toujours une fête. Les plus grands auteurs célèbrent notre capitale, Paris, Gallimard, , 125 p. (ISBN 978-2-07-079397-6)
  169. Sylvie Andreu, Cher Pierre Larousse. 26 Lettres à Pierre Larousse, Suresnes, Bernard Chauveau Édition, , 79 p. (ISBN 978-2-36306-163-8)
  170. « Linda Leith Publishing | Literary fiction, non-fiction, and short Singles essays », sur lindaleith.com (consulté le 14 octobre 2020)
  171. « Georges Castera jusqu’au petit matin », sur Le Nouvelliste (consulté le 14 octobre 2020)
  172. « Lenouvelliste », sur lenouvelliste.com (consulté le 14 octobre 2020)
  173. « « Le racisme est un virus » par Dany Laferrière de l'Académie française », sur Institut de France (consulté le 14 octobre 2020)
  174. « LEUR ANGELA », sur Légende le mag, (consulté le 14 octobre 2020)
  175. « Sous la pluie », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 14 octobre 2020)
  176. Le portrait documentaire de Anatole Lewitsky, sur le site officiel de la série Frères d'armes.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :