La Selle-en-Luitré

commune française d'Ille-et-Vilaine

La Selle-en-Luitré
La Selle-en-Luitré
La mairie de La Selle-en-Luitré.
Blason de La Selle-en-Luitré
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Intercommunalité Fougères Agglomération
(siège)
Maire
Mandat
Denis Chopin
2020-2026
Code postal 35133
Code commune 35324
Démographie
Gentilé Sellois, Selloises
Population
municipale
613 hab. (2017 en augmentation de 5,33 % par rapport à 2012)
Densité 84 hab./km2
Population
aire urbaine
43 066 hab. (2010[1])
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 38″ nord, 1° 07′ 40″ ouest
Altitude Min. 70 m
Max. 122 m
Superficie 7,32 km2
Élections
Départementales Canton de Fougères-2
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Voir sur la carte administrative de Bretagne
City locator 14.svg
La Selle-en-Luitré
Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine
Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
La Selle-en-Luitré
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Selle-en-Luitré
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Selle-en-Luitré
Liens
Site web www.la-selle-en-luitre.fr

La Selle-en-Luitré est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne, peuplée de 613 habitants[Note 1].

GéographieModifier

La Selle-en-Luitré se trouve à environ :

ToponymieModifier

Attestations anciennes[2],[3]Modifier

La Celle en Luytré (1379)

ÉtymologieModifier

Le toponyme Celle ou Selle vient du latin cella qui désigne une cellule, un ermitage, une dépendance d'un monastère ou un petit monastère[4].

HistoireModifier

Révolution françaiseModifier

La Selle-en-Luitré fait partie des communes déclarées totalement insurgées en 1793-1794[5]. Des combats de la Chouannerie s'y déroulèrent : Combat de Javené le et Combat de La Selle-en-Luitré le .

HéraldiqueModifier

  Blason
Inconnu.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
  1820 Adrien Chapeau    
1820 1830 André Lemoine    
1830 1852 André Savary    
1852 1884 Auguste Duclos    
1884 1901 Pierre Guilleux    
1901 1926 Isidore Alexandre (père)    
1926 1945 Isidore Alexandre (fils)    
1945 1987 Élie Chemin   Agriculteur
1988 avril 2007 Eugène Domagné    
avril 2007 25 mai 2020 Jean-Pierre Deshayes[6],[7] DVD Cadre
25 mai 2020 En cours Denis Chopin[8]   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2017, la commune comptait 613 habitants[Note 2], en augmentation de 5,33 % par rapport à 2012 (Ille-et-Vilaine : +5,19 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
588596538504621596585575540
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
510475472494491457477472469
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
451445453400407400399358337
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
324350323347385425491542588
2017 - - - - - - - -
613--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

La commune abrite un monument historique :

Autres sites et monuments :

  • L’ancienne gare, située sur la ligne Vitré - Pontorson, désormais désaffectée.
  • Depuis 1970, le marché à bestiaux de Fougères, jadis l’un des plus importants de France[15], se situe dans le parc d’activité de l’Aumaillerie, au nord de la commune. Le siège de Fougères Agglomération est installé dans d’anciens locaux administratifs du marché.
  • L’Espace Aumaillerie, située zone de l'Aumaillerie en bordure de la rocade de Fougères, est un complexe polyvalent faisant office de centre de congrès, de parc expo, de salle de concerts, de grands rassemblements.

Activité et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Élie Chemin, ancien maire de La Selle-en-Luitré, fut nommé secrétaire générale de la FDSEA en 1965 puis président de la chambre d'agriculture d'Ille-et-Vilaine en 1967. Chevalier de la Légion d'honneur, membre des JAC, il fut à l'origine du premier remembrement en Ille-et-Vilaine à La Selle-en-Luitré[16] et du renouveau du comice agricole dans le canton de Fougères-Nord en 1984[17]
  • Amand Pierre Harel, sculpteur, né le à La Selle-en-Luitré et décédé le à Auteuil[18], inhumé au cimetière de Passy (11e division).
Élève des Maîtres sculpteurs Jean-Baptiste Carpeaux, Jean-Joseph Perraud et Aimé Millet.
  • Marie-Claude Rimpot, artiste-peintre « aux doigts en or »[19], réside à la Veillerie, lieu-dit de la Selle-en-Luitré.
  • Jean Fleury, prêtre, né le à La Selle-en-Luitré et décédé le à Pau. Résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, reconnu "Juste parmi les nations" par l'État d'Israël, aumônier national des gitans, chevalier de la Légion d'honneur en 1958 et déclaré Juste en 1954[20].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. INSEE : évolution de la population de l'aire urbaine de Fougères.
  2. Bossard (abbé), Dictionnaire topographique du département d'Ille-et-Vilaine, AD 35 (manuscrit)
  3. « Kerofis », sur Office public de la langue bretonne
  4. Nègre, Toponymie générale de la France, Droz,
  5. Jean-Baptiste Kléber et Henri Baguenier-Desormeaux, "Kléber en Vendée (1793-1794) / documents publiés, pour la Société d'histoire contemporaine", 1907, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k111939x/f458.image.r=Saint-Aubin-des-Landes
  6. Maire sortant - LeMonde.fr
  7. Portail internet des services de l'État
  8. « La Selle-en-Luitré. Denis Chopin se lance dans son premier mandat de maire », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. Notice no PA00090886, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Notice no IA00007287, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Historique du marché à bestiaux de Fougères
  16. Jacqueline Sainclivier, Militants catholiques de l'Ouest. De l'action religieuse aux nouveaux militantismes., Rennes, Presses Universitaires de Rennes, , 259 p. (lire en ligne), Jacistes et renouveau politique et syndical de 1945 à la fin des années 1970 dans l’Ouest (p.105-119)
  17. « Les organisateurs s'investissent pour le comice de samedi »
  18. sources:
    • Véron, Mémorial de l'Art et des Artistes de mon temps, le salon de 1876, p. 229
    • Le Patrimoine des Communes d'Ille-et-Vilaine, p. 596, tome I, Éditions Flohic
    • Abbé Louis Fleury, Luitré et La Selle-en-Luitré au cours de l'histoire, p.85 & 86
  19. https://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Marie-Claude-Rimpot-la-dame-aux-doigts-en-or-_35137-avd-20110808-61037776_actuLocale.Htm
  20. « Deux autres Justes d'Ille-et-Vilaine », sur Ouest-France, (consulté le 16 janvier 2019)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier