Société des établissements de plein air du Québec

Société des établissements de plein air du Québec
logo de Société des établissements de plein air du Québec

Création
Forme juridique Société d'État
Siège social Québec,
Drapeau : Québec Québec
Direction Jacques Caron
Actionnaires Gouvernement du Québec
Société mère Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
Effectif 3 381 employés (2019)
Site web www.sepaq.com

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) est une société d'État du gouvernement du Québec assurant la gestion et la conservation de 24 parcs nationaux, de 13 réserves fauniques, d'une partie de l'île d'Anticosti et de 8 établissements touristiques à travers le territoire. Son siège social est situé dans la ville de Québec.

HistoireModifier

La Société est créée le , après l'adoption de la Loi sur la société des établissements de plein air du Québec en .

RéseauModifier

Le réseau géré par la Sépaq se divisent en trois grandes catégories :

Établissements touristiquesModifier

En tout, il y a 8 établissements touristiques au Québec. Ils ont comme mission de préserver et de mettre en valeur certaines richesses patrimoniales et équipements touristiques qui sont confiés par le gouvernement[1]. Les établissements doivent respecter les principes de développement durable et avoir des opérations et services respectueux de la qualité de l'environnement.

Parcs nationauxModifier

La Sépaq gère 24 des 29 parcs nationaux du Québec. Ils ont comme mission de protéger les patrimoines naturels et culturels mais aussi de les rendre accessible au public.[2]

Réserves fauniquesModifier

La Sépaq gère 13 des 21 réserves fauniques du Québec. Les réserves fauniques visent à conserver et mettre en valeur la faune. Ils contrôlent aussi la chasse, la pêche et le piégeage dans ces territoires[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Mission - Établissements touristiques », sur Sépaq (consulté le 21 avril 2018)
  2. « Mission - Parcs nationaux », sur Sépaq (consulté le 21 avril 2018)
  3. « Réseau - Réseves fauniques », sur Sépaq (consulté le 21 avril 2018)

Voir aussiModifier

Lien externeModifier