Ouvrir le menu principal

Port-Menier

localité de l'île québecoise Anticosti, au Canda
Port-Menier
Port-Menier.jpg
Rue du Cap Blanc
Géographie
Pays
Province
Région administrative
Municipalité régionale
Municipalité
Capitale de
Coordonnées

Port-Menier est une localité de la municipalité de L'Île-d'Anticosti, au Québec. Ce village portuaire fut construit à la fin du XIXe siècle par le chocolatier français Henri Menier.

Le village est le centre économique de l'île d'Anticosti. La majorité de la population insulaire y habite. Celle-ci double l'été avec la venue de travailleurs saisonniers et de touristes. L'économie principale est le tourisme et l'industrie forestière. On retrouve tous les services disponibles à Port-Menier tel que : magasin général, épiceries, station d'essence, banque, restaurant et hôtellerie.

Sommaire

HistoireModifier

 
Port-Menier, Île d'Anticosti, en 1922
 
Intérieur de l'église

En 1680, Louis Jolliet est le premier propriétaire et seigneur de l'île d'Anticosti. Avec quelques colons, ils sont les premiers habitants de l'île.

Il faut attendre en 1895 pour voir les premiers développements, lorsque Henri Menier achète l'île en espérant fonder une entreprise qui serait économiquement viable[1].

Henri Menier commence par fonder un établissement à Baie-Sainte-Claire en 1895. La baie étant trop peu profonde pour des navires de l'époque, Menier déménage l'établissement à Baie-Ellis en 1900 et établit Port-Menier avec un quai de mille mètres. Il investit un montant substantiel d'argent pour la construction d'un moulin, qui sert aux opérations d'exploitation forestière, notamment à la fabrication de bois d'œuvre et de papier.

Une partie de la communauté produit des conserves pour tirer parti de l'abondance de poisson et de homard. Le village a un hôpital, une école, une église catholique, un magasin général, une banque, une boulangerie, un hôtel, des maisons pour les employés et un manoir scandinave de trente chambres pour Monsieur Menier, le Château Menier.

Une fois complété, l'île a 800 résidents permanents. Ces derniers, dont les commerçants, sont ravitaillés par le bateau de Menier, qui effectue son trajet entre les villes de Québec et Gaspé. Tandis que le charbon vient de la ville de Sydney, en Nouvelle-Écosse[2].

Après la mort d'Henri Menier en 1913, l'île et son village demeure la propriété de sa famille jusqu'en 1926, date à laquelle Gaston Menier, le frère d'Henri, la revend à la Wayagamack Pulp and Paper Company, une compagnie forestière qui deviendra la Consolidated Paper Corporation Ltd en 1931[2] avant de devenir la Consolidated Bathurst. Le village, alors devenu un village de compagnie, connait peu de développement.

En 1974, le gouvernement du Québec achète l'île et forme un conseil municipal en 1984[2].

En 1996, la sculpture baptisée Cénotaphe Henri-Menier réalisée par Roger Langevin est érigé à Port-Menier[3]

ÉducationModifier

La Commission scolaire du Littoral administre l'École St-Joseph (francophone)[4].

Notes et référencesModifier

  1. « Port-Menier », Commission de toponymie du Québec (consulté le 11 février 2011)
  2. a b et c « Histoire d'Anticosti », Municipalité de L'Île-d'Anticosti (consulté le 6 novembre 2009)
  3. 1996 Sculpture de Cénotaphe Henri-Menier (Site Web de Roger Langevin)
  4. "Schools and centers." Commission scolaire du Littoral. Consulté le 23 septembre 2017.

BibliographieModifier

Voir aussiModifier